Nos Partenaires

Auteur Sujet: Self defense vs discipline de combat  (Lu 37281 fois)

29 octobre 2010 à 12:01:37
Réponse #75

Patrick


Cela me semble particulièrement pertinent.

Je vais me permettre ici une remarque par totalement "fun"  :-[ :
AMHA, la SP cela passe aussi par le fait de se donner les moyens de vivre dans un quartier relativement sécurisé ou de rouler dans une voiture ayant obtenu cinq étoiles au crash test NCAP. Ces deux derniers points nécessitent, pour la majorité, une certaine assiduité aux cours...du collège et du lycée.

Il fut un temps ou le "prof de judo" (celui qui faisait 30 minutes de self défense pour les grands à la fin du cours) se tenait au courant des résultats scolaires de ces jeunes ouailles.  ;)
Pour moi la SP (analyse des risque / prévention / désescalade / combat rapproché / premiers secours / cadre juridique), les techniques de survie sont une science humaine INDISPENSABLE à l'éducation.

29 octobre 2010 à 12:09:33
Réponse #76

Kilbith


Pour moi la SP (analyse des risque / prévention / désescalade / combat rapproché / premiers secours / cadre juridique), les techniques de survie sont une science humaine INDISPENSABLE à l'éducation.

TAFDAK, cela coule de source.

Mais il ne faut pas non plus tomber dans les excès de la kryptie.

 ;)

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

29 octobre 2010 à 12:11:58
Réponse #77

Leif




C'est bon pour l'humilité, également

l'humilité, le respect, l'honneur , la courtoisie ne trouve vraiment pas sa place dans la tempête mais vraiment pas.

avant dans le cadre de l'artifice, après pour se justifier de l'attaque mener oui mais pendant non.

« Modifié: 29 octobre 2010 à 13:20:27 par leif »

29 octobre 2010 à 12:23:26
Réponse #78

Bison


Citation de: Kilbith
Il fut un temps ou le "prof de judo" (celui qui faisait 30 minutes de self défense pour les grands à la fin du cours) se tenait au courant des résultats scolaires de ces jeunes ouailles.

Ben, la famille Bison doit avoir de la chance!
Quatre générations ont connu le même "maître" et un esprit avant tout "éducatif".

Bon, le vieux, à 87 ans, vient de se retirer.
Il m'a donné cours, puis à mon père, puis à mes enfants, puis à l'ainé de mes petits enfants.

Son fils, que j'ai connu "gamin", a pris le relais avec passion, et avec les "trucs et astuces" du papa.

Family business ... (la soeur, le beau frère, les enfants, tous de noir ceinturés).
Mais l'esprit du vieux sage perdure.
Jamais je n'ai vu le patron mettre la pression sur l'entraînement ou la compétition au détriment des études.
Le "club" est une institution ici à Mons, et cela résulte avant tout d'un "partenariat" avec les parents.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

29 octobre 2010 à 12:24:13
Réponse #79

Thanos


l'humilité, le respect, l'honneur , la courtoisie ne trouve vraiment pas sa place dans la tempête mais vraiment pas.

Si le respect, l'honneur et la courtoisie deviennent des vues de l'esprit quand "la m*rde touche les pales" (comme dit le poète  ;#), je pense que l'humilité elle par contre garde toute sa valeur !


L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

29 octobre 2010 à 12:38:07
Réponse #80

Thanos


développe :)

Ben c'est l'humilité qui te rappelle que tu es certainement moins fort que les 3 mecs en face et que donc va falloir te sortir les tripes et tout le vice que tu as pour t'en sortir...
Ça me rappelle une anecdote dans le dernier livre de McCann.

Un BG de grande taille attaque un petit gars sans se méfier, certains de sa supériorité et Mr McCann nous dit en gros "je suis sûr qu'au moment où le couteau touchait son coeur, le type était encore certain d'avoir gagné".

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

29 octobre 2010 à 12:41:37
Réponse #81

Leif


Citer
Ben c'est l'humilité qui te rappelle que tu es certainement moins fort que les 3 mecs en face et que donc va falloir te sortir les tripes et tout le vice que tu as pour t'en sortir...

etre humble c'est douter?

ou etre humble c'est reconnaitre un autre et admettre un échange possible?
« Modifié: 29 octobre 2010 à 13:21:59 par leif »

29 octobre 2010 à 13:43:35
Réponse #82

Thanos


il vaut mieux laisser l'humilité au vestiaire et considérer que le seul moyen de combler le handicap ets d'opposer une détermination encore plus grande que celle de l'opposant.

Bien justement, c'est en étant humble que tu ne te penses pas supérieur à l'adversaire et que tu ne te fais pas surprendre !

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

29 octobre 2010 à 13:47:22
Réponse #83

Thanos


etre humble c'est douter?

ou etre humble c'est reconnaitre un autre et admettre un échange possible?

Je ne pige pas ta seconde phrase !  :-[

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

29 octobre 2010 à 15:12:16
Réponse #84

Barbara


Ne pas confondre l'humilité, la vision de soi, et l'humilité, le rapport à autrui  ;)

Citer
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission, dont on se sert pour soumettre les autres.
François de La Rochefoucauld

29 octobre 2010 à 16:13:02
Réponse #85

Thanos


Oui d'ailleurs pour éclaircir, j'entends par humilité : "Vertu qui nous donne le sentiment de notre faiblesse, qui réprime en nous les mouvements de l'orgueil."

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

29 octobre 2010 à 16:26:22
Réponse #86

Leif



29 octobre 2010 à 22:26:51
Réponse #87

Barbara


barbara :up:

 :-[



Je viens de me relire les articles de http://www.neurocombat.com/
Ils sont bien ficelés  :)
Bon je me doute que la plupart ici connaissent, mais j'encourage les autres à jeter un oeil.

30 octobre 2010 à 09:51:33
Réponse #88

Lycaon


Les livres 1 et 2  (Neuro-combat) restent à mon sens une référence absolue dans l'hexagone. Le travail de recherche (et d'expérimentation) est tout simplement hallucinant. Et le fait que ces ouvrages restent confidentiels en dit long sur la mentalité concernant la self en France.
Vivez comme le Bouddha (mais pas tout le temps) et battez vous comme le diable

30 octobre 2010 à 12:51:30
Réponse #89

Lycaon


"Bien justement, c'est en étant humble que tu ne te penses pas supérieur à l'adversaire et que tu ne te fais pas surprendre "!

Complétement d'accord.

L'humilité amène la prudence. L'humilité peut limiter également la "prise" à l'agression rituelle. Souvent "qui s'la pête s'fait niquer la tête", pour paraphraser une amie. C'est aussi une façon de vouloir toujours continuer à apprendre et ne pas s'enfermer dans ses certitudes (qui peuvent être mortelles). On peut penser à l'esprit du débutant vanté par le Zen et les arts martiaux japonais. Pas de certitudes et par conséquent une constante progression.


Bien à tous.
Vivez comme le Bouddha (mais pas tout le temps) et battez vous comme le diable

30 octobre 2010 à 19:43:46
Réponse #90

Leif


"bien justement c'est en etant honnete avec toi meme que tu consideres l'adversaire en tant qu'adversaire( et oui c'est ce qu'il est ni plus ni moins)c'est tout, et que ainsi tu ne te fais pas surprendre.

ne pas vouloir etre blessé ammene a la prudence.le fait de vouloir vivre longtemps et conservé une super qualité de vie future limite egalement la prise a l'agression rituelle.Souvent celui "qui s'la pete s'fait niquer la tete" pas si celui qui fait 90 kgs de muscle, 2 serpette dans la poche , un poing americain et 2 potes derriere. et bien lui il a gagné, puis bien en profondeur et en largeur.Une trompette reste une trompette, si tu te la pete et qu'il n'y arien derrière, tant que tu evolus avec des gens qui perçoive ça comme une sorte de force ça passe,et puis le jour ou tu changes de frequentation mais que tu gardes ton attitude, tu as interet a voir des bases solides, car les petits poissons se sont transformés en gros predateur, et quand tu sonnes creux ça ce sent a des kms.

Citer
C'est aussi une façon de vouloir toujours continuer à apprendre et ne pas s'enfermer dans ses certitudes (qui peuvent être mortelles)
:up:

toujours chercher a avancer ,en plus l'avantage de ce milieux c'est que tu t'aperçois rapidement de tes erreurs , pour peu que tu veuilles les voir.

bon déjà j'avais amalgamé modestie et humilité, ça aide pas pour la discussion :lol:

bises a tous

« Modifié: 30 octobre 2010 à 21:35:48 par super heros »

30 octobre 2010 à 21:09:58
Réponse #91

Le Barbu'


Just my 2 cents, après lecture des articles du site Neurocombat j'en pense que ce qu'il manque aux sports de combats pour se rapprocher davantage de la réalité d'une agression urbaine estle vice.

En fin de compte, il subsiste une certaine forme de "morale" dans les sports de combat, ça n'empêche pas l'intensité des combats, ça en limite les conséquences fâcheuses pour soi et autrui et cela instaure de fait un cadre des possibles bien défini : paramètre légèrement délaissé par le type qui s'avancera vers nous avec un couteau...

S'il y avais nécessairement égalité de force et de moyens entre l'agresseur et l'agressé, nul doute que les choses se passeraient bien différemment pour les deux parties (mais c'est déjà une lapalissade).

Mais comme je l'ai dis, ce n'est que mon avis sur la question. :up:
On peut toujours se consoler en se disant qu'on ne saura même pas nous mêmes qu'on est mort.


La vie est une comédie italienne : tu pleure tu ris, tu ris tu pleurs...

01 novembre 2010 à 14:22:17
Réponse #92

Djeli


Salut à tous,
   en relisant mon premier post, je remarque que j'ai manqué à tous mes devoirs en ne me présentant pas...
Alors je repars de zéro... :
Je suis Luc Louis-Louisy mais ici : Djeli ou Luc au choix...
Merci de m'accueillir parmi vous !

02 novembre 2010 à 15:13:52
Réponse #93

Lycaon


 The myth of pressure testing

By Phil Elmore

Much is made, largely on the parts of Mixed Martial Arts (MMA) enthusiasts and other practitioners of "martial" sports, of the concept of "pressure testing." The phrase is invoked ad nauseam by those who believe a technique, a system, or a methodology that has not been used with success (or that has not been used at all) in the Ultimate Fighting Championship simply cannot work in reality. If it does not appear among their videotaped libraries of No Holds Barred (NHB) tournaments, it is unworkable crap practiced by limp-wristed pansies and fantasy warriors, worthy only of skepticism and outright derision. Anyone expressing doubt regarding the MMA/NHB approach is dismissed, by members of the sportfighting camp, as someone who doesn't wish to test what he does, who advocates techniques that are impractical or actually harmful to the practitioner. The sportfighters point to the squared, canvas-floored circle and say, "Well? How do you know it works?"

Practitioners of Reality Based Self-Defense -- martialists and others who take seriously the need to train in-context and with realistic, asymmetrical goals -- grow very weary of this argument, especially when it comes from those who assume (wrongly) the levels of contact used by RBSD practitioners in their training (which, unlike MMA training, also includes extensive weapons training and scenario drills, coupled with elements of survivalism (preparation before the fact, including the stockpiling of supplies and the carrying of personal weaponry) and "street" evasion tactics.

Exponents of RBSD are often lumped together with Traditional Martial Art (TMA) practitioners by the sportfighters, who prefer to dismiss all non-MMA stylists as no- and low-contact weaklings who don't "pressure test" what they do. Many MMA stylists, particularly foreigners in nations with strict weapons control, mischaracterize realistic self-defense proponents as "weapons fetishists." As the carrying of weapons is not an option to such foreign MMA practitioners, they prefer to believe weapons training is not just a waste of time and effort; they prefer to believe that it is, in fact, indicative of some sort of mental illness, lack of confidence, or some other personal inadequacy. In return, armed, prepared martialists shake their heads at this incredibly arrogant, incredibly naive notion, as too often it seems sportfighters cannot separate their beliefs about how tough they think they are from the stark realities of training only to avoid or survive a violent confrontation in order to go home to one's family at the end of the day.

Coach Scott Sonnon summed up the argument eloquently when he gave his rendition of what combat systems and sport systems have to say about one another, describing an argument that, he asserts, undermines modern training.

Sport systems, say the combat systems adherents (according to Sonnon), are single, unarmed, and take place in a protected environment, whereas combat is plural, armed, and takes place in a hazardous environment. Sport systems adherents complain that often the techniques of combat systems are not proven in practical application, nor tested against resistance.

Both points of view are wrong, Scott says, because the two camps are both right. Combat systems offer reality to sports -- and sports offer competition, trial against an uncooperative opponent, to combat systems. The two should be combined and integrated to yield effective training for fighters, Sonnon says. I agree wholeheartedly.

Such a resulting program, such a combination, is based on realistic resistance and realistic contact conducted in a realistic context. It is, in short, Reality Based Self-Defense, when trained diligently and honestly with drills and exercises of appropriate scope, unpredictability, and physical difficulty. It is not, however, the type of training held up by MMA practitioners as "the best" or as "pressure tested."

The driving skills of a racecar driver are indeed "pressure tested" -- in the environment of a race. Such a driver certainly has a fair amount of skill at what he is trained to do. He is comfortable driving at speeds far greater than those experienced by the average commuter. The racecar driver, however, prepares in advance for his race. His track is entirely predictable; his environment is predefined. He races in ways he would never drive in real life on roads full of other cars, governed by traffic laws, where accidents and mechanical problems are not immediately attended by teams of medical and automotive repair specialists whose job it is to monitor the driver's status at every moment.

While the skills developed on the racetrack may translate to certain areas of the driver's life when he commutes on city streets and interstate highways, many of them do not. It would be a very foolish racecar driver indeed who, after winning at Daytona, drove home using the same skill set in the same ways.

By the same token, the one-on-one prepared, voluntary duels of sporting competition, which take place on forgiving terrain, within a guaranteed set of rules (even in the most violent NHB competition, the opponents know that they face one and only one competitor who bears no weapons), do not truly prove anything about realistic self-defense. A technique or methodology "pressure tested" in MMA competition has not been "proven to work" any more than has an RBSD technique that is drilled over and over again against uncooperative training partners using padded assailant/adrenal stress methodologies or blunted aluminum or rubber knives. Both applications tell us something about the techniques and training methodologies used, of course, and they most certainly tell us what "works" and what does not in that context. What they do not tell us is how those things translate into realistic, pragmatic self-defense in unconstrained (unforgiving) physical environments where singular opponents are not guaranteed, where weapons are commonly present, and where the winner of the "fight" is the guy who goes home without having it at all.

An MMA practitioner applying real-world self-defense principles to his next match wouldn't show up for the match at all -- for in reality, we do not volunteer for conflicts that can be avoided through simple refusal. That same practitioner would not shoot for a mugger's legs when he could draw a licensed, concealed pistol and shoot the mugger. He also would not see training hours spent shooting (on the mat) and grappling as superior to training hours spent practicing to draw and deploy a knife, or shooting firearms in high-pressure close-quarters exercises, or driving a flashlight or pocket stick repeatedly into a Body Opponent Bag as he contemplates a time when he might have to do the same to an aggressive street person.

Sport methodology is inherently unrealistic because it transforms the asymmetrical goal of pragmatic self-defense into the symmetrical goal of winning the match between two people. While the attributes developed during MMA competition -- as well as the conditioning necessary to develop those attributes in the first place -- certainly can be of use to the RBSD practitioner, one's self-defense training time is better spent training properly in context. This means developing those same attributes through resisting combat drills with realistic levels of contact. Instead of sparring someone, instead of grappling with someone in NHB tournaments (both activities being fun and useful to perform for their own reasons), the RBSD practitioner is better off developing techniques by working with one or multiple opponents, drilling unpredictable attacks and unplanned responses to them, working with resistance and training weapons, performing those same exercises within mental scenarios intended to simulate street confrontations as realistically as possible.

The only thing sports methodologies do have going for them is, as Coach Sonnon stated, the element of resistance. This is good; learning to attempt to perform a technique (regardless of that technique) on someone who isn't simply complying with you (someone who isn't trained to let you do the technique) is a very positive contribution to your training curriculum. This is not the sole purview and exclusive domain of MMA/NHB training, however, no matter how much sportfighting advocates would like to believe it is. Traditional and non-traditional schools across the nation and around the world engage in drills and exercises that incorporate every bit as much resistance and noncompliance as does a sporting match between competitors. The difference is that RBSD schools (and even the better TMA kwoons and dojos) train this resistance in a context, in an environment, more closely evocative of true real-world self-defense conditions. Now, there are plenty of schools that don't do this well. They range from BDU-clad would-be combat experts who are simply TMA veterans marketing "reality," to strip-mall McDojos that train exclusively in no- and low-contact point sparring techniques and kata that have no true relevance to any aspect of self-defense. We must make the distinction between good schools and bad schools if we are to train anywhere.

You'll know good training when you see it, for the most part. I once watched an RBSD Women's Self-Defense course in which the "final exam" -- after weeks spent in combat drills teaching the women to deliver techniques like stomps, knees, and palm heels at full power against targets and protected, simulated "assailants" -- was a scenario drill. A volunteer instructor, wearing street clothes, verbally accosted and then attempted to physically assault the student. During one drill, the student reacted -- clearly out of fear as the realism of the scenario was ratcheted to its highest possible point -- and dropped the instructor with a full-contact palm heel to the face. There was a moment's silence... and then everyone cheered, including the instructor on the floor who was clearly still recovering from the force of the blow. The student took the instructor completely by surprise (she surprised herself, too) and did precisely what was necessary in a realistic context with realistic resistance and force. THAT is "pressure testing" self-defense training, insofar as it is possible.

You see, the dirty little secret, the one no one seems to want to acknowledge, is that all self-defense training involves an element of theory. Unless and until you engage in real self-defense incidents, unless and until you must stop someone who is intent on injuring, raping, robbing, or killing you, unless and until you face, involuntarily, someone who wishes to prey on you, your training is and always will be a simulation of violence. Your self-defense training cannot and never will be "proof" of anything. If conducted realistically, in context, with resisting and uncooperative training partners, you can -- applying logic, reason, and simple common sense to the data such training provides you -- make reasonable conclusions about what will and will not work (or what is and is not likely to work) in actual self-defense. You will not, however, conclusively prove anything to yourself or to anyone else.

It is my sincere hope that you will spend your life training for self-defense never truly knowing how you would perform in an actual conflict. I would prefer you die of old age surrounded by adoring family and checking out with a blissful smile creasing your features. I would prefer that all self-defense training ultimately be a waste of time -- because this would mean that you got through life never being assaulted, attacked, or otherwise accosted. This is not a realistic attitude in a dangerous world, but it is what I would hope for you and everyone else.

Realistically, it is my hope that you form conclusions about your training by conducting that training realistically. If you wish to augment your RBSD or TMA training with sport training, that's fine. Please do not, however, substitute sportfighting for realistic training in context. Please do not buy into the myth of "pressure testing," in which whatever works in sporting competitions is presumed to be the best proof of what can work in real life. Until sportfighting tournaments involve the random possibility of knives and firearms, with audience members jumping into the ring at random, and until that ring is made of asphalt and travels from town to town snaring unsuspecting competitors at random for fights not of their choosing, sportfighting will remain another methodology only -- and an inferior methodology at that, given the vital context and goals it dismisses or alters in redefining martial training as consensual, controlled sportive dueling.

"Pressure testing" is a myth and a potentially dangerous one. It is potentially dangerous because it tempts sportfighters to develop false confidence in what they do as somehow "proven." The reality is that such sportive methodologies are every bit as much simulated as RBSD and TMA methodologies. They can be more physically strenuous; they can involve more or harder contact; they can be more demanding in any of several ways.

They cannot, however, be better simulations for realistic self-defense training.
Vivez comme le Bouddha (mais pas tout le temps) et battez vous comme le diable

02 novembre 2010 à 23:10:46
Réponse #94

Eric Lem


Comme souvent chez Elmore, il y a une part de vrai enrobée d'un réel talent d'écrivain (ce qui est son métier à la base).

Par contre, c'est aussi un mec à la limite de l'obésité et qui, vu le nombre de trucs qu'il publie sur le net et autre, doit passer l'immense majorité de son temps assis devant un écran...
Ca aide aussi à relativiser un peu son propos...  ;)
Peace,

Eric.
*********************************
"...everyone's got their path brother.... choose wisely." - R. Dimitri
"La "baffe de gitan" j'imagine la grosse baffe de cow boy : c'est un moyen de dialogue qui peut permettre la syntonisation." - Kilbith


http://www.acdsbelgium.org/

03 novembre 2010 à 00:16:45
Réponse #95

kanarwc


Les livres 1 et 2  (Neuro-combat) restent à mon sens une référence absolue dans l'hexagone.

 :doubleup:

Et j'espère que nous aurons la chance de lire les ouvrages suivants !!

03 novembre 2010 à 07:15:57
Réponse #96

sharky


Comme souvent chez Elmore, il y a une part de vrai enrobée d'un réel talent d'écrivain (ce qui est son métier à la base).

Par contre, c'est aussi un mec à la limite de l'obésité et qui, vu le nombre de trucs qu'il publie sur le net et autre, doit passer l'immense majorité de son temps assis devant un écran...
Ca aide aussi à relativiser un peu son propos...  ;)

Oui mais il a LE regard ;#


''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

03 novembre 2010 à 07:19:56
Réponse #97

Patrick


Comme souvent chez Elmore, il y a une part de vrai enrobée d'un réel talent d'écrivain (ce qui est son métier à la base).

Par contre, c'est aussi un mec à la limite de l'obésité et qui, vu le nombre de trucs qu'il publie sur le net et autre, doit passer l'immense majorité de son temps assis devant un écran...
Ca aide aussi à relativiser un peu son propos...  ;)
Il y a des gens dodus qui bougent un peu aussi.


Moi désolé, Tommy, je refuse d'aller lui dire d'arrêter de se pignoler la nouille devant son écran de PC.  ;#

03 novembre 2010 à 07:57:21
Réponse #98

DavidManise


SVP, on va pas commencer à parler de Phil Elmore, je pourrais assez vite commencer à gerber partout ;D

Je me suis pris le chou avec lui y'a plus de 5 ans maintenant sur un forum US, exactement pour les mêmes raisons qui font que je le trouve ridicule aujourd'hui.  Ceci dit, force est de constater que le ridicule ne tue pas, et que monsieur Elmore a su saisir la vague et surfer dessus à sa manière.  Grand bien lui fasse.

Pour revenir dans le sujet,
Salut à tous,
   en relisant mon premier post, je remarque que j'ai manqué à tous mes devoirs en ne me présentant pas...
Alors je repars de zéro... :
Je suis Luc Louis-Louisy mais ici : Djeli ou Luc au choix...
Merci de m'accueillir parmi vous !

Très heureux de te voir ici, Luc :)  Et ton pote le Lycaon aussi ;)  J'espère bien avoir le privilège de vous recroiser un jour ;)

Bien justement, c'est en étant humble que tu ne te penses pas supérieur à l'adversaire et que tu ne te fais pas surprendre !

Je pense que l'humilité et la confiance sont de faux problèmes.

Depuis l'invention de la poudre, les hommes forts et les supérieurs, ça n'existe plus vraiment.  Et tout ça avait commencé un petit peu depuis l'invention du fils de p*te qui, en catimini, te plante un tournevis dans le dos...  Confiance en soi et ses capacités ?  Bien sûr.  Ca aide à avoir le courage d'agir.  Humilité ?  Rien à voir...  Pas besoin d'être humble pour comprendre que l'issue d'un combat réel est TOUJOURS incertaine.  

Plus que d'humilité, je parlerais de réalisme ou d'expérience : quiconque, si balèze soit-il, et quelles que soient les asymétries dans le combat, peut prendre un mauvais coup par hasard.  Et moi, du haut de mon 1m86 et de mes 110kg de bidoche, avec toute l'habitude que j'ai du combat, toute la technique et tout le vice, je fais tout pour éviter les embrouilles parce que je SAIS que le risque reste bien réel.  Sans doute plus limité pour moi que pour pas mal de gens, mais pas nul malgré tout.  Et le risque juridique, si je blesse ou tue quelqu'un (j'étale un mec, il s'enfonce le crâne sur le coin du trottoir...  oups !) est tout aussi réel.  Bref, concrètement il n'y a pas de gagnant dans un combat.  Et c'est sans doute là la différence fondamentale entre le sport et la survie : en sport on détermine un vainqueur entre les deux protagonistes.  En survie, un des 2-3-4-5... perdra moins que les autres...

Ciao ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

03 novembre 2010 à 08:26:10
Réponse #99

Lycaon


Bien d'accord pour ne pas rentrer sur un débat sur Elmore. J'ai jugé le texte suffisamment intéressant pour trouver sa place ici. Maintenant, pour ce  que j'ai pu voir du gars, c'est pas ma référence.
Maintenant oui, "il a le regard"   :lol:

Et avec plaisir dans l'attente de se recroiser David, comme pour Rod et Eric  ;) En tous cas, si vous passez sur Lyon, vous êtes les bienvenus.
Vivez comme le Bouddha (mais pas tout le temps) et battez vous comme le diable

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //