Nos Partenaires

Auteur Sujet: [se nourrir] Manger des plantes... quelques préparations  (Lu 32655 fois)

28 juillet 2010 à 15:05:15
Réponse #50

raphaelh


LA BARDANE

La Racine

on peut aussi la torréfier pour faire un succédané de café

28 juillet 2010 à 16:21:41
Réponse #51

Moniot van Moeren


Citation de: raphaelh
Les pétioles des feuilles peuvent se manger crus ou cuits quand ils ne sont pas amers. Ils peuvent être cuisinés comme les côtes de bette après avoir été blanchis.
Pour enlever cette amertume, il faut la cuire dans plusieurs eau (rarement faisable sur le terrain) ou la poêler. S'ils sont trop durs, comme la racine d'ailleurs, cuits les (à l'eau) en les coupant en rondelle comme les "vieilles" carottes.
Il est bon de s'habituer à cette amertume, comme d'autres plantes à "gros" pétiole, la bardane contient énormément d'eau ! C'est un très bon moyen d'économie des réserves (même pour un randonneur quidam) ou en attente du futur point d'eau. C'est un exercice de terrain ;)

Citation de: raphaelh
Mais c'est surtout la racine qu'on mange en fait, la bardane est l'une des meilleures racines sauvages. Mais il faut les récolter tant qu'elles sont encore tendres (avant décembre).
... après, tu rapes la partie externe. Tu peux ainsi ou en faire une farce à chausson ou agrémenter un soupe.

Citation de: Irae
25 minutes à bouillir
D'abord, il s'agit de CUIRE, non pas BOUILLIR. Il faut reprendre de la manière de cuire blette, salsifis ou épinard dans les livres de cuisine quotidien. Il s'agit de BLANCHIR pour adoucir la plante. En cuisine sauvage, c'est le meilleur moyen pour enlever le "VERT" ou l'"AMER" du goût de la plante. Mais 25', c'est vraiment très long ! Tu as dû défricher le terrain, non  :o
MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

01 août 2010 à 18:25:41
Réponse #52

Irae


C'est bon, j'ai trouvé la solution !

Je savais qu'il fallait prendre la racine avant floraison, mais je ne savais pas que ça s'appliquait aussi aux pétioles. Je viens de trouver une Bardane sans hampe florale (dans sa première année, probablement), et je viens d'en préparer les pétioles et une racine. C'est effectivement tendre et très bon !

Je vais peaufiner avec vos conseils. Merci beaucoup à tous !

Irae.
Juge d'abord le conseil ; ensuite le conseiller.
Un outil que tu ne maîtrises pas n'est qu'un problème de plus.
Le but est la simplicité. Le tout est de trouver la bonne.

01 août 2010 à 22:01:32
Réponse #53

Moniot van Moeren


Ce n'est pas roots, mais prépares-les blanchies/poêlées avec une sauce nuoc-nam (fortement diluée comme pour les nems), des feuilles de menthe et de l'ail... tu m'en diras des nouvelles  8)
MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

14 septembre 2010 à 19:09:58
Réponse #54

River Green


Ce post est très intéressant surtout au début ou l'on trouve les différentes plantes et leur préparations j'ai pu lire qu'un grand herbier serais fait pour renseigner un bon coup tout le monde :)
je suis prêt a y participer en effet j'ai une mamie "druide" qui connait pas mal de chose a se niveau donc si il faut donner nos informations a quelqu'un me faire signe :)
Par ailleurs les insectes les baies et les champignons serait aussi intéressant d'être traité :D

J'ai entendu dire que tout se qui rampe, marche et nage sont comestible partager vous cela?

Shinato
Tout ne viens pas toujours de la force mais plutôt du courage et de la persévérance c'est à cela que l'on reconnait un grand Monsieur :)

02 février 2011 à 22:27:58
Réponse #55

Moniot van Moeren


Citation de: Shinato
Par ailleurs les insectes les baies et les champignons serait aussi intéressant d'être traité
Pour ce qui est des champignons... je suis plus que réservé quant à un échange sur un forum autre que de mycologues ; il y a trop de risques de confusions et d'intoxication pour une valeur gustative plus que métabolique. Comme pour les Apiacées/Ombellifères, il vaut mieux être par une personne qui sait les faire reconnaitre selon les sens plus qu'une personne qui sait tout court ! La vue ne suffit pas ! Le savoir littéraire non plus (cf. Supertramp dans "Into the Wild") !

Citation de: Shinato
J'ai entendu dire que tout se qui rampe, marche et nage sont comestible partager vous cela
Béh des gastéropodes de chez nous (Europes occidentale) sont impropres à la consommation et des "coquillages" le sont devenue "grâce" à notre société de "grosse-bouffe-land"... De plus, sous les tropiques de nombreuses espèces ont développé des toxines pour se défendre... La réponse est donc "non" ! Toujours croiser son info' ;)

MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
"N'ayons pas peur d'être en contradiction avec le monde !" mère Teresa.

02 février 2011 à 23:17:49
Réponse #56

Jocelyn


J'ai entendu dire que tout se qui rampe, marche et nage sont comestible partager vous cela?

Haha :D
Ca, c'est tiré d'un proverbe chinois qui dit (grosso-modo) "Un Chinois mange tout ce qui marche, rampe, nage ou vole".

Mais ça reste un proverbe, hein. ;)

03 février 2011 à 07:09:43
Réponse #57

restonica


Haha :D
Ca, c'est tiré d'un proverbe chinois qui dit (grosso-modo) "Un Chinois mange tout ce qui marche, rampe, nage ou vole".

Mais ça reste un proverbe, hein. ;)

"Un Chinois mange tout ce qui marche, rampe, nage ou vole, qui a deux ou quatre pieds sauf les tables et les chaises". (citation compléte)   ;)  ;#

@+

03 février 2011 à 07:29:45
Réponse #58

Nathan-Brithless


les chinois, ils ne bouferons pas toujours que du riz, ils vont tourner vorace!
moi, j'les surveille à la télé
http://www.youtube.com/watch?v=W0DBjdZRM5w&feature=related
« Modifié: 03 février 2011 à 22:40:10 par Nathan-Brithless »
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

03 juin 2022 à 18:46:55
Réponse #59

Kyuta


Merci pour les fiches de plantes.

Je cherche en ce moment un livre de recettes avec des plantes comestibles. Voici ce que je cherche :
- Pas 500 plantes, mais seulement un petit groupe de très communes
- Des recettes très simples, pas besoin de gastronomie, juste transformer des plantes sauvages amères et poilues en quelque chose de gustativement ok
- Des plantes qui "remplissent", dont on peut faire un repas (aromatiser du fromage blanc ou une liqueur)
- j'ai pas spécialement besoin d'une description des plantes, j'ai d'autres ressources pour ça.

Voilà, j'aimerais trouver Une source qui compile un peu toutes ces infos. Si vous avez des idées ça m'intéresse :)

06 juin 2022 à 14:06:41
Réponse #60

antoj


Hello,
Comme ça je dirais "fruits sauvages comestibles", de François Couplan et France Breil. Par contre faut pas tout prendre au pied de la lettre, il y a quelques recettes dégueu que lui il trouve bonnes ... et beaucoup de plantes que tu ne croiseras jamais, la flore de la France est bien différente selon où tu te trouves.

Il y a un truc qui me chiffonne, c'est que dans ce fil personne n'a parlé de la racine de raiponce en épi.  Facilement identifiable, mangeable cru, toute l'année, zéro amertume, zéro écœurement, qui remplit, disponible partout le long des chemins du moins vers chez moi.

@Kyuta, dans l'ordre des plantes sauvages intéressantes, je mettrai :
- Les châtaignes, glands et autres noix, bref ce qui est riche en oléagineux donc en kcal
- la raiponce en épi
- la stellaire / le pourpier (ça remplit pas mais ça fait de bonnes salades)
- Les mûres / framboises / fraises des bois / myrtilles / cynorhodons / merises et autres baies
- L'ortie
- Les faines de hêtre, mais c'est long à ramasser et beaucoup sont vides
- En dernier La berce / pissenlit / pâquerette / trèfle / chénopode et autres herbes, parce que difficile à consommer en grande quantité, c'est pas terrible niveau goût.

Bien entendu, à adapter en fonction de la saison, et du climat et de ton palais.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //