Nos Partenaires

Auteur Sujet: Traiter une plaie  (Lu 20675 fois)

07 janvier 2007 à 02:44:52
Lu 20675 fois

emmuel


Salut !
Dans l'hypothèse d'une plaie que faire ? Lachez vous…
A vue de nez les étapes
Nettoyer.
Désinfecter.
Resserrer les bords.
Protéger.

Bon mais j'ai quelques questions.
Si j'ai une plaie bien crade ou avec un bout de pierre planté dedans qui pisse le sang. Je n'y vois rien. Est il sage de bloquer l'arrivée de sang par un point de compression pour nettoyer ? Faire un bref garot ?
Puis je utiliser de l'eau non stérile pour nettoyer si je met du désinfectant après ?
Je n'ai jamais pratiqué mais je sais faire un peu de couture tissu, avec point d'arrêt la plaie est grosse et je suis à deux jours de marche de la civilsation : je recoud ? Comment ?
Puis je (pour désinfecter ça je sais que oui) colmater une plaie assez petite avec de la sève de sapin ?
Allez, soyez pas chiches, dites moi tout …
 

07 janvier 2007 à 02:58:47
Réponse #1

pat35


premièrement les garrots  sont interdits

deuxièmement  mieux vaut laisser coulé le sang et nettoyer la plaie , que d'empêché celui-ci de couler !!! sauf cas extrême ou un membre à été arraché ou sectionné direct, valable également pour une artère (surtout pour une artère)

 troisièmement   nettoyer ou avec des outils adéquate, si non faire couler de l'eau (simple) ou eau oxygénée pour essayer de faire partir les petits corps de la plaie

quatrièmement  désinfecter, mais pas avec n'importe quoi , une brûlure à besoin d'être désinfecter (si elle est trop importante voir 3 ou 4 ème ° ) mais on applique pas de l'alcool sur ce type de blessure ...pareil avec une plaie ouverte, l'alcool ne doit pas être trop fort ou bien dilué sous peine de brûler les chairs et ainsi ralentir la cicatrisation

cinquièmement  il faut protéger les plaies , mais il faut savoir également leurs faire prendre l'air, car des tissus ( je parle humain, hein les tissus !!!) qui ne sont pas aérer, et pas suffisamment nettoyer , peuvent s'infecter très très vite et dès que ça sent une odeur de fromage, c'est le début de la gangrène (sérieusement)

voilà autrement un très bon désinfectant d'appoint , l'urine !!! et oui elle contient de l'ammoniaque et ça peut être utile, si on n'a riens  :doubleup: :doubleup:

07 janvier 2007 à 10:19:16
Réponse #2

guillaume


Perso voici ce que je ferais:

-irriguer la plaie
-désinfecter la plaie
-si grosse plaie, resserré les bords
-couvrir

Il me semble que le fait d'avoir quelques petits corps étrangers dans la plaie n'est pas trop grave car le corps finira pas les expulser, vrai?

premièrement les garrots  sont interdits

Si. Mais c'est le dernier des recours.

a+

07 janvier 2007 à 10:55:39
Réponse #3

emmuel


Irriguer avec serum physiologique aussi…
Reserrer la plaie : steristrips… Ca au moins c'est sûr… Scotch ????

Pour savoir si ça s'infecte : écouter son corps. Si on a plus (++) mal après quelques jours c'est un signe. LA peau qui rougit autour de la plaie, idem. Du pus qui suinte (blanc, jaune, vert). Sur les extremités (doigts…) la douleur lance avec les afflux de sang (rytme cardiaque, mouvement vifs.

Donc si j'ai un bout de tissu un peu enfoncé dans la plaie et qu'elle pisse le sang je fais quoi? J'augmente la visibilité en faisant couler de l'eau claire dessus ?

edit : oups j'avais pas vu la FAQ…
« Modifié: 07 janvier 2007 à 10:58:01 par emmuel »

07 janvier 2007 à 11:14:39
Réponse #4

Maximil


"Plaies: irriguer et/ou désinfecter", post se trouvant sur l'ancien forum, je vais peut être le rappatrier puisque certaines choses ne sont pas assez claires dans la FAQ.  :)

Pat35: le garrot n'est absolument pas interdit. Il est juste à utiliser dans des cas très spécifiques et rarissimes.

Emmuel: le point de compression est fait en cas d'hémorragie. Mais si tu as un corps étranger dedans, tu ne vas pas appuyer pour essayer de l'y enfoncer encore plus. Donc compression à distance plutôt mais toujours dans le cas d'une hémorragie. Des petits bouts de terre, de verre ou autre ne devraient pas rester longtemps dans la plaie si c'st une hémorragie, vue la puissance et la quantité du jet de sang qui va couler.

Tu peux mettre de l'eau non stérile (heureusement), et même si tu ne désinfectes pas après. Tout dépend du type de blessure. Quand on se coupe et qu'on met la plaie sous l'eau du robinet, celle-ci est loin d'être stérile. Mais elle est propre.
Quant à utiliser son urine en désinfection, nous en avons déjà parlé  :down:

Pour refermer la plaie: stéristrips, cyanoacrylate, sinon le scotch ca le fait aussi mais attention  les poils après :D

N'importe qui peut apprendre à recoudre: va voir ton médecin traitant qui, s'il s'en souvient, pourra t'apprendre. Tu peux acheter un kit de couture (humain) facilement. Comme argumentaire à ton médecin, explique lui que tu seras à des endroits où les secours ne seront pas accessibles avant très longtemps: ca suffit. D'ailleurs, les grands navigateurs le savent tous.


Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

07 janvier 2007 à 11:15:27
Réponse #5

piedsnussurlaterresacrée


Lorsqu’on referme la plais avec une compresse ou autres on peu mettre un peu de sérum physiologique dessus (la compresse) pour éviter que le sang colle dessus

07 janvier 2007 à 11:21:35
Réponse #6

guillaume


Lorsqu’on referme la plais avec une compresse ou autres on peu mettre un peu de sérum physiologique dessus (la compresse) pour éviter que le sang colle dessus

Donc le sang ne coagule pas?

a+

07 janvier 2007 à 11:38:30
Réponse #7

piedsnussurlaterresacrée


si  si il coagule il faut pas trop en mettre juste un peu sur la compresse pour éviter qu'il ne colle dessus

07 janvier 2007 à 11:49:23
Réponse #8

guillaume



Cela permet, lorsqu'on enlève la compresse, que la plaie ne s'ouvre à nouveau.


Pour ça, il suffit de ne pas prend de compresses en coton hydrophyle ;).

a+

07 janvier 2007 à 11:55:14
Réponse #9

pat35


pour le Garrot, quand je dit qu'il est interdit, c'est ce qui ma été enseigner!!! en effet se faire un garrot tout seul, ne pas noter l'heure et oublier de relâcher toutes les ????minutes sont des risques pour le membre, comme pour le coeur !!! par contre lorsque c'est pour quelqu'un ne pas oublier de noter l'heure de mise en place du garrot sur le front de la victime !!!
"Plaies: irriguer et/ou désinfecter", post se trouvant sur l'ancien forum, je vais peut être le rappatrier puisque certaines choses ne sont pas assez claires dans la FAQ.  :)

Quant à utiliser son urine en désinfection, nous en avons déjà parlé  :down:


je sais que ce n'est pas le meilleur désinfectant, mais quand tu n'as riens sous la mains  :D


07 janvier 2007 à 12:41:42
Réponse #10

guillaume


je sais que ce n'est pas le meilleur désinfectant, mais quand tu n'as riens sous la mains  :D

Il me semble que même si on a rien il vaut mieux éviter de pisser dessus  ::).
Maxi?

a+

07 janvier 2007 à 13:09:21
Réponse #11

pat35


bon à part les apprioris  sur l'urine, je l'ai déjas fait sur des coupures (les miennes hein qu'on s'entend bien !!! ) puis par la suite ça été désinfecter avec les produits  appropriés et je n'ai jamais eu quoi que ce soit après !!!

mais bon, si pour vous ce n'est "bon" ... mode HS on "évitez de goûter certains gâteaux en Afrique, parce que le lait pour éviter qu'il ne tourne dans les pays chauds et bien c'est l'urine qui évite ça !!!! voilà voilà bon app" mode HS off


07 janvier 2007 à 14:24:58
Réponse #12

DavidManise


Salut !

Alors réalistement en France :

Méchante plaie / lacération = mettre la victime hors de danger, contrôle de l'hémorragie (compression de zone si pas de corps étranger dans la plaie et si on a des gants, sinon compression à distance) et je donne l'alerte au centre de secours.  Point barre.

C'est ça qu'il faut faire.

Maintenant pour les cas extrêmes, de type "secours pas joignables" et tout et tout, l'important reste bien sûr dans un premier temps de contrôler l'hémorragie.    Ça se fait avec une compression de zone, une compression à distance ou, dans des cas rarissimes, garrot (en notant l'heure au format sncf : 17h54 ou 1754).

Je ne vais même pas rentrer dans les cas où autre chose que de la peau ou de la graisse est touchée.  Un muscle sectionné, un ligament coupé, une artère à recoller, une aponévrose à recoudre, c'est du boulot de CHIRURGIEN.  On ne va évidemment pas faire de la chirurgie en plein air avec du fil à pêche et les doigts sales...  donc on se contentera tout simplement de limiter les risques de complication en espérant :

1) ne pas crever de l'hémorragie
2) ne pas crever ou perdre un membre à cause de l'infection
3) s'en tirer avec le moins de séquelles possible...

Évidemment, tout ça implique de pouvoir trouver des secours et donc conserver sa vision, sa respiration et sa mobilité (c'est du GHC, valable en self comme en survie, ce sont les trois bases de la survie à une baston ou à une situation merdique).

Voilà... 

Donc :

1) contrôler l'hémorragie s'il y a lieu (compression locale ou a distance)
2) NE PAS retirer les corps étrangers de la plaie, sauf s'il est réellement impossible de se déplacer autrement...  l'exemple classique c'est le gars embroché sur une clôture en fer forgé : on découpe la clôture et on l'emmène au bloc avec la ferraille !
3) Une fois l'hémorragie bien contrôlée, on nettoie et irrigue doucement, et là on peut éventuellement penser à retirer la terre, les graviers, les échardes et les merdes de chats de la plaie.  La première phase de la désinfection (et souvent la plus utile et importante) reste d'avoir une plaie PROPRE.  On nettoie donc avec ce que l'on a, de préférence avec un liquide stérile (et oui, l'urine fraîchement émise d'une personne en parfaite santé EST stérile).  De l'eau potable peut déjà être mieux que rien.  L'important ici reste de laver le tout.  Si on a une petite quantité de liquide stérile (style 2-3 dosettes de sérum phy stérile), on lavera la plaie à grande eau (la plus clean possible) et on terminera le nettoyage de la plaie avec notre petite quantité de sérum stérile (ou le pipi). 

Attention, l'ammoniaque de l'urine désinfecte un petit peu, mais l'effet le plus important reste le simple fait de diluer la saleté en la chassant mécaniquement, de préréfence avec un liquide stérile (qui chasse aussi les bactéries par dilution).

Une fois la plaie bien bien clean, on pourra éventuellement ajouter de l'antiseptique, mais le plus important reste de s'assurer qu'elle ne se salisse pas en la couvrant bien. 

On peut reseerrer les bords d'une plaie béante à l'aide de scotch, bandages, hypafix ou même duct tape, mais je ne conseille pas de la refermer et de la suturer, et pour plusieurs raisons :

1) une plaie béante peut guérir aussi...  ça guérira simplement du fond vers le bord, en chassant spontanément les merdes qui sont dedans la plupart du temps...
2) si on referme une plaie, on empêche de facto le pus d'en sortir si elle s'infecte et là bonjour les dégâts :(  J'ai déjà donné, j'ai failli perdre un bras comme ça, je vous épargne les détails.  Mieux vaut laisser ouvert...  ou au moins partiellement ouvert...
3) le chirurgien devra probablement réouvrir de toute manière...

Bref, sauf si on sait vraiment ce qu'on fait, on ne referme pas.  On laisse la plaie béante, on couvre bien (avec des compresses stériles imbibées de désinfectant si le risque d'infection est important), et on se dirige vers la sortie.

Comment repérer un début d'infection dans une plaie ?

1) la plaie devient plus douloureuse
2) le tour de la plaie devient rouge
3) le tour de la plaie est chaud
4) le tour de la plaie est gonflé

Ce type de plaie doit absolument être et rester ouvert, et être débridé et désinfecté plusieurs fois par jour.  Une bonne cure d'antibiotiques est généralement prescrite par un toubib à ce moment là.  Si on n'a rien et qu'on n'a pas accès à des soins médicaux, on peut bourrer/enduire la plaie de miel (ATTIPOU K., ANOUKOUM T., AYITE A., MISSOHOU K., JAMES K., CHU de Lomé).

Toute plaie grave ou complexe doit être soignée par un médecin...  le mieux qu'on puisse faire sur le terrain est de stabiliser la plaie (et la victime) et de minimiser les risques de complication.  En l'absence de médecin, la plaie guérira souvent mieux toute seule que si on tente un truc débile...  Bref : PREMIÈREMENT NE PAS NUIRE.

Ciao !

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

07 janvier 2007 à 14:38:15
Réponse #13

pat35


si l'on se fait embrocher par un sanglier ou par un cerf  :o il faut ramener la bête avec soi aux urgences .... ....pas les tomates pas les tomates !!!

07 janvier 2007 à 14:41:57
Réponse #14

DavidManise


"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

07 janvier 2007 à 14:44:26
Réponse #15

pat35


là t'es dure !!!

bon allez stop j'arrête  :D

07 janvier 2007 à 15:02:35
Réponse #16

guillaume



07 janvier 2007 à 15:16:03
Réponse #17

Kilbith


 ;D

Débrider : v. tr. XVe siècle, comme pronominal, au sens de « se laisser aller » ; XVIe siècle, au sens 1 ; XVIIIe siècle, comme terme de chirurgie. Dérivé de bride. 1. Débarrasser de la bride un cheval, une bête de somme. Débrider son cheval en arrivant à l'étape. Absolt. Il est temps de débrider. Loc. adv. Fig. Sans débrider, sans répit. Il a travaillé dix heures sans débrider. 2. Libérer d'un lien. Débrider une pierre, la dégager du câble qui a servi à la hisser. Débrider une volaille, couper, après cuisson, les fils resserrant ses membres. CHIR. Débrider une plaie, l'ouvrir largement pour supprimer les points de rétention propres à favoriser l'infection.

Did, ;)

07 janvier 2007 à 16:05:41
Réponse #18

piedsnussurlaterresacrée


[mode marine marchande on]
la téléconsultation médical
dans la mar mar ainsi que certains alpiniste et autres personnes voué à ce retrouver seule on passe le MEDICAL 2 ou 3 (ça dépend du grade) qui consiste à être les yeux et les mains du médecin par radio VHF ASN DSN (numérique) et partout dans le monde via un canal spécial on est relier à l’hôpital de purpan a Toulouse on répond aux questions du médecin urgentiste ou un spécialiste en fonction de la situation et on pratique les gestes et  intervention nécessaire  cela va de la simple palpation aux points de sutures en passant par une opération de l’appendicite ou d’une amputation etc.
[mode marine marchande off]
Mais je ne sais pas si c’est accessible a tous le monde et si il y a des radio qui permette la téléconsultation médical

08 janvier 2007 à 18:56:59
Réponse #19

clems


Salut a tous,

Heu ...pat 35, AMHA,

Premierement: les garrots ne sont pas interdits

Deuxiemement: mieux vaut EMPECHER le sang de couler, valable egalement pour une artere, surtout pour une artere

quatriemement: une brulure a dabord besoin d'etre refroidie, comme pour une hemorragie la desinfection est secondaire. De plus la detertion et la desinfection d'une brulure au 3e degré doit etre faite en milieu hospitalier


Et enfin, l'urine est stérile, mais ce n'est pas un desinfectant

Pour repndre aux questions d'emmuel et toujours AMHA,

La plaie qui pisse le sang avec un caillou dedans, c'est point de compression et appel des secours.La desinfection n'est pas une urgence. Si tu es seul, c'est garrot et appel des secours

On peut utiliser de l'eau non sterile sur une plaie, il faut le faire meme si on a rien d'autres et qu la plaie est souillée

Si la plaie est grosse, a 2 jours de marche de la civilisation, c'est pas le moment d'apprendre la couture, fait plutot un pansement compressif meme improvisé, bien ficelé, duct tape...., sans toutefois faire garrot, puis tu cours, tu marches, tu rampes jusqu'a cette maudite civiliisation qui pour une fois te semblera salvatrice

salut

09 janvier 2007 à 00:47:22
Réponse #20

Sayamon


Juste une petite précision pour reconaitre si une artère (importante s'entent) à été touchée ou non...

Si aucune artère n'as été touchée tout va bien meme si il y as une hémoragie importante ça devrai s'arreter au bout d'un moment et pour accélérer on peut comprimer la plaie... Mais ce qui indique sutout qu'une artère n'as pas été touchée c que l'hémoragie est régulière...
Par opposition si une artère (importante je me répète) a été touchée l'émoragie sera pulsatile cad par à coup.
Autre indication on as environ 6 L de sang dans le corp (évidemment ça dépend des personne) si vous voyez 1 ou 2L ar terre c vraiment pas très bon signe. (il faudra que je cherche les donnée exacte mais a partir d'un certaine quantité de sang perdue apparaissent des probleme respiratiore puis des probleme cardiaques.)

Dans ce cas c meme pas la peine d'espèrer pouvoir faire de la compression sur la plaie et l'artère n'as aucune chance de cicatriser elle meme !! Donc dans ce cas la c garrot ou mort dans très peu de temp (je voudrai pas donner de fausse info de temp je les connai pas mais c très rapide !!)
Bon meme avoir mis le garrot c soit on trouve des secours assez rapidement et tout vas bien dans le meilleur des monde ou alors si on attend trop on perd son membre d'où l'importance de noter l'heure précise comme ça a été dit et redit.
le problème du garrot c qu'il ne laisse pas passer le sang donc marcher avec c de l'ordre de la douce illusion (contrairement a ce qu'on peu voir dans certain films)


P.S: sinon il reste toujour la méthode extrème aprise par certaine unitée de combat et pratiquée (c ça le pire) qui consiste a enfoncer la main dans la plaie pour trouver l'artère et la clampée (évidemment là c plus que de l'extrème et c absolument pas a faire !!! Je pense meme pas que ce soit possible de se le faire tout seul on doit tomber dans les paumes sans anesthésie.)
Tous savaient que c'était impossible, un fou qui ne le savait pas est venu et l'a fait.

09 janvier 2007 à 09:31:51
Réponse #21

Maximil


Et enfin, l'urine est stérile, mais ce n'est pas un desinfectant
Et l'urine peut ne pas être stérile via une contamination bacterienne interne ou externe. Donc attention quand même.

Citer
La plaie qui pisse le sang avec un caillou dedans, c'est point de compression et appel des secours.La desinfection n'est pas une urgence. Si tu es seul, c'est garrot et appel des secours
Attention, rappel pour ceux qui auraient un doute: Le point de compression est le terme qui désigne une compression à distance, pas une compression manuelle !
Si vous êtes seul, ce n'est pas le garrot. La victime peut faire elle-même le point de compression, et vous pouvez faire un point de compression qui tient (balle ou pierre ronde sous l'aisselle + bandages par exemple) etc.... le garrot est vraiment exceptionnel.

Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

09 janvier 2007 à 11:13:16
Réponse #22

pat35


bon vu que le garrot est apparemment ok pour tout le monde, dite moi il faut le relâcher toute les combien , pour ne pas perdre un membre ???

09 janvier 2007 à 11:31:54
Réponse #23

Maximil


IL NE FAUT JAMAIS RELACHER une compression manuelle, un point de compression ou un garrot. Il y a un risque réel et grave d'arrêt cardiaque !!

En France, on a eu "le garrot doit être desserré toutes les demi-heures afin de continuer à irriguer le membre"
ou "toutes les 20 minutes, déserrer doucement le garrot"


Citer
On a depuis 1991 une approche complètement différente. Maintenant, la pose du garrot est une technique d'arrêt des hémorragies comme une autre, il se fait avec un lien non élastique, et il ne faut le desserrer sous aucun prétexte, pour les raisons suivantes.

Le risque de perdre le membre est réel, mais survient au bout de 6 h ; en France, la victime aura été prise en charge depuis longtemps. Par ailleurs, la médecine a fait des progrès, on sait maintenant réagir aux toxines libérées par la mort des cellules (rhabdomyolyse, syndrome des ensevelis dit « de Bywater »). Par contre, ne pas poser de garrot peut entraîner la mort de la victime ! Le rapport bénéfice/risque penche nettement en faveur de la pose du garrot.

Concernant le garrot élastique : il est utilisé lors des prises de sang ou pour les injections, sont rôle est de favoriser l'écoulement du sang, pas de l'arrêter...


et

Citer
Si maintenant on desserre le garrot, le sang va affluer vers le membre blessé. Or, celui-ci étant privé d'apport d'oxygène, les muscles vasoconstricteurs, qui limitent la circulation dans les vaisseaux sanguins, sont complètement relâchés (vasodilatation), et un certain nombre de vaisseaux sont vides de sang. Une grande quantité de sang va donc passer du reste du corps dans le membre, ce qui va faire brusquement chuter la pression du sang au niveau du cœur, et risque de désamorcer la pompe cardiaque (hypovolémie relative). Desserrer le garrot peut donc entraîner en soi un arrêt de la circulation ! Par ailleurs, cela va faire reprendre le saignement (perte supplémentaire de sang), et les cellules du membre étant en déficit de dioxygène et en excès de dioxyde de carbone, le sang va repartir de membre très pauvre en dioxygène et très riche en dioxyde de carbone, ce qui va entraîner d'une part une accélération de la ventilation (pour éliminer le CO2 et apporter de l'O2), et d'autre part une acidose du sang (diminution du pH).

La notion de desserrer le garrot est parfois enseignée dans les pays où la structure des secours ne permet pas une prise en charge rapide de la victime. Ceci est totalement hors de propos en France, les personnes voyageant dans ces pays-là sont invitées à demander conseil à un médecin.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Garrot
« Modifié: 09 janvier 2007 à 11:36:16 par Maximil »
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

09 janvier 2007 à 11:42:11
Réponse #24

pat35


ok Maxi , et aurais tu dans tes cartons une carte représentant les différents points de compressions, j'en connais certains, mais un rappel serais bon à mon goût !!!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //