Nos Partenaires

Auteur Sujet: (Meindl Perfekt ou alternatives ?) devenu Meindl Engadin, entretien ?  (Lu 47451 fois)

11 juin 2009 à 18:33:54
Lu 47451 fois

RvB75


Bonjour à tous,

Pour commencer et c'est la moindre des choses, un grand merci et un sincère respect vis à vis du travail de David Manise sans qui ce site rempli d'informations n'existerait pas, ainsi qu'à tous les intervenants de ce forum qui depuis plusieurs semaines m'ont bien rendu service, sans qu'ils ne le sachent, et dont j'ai apprécié l'échange cordial au travers de leurs interventions passées ;)

Aujourd'hui, à l'heure où je suis sur le point de prendre un virage de vie important, je sors du bois si je puis dire afin de bénéficier plus précisément de vos expériences sur quelques points de réglages encore un peu flous et dans la mesure de mes moyens participer à la vie de ce forum qui m'a vraiment bien plu dès les premières lectures ; mais je brûle les étapes et une petite présentation s'impose peut-être.

Je suis photographe naturaliste, et après avoir crapahuter ma bosse sur pas mal de terrains différents, j'envisage désormais une approche un peu plus engagée de ma pratique sous la forme de "treks" en autonomie totale de plusieurs jours à plusieurs semaines.
Une démarche un peu philosophique, personnelle et intimiste vis à vis de la nature qui je l'espère serviront aussi mes images.

Vu que rien ne peut commencer sans un bon moyen de transport, ma première intervention concernera les pompes car les miennes, des Asolo Flame GTX, sont en train de me lâcher.

Caractéristique de la mécanique : 33ans, pas de soucis d'articulation, 185cm et 84kg (avec un poids "sec" qui se situe plutôt à 77-78kg). Un pied pas spécialement large, taille 44.

Usage : Vosges, sur des terrains plats jusqu'aux coulées de cerfs ou pistes de chamois.
Station temporaire sur pentes possibles pour affut ou observation.
Les milieux peuvent être rocailleux, ou pas, glissant ou, sec, humide voire marécageux, neigeux et gelés. Raquettes possible, pas de crampons, à priori. Sentiers, ou plus souvent pas.
Charge incompressible minimum à la journée d'environ 15kg de matériel et un poids restant à déterminer précisément avec la bouffe lorsque je commencerai mes treks pour lesquels je pense investir dans un Karrimor 80-130 afin de porter tout dans de bonnes conditions ainsi que le sac photo (dans le Karrimor et que je pourrai sortir afin de rester mobile sur site et de garder une bonne disponibilité et protection du matériel).

Pour revenir au sujet, mon bilan avec Asolo est plutôt positif. Deux paires en 5ans, et les Flame ont été mes meilleures chaussures jusque là avec un nouveau record perso à 3ans avant une destruction imminente.

Je pense toutefois évoluer vers autre chose de plus "indestructible" et traditionnel afin d'éviter les membranes modernes que je ne trouve pas adapter à mon usage : je reproche surtout un séchage un peu long incompatible avec un usage quotidien dans des milieux tourbeux, marécageux ou neigeux, et un chausson qui a tendance à se transformer en bain de cultures avec le temps à mesure que la membrane perd de son efficacité à évacuer l'humidité... : ce qui est acceptable à la journée, ne l'est pas sur de longues périodes. Je reproche également aux Flame une semelle un peu trop dure sur sols durs ou gelés lorsque fortement chargé, un chaussant à peine trop étroit (quoique pas loin d'être idéal), et un manque de grip parfois inquiétant sur roches humides.
Pour le reste, c'est Nickel.

Pour ne pas préserver le suspens, disons que je pense très fortement à des Meindl Perfekt qui semblent idéales pour mes terrains et la charge portée en déplacement.

J'ai lu beaucoup à leur sujet ici-même, et ailleurs, mais quelques points obscures demeurent.

Je ne suis pas vraiment frileux, mais je m'interroge sur les conditions enneigées car je sors par tous les temps et toutes les températures et peux faire des affuts de plusieurs heures y compris par temps très froids. Je suppose que l'isolation assurée par la chaussure est alors proche de zéro et que ce sont les chaussettes qui font le travail ? (pas une inquiétude, mais une recherche de confirmation)

Par ailleurs, avant que je ne les essaie (pas facile à trouver par chez moi mais je crois avoir une adresse), j'ai un peu peur que le chaussant soit un peu large et je me demande alors quelles seront mes alternatives ?!

Existe-t-il d'autres alternatives "traditionnelles" et durables avec un chaussant plus étroit que Meindl en cas de chaussant Meindl trop large ?

Je pense à des Asolo Power Frame 350 NBK qui sont construites avec peausserie intérieure. Ne connaissant pas ce modèle, serait-ce un bon choix ? Le grip des semelles Asolo-Vibram Power Frame est-il meilleur que celui que j'ai actuellement sur roches humides ?

C'est un peu long, et merci aux courageux d'avoir lu jusque là !
Mais n'hésitez pas à me demander des précisions si besoin était.

Cordialement,
Hervé
« Modifié: 12 août 2009 à 18:36:22 par RvB75 »

11 juin 2009 à 20:26:57
Réponse #1

Hatari


Une chaussure traditionnelle qui offre beaucoup de qualité en cousu norvégien :

Les Galibiers, il y a différent modèles :la Super Rando - Vercors et Super Guide - le chaussant est un peu plus étroit que la Perfekt de Meindl.

http://www.chaussure-paraboot.com/montagne-c-22.html?osCsid=09439e77cd64a7770749796ded811ebe

Si tu dois rester posté dans la neige et sans bouger pendant assez bien de temps, rien de tel qu'une chaussure thermique, les modèles précités ne sont pas tout à fait adapté à cet usage.
Sur ce, la chaussure qui rallie toutes les qualités souhaitées dans ton choix ne sera pas évidente à trouver car il y a contradiction dans le but visé.
Je pense AMHA qu'une chaussure "estivale" et une "hivernale" seraient à envisager.
La chaussure qui fait tout n'existe pas. ;)

P.S. :Assez d'accord avec toi sur les membranes imper-respirantes (Gore-Tex et autres), bien au début et encore mais avec le temps :down:
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

11 juin 2009 à 20:40:32
Réponse #2

DavidManise


Si tu n'as pas besoin de marcher très vite, je pense que les super guide ou autre Galibier seront nickel pour toi.  Pics en a une paire et il en est TRES content.  C'est un peu plus lourd, un peu rigide, mais pour le long terme et les terrains engagés, ça le fait.

Ciao ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

11 juin 2009 à 20:54:31
Réponse #3

Pierr


Voir aussi du côté Hanwag. La Yukon est entièrement cuir, avec un pare-pierre bien haut.

11 juin 2009 à 21:18:45
Réponse #4

saburo901


Salut,
Ayant été confronté aux mêmes contraintes que toi (photographe animalier faisant des randonnées en autonomie semi-complète et complète en montagne), voici les choix que j'ai fait :
Pour les pompes, les Meindl Perfekt sont comme leur nom l'indique pas loin de la perfection. Le poids est certes handicapant (les miennes en 46,5 dépassent les 2,8kg) mais pour les longues marches très chargé, à allure forcément assez lente elles sont d'un confort royal et très sécurisantes. Pareil dans les descentes, elles apportent un vrai plus.

P.S : par contre pour le sac à dos, je te conseille de te prendre un modèle plus léger. J'avais commencé avec un Sabre SF 60-100 qui pesait près de 4kg : avec 10kg de matos photos, tu te retrouves déjà avec 14kg sans la bouffe, ni l'abri ni le couchage. Alors avec un 80-130 et 15 kg de matos, tu pars déjà avec presque 20 kg sur le dos, donc il faut compter avec un poids total (bouffe, tente, duvet,...) d'au minimum 27-28kg, ce qui risque de t'user assez rapidement et de limiter ta mobilité. Perso, après l'avoir revendu, je me suis pris un Osprey Aether 85L qui m'a fait gagner 1,7kg rien que sur le sac à dos. Je le reçois la semaine prochaine.
Amicalement,
saburo901

11 juin 2009 à 21:40:36
Réponse #5

greenman


Bonsoir savez vous où l'on peut trouver ces chaussure meindl en france?merci
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

11 juin 2009 à 21:43:23
Réponse #6

DavidManise


J'ai pris les miennes chez twinners à Die (le mec est super sympa, ancien chasseur alpin, amoureux de la montagne, super arrangeant et tout, magasin qui vaut le détour si vous passez par là !)...  il y en a un peu partout dans les magasins de montagne.

Ciao ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

11 juin 2009 à 21:46:17
Réponse #7

greenman


Merci, il y a ce lien aussi
http://www.schuh-keller.de/themes/kategorie/index.php?kategorieid=137&katlogo=
Il est deja apparut dans un autre fil sur ces chaussures mais ce n'est pas en français
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

11 juin 2009 à 21:47:43
Réponse #8

DavidManise


Perso j'achète pas trop de godasses par correspondance.  Je préfère les essayer...  comme les sacs à dos.

Ciao ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

11 juin 2009 à 21:48:45
Réponse #9

greenman


Oui il vaut mieux les essayer!
Mais c'est pour voir à quoi elles ressembles
 :)
Voici une vidéo sur la réalisation de ma cabane - http://vimeo.com/23283003

11 juin 2009 à 22:02:07
Réponse #10

RvB75


Bonjour et merci de vous penchez aussi rapidement sur mon problème... ça me fait déjà quelques pistes à étudier, sachant que la super-guide me semble trop rigide pour mon usage avec sauf erreur de ma part une plaque métallique dans la semelle pour avoir une rigidité exceptionnelle, ce que je ne recherche pas forcément. Les autres modèles Galibier cités sont en effet des possibilités que j'avais un peu oublié entre autres recherches.

Je cherche en effet à lier des capacités contradictoires dont une rigidité suffisante pour les pentes mais pas bout de bois au risque de transformer mes déplacements, parfois longs, en calvaire.
La vitesse de déplacement va de rapide, autant que possible avec un harnachement digne d'un mulet, et non d'un MUL !, lors des transitions entre divers spots, à très (très) lente en phase d'approche. Autant dire que là aussi, c'est difficile de trouver la panacée.

La grande inconnue pour moi est de savoir si mon pied va se trouver bien dans la Perfekt ou pas. Je crois que tout va partir de là, parce qu'il me semble, comme le dit saburo901 qu'elle porte bien son nom par rapport à ce que je cherche.

Pour les affuts hivernaux, ce n'est pas un vrai souci en ce sens que les affuts préparés se font dans un sac de couchage... quand aux déplacements ou approche en hiver je les évite au maximum afin de ne pas déranger une faune déjà bien en souffrance, et le reste du temps, je pense qu'ils sont suffisamment physiques pour ne pas geler sur place !

Je note pour le sac à dos... le Karrimor me plaisait bien pour le confort de portage qui est un critère important au vu du poids transporter et des terrains affrontés, tout comme la solidité et l'étanchéité de l'ensemble, les pluies étant fréquentes tout au long de l'année. Et puisque j'envisage de glisser le sac photo dans le sac à dos (donc double étanchéité  :doubleup: ), il me faut quand même un sac modulable (et monstrueux !)... mais je prends note pour le Osprey Aether car 85l est envisageable... et je suis donc preneur de ton retour d'expérience à ce sujet.

Plus de 25kg, c'était effectivement ce que je pensais transporter avec le Karrimor !
Quoique je pense gratter sur le poids de beaucoup d'éléments (tentes, sac de couchage, etc... et environ 500g de nourriture par jour)

Ça ne m'effrayait pas vraiment étant donné que les déplacements ne seront jamais vraiment très longs à part en hiver, et que je pense récupérer la mobilité perdue une fois sur place en utilisant le seul sac photo et en me délestant de ma coquille d'escargot. Mais c'est certain que ça peut finir par user le bonhomme  ;) et c'est un peu pour ça que je préfère quelques kg en plus si le portage gagne en confort... mais je manque d'expérience sur ce sujet, ton expérience peut donc m'être d'un grand secours et si je peux trouver un sac "léger" et confortable qui me permette de trimballer ce poids sereinement... je suis très preneur.

Merci beaucoup pour ces premières pistes en tout cas !

Cordialement,
Hervé

11 juin 2009 à 22:03:17
Réponse #11

Gros Calou


T'as raison, moi qui ai le pied large, y a longtemps que j'ai laissé tomber.

 ;)
Perso j'achète pas trop de godasses par correspondance.  Je préfère les essayer...  comme les sacs à dos.

Ciao ;)

David

11 juin 2009 à 22:27:29
Réponse #12

reseda



Existe-t-il d'autres alternatives "traditionnelles" et durables avec un chaussant plus étroit que Meindl en cas de chaussant Meindl trop large ?


Cordialement,
Hervé

J'ai une paire de Gronell (modèle Gottardo) depuis près de 8 ans et je m'en sert toujours... un peu cher mais increvable. Le chaussant, sans être particulièrement fin, est plus étroit que chez Meindl.

11 juin 2009 à 22:33:10
Réponse #13

DavidManise


Pour un sac léger, je te conseille fortement d'aller faire un tour chez les copains de randonner léger : http://www.randonner-leger.org

Des trillions d'astuces et de techniques pour alléger son sac. 

Ciao ;)

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

11 juin 2009 à 22:40:17
Réponse #14

Kilbith


bonsoir,

pour ceux qui ont un problème de pieds large....vous devriez regarder du coté des USA, ils ont gardé la bonne habitude de proposer des chaussures en plusieurs largeurs pour la même pointure.

Là où c'est comique c'est que cela s'applique aussi aux chaussures de marque européennes. Par exemple les Meindl :

http://www.cabelas.com/cabelas/en/templates/product/standard-item.jsp?_DARGS=/cabelas/en/common/catalog/item-link.jsp_A&_DAV=MainCatcat20564-cat601933&id=0015005811981a&navCount=1&podId=0015005811981&parentId=cat601933&masterpathid=&navAction=push&catalogCode=IK&rid=&parentType=index&indexId=cat601233&hasJS=true

Ils sont souvent moins bête que nous comme consommateurs les américains.... ;)
« Modifié: 11 juin 2009 à 22:45:45 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 juin 2009 à 16:05:46
Réponse #15

Outdoorsman


Grand consommateur de chaussures de rando (1 paire me fait 1 an voire 2 pour les meilleures), j'utilise depuis l'an passé des Lowa (http://www.auvieuxcampeur.fr/nos-produits/chaussure/chaussure-de-grande-randonnee/ranger-gtx.html) et je suis bluffé par le confort.

J'ai un pied assez fin et c'est impec. Coté imperméabilité, rien à redire non plus si on entretien régulièrement le cuir.
L'intérieur dispose d'une chaussettes en gore tex qui sèche rapidement.

Par contre, pour l'hiver, j'utilise des Nepal Top de Sportiva ou des coques plastiques pour les grosses conditions.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whymper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

12 juin 2009 à 20:34:21
Réponse #16

RvB75


Bonjour,

Merci à tous pour toutes ces pistes, ce sont vraiment tous des modèles de qualités, et vous avez bien compris mes besoins, aucun modèle ne démérite.

Plus je bosse ma copie, et plus je me dis que la Perfekt est la grosse que je recherche... et que j'aurai du mal à trouver une alternative si elles ne me vont pas !

Le cahier des charges peut s'alléger le cas échéant, mais que ce soit le look, le cousu norvégien, la qualité de fabrication, le tout cuir, la fiabilité du modèle sur le long terme, la possibilité de ressemeler, ou encore l'amorti sur toute la longueur (rare sur les modèles traditionnels), tout me ramène à la Perfekt de Meindl.

Ensuite, sans renier les qualités des autres modèles, pour moi ce sera un compromis...
Les modèles Gronell semblent très bien, mais à moins que j'ai mal lu, les modèles traditionnelles ne semblent pas amortis... et les modèles plus modernes amortis et en tout cuir sont collés.
Pas sûr de trouver cette marque dans ma région ceci dit, auquel cas je me rabattrais alors sur un modèle Galibier Vercors (plus haut que le super rando)... ou un modèle collé, hélas, Hanwag Yukon ou Asolo tout cuir 350 NGK.

Si toutefois vous avez d'autres avis ou idées, n'hésitez pas à alimenter le fil ;) j'ai dû recoudre aujourd'hui mes Asolo au fil de pêche, pas sûr que ça tienne longtemps, mais ça permet de patienter un peu !

Je n'exclus pas non plus pour le moment prendre deux modèles... un estival et un hivernal, auquel cas je pense carrément pour se dernier me diriger vers une botte ou mi-botte type norvégienne.

Merci encore,
Cordialement,
Hervé

PS : Merci pour le site MUL, c'est effectivement un bon lien, j'ai choisi quasiment tout mon matos sauf sac et chaussures, comme un MUL... même si je termine charger comme un mulet, la faute au matériel !

PPS : Le sac Osprey a l'air bien, mais je m'interroge sur la solidité en sous bois... lieu que je fréquente souvent ! Le Karrimor SF garde la corde pour le moment pour moi.

PPPS : Côté membrane moderne, je trouve les Asolo bien... au moins les 2 premières années. J'entretiens mes pompes avec amour, mais la dernière année a été un calvaire sur les sorties de plusieurs jours contigus. Rien de dramatique, mais à ce sujet, Lowa fait aussi bien j'imagine. Ma Paire a fait 3ans surtout parce que j'ai fait un an et demi de plaine, en montagne je tourne à moins de 2 ans généralement... et encore moins depuis que je ne fais que ça, évidemment. Mais j'espère changer ça avec un modèle solide de chez solide (et lourd :D)

12 juin 2009 à 21:05:10
Réponse #17

alexr


Quoique je pense gratter sur le poids de beaucoup d'éléments (tentes, sac de couchage, etc... et environ 500g de nourriture par jour)

Je suis hors sujet par rapport à ta question initiale, mais, en passant, 500 g de nourriture/jour, ça ne me semble pas énorme. Dans mon expérience, je tourne à environ 400 calories les 100 g emportés (hors emballages). Donc 500 g de nourriture, ça fait +/- 2000 calories par jour, c'est pas énorme si tu te déplaces beaucoup, sur un terrain difficile, avec un gros sac, et en dormant dehors. A mon avis, tu pourrais bien perdre du poids...

Si tu manges des lyophilisés, c'est peut-être différent, je ne connais pas.

Ca mériterait peut-être un sujet, ces questions de "densité d'énergie" dans les aliments.

12 juin 2009 à 21:26:43
Réponse #18

RvB75


Je suis hors sujet par rapport à ta question initiale, mais, en passant, 500 g de nourriture/jour, ça ne me semble pas énorme. Dans mon expérience, je tourne à environ 400 calories les 100 g emportés (hors emballages). Donc 500 g de nourriture, ça fait +/- 2000 calories par jour, c'est pas énorme si tu te déplaces beaucoup, sur un terrain difficile, avec un gros sac, et en dormant dehors. A mon avis, tu pourrais bien perdre du poids...

En effet, c'est peu... et j'en perds un peu : j'ai surtout l'expérience de treks courts de 2 ou 3 jours maximum, mais rapprochés.
Mais pas autant que si c'était un vrai trek car n'oublions pas que ma fonction première est la photo animalière, et que c'est quelques déplacements difficiles et surtout beaucoup d'affuts, parfaitement immobile... si bien que je n'en perds pas toujours.

Je n'utilise pas de Lyophilisés. J'en suis à semoule, petites pâtes (plus compactes), pemmican, saucisson sec, fruits secs en journée, Muesli, lait en poudre pour bébé (super calorique :-[ ), quelques pâtes d'amende... et beurre en hiver. Je travaille actuellement à intégrer d'autres aliments, mais c'est l'essentielle de ma base alimentaire, et avec cette base, je ne perds du poids qu'en hiver sur les longs déplacements en raquettes, beaucoup moins en été, même si je devrais atteindre mon poids sec à la fin de l'automne... même avec les quelques cerises que je mangerai d'ici là  :D

Citer
Si tu manges des lyophilisés, c'est peut-être différent, je ne connais pas.

Je ne connais pas non plus !

Citer
Ca mériterait peut-être un sujet, ces questions de "densité d'énergie" dans les aliments.

Ce serait sans doute très utile... il me semble que certaines infos ont déjà fait l'objet de post que j'ai déjà consulté... à moins que je ne confonde avec le site des Muls... ou du Wiki des Muls  ;)

Cordialement,
Hervé

13 juin 2009 à 05:10:09
Réponse #19

Hatari


Les Perfekt de Meindl sont construites par Gronell ;D
En cousu norvégien Gronell utilise le cuir suisse Gallusser Juchten pour ses modèles phares (Massif, stelvio,...) ce cuir est de qualité supérieur à celui de la Perfekt et est beaucoup plus résistant à l'abrasion si l'on pousse le détail ce cuir est ce qui se fait de mieux.

http://www.leder-gerbereien.ch/gallusser/index.html

J'utilise pour la traque le modèle Massif, marche dans les ronciers, les épines, etc... ce cuir résiste mieux et prend peu les coupures comparativement à mes Perfekt (On n'est pas dans le même registre).
Le problème avec Gronell est leur représentation, en Belgique :down: J'ai tenté l'expérience avec ce fabricant en les commandant par correspondance et j'ai été ravi de leur service, vraiment sympa. et agréablement surpris sur leur produit.
Les italiens sont des spécialistes de ce type de brodequins !

http://www.gaerne.com/gaernewalk/prodotti.asp?idProd=94

http://www.armond.com/#english/index_azienda.html

On pourrait penser que ce concept de chaussure est ancien et dépassé, que neni car toujours prisé par les connaisseurs.

Je sais que je vais jeter le trouble ;)
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

13 juin 2009 à 21:12:18
Réponse #20

RvB75


Les Perfekt de Meindl sont construites par Gronell ;D

Ce qui confirme ce que j'avais lu ailleurs http://www.revelateur.com/forum/index.php?topic=877 , mais comme je ne connaissais pas les sources, sans être sceptique je me demandais la part de vérité  ;D

Citer
En cousu norvégien Gronell utilise le cuir suisse Gallusser Juchten pour ses modèles phares (Massif, stelvio,...) ce cuir est de qualité supérieur à celui de la Perfekt et est beaucoup plus résistant à l'abrasion si l'on pousse le détail ce cuir est ce qui se fait de mieux.

http://www.leder-gerbereien.ch/gallusser/index.html

J'utilise pour la traque le modèle Massif, marche dans les ronciers, les épines, etc... ce cuir résiste mieux et prend peu les coupures comparativement à mes Perfekt (On n'est pas dans le même registre).
Le problème avec Gronell est leur représentation, en Belgique :down: J'ai tenté l'expérience avec ce fabricant en les commandant par correspondance et j'ai été ravi de leur service, vraiment sympa. et agréablement surpris sur leur produit.
Les italiens sont des spécialistes de ce type de brodequins !

http://www.gaerne.com/gaernewalk/prodotti.asp?idProd=94

http://www.armond.com/#english/index_azienda.html

On pourrait penser que ce concept de chaussure est ancien et dépassé, que neni car toujours prisé par les connaisseurs.

Je sais que je vais jeter le trouble ;)


Ça c'est certain, mais c'est bien car j'aime bien acheter en ayant vu un maximum d'alternatives, ou plutôt, je n'aime pas acheter sans avoir bien peser toutes les options !

Les Gronell me semblent vraiment très biens, mais le hic est que personne dans mon coin ne semble en proposer. Les modèles Massif et Stelvio avaient en effet retenu mon attention... loin de les trouver ringards, je reproche surtout aux modèles récents une construction souvent de qualité mais extrêmement périssable dans le temps, et autant les modèles de marques "plus connues" m'ont suffit lorsque mes sorties s'espaçaient, autant depuis qu'elles sont devenues quasiment quotidiennes et sur des terrains nettement moins faciles, mes chaussures en prennent un sacré coup : je tente donc d'enrayer l'hécatombe.
En plus du fait que les membranes modernes ont tendance à mettre à mal mes pieds lorsque les sorties sont rapprochées.

Je fais donc un retour aux sources vers les modèles traditionnelles parce qu'avant de connaître les membranes, j'utilisais une paire des brodequins, assez loin en qualité de ceux dont on parle ici, mais en tout cuir et qui ne m'ont jamais causés de problèmes.

Les membranes gardent probablement l'avantage en hiver, mais même de ça je ne suis pas certain... sous peine de choisir des sous couches adaptées. Je vérifierai cette théorie dès l'hiver prochain car mon choix est fait, ce sera grosses et une bonne graisse pour l'entretien, et petite huile de vison à l'intérieur.

Pour en revenir aux Gronell, sont-elles amorties ? Je pense que non... et pourtant, compte tenu du terrain et de la charge, je pense que c'est indispensable car marcher sur des sols gelés, bien chargé, à tendance à mettre à mal ma colonne vertébrale...
L'autre inconvénient des Gronell, c'est la disponibilité, je ne me crois pas encore prêt à acheter une paire de chaussure, un outil de travail dans mon cas, par correspondance.
Ce sont en tout cas des références que je garde sous le coude en cas d'incompatibilité avec les Meindl Perfekt qui elles sont amorties, et que je pense trouver plus facilement près de chez moi.

C'est un peu bête que les marques Armond et Gaerne soient encore plus rares, car le modèle Gaerne Stratos avaient l'air vraiment bien et amorti.

J'ai pu essayer un modèle Himalaya de Meindl aujourd'hui, et... contrairement à ce que je pensais je n'ai pas le pied aussi fin que je l'imaginais (faut dire que je m'en étais jamais soucié jusque là !).
11cm pour 43 2/3 semble assez large d'après la demoiselle qui m'a servie.
Aucune idée de ce que ça donnerait dans une Perfekt qui chausse un peu plus large encore puisque le magasin n'en possédait pas, mais dans l'Himalaya, c'était pas loin de l'Everest  ;)

Je continue donc ma recherche, et s'il faut aller chez le vieux à Strasbourg, et bien je me déplacerai !

Rendu curieux par cette révélation  ^-^ , après cet essayage, je me suis mis à faire des recherches dans mes vielles pompes, et toutes celles dans lesquelles je me sentais bien (CAT deux paires, Vans) sont en fait larges... comme quoi, je n'avais le pied fin que dans ma tête et ça explique peut-être pourquoi je me sentais un peu à l'étroit, sans compression non plus donc bien quand même, dans les Asolo, et ça explique peut-être aussi les petits problèmes de pieds rencontrés... vu que ça respirait moins. :glare:

Merci Hatari, Cordialement,
Hervé

15 juin 2009 à 15:23:51
Réponse #21

Hatari



Citer
Pour en revenir aux Gronell, sont-elles amorties ? Je pense que non... et pourtant, compte tenu du terrain et de la charge, je pense que c'est indispensable car marcher sur des sols gelés, bien chargé, à tendance à mettre à mal ma colonne vertébrale...
L'autre inconvénient des Gronell, c'est la disponibilité, je ne me crois pas encore prêt à acheter une paire de chaussure, un outil de travail dans mon cas, par correspondance.
Ce sont en tout cas des références que je garde sous le coude en cas d'incompatibilité avec les Meindl Perfekt qui elles sont amorties, et que je pense trouver plus facilement près de chez moi.

Qu'entends-tu par amortie ?
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

18 juin 2009 à 21:46:46
Réponse #22

RvB75


Qu'entends-tu par amortie ?

Les Meindl Perfekt ont un système amortissant qui va du talon à la plante de pieds ; "Air Active drysohle".
De ce que je comprends, ça ne concerne que la semelle intérieure sur coussin d'air.

Et le talon de leur semelle Vibram "montagne" : Montagnasohle ; est de plus munie d'un absorbeur de choc de densité différente.

Désolé pour le temps de réponse, c'est très actif en ce moment, et les nuits sont fichtrement courtes.

Cordialement,
H.

19 juin 2009 à 08:34:17
Réponse #23

Hatari


Les Meindl Perfekt ont un système amortissant qui va du talon à la plante de pieds ; "Air Active drysohle".
De ce que je comprends, ça ne concerne que la semelle intérieure sur coussin d'air.

Et le talon de leur semelle Vibram "montagne" : Montagnasohle ; est de plus munie d'un absorbeur de choc de densité différente.

Désolé pour le temps de réponse, c'est très actif en ce moment, et les nuits sont fichtrement courtes.

Cordialement,
H.

Je comprends mieux maintenant.
La semelle intérieure en drysohle possède au talon un petit coussin en mousse (ton vert) qui absorbe les petits chocs.
L'absorbeur mis en intercalaire de la semelle externe est assez raide malgré tout.
Si tu souhaites vraiment un bon amortissement pour les longues marches sur du dur rien ne vaut une semelle interne genre noene ou sorbothane, avec le recul je trouve cette manière de faire plus confortable sur le long terme.
En effet les intercalaires absorbeurs de chocs intégrés dans la semelle externe ont tendance à s'écraser avec le temps ou du moins à perdre de leur souplesse d'origine.
Pour info sur mes Galibier S.G. qui sont raides(normal avec la cueillére métal) je pratique de la sorte suivant la nature du sol (mou ou dur) et la durée de la marche.
Pour les longues marches d'approches, semelle noene et une fois au pied du rocher je les enléve ça m'évite de porter 1 paire de chaussures en sus.
Attention lors du choix de la pointure de prévoir cette sur épaisseur, jouer aussi sur l'épaisseur de la chaussette.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

28 juin 2009 à 18:46:41
Réponse #24

RvB75


Je comprends mieux maintenant.
La semelle intérieure en drysohle possède au talon un petit coussin en mousse (ton vert) qui absorbe les petits chocs.
L'absorbeur mis en intercalaire de la semelle externe est assez raide malgré tout.
Si tu souhaites vraiment un bon amortissement pour les longues marches sur du dur rien ne vaut une semelle interne genre noene ou sorbothane, avec le recul je trouve cette manière de faire plus confortable sur le long terme.
En effet les intercalaires absorbeurs de chocs intégrés dans la semelle externe ont tendance à s'écraser avec le temps ou du moins à perdre de leur souplesse d'origine.
Pour info sur mes Galibier S.G. qui sont raides(normal avec la cueillére métal) je pratique de la sorte suivant la nature du sol (mou ou dur) et la durée de la marche.
Pour les longues marches d'approches, semelle noene et une fois au pied du rocher je les enléve ça m'évite de porter 1 paire de chaussures en sus.
Attention lors du choix de la pointure de prévoir cette sur épaisseur, jouer aussi sur l'épaisseur de la chaussette.

Merci beaucoup pour ces derniers judicieux conseils Hatari.
Je n'avais en effet pas pensé à l'alternative d'utiliser des semelles internes spécifiques.
Ça m'ouvre certaines perspectives... dès que je prendrai le temps de lâcher l'appareil pour aller faire mes emplettes !

Cordialement,
Hervé

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //