Nos Partenaires

Auteur Sujet: Autonomie énergetique (solution mobile)  (Lu 8848 fois)

25 avril 2007 à 17:59:28
Lu 8848 fois

triptop


Attention je ne parle pas de l'équipement d'une habitation mais d'une solution mobile: rando, camp, BOB...

J'ai un truc bidon qui me trotte dans la tête depuis longtemps  :bang:


L'électricité est, que l'on le veuille ou non, un élément qui, sans être vital, nous est TRES utile. Même pour le minimum (radio, éclairage, tél) loin d'une zone urbaine.

On voit souvent les petits panneaux solaires fleurirent un peu partout comme chargeurs universels. J'ai comme souvenir que le rendement est pas top et le bilan environnemental pas encore extra (+ de 10ans d'utilisation pour que l'énergie produite soit supérieure au coût énergétique initiale de la production).

D'ailleurs les gros producteurs ne se trompent pas, l'électricité publique n'est pas vraiment solaire.

La majorité provient de turbines qui tournent avec différents trucs (vapeur pour les centrales thermiques et nucléaires; eau  dans nos montagnes et vent) tout ça c'est pas nouveau vous me direz !

c'est bien là que je me pose cette question naïve: Pourquoi je ne trouve pas une miniturbine polyvalente ???

CAD un petit machin pas lourd (une dynamo améliorée quoi)
-à mettre dans un ruisseau ou rivière (les moulin ça marche bien depuis des siècles non ?)
-à mettre dans le vent (comme les éoliennes tuyères)
-à mettre sur ma casserole  :D

ok je précise le dernier point  ::) en fait un des bons moyens de rendre une eau potable est de la faire bouillir, mais tant qu'à la faire bouillir  autant utiliser la vapeur (oui je suis radin et comme les MUL j'aime bien le multifonction).

Avec la vapeur on faisait bouger des trains et on fait toujours notre électricité avec, alors pourquoi pas en version mobile.

En résumé si ce bidule existe j'alimenterai  mon tel, une radio, lampe, GPS, l'éclairage du camp... avec soit du vent soit une rivière soit du feu et de l'eau. Peu importe la météo et de jour comme de nuit, ce qui couvre pas mal de zone géographique non ?

Alors il où se bidule que je cherche ?

Si vous l'avez déjà vu donnez moi des indices que je le piste ;)

Pour les modos: peut être que ce post à plus sa place dans matos de survie,  n'hésitez pas à le déplacer !
Je ne connais pas encore tous les fils du forum  :-[
« Modifié: 25 avril 2007 à 18:21:21 par triptop »
"Honi soit qui mal y pense !"

26 avril 2007 à 11:31:59
Réponse #1

lambda


Salut Triptop,

compte tenu de ce que tu decris comme contrainte, il me vient a le souvenir d une machine thermodynamique qui pourrait repondre a ta question: ca s appelle le moteur Stierling ou Steerling, je ne me souviens plus de l orthographe exacte... c est un petit systeme qui fonctionne sur le principe d une pompe avec un double corps permettant la circulation d un endroit (chaud) a l autre (froid) d un gaz (de l air pour le plus simple), cette circulation entrainant un systeme classique de piston vilbrequin...

le truc epatant, c est qu il suffit juste de mettre en contact une paroi de ton moteur, ou un "doigt" metallique par exemple, avec une source chaude quelaconque: ca peut etre une bougie, lampe a petrole, coin de feu de camp, de l eau chaude ou tiede, ta main, les rayons du soleil concentre sur la surface de l appareil a chauffe (loupe, mirroir parabolique), un tas de fumier en cours de fermentation ou de compost, (ca peut grimper a plus de 50 degres Celsius, l interieur d un tas de fumier...) dans lequel tu plonges l extremite de ton moteur... enfin n importe quoi d un peu plus chaud que l environnement immediat... et plus le gradient de temperature entre la zone chaude et la zone froide de ton moteur est grand, plus ca tourne vite.

je crois qu on utilise ca dans certain coins d afrique du nord pour alimenter des petites maisons en electricite...

ca peut avoir la taille d une boite de conserve et avec un volant d inertie convenable, une fois lance a la main, ca prend pas mal de tr/mn et ca a du couple et te permettra de faire tourner une petite dynamo sans souci, qui pourra te fournir quelques watts a quelques dizaines de watts.

c est un truc terrible qui doit dater du 19 eme siecle...

par rapport a ta demande, seul l effet turbine a eau ou eolienne n est pas assure, mais compte tenu des surfaces de voilures/pales necessaires pour avoir de la vitesse ET SURTOUT du couple pour entrainer ta dynamo, surtout lorsqu elle est chargee par un appareil (lampe, radio, etc...), il y a surement un probleme d encombrement et de poids un peu genant a ne pas oublier.

et comme une source chaude n est pas si difficile a obtenir (cf ci dessus + rechaud et d autres choses que j aurai oublie et que je ne connais pas... et a defaut de manquer de tout, ca marche aussi a la chaleur du corps humain), je pense que pour de la survie a long terme en autarcie, ca peut etre pas mal...

Juste un avis en passant, si ca peut aider...

a+,
Lambda

"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

26 avril 2007 à 13:50:44
Réponse #2

Tumiza


Salut Triptop,

compte tenu de ce que tu decris comme contrainte, il me vient a le souvenir d une machine thermodynamique qui pourrait repondre a ta question: ca s appelle le moteur Stierling ...

Moteur stirling, ;)
Pour un trip survie sur vehicule ou avec un animal de bat ca peut le faire car ceux que j' ai vu reste quand meme lourd et encombrant.
L' avantage s' est que tu peut le faire marcher avec n' importe quoi vu que cela marche par la difference de temperature entre deux source   . Par contre seul les moteurs de labo marche avec la difference de temperature entre le corps et l' air ambiant .

Pour ceux qui veulent comprende comment ca marche http://www.moteur-stirling.com/
BAVU ba pris

26 avril 2007 à 16:32:31
Réponse #3

triptop


Bravo

je ne connaissais pas !

je vais aller à la pêche à l'info merci beaucoup !

Pour ma miniturbine à vapeur ou moulin à eau, je crois que j'ai gardé un schéma de mon premier livre de """survie""" copain des bois (un must pour les petits loups) ils utilisaient une dynamo reliée par cardant à moulin bricolé dans le ruisseau.

Mais votre solution semble plus pro  ;)

Pas de système connu de mini cocote minute avec mini turbine ?

Content d'avoir appris quelque chose aujourd'hui  :up:
"Honi soit qui mal y pense !"

26 avril 2007 à 16:51:52
Réponse #4

Maximil


Le rendement du moteur sterling, avec sa difficulté de réalisation/réparation en autonomie est malheureusement à oublier.
Le côté dynamo serait plus interessant avec un cours d'eau ou du vent à mon avis.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

26 avril 2007 à 17:38:18
Réponse #5

lambda


Comme beaucoup de machines thermodynamique, le rendement n est jamais enorme, mais finalement au meme titre que des panneaux solaires par exemple ( entre 15 et 20 % a la louche) qui nous viendrait plus facilement a l esprit pour faire du "outdoor".

et si une dynamo offre un meilleur rendement par elle meme dans sa fonction de conversion energie mecanique/electrique (superieur a 60 %, la aussi a la louche, a verifier), il faut quand meme lui adjoindre en amont toute la mecanique "collectrice" d energie, et la, on peut toujour bricoler (dans l esprit impro, temporaire) au bord du camp, en bois, avec du tissu et de la ficelle, mais du coup, c est cette partie mecanique qui va avoir un rendement faible (frottement, torsion, flexion consommant pour rien de l energie...), et ca sera alors le facteur limitant de l ensemble: moulin+dynamo... et comme de toute facon, il faut aussi une dynamo pour la solution avec le stirling, l ensemble Stirling+ dynamo doit tenir la comparaison, si on s interesse a du rendement... en plus de rester malgre tout "transportable"/mobile et "relativement compact" suivant les voeux de Triptop...

maintenant, sur un campement de plusieurs semaine en bord d une riviere, ou d un gros ruisseau, on peut toujours cumuler les possibilites.

pour la maintenance, a voir, la je ne sais pas... a part un peu de lubrification et de jointerie, pour des modeles tout metal???
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

26 avril 2007 à 17:41:26
Réponse #6

Maximil


Plus il y a de metal (et non de verre pour ceux ayant le meilleur rendement) et plus l'intertie thermique est grande. Donc il faut choisir entre rendement et solidité (pas question de faire tomber une pierre dessus par exemple
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

26 avril 2007 à 20:08:47
Réponse #7

triptop


rien pour la vapeur en force motrice ?

comme ce que l'on trouve dans nos centrales

juste une petite turbine pour cocote svp ;)

Merci pour vos "éclairations" lumineuses
"Honi soit qui mal y pense !"

14 juillet 2012 à 22:38:49
Réponse #8

jacqueline


 Depuis une semaine , je planche sur le sujet.

 On nous fait pas mal de pub sur  les panneaux solaires, certains arrivent à gagner de l'argent avec la revente,  j'ai voulu voir ce que ça donnait  pour une BAD à la campagne, l'objectif étant d'alimenter  un congélateur, l'éclairage et quelques bricoles.

 Le congélateur parce que en cas de crise on s’approvisionne dans les circuits courts, une fois par mois  mais en grande quantité ( genre demi agneau ou une cagette de porc ).  En période normale ça ne viendrait à personne l'idée de secourir son congélateur en cas de panne EDF,  ça coute plus cher que le contenu, mais en cas de pénurie de bouffe   et en cas de chienlit avec de fréquentes coupures du réseau EDF, c'est une autre histoire.   On y met aussi le surplus de production du jardin , là ce n'est pas le prix du kg de haricots, mais  les heures de jardinage pour les faire pousser qui sont perdues.

 J 'ai fait une petite étude, avec du matériel "pro" parce qu'il ne faut pas plaisanter avec les batteries :

voilà le garage d'un copain après l'explosion de la batterie de son vélo électrique :



ni avec l'électronique chinoise soudée à la truelle avec les puissances mises en jeu.

 J 'ai rédigé ça sur mon blog :

http://systemesembarques.wordpress.com/2012/07/14/le-photovoltaique-en-survie/

 Conclusion il vaut mieux oublier le solaire, trop cher, trop encombrant, trop sensible aux saisons  à la météo, trop visible donc risques de vol, et  avoir un petit groupe électrogène et stocker un peu d'essence.
 
Ensuite on peut dépanner ses voisins en échange d'autres services ou d'un peu d'essence.     

15 juillet 2012 à 01:04:06
Réponse #9

Mishkin


Bonsoir,

juste comme ça un fil de Karto sur les moteurs stirling :
http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=57218.0
pas mal de liens.

Un moteur stirling low cost et MUL  ;)
<a href="http://www.youtube.com/v/W9cK_TMLvjI?version=3&amp;amp;hl=fr_FR" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/W9cK_TMLvjI?version=3&amp;amp;hl=fr_FR</a>

à+

Mishkin
« Modifié: 15 juillet 2012 à 01:13:59 par Mishkin »

15 juillet 2012 à 03:21:07
Réponse #10

Galileo


tu peux regarder du cote du npower PEG, j en  ai un en dotation depuis 1 mois mais le mien reste dans mon truck du boulot, je prefere pour ma part un bricolage perso a base d une batterie de 6000mhA, d' une windcell belt (dont j avais cause sur le forum a une epoque) et d'une carte interface pour un cout total de moins de 70$. Bon c est pas beau, c 'est pas design, ca peut paraitre encombrant mais moi j aime.

http://www.npowerpeg.com/learn-more

Si tu veux je pourrais detailler un peu plus mon montage.
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

15 juillet 2012 à 11:42:12
Réponse #11

AC


Perso j'attends beaucoup des piles à combustible portables (utilisables sans limitation de durée, pas comme les versions non rechargeables mentionnées récemment dans un autre fil), de préférence à combustible liquide.

  • Ça consomme typiquement de l'alcool (que l'on peut facilement stocker et transporter, voire produire par fermentation, et qui peut servir à d'autres usages).
  • Les déchets sont du CO2, de l'eau (réutilisable) et de la chaleur (réutilisable).
  • C'est vraiment silencieux (contrairement aux groupes électrogènes soit-disant insonorisés) et quasiment sans pièces mobiles.

On en trouve déjà pour les camping-cars. La dernière fois que j'ai regardé les spécifications, les produits commerciaux produisaient jusqu'à 90 W (suffisant pour alimenter un petit frigo et charger une batterie). Malheureusement ils consommaient du méthanol purifié vendu par le même fabricant, d'où un coût de fonctionnement de 6 EUR par kWh (soit 10 fois plus qu'un groupe électrogène à essence et 50 fois plus qu'EDF).

Peut-être les plus aventuriers d'entre vous ont-ils déjà rencontré de tels appareils sur le terrain ? La pureté du combustible est-elle si importante ?


À plus long terme, sur le même principe: La presse a beaucoup parlé de robots "vampires" qui produiraient leur électricité en digérant des fruits pourris et des insectes morts, en attendant de savoir chasser du plus gros gibier:
http://en.wikipedia.org/wiki/EcoBot
Food scraps could help power homes
http://en.wikipedia.org/wiki/Microbial_fuel_cell


Les moteurs Stirling, c'est super sur le principe (surtout la possibilité d'utiliser n'importe quelle source de chaleur), mais j'attends toujours qu'on me montre un produit sur étagère qui fournirait de l'ordre de 1 kW avec des caractéristiques comparables à celles d'un groupe électrogène à essence (poids, encombrement, rendement, bruit, prix).

15 juillet 2012 à 18:29:01
Réponse #12

Galileo


un aimant serait bien, sur le nPEG y a un aimant assez puissant pour effacer la bande magnetique des cartes de credits  :'( (une des raisons pour lesquels il reste dans mon 4x4, j ai pas trop envie qu il bousille mon compas). ton truc des puces c est pas une lampe a l origine?

I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

15 juillet 2012 à 23:38:04
Réponse #13

Galileo


me disais bien que c etait une loupiotte. Pour faire un truc equivalent au nPEG laisse tomber ton truc des puces faut ajouter bien plus qu un ressort, une prise et des batteries  ;)
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

19 juillet 2012 à 05:25:17
Réponse #14

CopperMinded


Bonjour à tous,

J'ai déjà été confronté au problème de l'autonomie électrique, je vous apporte donc mes quelques connaissances.
En situation mobile, le problème ne se pose pas tellement, les besoins électriques des appareils sont très faibles (gps, gsm, lampe led), donc de simples piles suffisent, ou bien les panneaux solaires  pliables (Brunton par ex.) qui font très bien leur travail, ou encore une dynamo manuelle. Dans les cas ou les besoins électriques sont plus importants (ex frigo), il s'agit de camp de bases ou camping car ou il suffit alors d'utiliser groupes électrogènes ou alternateur du véhicule. A noter qu'il existe des groupes électrogènes de puissance moyenne ( 2/3kw) dotés de moteur Stirling, pour des question de confort (moins de bruit et de vibration) et de fiabilité, mais à des couts prohibitifs.
En situation fixe, la recherche de l'autonomie électrique n'est JAMAIS rentable. Il vaut mieux viser l'indépendance (bonne isolation, chauffage bois, bougies et allumettes en stock) en cas de coupures du réseau.
La ou il n'y a pas de réseau, en site isolé, la première chose à faire est de minimiser la demande en électricité (chauffage bois, cuisine bombonne de gaz, ordinateurs portables, ligne 12V pour l'éclairage et l'électroménager).
Dans ces cas-la, les panneaux solaires ne sont pertinents que si l'énergie solaire est utilisée DIRECTEMENT, sans le système contrôleur +batteries+onduleur. Exemple de matériel adapté: Réfrigérateur solaire direct FREECOLD.
Pour les batteries, en site fixe, les batteries d'Edison nickel-fer sont la solution idéale, malgré l'investissement de départ élevé du à leur rareté. (Plus d'infos)
Enfin pour alimenter ces batteries, il y a le choix : petites éoliennes (ex: Windside, super matos pour sites isolés, assez cher par contre...), panneaux solaires (problème de fragilité et d'effet diode...), groupe électrogène tout type (problème approvisionnement et stockage du carburant...), ou encore la cogénération qui est intéressante, avec la encore dans le haut de gamme des solutions très efficaces avec moteur Stirling (ex: SunMachine ).
La clé reste donc de se passer de l'électricité au maximum, et de choisir du matériel peu énergivore pour ne pas se retrouver avec une usine à gaz extrêmement coûteuse et à remplacer souvent (pour info, les batteries type plomb se changent tous les 4/6ans, la plupart des onduleurs claquent avant 10ans, les plus haut de gamme tiennent 15ans, les contrôleurs de charge sont souvent de mauvaise qualité aussi...)

19 juillet 2012 à 10:30:00
Réponse #15

promeneur4d


...
J'ai comme souvenir que le rendement est pas top et le bilan environnemental pas encore extra (+ de 10ans d'utilisation pour que l'énergie produite soit supérieure au coût énergétique initiale de la production).
...
D'ailleurs les gros producteurs ne se trompent pas, l'électricité publique n'est pas vraiment solaire.
...

bon, deja le premier truc, dans l'antisource wikipedia c'est ecrit maximum 4 ans, mes souvenirs de cours sont 2-3 ans, dependent de l'installation. (toit plat=beaucoup d'alu...)

en gros tu veut une centrale nucleaire portable? (vu ta remarque je pense que tu es francais. commentaire totalement hs et inutile)

pour produire du signal: pendant 4 mois en eté, j'ai utilisé la swisssolarcard http://www.swisssolarcharger.com/dynapage.asp?mpage=SOLARMODULE-UEBERBLICK avec l'accu. pour mon telephone peu utilisé et les accus de ma frontale (3 AAA) c'etait bien suffisant. Apres c'est sur qu'en hiver c'est pas top, il faut augmenter le stockage ou la surface, et il fait plus souvent noir.
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //