Nos Partenaires

Auteur Sujet: Céréales : mode de culture et usages  (Lu 28871 fois)

31 janvier 2010 à 12:27:35
Réponse #50

nadia


@gmaz87 : vrai ! Du côté de mes grands-parents maternels (d'origine ukrainienne, le "grenier" de l'Europe...), les anciens évoquaient souvent les champs de pommes de terre "bleu" à cause des fleurs de lin. Il parait que là bas ils associent lin + raifort + ricin.

Je teste le lin depuis peu, ça me parait efficace, comme tu as pu le constater. Tout juste quelques doryphores solitaires, faciles à ramasser à la main.

@thorgaal : merci  8) Par contre, je n'ai aucune info sur l'amarante, désolé  ;)

31 janvier 2010 à 15:01:19
Réponse #51

nadia


Semer et récolter du millet

Il existe plusieurs sortes de millets. En Europe, la plupart des variétés servent de nourriture pour les oiseaux de volière et de basse-cour.

Certains peuples d'Asie et d'Afrique continue à en consommer, sous forme de farine("mil"). Dans notre pays, on trouve également des pains multi-céréales garnies de graines blanches ; il s'agit généralement de millet décortiqué, au délicieux goût de grillé.


Nom : millet commun, millet roux, millet à grappes ("queue de renard")...
Nom scientifique : Panicum miliaceum, Setaria italica...
Famille : Poacées (graminées)
Origine : Proche Orient
Le millet n'est pas panifiable, mais ses graines peuvent être ajoutées dans la pate à pain.

 

A gauche, graines de millet commun. Millet roux, plus petit, à droite.

Préparation du sol avant le semis
Le sol doit être bêché et désherbé. Le millet n'apprécie pas la concurrence des mauvaises herbes.

Le millet étant une plante adaptée aux zones semi-arides, il est intéressant de le semer dans un coin "sec" et chaud du jardin, à l'abri des coups de froids en fin de printemps.

Quand semer du millet ?
Le millet se sème en toute fin de printemps, voire en début d'été, lorsque la terre est bien réchauffée. Personnellement, je le sème début juin.

Pour vous procurer des graines de millet commun, vous pouvez :

    * acheter des graines de millet à germer, non décortiquées, dans un magasin bio
    * acheter un paquet de graines pour canaris ou perruches dans une grande surface et trier les graines (ça prend moins de temps qu'on ne le pense, avec une bonne pince à épiler...)

L'avantage de la seconde solution est que vous aurez certainement un assortiment de plusieurs variétés de millets.

Concernant le millet à grappes, vous trouverez des sachets de 5 à 10 grappes en grande surface, toujours au rayon alimentation pour canaris / perruches. Il vous suffit de les égrainer.

Le millet peut être semé à la volée ou en lignes espacées de 15 cm.

Selon la variété cultivée, les tiges n'ont pas la même hauteur, et donc pas besoin de la même place au sol pour se développer :

    * millet commun et millet roux : tiges de 40 à 80 cm de haut, semer une graine tous les 2 cm
    * millet à grappes (queues de renard) : tiges de 1m à 1,70m, semer une graine tous les 5 cm

Les différentes étapes de la culture du millet
Le millet germe vite. Durant les premières semaines, le millet forme de jolies petites touffes qui ressemblent beaucoup au chiendent, avec des feuilles effilées, velues et d'un beau vert. Pensez à désherber votre plantation de millet.

 

Stades de développement du millet commun


Puis la tige se développe en hauteur et l'épi apparaît. On parle de panicule pour le millet commun.

 

Panicule de millet commun. On distingue les feuilles velues et gainées. (photo : Tony Rodd)

 
Le millet à grappes (ou "queue de renard") donne quant à lui des épis longs de 10 à 30 cm. Les graines sont regroupées en petites boules, disposées en spirales autour de l'épi.

 

Grappe de millet "queue de renard" (photo : Thomas Yung)

 
Quand récolter le millet ?
En fin d'été, les tiges de millet vont sécher sur pied et brunir.

Pour le millet commun, il faut attendre que les grains soient secs et sortent facilement de leur capsule quand vous les pincez entre vos doigts.

 

Panicule de millet commun à maturité (photo : Kurt Stueber)


La récolte est assez simple : coupez les tiges à la base, et regroupez-les en fagots. Étendez ensuite un drap sur le sol, placez les fagots (côté épis) sur le drap, repliez le drap et battez énergiquement votre récolte avec un bâton (ou mieux, un fléau). Les grains vont s'accumuler au fond du drap.

Toutefois, je trouve que le rendement du millet commun est faible... Je préfère cultiver du millet à grappes.

Pour récolter le millet à grappes, pas besoin de techniques particulières ! Attendez que les pieds de millet soient bien secs et coupez les magnifiques épis au sommet des tiges, avec un sécateur par exemple. Vous pourrez les conserver tels quels plusieurs années et les donner à vos volailles ou vos oiseaux de volière (ils en raffolent et adorent décortiquer les graines de la grappe).

31 janvier 2010 à 17:31:15
Réponse #52

gmaz87


Cette année je compte expérimenter quelques céréales au potager, en particulier l'amarante (céréale + légume feuille + engrais vert) qui n'a pas encore été mentionnée, aurais-tu des infos sur sa culture?

Salut,
Pour l'amarante, j'ai ai eu qui ont spontanément poussées dans le jardin cette année, une voisine en a qq pieds de la variété queue de renard qu'elle conserve pour leur côté esthétique.
j'avais lu sur l'excellent bouquin de kokopelli tout les bienfaits de cette plante, je les ai donc laissé et j'ai récupéré une partie des graines, micro graines d'ailleurs.
Selon eux les peuples andins en font grande consommation, mais a mon avis il faut faire ça sur une grande echelle car les graines sont si minuscules, en bref il semble que l'on puisse les utiliser en les faisant éclater un peu comme du pop corn.
Ceci dit ça semble se ressemer assez spontanement, donc attention a ne pas être envahi
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //