Nos Partenaires

Auteur Sujet: CHASSE  (Lu 60996 fois)

28 octobre 2018 à 15:10:23
Réponse #100

azur


Je suis assez d'accord avec ton analyse. Mais du coup, si on veut réduire le nombre d'accident, est ce qu'il ne faudrait pas favoriser ce mode de chasse?
Il faut surtout éduquer, former, sensibiliser l'intégralité des chasseurs... et les responsabiliser.
Le nouveau permis de chasser est plutôt bien pensé, la mise en place de remises à niveau décennales obligatoire est plutôt une bonne nouvelle.

Si on se contente d'imposer la chasse à l'arc en interdisant la chasse à tire, on se retrouvera avec les mêmes problèmes de masse...

Et plus globalement, je reste persuadé que le modèle de chasse à la française est à revoir au niveau de la règlementation, d'abord pour en finir avec la chasse business.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

28 octobre 2018 à 15:24:23
Réponse #101

Aleksi


Salut Azur,

question vu que je ne connais pas ou peu le milieux. C'est quoi la chasse business en France ?

28 octobre 2018 à 15:33:10
Réponse #102

azur


On entretient sur une zone donnée un cheptel de gibier qui permet d'attirer les chasseurs aisés qui veulent s'offrir une belle partie de chasse...
Par chez moi, un cerf à l'approche (que le "chasseur" ne tirera que pour le trophée) se vend autour de 6000€ par la société de chasse... laquelle société de chasse doit verser aussi des sommes assez conséquentes aux agriculteurs du coin pour les indemniser des dégâts.
Sauf qu'une partie de ces agriculteurs sont aussi membres de la société de chasse!
Et évidement, sur tout ces mouvements d'argent, l'état récupère sa part... plutôt conséquente!

Je passe aussi sur les sociétés de chasse qui lâchent du gibier le lundi pour le chasser le samedi suivant... Invité dans une telle chasse, j'aurais presque pu assommer les perdrix à coup de crosse tellement elles étaient amorphes, engourdies par le froid et une semaine de découverte de la vie en liberté.

Vu le bilan économique de la chasse en France, les collectifs anti-chasse n'ont absolument aucune chance d'aboutir.
« Modifié: 28 octobre 2018 à 15:44:12 par azur »
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!
------------------------------------------
Boviner, c'est contourner par le centre...

28 octobre 2018 à 15:52:27
Réponse #103

Aleksi


Ok, je ne savais pas ! C'est beaucoup de tunes en jeux effectivement... Merci pour l'explication.
Je continue avec mes questions un peu simples  :). Il semble que la pratique de la chasse en Amérique du Nord par exemple, diffère énormément de notre chasse à la Française. Je ne dis pas que c'est parfait ou qu'il n'y a que de la chasse de subsistance et pas de trophée, mais la mentalité et les méthodes semblent très différentes. Qu'est ce qui explique cela à votre avis ?

PS : Pardon, je vois que le sujet est sensible et quand je parle de "Chasse à la Française", ne voyez pas cela comme un propos anti-chasseur, ce que je ne suis pas. Tout au plus suis-je anti-con, et encore faudrait-il que je sois sur de ne pas en être un !  ;#
« Modifié: 28 octobre 2018 à 16:04:41 par Aleksi »

29 octobre 2018 à 08:24:18
Réponse #104

Baptistator


Dans le business de la chasse tu peux aussi compter la vente d'espèces protégées y compris en France.

Pour avoir fait un peu d'anti braconnage dans les landes quand tu sait qu'un ortolan se vend entre 200 et 300€ sous le manteau tu comprend que certains continuent de le piéger malgré le fait que ce soit protégé et en voie d'extinction. La population de ce passereau à baissé de 80% en trente ans.

De même pour le pinson qui se vend environs 50€ ou le chardonneret.

Bien que ces pratiques soient considérées comme du braconnage elles se sont institutionnalisées dans certaines régions au point que les contrevenants appellent ça des "chasses traditionnelles" pour le justifier.

Le braconnage est un business énorme en France (je relie ça avec la chasse car un braconnier n'est jamais qu'un chasseur sans permis, ou chassant des espèces illégales).

Dans certaines régions le braconnage du grand gibier représente un businness juteux pour la fourniture de viande pour la restauration ou les particuliers. Les braconniers chassent au phare la nuit. Mais depuis quelques années on assiste à une apparition de bandes organisées transfrontalière, véritable mafia du braconnage souvent sur équipée (silencieux, systèmes à vision nocturne...) Et extrêmement dangereux contre lequel l'oncfs n'a malheureusement pas les moyens de lutter.

A noter pour l'anecdote que les braconniers doivent être beaucoup plus nombreux que ce qu'on le pense puisque lorsque je travaillais en centre de sauvegarde de la faune sauvage, chaque espèce protégé reçue avec des plombs (environs 400 par ans dans notre seul département) occasionnais systématiquement un dépôt de plainte contre X auquel la fédération de chasse se sentait obligée de répondre en indiquant que ces tirs ne venaient pas de chasseurs mais de braconniers voir de possesseurs illégaux d'armes à feu

29 octobre 2018 à 09:34:26
Réponse #105

Tompouss


Mais depuis quelques années on assiste à une apparition de bandes organisées transfrontalière, véritable mafia du braconnage souvent sur équipée (silencieux, systèmes à vision nocturne...) Et extrêmement dangereux contre lequel l'oncfs n'a malheureusement pas les moyens de lutter.

Tiens ça me rappelle une nuit bivouac au bord de Rhin en Novembre 2014 ça, tirs étouffés (=modérateurs de son = code rouge dans ma tête) qui me réveille en pleine nuit. Les types shootaient du chevreuil, ils sont venu le dépecer à tout casser à 20m de notre tente (on a retrouvé la peau au petit matin).

Sans arme de mon côté et à plus de 2km à vol d'oiseau de l'habitation la plus proche ça aurait pu être coton si on avait été repérés  >:(
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

29 octobre 2018 à 10:06:46
Réponse #106

greenman


Note au niveau de la loi : depuis cette année, les modérateurs de son / silencieux sont autorisés à la chasse.


http://www.chasse-nature-occitanie.fr/haute-garonne/actualites/a11434/moderateur-de-son,-la-loi-a-change
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

29 octobre 2018 à 10:12:22
Réponse #107

Baptistator


Oui les modérateurs sont autorisés, mais la chasse de nuit non. Les braconniers qui sévissent dans certains coins sont dangereux, un agent de l'oncfs m'a confié avoir demandé sa mutation suite à plusieurs échanges de tirs avec des braconniers, heureusement sans blessure.

Dans certaines régions ça se fait de manière quasi industrielle, les forces de l'ordre sont clairement dépassées par les moyens mis en place par les braconniers. Et surtout par leur violence car ils n'hésitent pas à ouvrirle feu sur les forces de l'ordre.

29 octobre 2018 à 10:14:21
Réponse #108

greenman


Oui les modérateurs sont autorisés, mais la chasse de nuit non.

On est d'accord, c'était juste pour apporter un précision pour ceux qui ne seraient pas au courant.
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

29 octobre 2018 à 10:34:57
Réponse #109

Arnaud


Le sujet du post c'est la chasse, pour discuter braconnage pourrait-on svp scinder le post ?

Il y'a a aussi des chasseurs respectueux des lois et des consignes de sécurité... incroyable non ?
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

29 octobre 2018 à 16:10:10
Réponse #110

ofelas


Je ne passerai qu'une fois sur cette partie du forum, ça suffira, parce que je sais pertinemment que ça sert à que dalle
J'ai été élevé en partie en campagne dans le sud ouest, je sais les énergumènes qu'on se traine
En suite, je ne ferai pas le faux cul en utilisant des prétextes bidons ou fallacieux
Depuis au moins "l'age de raison", je tolère qu'une seul chasse, parce qu"elle me semble légitime, raisonnée et respectant l’écosystème
La chasse de régulation et c'est tout, et encore quand elle ne devient pas prétexte foireux, ou détourner la régulation pour des raisons auto centrés à l'humain comme on sait le faire communément
Quand je dis que je sais les énergumènes qu'on se traine, je vois que ces salopards sont toujours là,
la preuve
https://www.ladepeche.fr/article/2018/10/28/2896676-landes-gascogne-blesse-apres-coups-feu-entre-chasseurs-garde-chasse.html
« Modifié: 29 octobre 2018 à 16:28:03 par ofelas »

29 octobre 2018 à 17:43:48
Réponse #111

bloodyfrog


Salut les gars,
Nous avons eu quelques échanges utiles sur ce sujet, mais j'ai l'impression que ça tourne lentement mais surement à la discussion de bistrot...

Un peu comme si j'ouvrais un sujet VTT en forêt, et nous commencions à compiler tous les connards que nous avons croisé en VTT... pas vraiment valorisant pour les pratiquants sympas et respectueux des autres usagers de la nature...

C'est peut etre le bon moment pour laisser dormir ce sujet...

Manu.

29 octobre 2018 à 18:00:06
Réponse #112

DavidManise


 ;#

VTT en forêt sur un sujet chasse, tu cherches la m*rde, Manu  :o ;#

Plus sérieusement, ce genre de sujet est tellement chargé en émotions que c'est un miracle qu'on ait pu aller jusque là. 

Je propose aussi qu'on laisse la poussière retomber, qu'on tourne sept fois le clavier dans sa bouche, et qu'on se recentre sur l'utilité première du forum et donc du sujet ici débattu.  Je suis moi-même un ancien chasseur (j'ai chassé au Québec, pour bouffer) et en France j'ai encore pas eu besoin.  Mais vu comment le prix du gasoil augmente, je vais pas tirer un trait sur la chasse de survie trop vite ;)

Bref, prenons un peu de hauteur, et restons zen svp.

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

29 octobre 2018 à 23:13:49
Réponse #113

Tumiza


Citer
vu comment le prix du gasoil augmente, je vais pas tirer un trait sur la chasse de survie

Si le gasoil augmente encore c’est ptet’bien les chasseurs qui vont devoir troquer leurs 4x4 contre des VTT. :lol:

Tu parle de chasse de survie ou de braconnage? Parce que vu le prix des chasses autour de chez moi il y a des moyens plus rentable d’avoir sa dose deproteines...

C’est bon aussi le soja  ;D

BAVU ba pris

09 décembre 2020 à 22:13:15
Réponse #114

Philgood


C’est bon, le sujet a bien refroidis et je vais essayer d’apporter des informations et le moins possible de controverse, du coup je réponds à quelques questions des messages précédents et finit sur la chasse de survie, en venant de la perspective de qq1 qui était plutôt anti chasse d’éducation, et qui s’est interrogé sur la chasse pour finir par la pratiquer.

Les cartouches vides trouvées dans la nature:
Oui, comme vous l’avez vu, il y en a beaucoup moins qu’avant, et celle qu’on trouve sont souvent rouillées (je les ramasse, comme la pluspart des déchets que je trouve, sauf le trop gros,,... eh bien même comme ça les déchets non chasse sont toujours plus volumineux à la fin dans mon sac). Ces cartouches vides datent pour beaucoup d’une époque où le respect de la nature n’était pas ou peu enseigné. Les gens ne jettent plus trop leurs cartouches dans la nature, comme on ne jette plus trop ses poubelles dans la nature.
MAIS
Car il y à un mais, il y a aussi des explications techniques. Les fusils semi automatiques éjectent chaque cartouche après le tir avant qu’une nouvelle cartouche soit chargée prête à tirer. C’est automatique. Et souvent après le tir, le chasseur cherche et ramasse ses cartouches. Mais voilà, des fois il est difficile de distinguer et retrouver toutes les cartouches (bien prendre du bleu ou du rouge comme couleur de cartouche aide bien). Mais ce que je vois c’est que pas mal de chasseurs ramassent des cartouches vides qu’ils n’ont pas tiré.

Différence avec la chasse aux US:
aux USA, les battues sont beaucoup moins courantes. Pourquoi on a des battues en France? c’est plus efficace, car par exemple chasser le sanglier tout seul à l’affût ou à l’approche, c’est vraiment pas garanti au niveau résultat, ni facile. Et comme il faut des résultats sur certaines espèces car sinon il y a des dégâts, on prend une technique de chasse qui marche, même avec des MOINS BONS chasseurs. Le ratio nombre de chasseurs y compris moins bons tireurs ou chasseurs, et gibier tué est donc favorable à la battue. C’est l’héritage de techniques de chasse ancestrales où nos ancêtres ont gardé uniquement ce qui marchait.
Moi perso j’aimerais voir plus de chasse individuelle,  mais dans le passé ça entraînait des comportements de prélèvement non autorisés, voir de braconnage, du fait du comportement de quelques rares pénibles. Ça a bien changé mais il faut le temps pour que les présidents de sociétés de chasses comprennent le changement et le besoin de chasse individuelle.

Amalgame chasse traditionnelle:
Je suis conscient que certaines personnes n’aiment pas ces pratiques, mais ce ne sont pourtant pas du braconnage.
En démocratie, ce n’est pas parce qu’untel n’aime pas une pratique qu’il a le droit de la qualifier d’illégale ou de l’empêcher. Ici il faut faire attention à ne pas verser dans le “facho vert”, et à ne pas attirer ce genre de profil. Il y a des gens remplis de colère qui ont besoin de se défouler sur quelque chose. La chasse est une bonne cible pour eux car elle est moralement injustifiable, mais socialement nécessaire (voir ci dessous sur la régulation). Être anti chasse pour certains est alors juste un exutoire pour se défouler.

Pas besoin de régulation en France?
Malheureusement si, on a besoin de beaucoup réguler, car sinon certaines espèces prolifèrent, et non on ne peut pas faire comme à yellow stone aux us: tout simplement parce que en France on peut pas faire plus de quelques kilomètres pour tomber sur un humain. Si on veut laisser la nature s’auto réguler, il faudrait vraiment beaucoup moins d’humains et beaucoup plus de places pour toutes les espèces.

“ un braconnier n'est jamais qu'un chasseur sans permis, ou chassant des espèces illégales”:
Ahaha..... ouille.... non, vraiment pas.

Est-ce qu’on dit qu’un truand c’est un policier sans permis? Je comprends que certains aiment pas la chasse, mais faut faire avancer le débat plutôt que polariser. De toute façon aucun camp chasse ou anti chasse ne “gagnera”. Par contre on peut mettre 30 ans à se comprendre et à construire ensemble, ou on peut le faire en 2 ans. C’est uniquement quand agriculture, écologie et chasse se mettront d’accord que les grands progrès nécessaire pour une nature protégée seront réalisés.



La chasse de survie
En fait, c’est là un énorme problème: chasser est difficile, et ne s’apprend pas en une semaine. D’autant plus que chasser individuellement , voir sans chien, c’est vraiment quelque chose qui s’apprend. Mais aussi, et c’est quelque chose dont on a pas parlé ici, c’est quelque chose qui vous force à une sorte d’intégration profonde avec la nature. Pour chasser un chevreuil, il faut un peu devenir chevreuil. Savoir comment il ou elle pense, et c’est pas la même chose entre une femelle et un mâle. (Et il faut changer de mentalité pour le sanglier, les volatils, les cerfs, le ragondin etc...) C’est aussi limiter la membrane entre soi et la nature, et là encore quelque chose n’a pas été dit sur la chasse à l’arc, c’est que le côté léger et sans détonation efface une frontière entre soi et la nature que l’on visite et intégre.

C’est notamment pour moi pour ça que la chasse est intéressante, on est je ne sais pas pourquoi encore moins étranger à la nature quand on chasse à l’arc. Et là je parle d’un truc honnêtement difficile à saisir je pense pour un non chasseur:
Quand je chasse, le feeling de proximité voir, désolé de dire ça pour certains qui pourraient être choqués, de communion avec la nature est beaucoup plus intense qu’avant avoir pratiqué la chasse. C’est aussi pour ça que le terme apprentissage est maladroit, car c’est un processus d’évolution long et très personnel, qui n’est pas trop explicable que par des mots. Ça s’explique bien mieux en sortant, sans arme, dans la nature avec quelqu’un qui ne pratique pas.
Il y à bien évidemment des chasses qui sont plus ou moins loin de cette proximité personnelle à la nature. L’approche est très en osmose pour moi, alors que la battue est plus tribale et donc sociale.

Alors c’est pourquoi la chasse de vie et de survie ne s’improvise pas. Moi perso je préfère en ch!er pour ramener un animal que je préparerais que de refiler le job aux gars qui ont le dur métier d’ouvrier en abattoirs. Je préfère connaître ce que je bouffe et que ça soit naturel (c’est quasi plus bio que bio comme viande).

Et je parle pas de chasse de survie uniquement, car je pense que la survie est juste une manière de comprendre plus vite comment faire évoluer notre vie plus vite qu’on ne l’aurait fait poussé par le train train quotidien. La chasse qui nous fait mieux vivre notre quotidien est une chose belle et personnelle, qui ne devrait pas être interdite sous prétexte que cela est contre les opinions d’autrui.

Alors maintenant je ne cherche à convaincre personne, je vous livre bien humblement ma compréhension et mes impressions et cherche juste à éclairer le débat par mon chemin, personnel, qui peut apporter quelques clefs de lecture à toi qui lit ces lignes.
« Modifié: 10 décembre 2020 à 09:38:00 par Philgood »

10 décembre 2020 à 08:24:30
Réponse #115

Krapo


Les cartouches vides trouvées dans la nature:
Oui, comme vous l’avez vu, il y en a beaucoup moins qu’avant, et celle qu’on trouve sont souvent rouillées (je les ramasse, comme la pluspart des déchets que je trouve, sauf le trop gros,,... eh bein même comme ça les déchets non chasse sont toujours plus volumineux à la fin dans mon sac). Ces cartouches vides datent pour beaucoup d’une époque où le respect de la nature n’était pas ou peu enseigné. Les gens ne jettent plus trop leurs cartouches dans la nature, comme on ne jette plus trop ses poubelles dans la nature.
MAIS
Car il y à un mais, il y a aussi des explications techniques. Les fusils semi automatiques éjectent chaque cartouche après le tir avant qu’une nouvelle cartouche soit chargée prête à tirer. C’est automatique. Et souvent après le tir, le chasseur cherche et ramasse ses cartouches. Mais voilà, des fois il est difficile de distinguer et retrouver toutes les cartouches (bien prendre du bleu ou du rouge comme couleur de cartouche aide bien). Mais ce que je vois c’est que pas mal de chasseurs ramassent des cartouches vides qu’ils n’ont pas tiré.

Tu devrais faire un tour sur certaines plages des Hauts de France ( chasse à l'affut des oiseaux ) pour constater que beaucoup trop de chasseurs laissent leurs cartouches ( neuves ) sur le sable :'(
Laissons glouglouter les égouts !

10 décembre 2020 à 08:49:13
Réponse #116

Philgood


Tu devrais faire un tour sur certaines plages des Hauts de France ( chasse à l'affut des oiseaux ) pour constater que beaucoup trop de chasseurs laissent leurs cartouches ( neuves ) sur le sable :'(
Oui c’est exactement lié : la chasse de gibier d’eau et sur le domaine public maritime est extrêmement difficile d’un point de vue tir (un canard ça va très vite, certains limicoles encore plus) et du coup le semi automatique est beaucoup utilisé, donc dispersion de cartouches plus difficiles à récupérer, de plus les douilles dans les roseaux et autres plantes de ces marais sont difficiles à repérer et enfin, l’eau qui recouvre périodiquement le marais vient concentrer les déchets à certains endroits. Du coup, concentration visible de pollution.

Mais malheureusement si il n’y avait que les cartouches de chasse ça irait. Ce sont les chasseurs qui collectent plusieurs tonne de déchets sur chaque territoire chaque année (oui, moi aussi ça m’avait l’air délirant quand j’ai entendu le chiffre au début), donc si on regarde que ça, le bilan net de la chasse est d’enlever de la pollution, pas d’en ajouter.

En même temps, je pense que ce sujet de pollution des cartouches est déjà pas mal adressé (récupération, poubelles à cartouches, journées dépollution, remplacement du plomb par l’acier moins polluant, ...) et que c’est principalement un débat périphérique à celui que la chasse est mal acceptée car anti-spectaculaire (au sens de Guy Debord), en gros tout le monde aime Bambi et le tuer est injustifiable.

10 décembre 2020 à 09:09:05
Réponse #117

Tompouss


Belle intervention Philgood et je te rejoins sur nombre de points, évites juste le langage SMS sur certaines parties  :up:

Pour les douilles de chasse au gibier d'eau j'en retrouve aussi pas mal par chez moi, essentiellement le même secteur donc sans doute essentiellement le même idiot. Pour un profane le raccourci : il y a des douilles, tous les chasseurs sont des pollueurs est rapide à faire malheureusement.

Bon, concernant la sécurité sur les chasses, depuis presque 15 ans que je participe à des battues j'ai quand même l'impression que ça va dans le bon sens. Après la chasse où l'on m'invite est assez stricte en la matière et idem en termes de tir, celui qui colle une "balle de cul" doit acheter sa bête par exemple pour limiter les tirs à l'arrache.

Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

10 décembre 2020 à 09:46:54
Réponse #118

Philgood


Merci et désolé pour le langage, je viens de faire quelques éditions pour améliorer le texte ;-) j’ai écrit ça hier tard et j’avoue que je devais être plus fatigué que je ne pensais ;-) comme quoi l’évaluation de son état est difficile partout (leçon de canapé haha).

Oui ça va dans le bon sens, même si on a toujours quelques chasseurs réfractaires qui ne veulent pas comprendre la sécurité ou le respect de la nature, ce n’est pas la majorité et de mon expérience personnelle, et leur pourcentage est beaucoup plus faible que dans la population générale, mais ce n’est que mon expérience personnelle.

Une chose c’est que l’inertie de la perception publique requiert une durée certaine avant que l’opinion publique comprenne le changement du monde de la chasse.

D’un point de vue vie et survie, il y a des modes de chasse et de piégeage qui ne sont pas assez compris ou connus:

Par exemple, un petit “truc”: on est pas obligé d’avoir son permis de chasse pour passer son permis de piegage. Et c’est certainement le piégeage qui a le meilleur ratio temps passé vs. viande et déterminisme de capture. Et ça coûte pas grand chose si on est bricoleur (attention, tout ne peut pas se bricoler!)

D’autre part, une chose sur laquelle tout le monde devrait plus se renseigner ce sont les maladies d’origine animale (zoonoses) car c’est vraiment pas assez connu.

10 décembre 2020 à 11:35:31
Réponse #119

VieuxMora


.........
D’autre part, une chose sur laquelle tout le monde devrait plus se renseigner ce sont les maladies d’origine animale (zoonoses) car c’est vraiment pas assez connu.

Merci Philgood pour ces explications sur le monde de la chasse et ses différents modes.

Ton dernier point sur les zoonoses est important et d'actualité  (les chauves-souris et les pangolins, etc)
Je crois qu'il serait utile d'ouvrir un fil sur ce sujet, afin de mieux connaître et prendre conscience des risques potentiels, y compris lors de la chasse aux fraises des bois et du pipi du renard  ;#
V.M.

10 décembre 2020 à 12:04:36
Réponse #120

Kilbith


Merci pour le texte.

Citer
La chasse de survie
En fait, c’est là un énorme problème: chasser est difficile, et ne s’apprend pas en une semaine. D’autant plus que chasser individuellement , voir sans chien, c’est vraiment quelque chose qui s’apprend.

AMHA, il ne faut pas faire trop vite un raccourci entre chasse et "chasse de survie". Ce sont deux choses différentes.

En mode survie plusieurs points seront nouveaux :

- Aucune obligation de respecter des règles éthiques contraignantes. Par exemple chasser un oiseau posé ou à un point d'eau ne pose pas de problème. Idem pour la piégeage.

- Les habitudes du gibier dépendent beaucoup de la pression humaine et de la chasse. Dans un territoire peu chassé (ou peu perturbé), le gibier est beaucoup plus simple à prélever. Ce sera probablement une situation de survie.

- En revanche les densités peuvent être plus faibles même si la faune est plus variée. Une grosse source de nourriture pour la faune c'est l'activité humaine. En plus les hommes ont souvent colonisés les espaces riches.

- Abattre proprement et éthiquement devient secondaire par rapport à l’efficacité et à l'efficience. Par exemple on doit peu abimer la venaison/fourrure ce qui peut rendre le .22 lr attractif. D'autant plus que c'est tout de même le plus simple à transporter.

..etc
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

10 décembre 2020 à 12:33:52
Réponse #121

Philgood


Tout à fait d’accord sur ce que tu dis sur la chasse de survie. Pourtant il est vital d’apprendre à chasser (légalement) bien avant de pratiquer la chasse de survie. C’est ça que je voulais dire, désolé si je me suis mal exprimé ou si c’était pas clair.

D’ailleurs, on peut apprendre à chasser sans chasser, avec un naturaliste ou un bon connaisseur de la nature, MAIS on ne sait pas (ou on aura pas pris l’habitude) de tuer des proies. Et ça serait con d’apprendre tout ça pour au final se rendre compte qu’en situation de survie on “y arrive pas” par raisons psychologiques (que je conçoit et que je respecte).

Une dernière question, quand je parlais d’habitude de la chasse: est-ce un goût acquis? Ou inné?
C’est important car si on considère que c’est un goût acquis, ou culturel, alors il faut prendre conscience que l’auto conditionnement qui vous permettra de pratiquer la chasse de survie n’est pas immédiatement accessible à quelqu’un qui était anti chasse ou tout simplement pas chasseur avant. Question d’adaptation et d’évolution qui n’est pas instantanée ni “facile”, ... mais quand on est sous la pression de la survie, on peut en pâtir.

Une info peu commune et importante, liée au 22LR et à la faune: si il y avait un problème qui poussait plein de gens à chasser pour la survie, le gros animaux seraient les premiers à partir. L’expérience montre alors que la source de viande la plus fiable sont les petits animaux (rongeurs, petits oiseaux, ...) et dans ce cadre piégeage et carabine à air comprimé sont certainement les plus efficace et durables.

Pour les zoonoses, j’ouvre un autre fil ok, bonne idée. http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,69925.0.html

« Modifié: 10 décembre 2020 à 12:40:50 par Philgood »

10 décembre 2020 à 13:32:09
Réponse #122

Tumiza



 donc si on regarde que ça, le bilan net de la chasse est d’enlever de la pollution, pas d’en ajouter.


M'Oui????

https://www.lemonde.fr/pollution/article/2018/09/13/les-munitions-au-plomb-menacent-l-environnement-et-la-sante_5354269_1652666.html

Extrait:

Citer
L’Agence européenne des produits chimiques estime que 30 000 à 40 000 tonnes de plomb sont dispersées dans les écosystèmes par la chasse et le tir sportif

[ironie] C'est surement du plomb recyclé par les "premiers écologiste de France"  ;D
BAVU ba pris

10 décembre 2020 à 14:05:53
Réponse #123

Philgood


Et bien si tu relis mon propos, tu verras qu’on est d’accord sur le plomb: oui c’est polluant, oui c’est en train d’être remplacé par de l’acier. Mais même avec la pollution au plomb, eut égard au bilan écologique, beaucoup de territoires de chasse sont les seuls à s’occuper des bois ou marais dans lesquels ils chassent. Même une majorité de communes n’ont plus l’argent ni le temps humain nécessaire pour nettoyer les crasses que nous autres humains balançons dans la nature.

Mon but c’est pas de dire “la chasse c’est parfait”, c’est de dire que la chasse est utile et fait aussi des trucs biens. Si tu cherches, tu trouveras toujours des trucs pourris. C’est clair. Moi j’en vois tout le temps. Mais désolé j’essaie de me concentrer sur le positif ou sur ce que je peux changer, c’est mon caractère. J’arrive pas à ressasser sur des choses négatives , pour ça j’essaie d’avoir un multitude de stats à croiser, qui sont une des source pour objectiver les problèmes. Je réfléchis d’ailleurs à automatiser la confrontation de stats dans des “score cards” (je connais pas le terme si il existe en français).

Ps:  le tir sportif est un peu HS pour cette discussion, ouvre un autre fil si tu veux, un point important est que eux créent souvent moins de problème que le plomb des chasseurs car ce sont les buttes de tir qui accumulent le plomb, et du coup certes c’est dans la nature mais très peu est ingéré par les oiseaux ou autres (c’est le problème principal des billes de plomb dans les milieux aquatiques par exemples). C’est le problème de la biodisponibilité: un kilo de plomb sortant en gaz ou particules du pot d’échappement d’une vieille voiture va créer beaucoup plus de problèmes de santé qu’un kilo de billes de plombs dans la nature, qui lui même créera beaucoup plus de problèmes qu’un kilo de plomb en ogives utilisées dans une butte de tir. C’est pour ça que les stats sur les poids de matière sont biaisés aussi (ça n’enlève rien au problème de fond par contre, le plomb c’est un problème).

Ps: je fais une petite pause sur ce fil car je sens qu’il se “réchauffe” ;-) et du coup malgré l’échange utile d’information, je ne voudrais pas revenir sur des niveaux de débats houleux. Si j’ai des idées plus spécifiques, j’ouvrirais plutôt un fil spécialisé sur une thématique particulière. En toute amitié, bien à vous toutes et tous, Phil.
« Modifié: 10 décembre 2020 à 14:20:14 par Philgood »

10 décembre 2020 à 19:43:32
Réponse #124

bloodyfrog


Krapo,

Qu'apporte ton smiley au sujet?

Philgood est chasseur, il argumente pour la chasse. Je ne vois pas le problème.

Tu peux en débattre et contre argumenter, selon tes expériences, tes éventuelles convictions, dans le respect de ton interlocuteur, sans généralisation et sur du factuel.

Mais le smiley, ça fait un peu attaque gratuite (avec la paresse de ne pas développer) et ça ne va pas dans le sens de la bienveillance chère à  ce forum.

Manu.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //