Nos Partenaires

Auteur Sujet: Self defense vs discipline de combat  (Lu 37319 fois)

03 novembre 2010 à 09:21:55
Réponse #100

Patrick


Et avec plaisir dans l'attente de se recroiser David, comme pour Rod et Eric  ;) En tous cas, si vous passez sur Lyon, vous êtes les bienvenus.
Et si tu nous organisais un petit truc sur Lyon, sur le thème de la désescalade. ?  :)

03 novembre 2010 à 10:12:07
Réponse #101

Lycaon


Pourquoi pas ?
Généralement la désescalade est un des éléments de nos formations en lien avec l'activité professionnelle des personnes que l'on forme.
Maintenant, si y'a des gens intéressés, on peut envisager une journée complète sur les différentes approches avec mises en situation. J'en parlerai avec Luc. Ca pourrait être très sympa.  ;)
On en reparle.
Vivez comme le Bouddha (mais pas tout le temps) et battez vous comme le diable

03 novembre 2010 à 10:24:02
Réponse #102

Patrick


Ça baigne !  ;)

Personnellement ça m'intéresse à titre privé, en tant qu'enseignant de SP ET professionnellement parlant où je dois gérer des embrouilles déclarées en milieu social plusieurs fois par semaine.

Je suis sur qu'un tel stage sur un samedi serait de nature à intéresser pas mal de monde.

03 novembre 2010 à 10:32:42
Réponse #103

Sieg




 Woula, le Sieg il est plus qu'interessé la !!  :ohmy:

 A coup sur si un truc se fait sur lyon je serais des votre.

Je peux peut etre aussi avoir une salle de ma commune peu utilisée, avec environ 40m2 de tatami + 60m2 de sol dur, je sais pas si cest très adapté mais si ca peut aider...   

03 novembre 2010 à 12:13:48
Réponse #104

Thanos


Plus que d'humilité, je parlerais de réalisme ou d'expérience : quiconque, si balèze soit-il, et quelles que soient les asymétries dans le combat, peut prendre un mauvais coup par hasard.  Et moi, du haut de mon 1m86 et de mes 110kg de bidoche, avec toute l'habitude que j'ai du combat, toute la technique et tout le vice, je fais tout pour éviter les embrouilles parce que je SAIS que le risque reste bien réel.  Sans doute plus limité pour moi que pour pas mal de gens, mais pas nul malgré tout.  Et le risque juridique, si je blesse ou tue quelqu'un (j'étale un mec, il s'enfonce le crâne sur le coin du trottoir...  oups !) est tout aussi réel.  Bref, concrètement il n'y a pas de gagnant dans un combat.  Et c'est sans doute là la différence fondamentale entre le sport et la survie : en sport on détermine un vainqueur entre les deux protagonistes.  En survie, un des 2-3-4-5... perdra moins que les autres...

Salve !

Là pour le coups j'ai l'impression qu'on n'utilise pas les même mots mais qu'on veut dire les mêmes choses  ;#

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

03 novembre 2010 à 12:47:09
Réponse #105

Rod


Et avec plaisir dans l'attente de se recroiser David, comme pour Rod et Eric  ;) En tous cas, si vous passez sur Lyon, vous êtes les bienvenus.
Ce serait avec plaisir qu'on se reverrait en effet! :up:

Et si tu nous organisais un petit truc sur Lyon, sur le thème de la désescalade. ?  :)
Il va vraiment falloir qu'on se décide à descendre sur Lyon en 2011! ;) :doubleup:

03 novembre 2010 à 18:44:29
Réponse #106

Leif


Citer
La sémantique est un excellent agent de discorde

j'en suis persuadé aussi :D

le stage sur lyon , j'en serais :up:

03 novembre 2010 à 18:51:14
Réponse #107

Gros Calou


Si tu en es, j'en serais  ;#

03 novembre 2010 à 19:23:19
Réponse #108

ulysse



03 novembre 2010 à 19:26:23
Réponse #109

Gros Calou


Tain  :o Y a un truc d'enfer qui se dessine là  :doubleup:

03 novembre 2010 à 20:50:39
Réponse #110

Barbara


http://www.protegor.net/blog/2010/11/free-fight-et-self-defense/

Le dernier article du blog Protegor.
"Free-fight et self-défense ?"

(13. Saisir la clavicule  :o)



03 novembre 2010 à 20:55:52
Réponse #111

Gros Calou


C'est bien ça saisir la clavicule  ;D Avec moi, aucune chance, trop de gras autour  ;#

 ;)

03 novembre 2010 à 21:06:11
Réponse #112

Barbara


C'est bien ça saisir la clavicule  ;D Avec moi, aucune chance, trop de gras autour  ;#

 ;)

12. Griffer ou pincer la chair  ;#

Ou

7. Introduire un doigt dans n’importe quel orifice
(Heu non, tout compte fait  :blink:)


03 novembre 2010 à 21:14:32
Réponse #113

crotale


@ Barbara, pour les "trous", les hawaïens recensent ces techniques sous l'appellation "lua" désignant une discipline martiale tribale orientée sur le travail des cavités : enfoncements, pressions & torsions...

Ce travail des cavités est très interessant a plus d'un titre, surtout pour prendre ou retrouver l'ascendant en corps a corps :)
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

03 novembre 2010 à 21:20:55
Réponse #114

Barbara


@ Barbara, pour les "trous", les hawaïens recensent ces techniques sous l'appellation "lua" désignant une discipline martiale tribale orientée sur le travail des cavités : enfoncements, pressions & torsions...

Ce travail des cavités est très interessant a plus d'un titre, surtout pour prendre ou retrouver l'ascendant en corps a corps :)

J'ai croisé un charmant jeune homme qui s'est fait arracher l'aile du nez et qui a failli se faire peler comme une orange comme ça  :bheurk:
(Et je constate que tu n'as absolument pas l'esprit mal tourné  ;D)

03 novembre 2010 à 21:21:18
Réponse #115

sharky


Ce travail des cavités est très interessant a plus d'un titre, surtout pour prendre ou retrouver l'ascendant en corps a corps :)

Rod sort de ce corps!!!!!!!!!!!!!! ;#

« Modifié: 03 novembre 2010 à 21:28:01 par sharky »
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

03 novembre 2010 à 21:25:44
Réponse #116

Gros Calou



04 novembre 2010 à 01:14:25
Réponse #117

Thanos


@ Barbara, pour les "trous", les hawaïens recensent ces techniques sous l'appellation "lua" désignant une discipline martiale tribale orientée sur le travail des cavités : enfoncements, pressions & torsions...

Salve Fred !

Quelles sont les cavités "traités" ? Les orbites sont considérés comme cavité ?

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

05 novembre 2010 à 21:06:58
Réponse #118

crotale


Hello Thanos, par cavités, on entend toutes les zones souples non protégées par des os ou des muscles massifs.
Les orbites en font effectivement partie, d'autres zones sont plus subtiles a atteindre, il faut enfoncer, malaxer, tordre, déchirer  ;D on parle de "puits" lorsqu'il s'agit d'enfoncer ses doigts a la recherches de zones sensibles. L'approche diffère de celle des points vitaux classiques, pas de percussions, juste du malaxage & petrissage brutal ;#

Les points d' accroche du squelette, tendons, nerfs sont aussi privilégiés, et rien n'empêche l'usage d'armes improvisées pour les atteindre ;)

Le schredder c'est du pipi de chat a coté ;#
« Modifié: 05 novembre 2010 à 21:12:49 par crotale »
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

05 novembre 2010 à 21:16:41
Réponse #119

Thanos


 :]] Ahah, et dire que je lis ça juste après manger !

Merci de ta réponse  ;#

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

05 novembre 2010 à 21:19:19
Réponse #120

crotale


Je ne suis jamais rentré dans le corps de Crotale! >:(
Pas qu'il n'aille pas l'air accueillant le bougre... :lol


Accueillant certes, mais très sélectif aussi, en revanche j'adooooore donner sans compter :lol: En plaisir il ne faut ni être avare ni être mesquin  ;#
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

07 novembre 2010 à 20:52:44
Réponse #121

Rod


Accueillant certes, mais très sélectif aussi, en revanche j'adooooore donner sans compter :lol: En plaisir il ne faut ni être avare ni être mesquin  ;#

;) :lol: :lol: :lol:

11 novembre 2010 à 11:59:42
Réponse #122

** Serge **


Urijah Faber ( http://en.wikipedia.org/wiki/Urijah_Faber ) parle de sa découverte de la différence qui nous préoccupe ici  ;), étonné lui-même, de pouvoir le faire.



http://www.youtube.com/watch?v=k-oCew_ef94&feature=player_embedded
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

18 novembre 2010 à 20:44:00
Réponse #123

** Serge **


Un aspect du débat, à nouveau finement observé par Rory Miller, sur son blog :

http://chirontraining.blogspot.com/2010/11/suspension-of-disbelief.html

Citation de: Rory Miller
One of my close friends is a writer, martial artist, and is exploring some aspects of teaching. After the con we were discussing, as we are wont to do, martial arts, self-defense and teaching methods. I told her of a recent experience where I had declined to do a drill because it had no tactical use. It would only be ingraining a bad habit.

She said, "Beginning training requires a certain amount of suspension of disbelief."

Suspension of disbelief is a term authors use. When you read a novel or watch a movie, you have to participate. Not everything will be correct. If the characters in the Lord of the Rings trilogy had had 3 digits of IQ, it would have been a twenty minute movie. Arnold Schwarzenegger or Jet Li fight scenes don't follow the normal rules of physics or physiology. Most horror movies wouldn't work without a cast stupid enough to go into the basement alone and too stupid to turn on the light...

Part of the audience's job is to actively ignore the small problems. When the plot holes become too big or the characters too stupid or (my pet peeve) when the plot hinges on the stupidity of characters presented as intelligent (The remake of "The Thomas Crown Affair") the suspension of disbelief is said to be shattered.

Obviously, every member of the audience will have a different threshold.

Check me on this, because it seems intuitively obvious to me and I can't find a counter-example, which either means I'm right or it is too much a part of my identity and is one of my blindspots:

Suspension of disbelief has no place in a valid teaching.

There are some things you will be taught that you can't test right away. Engineers learn the math it takes to build a bridge long before they ever build one. But no place in that learning process will they look at the teacher and say, "This doesn't make sense" and the teacher won't be able to explain why it makes sense and exactly how it works.

If you have to suspend disbelief, if the instructor has to say, "Because it's better this way" and can't say how or (a martial arts classic) you are told that something that simply doesn't work (like hand blocking an attack from a much larger person) will magically start to work after a few years, one of two things is happening:

1) The instructor has no idea what he is doing. He is simply parroting things he has been told but doesn't understand himself.
2) Or what you are learning is fiction.

Suspension of disbelief has a legitimate function in fiction. If you are required to suspend disbelief, you are dealing with fiction.

Like I said, check me on this. My gut says if I have to pretend things make sense, they don't make sense. I am being lied to.


© - Rory Miller - 2010
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

19 novembre 2010 à 09:37:39
Réponse #124

Bison


Bonjour,

Je tique un peu sur la critique négative donné à ...
Citer
"Because it's better this way"
Quand j'enseignais (aéro) ... c'était pourtant - parfois - une réponse pertinente, amha.
Pourquoi?
Non parce que je n'avais pas la réponse, mais plutôt parce que l'explication, pour être comprise, aurait pris des heures, ou bien aurait demandé que l'élève ait un niveau de pratique ou d'expérience qu'il ne pourrait atteindre qu'après des années de pratiques ...

Explications inutiles, par expérience. Bien que je me sois laissé pièger à ce jeu de nombreuses fois - on aime bien justifier l'enseignement que l'on donne ... ;#

Le gamin de 16 ans à qui tu enseignes une technique quelconque, il l'apprend très facilement, et il voit que cela marche. C'est assimilé et bon pour la vie. Il t'a fait confiance, et son habileté naturelle, sa "virginité", son manque total d'apriori lui ont permis de se concentrer et de réussir, très rapidement

L'adulte de 45 ans, tu lui enseignes un truc efficace (un geste, une technique), le mieux du monde, et puis il n'y arrive pas. Comme il n'a pas l'habitude de l'échec, il remet en cause l'enseignement. Il se passe ensuite deux choses :

 - l'instructeur passe un temps fou à lui expliquer le pourquoi du comment ... et cela ne marche pas mieux pour autant ... Même si on a affaire à un gars intelligent qui comprend et accepte les explications ... Parce que intellectualiser quand ce n'est pas nécessaire, c'est tout-à-fait contre-productif ...

 - l'élève essaie toutes les autres manières possibles, les mauvaises et les moins bonnes, et cela ne marche pas mieux; après avoir fait le tour des erreurs, il réessaie comme on lui apprend, ou bien il se décourage et quitte.

La remise en cause d'un enseignement, ce n'est pas efficace en période d'apprentissage. Ce sera pour plus tard, quand on saura de quoi qu'on cause ...

Moi qui passais auprès de mes pairs pour un "théoricien", j'en étais arrivé à mi-carrière à enseigner tout ce qui pouvait l'être sans théorie, sans démarche d'intellectualisation. La théorie venait après, et cimentait l'enseignement.

Une hirondelle n'a jamais résolu une équation du second degré ... mais elle navigue au long cours, et c'est une virtuose du vol en rase-motte.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //