Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le feu : allumage ou combustibles exceptionnels?  (Lu 22318 fois)

20 décembre 2009 à 20:51:05
Lu 22318 fois

ladril


Bonsoir à toutes et tous...

J'aimerais proposer une nouvelle discussion...

LE FEU : On connait tous, on sait tous en allumer un, MAIS, mon idée serait de partager les expériences de feux avec des allumages ou des combustibles EXCEPTIONNELS.

Voilà ce que j'ai pu trouver sur le forum: Firesteel, coton, amadou, bois gras, permanganate, huile, excréments d'animaux...

Tout ça, on connait, testé ou pas. Là ou nous pourrions partager quelques expériences, et ou je souhaite apprendre quelque chose de plus, c'est dans l'inhabituel...

P.ex: Quand j'étais à l'armée, j'ai fait un réchaud de secours avec une boite de cirage neuve allumée, ou se servir d'une clope comme amadou (ça semble c.n mais qui l'a déjà fait?), ou encore faire un feu huile-eau (déjà abordé, je crois)...

Bref, voulez vous les partager, je suis curieux et j'ose croire que je ne suis pas le seul...

20 décembre 2009 à 20:58:43
Réponse #1

Maximil


Je ne comprends pas bien l'objet de ton post. Peux-tu rééxpliquer stp ?
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

20 décembre 2009 à 21:01:16
Réponse #2

marco 2


pour la clope, suite a une démonstration sur un autre forum, avec des feuilles de papier a rouler, j'ai tester l'allumage de la clope au fire steel....il faut vider un peu de tabac sur un centimètre, puis déchirer le bout de papier en fragment, et de les froisser....puis avec la moindre étincelles ca prend.....honnêtement, je vois pas trop l'intérêt a part pour les gros fumeur en panne de briquet, mais je retiens quand même au cas ou....je sais pas a quoi ca peu servir, mais je suis sur qu'il y as un truc a utiliser.... ;#

Sinon, il y as les bouloches au fond des poches....ca prend bien aussi au fire steel.... :)
quand je rentre dans une foret, je pars pas au combat, mais je rentre chez moi
Moniot van moeren

il y en as pour qui le verre est a moitié plein, d'autre pour qui il est a moitié vide......et pour vous?????

20 décembre 2009 à 21:51:07
Réponse #3

ladril


Je ne parle pas des incendies de voitures ou de poubelles (plaisanterie!!!! ;#) mais avez-vous déjà cuisiné sur une flamme autre que bois, essence ou gaz, vous êtes-vous déjà réchauffé avec une source de chaleur autre qu'un feu traditionnel?

Avec les moyens ''du bord'' qu'est-ce qu'on peut bruler sans s'intoxiquer? Peut-on faire un réchaud à hydrogéne avec le matériel d'une cuisine? Le gaz de bois avec lequel roulaient les véhicules durant la dernière guerre est-il utilisable, dans l'idée du forum? Vos grands parents se chauffaient-ils d'une manière autre que bois ou charbon?

La paille de fer et une batterie de 9v : c'est génial... L'idée de la boite à oeufs parafinnée aussi... Sans parler du fammeux ''oeuf Manise''...

En avez-vous d'autres?

Voilà en gros, un feu avec des moyens qui sortent de l'ordinaire...
« Modifié: 21 décembre 2009 à 02:47:03 par ladril »

20 décembre 2009 à 21:58:33
Réponse #4

josephcurwen


Des retours sur l'utilisation d'un mélange huile eau, comme dans l'ouvrage de John Wisman m'intéresseraient.
Je n'ai rien retrouvé à cet égard avec l'outil de recherche (mais je commence à penser que je ne suis pas doué avec...)


20 décembre 2009 à 22:08:24
Réponse #5

Norzh


Il y a bien des réactions exothermiques mais mes cours de chimie datent un peu (et pourtant je me souviens du coup de la pile 4,5V et laine de fer (celle sans savon  ;# sinon ça ne marche pas), appris à l' école primaire)

ex:

Permanganate de potassium + glycérol
http://wiki.davidmanise.com/index.php/Permanganate_de_potassium#Feu_chimique
« Modifié: 21 décembre 2009 à 07:48:12 par Norzh »


20 décembre 2009 à 23:38:11
Réponse #7

Karto


Bonne idée de sujet. Il en sortira sûrement des trucs !  :up:
Pour ma part une fois j'ai crâmé un pneu trouvé au bord d'une rivière, j'ai aucune idée de comment il était arrivé là, vu comme l'endroit était isolé. Je n'avais pas d'allume feu et la nuit m'avait pris lors d'une ballade à la journée un peu engagée au fond d'une gorge le long d'un torrent, où je progressais trop lentement et je m'étais un peu perdu.

Le pneu ça fume et c'est pas écolo, mais ça fait à la fois allume-feu et combustible principal. Le plus difficile c'est de le découper, c'est plein de métal. Les flancs étant plus facile à couper que la bande de roulement, c'est là que j'avais taillé des carrés d'allume-feu avec un Fällkniven F1, qui avaient facilement démarrés du bois flotté.

21 décembre 2009 à 20:22:40
Réponse #8

ladril



21 décembre 2009 à 20:31:32
Réponse #9

Nävis


Je vois deux approches pour développer cette bonne idée:
  • Tout ce qui peut servir d'allume feu dans la nature
  • Tout ce qui traine de notre société (déchets ou autre trucs à base de pétrole que l'on traîne partout avec nous)
Quels matériaux, et comment y mettre le feu pour pouvoir ensuite allumer un vrai foyer.

Utiliser un dragon de poche? J'adorerais!

21 décembre 2009 à 20:39:59
Réponse #10

littleman


j'ai essayé les bouloches du sèche linge au fire steel,ca va niquel.mais ca pu un peu.

22 décembre 2009 à 06:26:02
Réponse #11

François


pour la clope, suite a une démonstration sur un autre forum, avec des feuilles de papier a rouler, j'ai tester l'allumage de la clope au fire steel....il faut vider un peu de tabac sur un centimètre, puis déchirer le bout de papier en fragment, et de les froisser....puis avec la moindre étincelles ca prend.....honnêtement, je vois pas trop l'intérêt a part pour les gros fumeur en panne de briquet, mais je retiens quand même au cas ou....je sais pas a quoi ca peu servir, mais je suis sur qu'il y as un truc a utiliser.... ;#
Une cigarette, c'est un bon amadou. C'est le plus facile à allumer avec une loupe par exemple, parce qu'on peut tirer dessus pendant l'allumage.
Et puis, un fumeur, la chose qu'il gardera au sec avec le plus de soin en toutes circonstances, c'est ses cigarettes :D
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

22 décembre 2009 à 10:45:40
Réponse #12

Karto


J'ai trouvé ça :
http://nrjrealiste.fr/poele/poele2.html

Quel rapport avec les combustibles inhabituels ? C'est un réchaud à bois fait dans des matériaux de récup, avec l'idée de rajouter un ventilateur à la façon du Sierra ou des machins en titane de James. L'idée d'utiliser un élément Peltier au lieu d'une batterie pour faire tourner le ventilateur est géniale, sauf que le gars ne l'a pas essayée apparemment. Problèmes d'encombrement ou de poids probablement. A quand le turbo réchaud à bois ?!  :o

22 décembre 2009 à 19:10:47
Réponse #13

arhuman


Un ami m'a fait découvrir le charclothe sur un nid de lichen  :up:

Le lichen se trouve sur place (et on fait sécher d'une sortie sur l'autre) et un vulgaire T-shirt coton+boite métal permet de se faire
son charclothe sur place (pour les prochaines sorties).

J'étais tout fier de pas avoir à pondre mon oeuf Manise  :D
 
--
La sécurité est globale ou n'est pas

22 décembre 2009 à 20:59:03
Réponse #14

Ghjallone


le charclothe, j'imagine que c'est du coton carbonisé?  ;D

les cellules Peltier, c'est fiable, dans le temps?
si ca gele (mais bien gelé, hein!) ca fonctionne encore apres?
je me rapelle qu'on avait parlé d'un réchaud double paroi a air pulsé, il devait etre dispo dans le premier trimestre de cette année... quelqu'un se rapelle du nom?
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

23 décembre 2009 à 01:04:07
Réponse #15

arhuman


le charclothe, j'imagine que c'est du coton carbonisé?  ;D

Exactement :  De Charcoal-clothe Charbon de vêtement (coton)
--
La sécurité est globale ou n'est pas

23 décembre 2009 à 15:14:36
Réponse #16

Karto


les cellules Peltier, c'est fiable, dans le temps?
si ca gele (mais bien gelé, hein!) ca fonctionne encore apres?
je me rapelle qu'on avait parlé d'un réchaud double paroi a air pulsé, il devait etre dispo dans le premier trimestre de cette année... quelqu'un se rapelle du nom?

Pour les cellules Peltier j'en sais rien. Par contre pour le réchaud à bois à double paroi et air pulsé y'a le Sierra depuis longtemps, et y'a deux ans James avait fabriqué une petite série en titane. Tu parles de quelque chose d'encore différent ?

23 décembre 2009 à 18:50:15
Réponse #17

Ghjallone


je crois que oui...
on avait parlé d'un réchaud a bois, double paroi, a ventilo, qui utilisait une cellule Peltier...
je vais chercher ca.
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

23 décembre 2009 à 19:28:34
Réponse #18

Ghjallone


bon, je ne trouve rien, mais alors vraiment rien.
ni ici, ni sur le net, ni sur Youtube, je suis a 2 doigts de penser que je l'ai revé, cet engin!  >:(
de mémoir, c'est un réchaud en inox, avec le systeme de thermocouple sur le coté, qu'on peut retirer pour le ranger dans la chambre de combustion (cette partie est en plastique blanc, ou jaune).
si quelqu'un s'en rapelle, faites moi signe!
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

23 décembre 2009 à 22:13:47
Réponse #19

ladril


Saut Krato.

Tu écris :
Quel rapport avec les combustibles inhabituels ? C'est un réchaud à bois fait dans des matériaux de récup, avec l'idée de rajouter un ventilateur à la façon du Sierra ou des machins en titane de James. L'idée d'utiliser un élément Peltier au lieu d'une batterie pour faire tourner le ventilateur est génial


Ben, il allume le gaz du bois, et pas le bois même pour une combustion un peu plus lente...

C'est le principe des chaudières actuelles basées sur l'idée gaz de bois...

Me trompe-je? :huh:


« Modifié: 23 décembre 2009 à 22:19:42 par ladril »

02 janvier 2010 à 22:58:09
Réponse #20

lambda


les cellules Peltier, c'est fiable, dans le temps?
si ca gele (mais bien gelé, hein!) ca fonctionne encore apres?

normalement les cellules pelletiers (ou plutot seebeck ici) ne sont qu un assemblage serie/parallelle d un grand nombre de thermocouples emprisonnes entres 2 plaques de ceramique.

Le fait que ces cellules soient exposees a un grand froid n est pas un souci. Elles fonctionnent avec un gradient de temperatures, et non sur un temperature unique.
donc ce qui est important c est de les exposer a un gradient de temperatures: temperature (paroi chaude)cote chaud de la cellule - temperature (exterieur du rechaud) cote froid de la cellule. Ce gradient ayant une valeur optimale pour obtenir une difference de potentielle optimale elle aussi au bornes de ladite cellule. Mais meme si ce gradient n a pas la valeur optimale, il va quand meme se creer une ddp aux bornes de la cellule utilisable. La gamme de gradient admissible, autour de la valeur optimale, est assez large quand meme.

ex: supposons que le gradient optimal pour une cellule est de 60 degres. ca veut dire que si dehors il fait 0 degres C, la face chaude de la cellule devra etre a 60 degres C. si il fait -20 alors elle devra etre a 40 degre C...

Mais c est un cas ideal, car raison thermodynamique oblige, les temperatures des 2 faces de la cellule, et donc des jonctions des thermocouples tendnt a s equilibrer et donc le gradient diminue. ce qui implique  d assurer, par l adjonctions d ailettes de refroidissement ou de refroidissement par eau, d evacuer un max de chaleur possible pour eviter l equilibrage des temperature cites plus haut.
 
En supposant qu on est dimensionne correctement la taille des radiateurs d evacuation appliques sur la face froide des cellules, il y a un autre souci:

Les soudures des jonctions des thermocouples sont thermiquement fragiles. au dela de 150 degres, a la louche imposes a la face chaude des cellules, j ai pu constater que les thermocouples se dessoudaient entre eux et se desolidarisaient.
une moitie de cellules se retrouvait par terre quand la face chaude restait fixee au rechaud.

Donc en resume :c est fiable et pas sensible aux basses temperatures exterieures a condition de:
- respecter un gradient de temperature face chaude-face froide pas trop eloigne d une valeur optimale donnee par le constructeur,
- de ne pas exposer la face chaude du module a une temperature excessive.

Concretement ca voudrait dire qu il faut placer le module sur un endroit du rechaud pas trop chaud en fai:. surtout si du point de vue fonctionnement optimal, un gradient de 60 degres, par ex, est bon, et qu on le fait fonctionner par -20.

mes 2 calories...

a+,
Lambda
« Modifié: 02 janvier 2010 à 23:05:30 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

02 janvier 2010 à 23:03:10
Réponse #21

Ghjallone


j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

03 janvier 2010 à 01:09:18
Réponse #22

jbc



03 janvier 2010 à 01:21:38
Réponse #23

Ghjallone


j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

05 mars 2010 à 13:32:47
Réponse #24

jeanluc


Ouai,je fait parti des c....llons à qui il arrive de tomber à l'eau et même en hiver ;D et dans ces cas là je suis content de savoir à peu près faire un feu ,et d'avoir de quoi preparer ledit feu,et que je ne porte plus de sous vêtements en coton dans la verte,après si tu trouves que c'est inutile,c'est TON problème...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //