Nos Partenaires

Auteur Sujet: ensembles des méthodes naturelles pour les premiers secours  (Lu 3879 fois)

17 avril 2007 à 12:12:14
Lu 3879 fois

ncome


y'aurait il un tutos sur l'ensemble des produits et techniques naturelles en premier secour et soins d'urgence
"Le cerveau est la tripe de la tête. Penser est un couteau !"
 [Miguel Angel Asturias]
"La pierre est l'amie du couteau, l'obstacle, celui de la volonté."
 [Jiang Zilong]
"Le couteau vaut peu contre l'esprit."
 [Michel de L'Hospital]

17 avril 2007 à 15:10:20
Réponse #1

nicogala


Qu'entends-tu exactement par technique "naturelle" ?
"Les grand-mères, c'est comme le mimosa, c'est joli, ça sent bon, mais ça ne dure qu'un temps..."

17 avril 2007 à 17:05:08
Réponse #2

ncome


pierre d'alun(hémostatique), savon de Marseille (antiseptique) ,pierre noire ,plantes ,essence naturelle, homéopatie ,cataplasme
"Le cerveau est la tripe de la tête. Penser est un couteau !"
 [Miguel Angel Asturias]
"La pierre est l'amie du couteau, l'obstacle, celui de la volonté."
 [Jiang Zilong]
"Le couteau vaut peu contre l'esprit."
 [Michel de L'Hospital]

17 avril 2007 à 18:13:54
Réponse #3

nicogala


Ah ok, ce sont plutôt des produits que des techniques... et plutôt pour des premier "soins" que pour des urgences vitales... je me demandais ce que tu entendais comme technique de secours naturelle (genre une pls "bio" etc.  :D )

On a déjà un sujet parlant es huiles essentielles, la pierre d'Alun et la pierre noire également...
Sinon, pour "un" tuto il faudrait un tuto par produit ou par affection à traiter... à mon avis le wiki semble plus adapté pour recencer ce genre d'informations ;) . Il est encore vierge, yaka s'lancer comme on dit :) ...
"Les grand-mères, c'est comme le mimosa, c'est joli, ça sent bon, mais ça ne dure qu'un temps..."

17 avril 2007 à 21:52:20
Réponse #4

guillaume


Rien de mieux! Ca fait quasiment tout (tu veux que je te retrouve la liste je suppose?).

http://www.manukaoil.com/lema_oil.htm

a+

16 mai 2007 à 00:14:40
Réponse #5

triptop


Pour éviter toute polémique ou dérive on ne pourrait pas renommer le fil "pharmacie naturelle" "se soigner dans la nature" "ensemble de méthodes naturelles pour les bobos en rando"

ou un truc dans le genre pour ne pas confondre bobologie ou thérapie et urgence vitale.

Dans certains coins ils seraient encore capable de verser de l'eau de "vie" dans la goule d'un guss en état de mort apparente  ;D
"Honi soit qui mal y pense !"

16 mai 2007 à 01:06:10
Réponse #6

Maximil


Citer
Pour éviter toute polémique ou dérive on ne pourrait pas renommer le fil "pharmacie naturelle" "se soigner dans la nature" "ensemble de méthodes naturelles pour les bobos en rando"
A part un lien, ce post est pour le moment totalement vide. Donc rien ne vous empêche d'en créer un nouveau avec le bon titre dès le départ. Ce thread là étant alors effacé après.
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

16 mai 2007 à 07:31:49
Réponse #7

Blue


Je tiens tout de même à faire remarquer que les thérapies naturelles ne sont pas de la "bobologie"...Je trouve qu'il y a une drôle de condescendance vis à vis de ces pratiques...

Une huile essentielle ne va pas ranimer quelq'un en arrêt cardiaqie, mais pas plus qu'un antibiotique, un antispasmodique ou la très grande partie des médicaments...Pour autant, tu n'appelles pas la médecine allopathique ordinaire de la "bobologie" en opposition à la médecine de réanimation ?

"Pharmacie naturelle" OK...mais "Trucs pour la bobologie en rando", je me fâche tout rouge >:(
 ...et p'têtre même que si la situation se présente, je te laisse te vider de ton sang en t'agitant ma fiole d'HE de ciste sous le nez... ::)

On est d'accord pour dire que la première chose à maîtriser sont les bons gestes d'urgence...Ensuite pour le reste, à chacun son truc... Perso je mixe...

Blue

16 mai 2007 à 12:30:55
Réponse #8

triptop


Blue, bobologie ne se limite pas aux HE et vice versa, ne le prend pas sur la défensive, si le titre avait été: médicaments pour les premiers secours ma réponse aurait été la même  ::)




la bobologie c'est le terme courant pour désigner le soin des bobos de tous les jours, ne victimise pas les HE tu as vu mon article sur le sujet, il n'y a pas de racisme anti HE à tous bouts de champ

et je ne suis pas non plus anti médicament, anti truc ou anti much

Pour autant je tiens à ne pas embroyer les pistes pour se concentrer sur l'essentiel :
premiers secours= gestes qui sauvent= +ou- maintien des fonctions vitales et comme tu le précises ni une HE ni un antibiotique ne va maintenir une fonction vitale (on retrouve souvent l'adré et du remplissage)

donc ne mélangeons pas pharmacie (naturelle ou non) et premiers secours !

Le secourisme (détresse circulatoire, ventilatoire, trauma...) se composent de gestes simple sans matériel je ne veux pas brouiller le message.

ok pour:
pharmacie naturelle/pharmacie traditionnelle
comment se soigner dans la nature
les bons trucs de la médecine naturelle

ou alors si on parle de méthodes naturelles pour les premiers secours: on parle des gestes. Ce sont bien des méthodes naturelles ? bàb, RCP, immobiliser... voici pour moi les seules méthodes naturelles en premiers secours (si on est libre de faire ce que l'on veut avec sa pharmacie, en revanche les premiers secours sont réglementés, si un pronostique vitale est en jeu il faut être efficace et si besoin prouvé que l'on a essayé de faire ce qu'il faut...). Après si je suis le seul à me poser ce genre question de vocabulaire, n'en tenez pas compte  ;D

see U







"Honi soit qui mal y pense !"

16 mai 2007 à 12:43:32
Réponse #9

triptop


une pharmacie de quartier, une herboristerie, oui pour le rhum, la fièvre, une blessure à nettoyer, une mycose, des douleurs.....

mais ce ne sont pas des premiers secours, ce sont des soins !!

soins = médocs naturels ou non, pansement... le plantin je le range là (ex: le miel est expérimenté au CHU purpan toulouse en cicatrisant post op, c'est super efficace)

premiers secours= gestes ! à la rigueur le bout de bois pour l'attelle ou brancard improvisé je le range là

oui je sais j'aime bien quand c'est carré  :-[

Je relativise  ;) si vraiment il y a des choses dans la nature pour permettre de faire à une urgence vitale, faut balancer (on ne le répètera pas en cours de secourisme et on se la garde pour nous )

genre une mousse super hémostatique pour un pansement compressif...

"Honi soit qui mal y pense !"

16 mai 2007 à 13:04:00
Réponse #10

Blue


Bobologie pour moi, c'est limite mal inventé... Quand ma fille a un bobo, je souffle dessus ou je fais le bisou magique des mamans qui va bien et hop, c'est parti...

A la rigueur, ça va jusqu'à l'écorchure ou au bleu...Le truc que tu n'as pas besoind e soigner en fait (encore que l'écorchure hein mieux vaut..etc. etc.)

Je ne victimise pas les HE....Je parlais des remèdes naturels en général et je citais les HE comme exemple (parce que c'est ce que je connais bien)...

Les thérapies naturelles vont bien au delà des cas que tu cites...On soigne de vraies maladies de fond avec...et on peut les utilsier aussi en soins post opératoires (dans le genre du miel que tu cites...).

Pour moi les premirs secours c'est autant poser un pansement comrpessif que soigner une brûlure ou donner de quoi arrêter des vomissements, ...Je crois que ce que tu appelles premiers secours, j'appelle plutôt ça réanimation...

Je n'ai pas été voir els définitions officielles (il se peut fort que tu sosi totalement dans le truc...) mais c'est cette emploi du terme de bobologi qui m'a chiffonnée...en fait pour moi si c'est du domaiine du bobo, on en cause même pas, cela n'a pas besoin d'être soigné...
Et c'est tellement souvent ce qui est dit (pas forcémetn ici hein) , que les thérapies naturelles c'est du pipeau que cela m'a fait réagir...

Pour moi, un antidouleur majeur est un médicament pour les premeirs secours...
On a bien un problème de vocabulaire qui fait des parasites dans la communication... ;-)


Sinon j'insiste, teste l'HE de ciste sur ton pansement compressif...lol
La feuille de plantain que tu cites serait pas mal non plus (pas testé, je l'ai juste en baume le plantain et j'utlise la feuille froissée contre les piqûres d'ortie) masi bon, il y a l'aspect infectieux  à prendre en compte sur une plaie ouverte...

Blue

16 mai 2007 à 13:28:47
Réponse #11

Anke


Les termes employés prennent également un sens différent selon celui qui les emploi !
Que ne mettons nous pas derrière le terme "urgences" par exemple. Dans la même profession une plaie( simple, sans artère en regard, genre arcade sourcillière )à suturer fera partie de la "bobologie" pour un gars ( ou une fille) qui ramasse des polytraumatisés de la route à longueur de journée, par contre pour quelqu'un qui bosse en gériatrie( ça n'a aucune conotation péjorative) cette même plaie ne sera pas perçue de la même manière.
Peut-etre faudrait-il que nous prenions l'habitude de faire un "tri" ( c'est ce qu'il devrait exister dans les services d'acceuil d'ailleurs, ce qui permettrait de désengorger, tout les professionnels de santé s'accordent pour le dire), comme on le fait en médecine de catastrophe.
Pour ce qui est des thérapies par le biais de moyens naturels( somme toute, nombre de molécules ou de principes actifs du marché pharmaceutique sont synthétisés à partir de plantes), je pense que la prudence s'impose en situation de survie, au même titre qu'une alimentation sur le terrain (les différents tests préconisés avant d'avaler n'importe quelle plante par exemple) une réaction allergique violente, ou une hypersensibilité à un composant est toujours possible ...
N'hésitez pas à me reprendre si je m'égare.

28 mai 2007 à 03:14:57
Réponse #12

cubitus


Début du HS...
Il existe aux urgences ce que l'on nomme IAO : Infirmière d'Accueil et d'Orientation. Son rôle est comme tu le dis de "trier" les urgences en "urgentes" et "pas urgentes" (je simplifie...). Elle dérange le médecin uniquement si c'est très urgent, sinon file d'attente.

Ca a été mis en place il y a une dizaine d'années, suite à des pépins survenus dans de grands hopitaux. Personnellement j'ai déjà (mal) vécu cela : urgences débordées pendant 4h, quand la tempête se calme, on remarque un petit monsieur tout tranquille sur sa chaise dans le couloir : pneumonie grave nécessitant de l'oxygène, il aurait pu faire l'arrêt cardiaque dans le couloir, personne l'avait remarqué avant, on était trop occupé à soigner des rhumes et des "bobos" !!!  >:(
Fin du HS...

Pour ce qui est des médecines dites "naturelles" ou "parallèles" j'aurais comme certains ici une réticence à conseiller l'utilisation de telle ou telle plante en situation de survie. Soit on connait parfaitement son affaire, à la fois sur un plan médical ( je sais ce quel est le problème, je sais quel produit il me faut ), et botanique ( je sais reconnaitre la plante et l'utiliser correctement ), ok.
Soit on "bidouille" avec des connaissances parcellaires et on risque de faire pire que ce que fait la plus belle machine jamais inventé : l'homme.

Notre organisme est FAIT pour se défendre et survivre à toutes les agressions, à la base. La médecine ne fait qu'aider la nature. Soyons modestes.
Le problème c'est que souvent elle n'aide pas trop, elle provoque plutot d'autre problème que le corps doit alors aussi régler, en plus du problème initial.

Exemple concret : j'ai mal au dos (problème N°1), je prends des anti-inflammatoires, qui me provoquent un ulcère d'estomac (problème N° 2). Je prends des médicaments pour l'estomac, qui me provoquent une baisse du taux de sel (problème N°3), etc...

Faites d'abord confiance à votre corps. Nettoyer les plaies, immobiliser une articulation douloureuse, masser ou faites vous masser, buvez (de l'eau !) et attendez !

Sur ce je m'en vais soigner une dame qui n'a pas du suivre mes conseils...  :down:
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

28 mai 2007 à 12:27:39
Réponse #13

guillaume


Notre organisme est FAIT pour se défendre et survivre à toutes les agressions, à la base. La médecine ne fait qu'aider la nature. Soyons modestes.
Le problème c'est que souvent elle n'aide pas trop, elle provoque plutot d'autre problème que le corps doit alors aussi régler, en plus du problème initial.

Exemple concret : j'ai mal au dos (problème N°1), je prends des anti-inflammatoires, qui me provoquent un ulcère d'estomac (problème N° 2). Je prends des médicaments pour l'estomac, qui me provoquent une baisse du taux de sel (problème N°3), etc...

Faites d'abord confiance à votre corps. Nettoyer les plaies, immobiliser une articulation douloureuse, masser ou faites vous masser, buvez (de l'eau !) et attendez !

Sur ce je m'en vais soigner une dame qui n'a pas du suivre mes conseils...  :down:

Tafdac à 200%!

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //