Nos Partenaires

Auteur Sujet: Carcajou  (Lu 174562 fois)

05 octobre 2006 à 10:11:49
Réponse #25

chris7273


Malgré tout, avec de l'XC100, 1095 et autres aciers riches en carbone, reste le problème d'une mauvaise distribution des carbures, qui peuvent créer des lignes de faiblesse dans la lame. 

Quelle est la différence entre le XC75 et le 1095 ?

05 octobre 2006 à 12:39:23
Réponse #26

grunt


le 1095 a un taux de carbone superieur au xc75...son équivalent est l' xc90 soit environ 0.90 % de carbone + deux trois bricoles ::)

05 octobre 2006 à 19:41:49
Réponse #27

grunt


bon voila la chose, désolé pour la photo il est est tard, plus de lumieres alors avec le flash c'est beurk.
Je l'ai pas encore testé facon brutal, mais pour ce qui est de la coupe: no problem  :doubleup: on a l'impression que plus il coupe plus il est coupant. La lame est souple pour un truc de 4 mm d'épais...l'a quand même pris quelque coups de maillet sur son dos pour rentrer dans du bastaing de sapin, ça bronche pas.Demain la suite des hostilités

05 octobre 2006 à 20:21:53
Réponse #28

DavidManise


Fais gaffe si tu continues à faire des trucs aussi jolis tu vas te faire braquer ;)

Très réussi.  Le sandiwch qui donne une gueule d'enfer. 

Bravo !

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Page de liens a moi que j'aimeu

05 octobre 2006 à 21:26:08
Réponse #29

grunt


tiens c'est marrant on voit la photo que quand on est identifié.Merci pour les appéciations...mais il doit encore passer les tests pour voir s'il n'est pas que beau.

05 octobre 2006 à 21:30:01
Réponse #30

kazar


Super Grunt! Jolie l'arrête sur les plaquettes.

Stéphen.

05 octobre 2006 à 21:48:25
Réponse #31

keltiq


Faites gaffe avec "lapin", sur un bateau vous prenez le risque d'être jetés par-dessus bord (peur superstitieuse remontant à l'époque de la marine à voile, où les lapins à bord risquaient de ronger les cablots en chanvre retenant la cargaison).

Mais c'est pas pour ça que je suis là : "Il" est arrivé : mon mien de carcajou a été livré ce matin  :) :) alleluiah, gracias  ::)

Pas de photos because par d'APN dispo, mais je vais me retenir de lui faire des misères pour avoir une chance de fixer son portrait pour la postérité, rapidement j'espère !

Comme a dit ma douce en le prenant en main : "c'est du dense..." et : "il est beau!". Quand on sait ce qu'elle pense de mon intérêt pour les trucs qui coupent c'est mieux qu'une médaille olympique au niveau du commentaire  ;)

Lame bien épaisse et plutôt courte, on sent l'outil. La courbe et l'alignement manche-lame est parfait pour moi, tout comme la taille et la forme du manche, propice au travail de précision. C'est plus adapté à une tenue par les doigts (avec appui sur le (léger) gras du tranchant de la main) qu'àune tenue "pleine pogne" ou plutôt pleine peaume.

Le bois de serpent des côtes, beige clair très légèrement veiné pour le mien, est beaucoup plus beau en réalité qu'en photo et très agréable au toucher.

L'ensemble est très maniable, léger (200g étui compris) et discret, surtout si on le rapporte à son efficacité de terrain (n'est-ce pas David, d'après les photos que tu avais mis en ligne ?). Côté tranchant, j'ai retiré une barbule de moins d'1 mm à une feuille de papier machine 80g/m² classique...J'sais pas si c'est un bon critère terrain, mais moi ça m'impressionne  :D

Pour l'étui, rien à dire : le kydex est coupé très propre, les rivets posés sans matage (écrasement) et le blocage me semble parfait. J'avais du mal à l'imaginer autour du cou (poids, encombrement, balourd), mais àl'usage "no souci" comme ne disent pas les anglais.

 Bon, ben à plus pour des photos et compte-rendu d'essais, rien que pour faire hurler les ceusses qu'attendent  8)

Répétez après moi : l'attente est une longue patience, l'attente est une... pas taper! :o Pas la tête! :doubleup: :o Je sors

05 octobre 2006 à 23:13:59
Réponse #32

chris7273


le 1095 a un taux de carbone superieur au xc75...son équivalent est l' xc90 soit environ 0.90 % de carbone + deux trois bricoles ::)

je ne voudrais pas polluer ce "post" , mais je me demande simplement pourquoi le xc75 a été préféré au 1095 pour le carcajou alors que le 1095 semble faire l'unanimité en terme de robustesse, facilité pour le Rat-7 d'ontario ? approvisionnement ? autre qualité ?

En tout cas, je suis trèèèèèès intéressé par le carcajou...

06 octobre 2006 à 09:22:00
Réponse #33

fred2


bonjours
le choix de l'xc 75 plutot que le 1095 est simple xc est disponible en france alors que le 1095 est plus difficille a avoir c'est une dessignation us pour un acier a0.95 pourcent de carbone avec si je me rappel desajout de manganese et de sillicium c'est un acier a ressort en autre il doit y avoir un equivalent francais reste a le trouver
a+
fred2

06 octobre 2006 à 09:47:03
Réponse #34

DavidManise


Oui.  Pour ma part je ne pense pas que le 0,2% de carbone en plus fasse une grosse différence, sauf si on cherche des duretés élevées.  Et même là.  Les Swamp Rats et pas mal de customs américains sont faits à partir d'acier 52100 qui est encore plus faible en carbone que l'XC75.

Enfin bon. 

Sinon, Fred2, le 90 MCV8 d'eurotechni, ça se compare comment au 1095 ?  T'as déjà testé ?

Ciao ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Page de liens a moi que j'aimeu

06 octobre 2006 à 10:13:35
Réponse #35

Kilbith


Bonjour,

Le XC75 est un acier à 0.75% de carbone avec un peu de manganèse pour des raisons techniques (désoxydant...). C'est un acier déjà très fortement carburé. Il est à la limite du travail agréable au marteau. La dénomination XC implique que c'est une acier fin, cad obtenu dans un four électrique à partir de recyclage. Cela permet d'avoir une bonne distribution des carbures, pas d'agrégation....

Le 1095, est la dénomination américaine pour un acier à 0.95% de carbone avec un peu de manganèse (il y a toujours du manganèse dans l'acier pour faciliter sa fabrication). Et c'est tout. C'est donc un acier très simple. Il n'est pas obligatoirement obtenu dans un four électrique ce qui n'assure pas une qualité optimale du produit. Il est difficilement travaillable au marteau (très dur). Le forgeron doit être costaud et taper très fort d'où moins de précision, plus de chauffes. Il y a un risque de constituer des gros carbures lors du traitement thermique. L'avantage pour les industriels c'est qu'il y a tellement de carbone que la décarburation inévitable lors du traitement thermique laisse assez de carbone au final pour avoir de la coupe. Cela évite de travailler dans des fours à atmoshère controlée (azote, argon). Historiquement, pendant la seconde guerre mondiale, l'acier était obtenu par la filière fonte. Donc pour les militaires, Kbar, camillus....c'était moins cher de ne pas retirer tout le carbone lors du passage au convertisseur et d'utiliser des techniques de trempe simples. Bien travaillé par un expert il est possible d'avoir un bon couteau... Si on veut l'équivalent en France on prend du XC100 qui sera d'ailleurs souvent de qualité supérieure.

L'acier est un produit complexe. Deux aciers de même composition chimique ne sont pas identiques. d'une part, les normes tolèrent des impuretés qui sont préjudiciables au produit fini (souffre, phosphore...). D'autre part du 1095 a approximativement 0.95 % de carbone selon les lots de fabrication. En revanche la tolérance sur du XC100 est plus restreinte. Le grain d'acier et la répartition des carbures dans le Fe varient considérablement selon les provenances.

Au final, le traitement thermique est déterminant. D'une part un acier mal travaillé (trop lentement par exemple) va être décarburé en surface.
Exemple : Un bon forgeron A fait une lame en deux chauffes et 20 coups de marteaux. Kilbith a besoin de 10 chauffes et de 150 coups de marteau. Kilbith n'a pas utilisé l'endroit de la forge évitant l'oxydation lors des chauffes. Au final , la lame du forgeron A, a au niveau du tranchant (fin donc oxydation/décarburation rapide) une compsition de 0.80% de carbone (excellent, arrêtons les fantasmes). Les grains d'acier sont restés fins et sont alignés pour résister aux contraintes. La lame de Kilbith à la même forme/émouture que celle du forgeron. Mais, il ne reste que 0.40% de carbone sur le fil de la lame qui ne ne prend plus la trempe. Le reste du couteau a des pourcentages de carbone variables, du fait des aggrégations certaines parties sont cassantes car elles ont trop bien réagies à la trempe. La photo de son couteau est superbe, Kilbith est fier  ;D  ;D ;D...mais comme outil pour couper, sa lame c'est une daube fragile et qui ne coupe pas   :'( :'( :'(

La qualité finale est déterminé aussi par le cycle thermique. Une lame XC100 à 52 Rc (forte température de revenu) sera souvent plus solide qu'une Xc75 poussée à son maximum avec des gros grains de carbures agrégés par un mauvais traitement thermique...

C'est sûr que nous avons un avantage énorme sur les anciens : nous disposons de super acier à la composition assez homogène. Nous avons la connaissance ils n'avaient que l'empirisme. Nous pouvons mesurer les temps et les températures lors des traitements thermiques. Mais, l'expertise d'un bon forgeron fera souvent la différence sur un simple amateur. Faut pas rêver. :(

en revanche rien n'empêche de pratiquer...un jour les plus doués seront peut être forgerons  ;D

did.
« Modifié: 06 octobre 2006 à 13:28:09 par Kilbith »

06 octobre 2006 à 10:29:53
Réponse #36

Pierre


Salut à tous,

Merci pour toutes ces précisions ...  :D

Je trouve que le 1095 s'oxide plus facilement et plus rapidement que le XC75 .

Sont ce mes sens qui sont abusés ?, me trompe je ?  :-\ Ou alors cela s'explique ?

A+
Pierre

06 octobre 2006 à 10:42:13
Réponse #37

Kilbith


Salut,

Plus un acier est carburé, plus il s'oxyde. Plus il y a de carbone plus il a tendance à créer des carbures complexes (cristaux de fer et carbone très durs genre Rc 85).  Or ces carbures complexes sont relativement volumineux, surtout s'ils sont en grappes. Cela forme des discontinuités dans la matrice de Fe. Ces discontinuités permettent à l'oxygène de l'air de s'infiltrer d'où l'oxydation. Des phénomène plus complexes sont aussi à l'oeuvre. Je ne suis pas assez compétent pour en parler..désolé.

Ce mécanisme permet de comprendre qu'une lame à faible teneur en C sera moins sujette à l'oxydation. Pour éviter l'oxydation : polissage ou oxydation de surface par une croûte d'oxydation qui devient imperméable à l'air (genre parkerisation). On peut peindre aussi, ou chromer....l'idée c'est d'empêcher l'oxygène d'arriver au contact de l'acier dans ce cas.

Au passage, deux lames de même composition d'acier mais travaillées différemment auront un comportement différent à l'oxydation. La lame qui a des grains fins grâce à un acier fin et une forge habile (pas de rupture de l'alignement des grains, pas d'aggrégation de carbure, ecrouissage de surface...) accompagné d'un traitement thermique adéquat sera moins sensible. Tout simplement parce que l'acier sera plus homogène et plus compact.
Pour visualiser l'effet du traitement thermique sur l'oxydation, il suffit de regarder ue grille d'acier inox où il y a des soudures. Si l'artisan ne connaît pas son métier cela rouille à l'emplacement de la soudure.

did  ;)
« Modifié: 06 octobre 2006 à 10:44:28 par Kilbith »

06 octobre 2006 à 12:49:12
Réponse #38

chris7273


Merci pour ses précisions. 

Un petit truc pour éviter l'oxydation : l'huile de paraffine. Une ch'tite goutte sur une mouchoir et on frotte de temps en temps sur la lame.

C'est "food grade" et très neutre. Du coup on peut couper son sauciflard avec sans risque pour la santé.

Evidemment faut pas en boire à la bouteille, c'est un "déboucheur" de première classe !  (vendu en pharmacie)


06 octobre 2006 à 13:26:37
Réponse #39

SadE


Moi je fais ca à l'huile Isio 4  ;D
D'ailleurs est-ce que ca rique de poser un problème particulier ce genre d'huile ?

06 octobre 2006 à 13:32:02
Réponse #40

Kilbith


salut,
Toutes les huiles sont bonnes si elles sont assez fines pour bien adhérer au substrat. La différence se fera surtout sur la longévité de la protection (viscosité, évaporation...). Peut être faudrait-il varifier le pH, dans l'idéal il devrait être de 7 ou légèrement basique. Suffit de piquer un peu de papier pH dans la boite chimie 2000 du neveu....

didier.

06 octobre 2006 à 16:17:10
Réponse #41

kazar


Attention au huiles végétales (tournesol, olive, lin, noix...) appliquées sur des lames carbone pour un stockage de longue durée. Comme dit Didier : "La différence se fera surtout sur la longévité de la protection (viscosité, évaporation...).". Je me suis retrouvé avec des lames enrobées dans un sorte de "gangue" élastique qui a décolorée l'acier par endroit. Sous cette "gomme" grasse et difficile à enlever, il y avait également quelques piqures.

Stéphen.

06 octobre 2006 à 17:06:35
Réponse #42

chris7273


Jamais d'huile végétale comme protection car leur stabilité n'est pas assurée. elles se dégradent, certaines peuvent rancir (odeur!), s'oxyder, ... et mauvaises surprises à la clé.

Avec de l'huile de paraffine super stable à température normale, pas de problèmes d'odeur ou d'oxydation.

Cette huile est aussi idéale pour protéger/traîter les planches à découper en bois (mieux que l'huile d'olive qui peut rancir et donner mauvais goût aux aliments que l'on découpe sur cette planche)

06 octobre 2006 à 17:28:17
Réponse #43

Kilbith


Salut,

Pour le long terme et le stockage, il est certainement  préférable d'utiliser une huile dédiée (WD40, silicone, moteur...). Il faut seulement bien essuyer avant utilisation car ce n'est peut-être pas comestible.
En revanche, à court terme (24 h...) une matière grasse ou une huile de table je pense que ça fonctionne assez bien contre la rouille. C'est disponible et c'est comestible.
L'huile de paraffine est certainement idéale. Il existait aussi auparavent des huiles naturelles performantes avant que les huiles minérales ou de synthèse apportent une solution moins onéreuse.

Une solution sympa pour les couteaux non inox, c'est d'avoir un étui rigide en bois. Cela évite pas mal de problème d'humidité et donc de rouille.

did
« Modifié: 06 octobre 2006 à 17:30:17 par Kilbith »

06 octobre 2006 à 17:30:33
Réponse #44

Pierre


J'utilise de l'huile de vaseline pour le stockage à long terme ... Bien ou pas bien ?

A+
Pierre

06 octobre 2006 à 17:55:16
Réponse #45

Kilbith


Salut,

Juste un avis pas sûr :
L'huile de vaseline c'est un dérivé de pétrole il me semble. Ca doit se comporter plus aou moins comme la paraffine sauf que ce n'est peut-être pas comestible ?

did

06 octobre 2006 à 19:08:27
Réponse #46

grunt


on peu utiliser l'huile de camelia et celle du giroflier...j'ignore les propriété alimentaire de ces huiles mais pour les lames c'est plutôt bon...sinon un saucissonage suivi d'un coup de chiffon.

06 octobre 2006 à 21:43:20
Réponse #47

DavidManise


Pour moi les lames en acier carbone ne sont rien d'autre qu'un prétexte pour bouffer tous les jours au moins deux tranches de saucisson ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Page de liens a moi que j'aimeu

06 octobre 2006 à 22:32:59
Réponse #48

SurvivalFred


Salut,

j'utilise pour ma part de l'huile mécanique au silicone et en spray ce qui permet de "l'injecter" littéralement dans les moindres recoins, j'ai déjà eu de mauvaise surprise avec l'huile d'olive sur certaines lames (trop acide)  :'(

C'est vrai que l'huile de paraffine, en théorie, ça doit être un bon compromis entre protection/longévité et comestibilité ... et dire que j'en ai des flacons entiers au boulot et que je n'y avais jamais pensé ...  merci du tuyau  :doubleup:

Fred
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

06 octobre 2006 à 22:36:54
Réponse #49

promeneur4d


Paraffine et comestibilité  :o :o :o
La paraffine ce n'est pas de la cire d'abeille, c'est fait a base de petrole!
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //