Nos Partenaires

Auteur Sujet: Conseil sur attelle  (Lu 12236 fois)

12 septembre 2007 à 20:30:58
Lu 12236 fois

tarzan_le_loup


Bonsoir a tous!

Voila, question du jour... qui me trotte!

Que faire en cas de blessure?
Je m explique: il ne s'agit pas de faire une atelle pour immobiliser totalement le membre, puis finis... enfin si ...

Sur un cas concret, ca serra plus simple....
Vous etes en pleine forêt, et vous vous esquintez un membre, de "préférence", la partie inferieur. Vous êtes loin de tout, injoignable, coupé du monde, et n'avez qu une chose a faire, CONTINUER A AVANCER!

Ds ce cas la, comment réaliseriez vous une atelle fonctionnelle, permettant une mobilité relative, sans risquer en cas d' imprevu, d'esquinter un peu plus, mais vous permettant tout de meme d avancer au plus vite (possible)!

-pour une cheville?
-pour un genou?

(je pense que ce post serait plus spécifique à une foulure, qu'une fracture... étant donnée que la fracture ne permet plus, physiquement un quelconque appuis (selon gravité, evidement, mais ca peut aisement empirer...)

bref, je suppose que la réalisation de béquilles n'est pas une mauvaise idée, mais comment procéder de la manière la plus efficace (avec fil?, puis sans fil?), ou encore, j aurais pensé, en cas de foulure de la cheville, réaliser une sorte d'échasse, prenant appuis sur la jambe, et laissant balant la cheville, de maniere à pouvoir continuer! (la encore, il faut trouver des idées de realisation blaissant le moin possible (blessure superficielle: par exemple, le bois qui frotte, ou rentre ds la chaire, au niveau du molet....)

Les idées ne manquent pas... c'est plutot les moyens techniques afin de permettre la realisation! Et la je fais appel a votre expérience afin d accroitre l efficacité, et de gagner du temps sur la conception!

qu'en pensez vous?

++
Siegfried
« Modifié: 12 septembre 2008 à 16:11:02 par Maximil »

13 septembre 2007 à 14:21:27
Réponse #1

cubitus


Bon, comme personne ne s'y colle...

D'abord, une erreur dans ton post : on peut très bien marcher avec une fracture. On a régulièrement des cas de patients arrivant aux urgences sur leur deux jambes, qui ressortent plâtrés avec interdiction de poser le pied par terre. Et ce ne sont pas forcément des "gros durs".

Une attelle peut être confectionnée avec n'importe quel matériau rigide. Dans la nature, ce sera effectivement plus facile avec des branches, je pense qu'on doit pouvoir aussi bricoler avec certaines écorces. Le principe est de mettre deux parties rigides de chaque côté de l'articulation ou de l'os blessé, et de les solidariser avec un lien (adhésif, tissus, cordage,...).

Pour éviter de blesser la peau : la protéger (rien ne dit qu'une attelle doit être au contact de la peau : c'est possible au dessus du pantalon ), et ajuster les parties rigides afin qu'elles ne soient pas blessantes.

Pour finir : il n'y a AUCUNE contre-indication et AUCUN risque à immobiliser un membre avec une attelle dans le doute, en attendant un avis médical.
Et l'effet antalgique (calme la douleur) d'une attelle est bien supérieur à n'importe quel comprimé, et surtout quasiment immédiat.
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

13 septembre 2007 à 14:55:22
Réponse #2

galileo


je conseille d'avoir dans sa trousse un "SAM Splint" (ca pese pas grand chose et c'est tres utilse en cas de fracture, entorse ou pour servir de collier cervical au cas zoù).

13 septembre 2007 à 18:42:25
Réponse #3

moustic


Bon, comme personne ne s'y colle...

D'abord, une erreur dans ton post : on peut très bien marcher avec une fracture. On a régulièrement des cas de patients arrivant aux urgences sur leur deux jambes, qui ressortent plâtrés avec interdiction de poser le pied par terre. Et ce ne sont pas forcément des "gros durs".


Euh, je me suis pété le tibia en aout dernier, et je ne pense pas que l'on puisse dire que l'on peut très bien marcher avec une fracture, peut être dans certains, des cas a la limite, mais je t'assure que le moindre mouvement que je faisait, faisait bouger mon os en deux, et c'est loin d'être très agréable, je pense pas que j'auais été capable de marcher dans un cas comme ça.

Bon, j'ai pas essayé de faire une atelle de fortune, j'étais allongé sur le bord de la route, donc, on a direct appelé les pompiers, qui sont arrivés assez rapidement et on pris la chose en main.

13 septembre 2007 à 18:44:40
Réponse #4

Jonathan


C'est vrai que Les Sam Splint sont pratiques, réutilisables et très polyvalentes et beaucoup plus performantes que les atelles gonflables. Elles existent également pour les doigts .

L’attelle Sam® Splint est constituée d’une feuille d’aluminium déformable de 0,3 mm d’épaisseur, tapissée sur chacune de ses deux faces d’une couche de mousse à cellules fermées. La face bleue est un peu plus épaisse que la face orange.
Cette attelle possède la particularité de pouvoir s’adapter par pliage à la région anatomique à immobiliser, et de se rigidifier lorsqu’on lui donne la forme d’une gouttière. Elle est radio transparente, imperméable et réutilisable. Elle ne se détériore pas lors des variations de température, d’altitude ou d’exposition à l’humidité. Elle peut se conserver roulée ou pliée au fond d’un sac à dos : son volume est alors très faible et son poids négligeable.

Le terme fracture est très large de la fêlure sans déplacement à la fracture ouverte il y a un monde et les techniques ne sont pas les mêmes.

Une fracture est rarement une urgence vitale sauf en situation d'isolement.

Bouger une fracture ou une suspicion ( seul quelqu'un d'expérimenté peut poser le diagnostic exact)
c'est risquer d'aggraver la lésion.

L'immobilisation de la foulure / fracture non ouverte va permettre de réduire la douleur.
Donc la béquille doit s'accompagner d'une immobilisation.
Pour les techniques les livres de survie en sont remplies
« Modifié: 13 septembre 2007 à 18:56:24 par Jonathan »

13 septembre 2007 à 19:04:10
Réponse #5

galileo


En france on la connait sous le nom d'Immoflex

13 septembre 2007 à 23:50:32
Réponse #6

triptop


Cubitus, on laisse faire les pros quand même, ta réponse était la bienvenue  :D

Messieurs merci de faire découvrir ce produit aux bleus (oui c'est du signal  :love:). Moi qui cherchait un support pour EDC "mollet" c'est impec ! Je suis sûr que je peux y mettre des sratchs et mini pochettes, parfait comme protège tibia en plus . Autre utilité: en arrachant la garniture en cas de pepin (à réserver comme allume feu) on peut p't'être modeler une gamelle avec la feuille d'aluminium :blink: oups j'arrête  :branleur:


En plus de l'attelle, soutenir ou alléger le membre atteint facilite les déplacements. Le bâton ramassé en forêt est la béquille minimum. Si il manque un appui il faut improviser des substituts avec le bois trouvé, cordages et vêtements:de la chaise roulante taillé et assemblé au taberneck  ::), au brancard. Tout le monde y pense, ça apparait comme une évidence.
"Honi soit qui mal y pense !"

19 septembre 2007 à 17:17:06
Réponse #7

Ptit Pierre


Ben ouais, on sent bien le professionnalisme dans ta réponse Cubitus, j'savais bien qu'il y avait un doc sur le forum !
Moi j'aurai dit la même chose que Cubitus en fait mais en vachement moins bien  :lol:
Pour le coup, moi c'est du bruit mais j'essaie de faire attention attention dans mes autres messages :closedeyes:
Avant d'être fort comme un chêne, il faut avoir été con comme un gland !!!

19 septembre 2007 à 17:56:10
Réponse #8

Pics (Vincent.D)


Toujours la même réponse...
Se poser et réfléchir...
Je me trouve en pleine foret amazonienne ou bien des secours efficaces sont dispo dans un délais raisonnable??
Si réponse 2,
Localisation exacte de l'endroit ou je me trouve,puis appel au secours.
En attendant,Couché,et si possible sans trop de douleur surélever le membre atteint(Fracture=hémorragie...)
Exemple,une cheville...Bien serrer la chaussure se coucher et poser  la jambe sur son sac.
Il y a plus de risque a essayer de trouver de quoi fabriquer une attelle(déplacement avec fracture=bien souvent fracture avec déplacement !!)
Maintenant,en urgence il n'y a pas beaucoup de règles pré-établies... C'est du cas par cas. 2 interventions ne sont jamais semblables...
Si tu es accompagné de qqun qui sait placer une attelle dans les règle de l'art(pas aussi évident dans la réalité qu'en exercice..)et qu'en plus il en a une avec lui....
Observer,s'adapter.... dominer est accessoire!!
Na, voilà mon t'it avis à 2 sous..
@+++
KISS

20 septembre 2007 à 18:18:15
Réponse #9

tarzan_le_loup


Merci de vos reponces, en particulier Cubitus!

Pics, je crois que tu te déroute de ma question principale, à savoir, qu'elle n etait pas "que dois je faire si je me blesse au niveau d'un membre inferieur?" mais bien "comment dois je procéder si je dois obligatoirement avancer et que je ne dispose pas de moyens de secours?"

De même, je suis en quête de solutions les plus simples possible pour permettre la meilleure des immobilisation, des solutions concrètes, si vous avez des photos montrant vos techniques!

Encore merci de votre Participation,
Siegfried

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //