Nos Partenaires

Auteur Sujet: La montre fait elle partie du KIT ? A aiguilles ou digitale, à pile ou mécanique  (Lu 42922 fois)

25 septembre 2008 à 16:06:15
Réponse #25

Nirgoule


Le sujet du post intègre aussi le modèle choisi, comme lorsqu'on parle couteau ou poncho. A titre d'exemple on ne va pas délirer sur telle marque, mais sur tel mécanisme que l'on illustre par un modèle précis.

Annecdote : j'ai un cousin qui a une Role* et bien il est bien em*erdé pour l'entretenir vu les prix ! Une rente pour la marque, l'entretien.  :down:

Aussi ma question supplémentaire : une montre mécanique demande t elle un entretien, on dit : "refaire les huiles". Quelle périodicité pour quel coût ?   
"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

25 septembre 2008 à 17:05:44
Réponse #26

pierauspitz


Salut Nirgoule!

En ce qui concerne l'entretiens, montres et appareils phots anciens (mécaniques) sont très semblables. Normalment, moins il y a d'huile, mieux c'est. Et ne jamais  huiler soi-même si on a pas le matos (car trop d'huile colle la mécanique) : il faut absolumineusement un stylo "microgoutte" et savoir ce qu'on fait (Trop d'huile dans la pignonerie = grosse galère). Normalement; si l'huile utilisée est de bonne qualité et que la montre est soit bien étanche, soit pas utilisée dans un milieux trop poussiéreux ce n'est que rarement nécéssaire... De plus, si je ne m'abuse, des palier rubis ne nécéssite que très peu (voir pas) de lubrification non (haute duretée et très faible coéfficient de friction)?  Je dirais tout les 10-15 ans ou quelque chose comme ça si on est maniaque (mon grand père a une montre mécanique depuis au moins 50 ans, et elle n'est jamais passée en révision, et elle tourne très bien! ;D). Un appareil photo est beaucoup plus ouvrt aux cochoneries et au sêchage, et on ne les lubrifie que très rarement (Tiens facilement 20 ans si on ne l'utilise pas en plein Sahara)...
« Modifié: 25 septembre 2008 à 17:10:51 par pierauspitz »

25 septembre 2008 à 17:32:20
Réponse #27

Maximil


Salut,

Moi je ne suis pas sur Chronomachinchose....et j'ai un zillon de questions !  ;D

1. Quels sont les mécanismes (calibres, mais on a dit qu'ici on ne parlait pas de calibre) automatiques les plus résistants en cas d'impact.
:) En cas d'impact, le mouvement en lui-même aura peu d'incidence, du moment qu'il y a des inca-choc ou système similaire, c'est à dire 95% des montres méca courantes. Par contre, le balancier peut ne pas apprécier et la boite être déformée. Il faut donc veiller à avoir une boite solide qui soit prévue pour des chocs, le reste, on ne peut pas trop voir ou savoir. La présence de complications nous complique la vie dans ce cas là ;)

Citer
2. Dans qu'elles montres les trouvent-on ?
Beaucoup de modèles sont réputés être très solide. Mais deux marques sortent du lot quand même en terme d'essais "à la con": Rolex et Seiko (modèle Diver notamment). Après, c'est une question de budget: en sachat qu'avec 1 rolex neuve, tu as 30 Seiko Diver200. Leurs boitiers sont résistants (aux deux modèles)

Citer
3. Est-ce que j'achète une marque ou un calibre un mécanisme en fait?
Tout dépend des modèles et de ce que tu veux. Beaucoup de marques ne font que de l'assemblage de mouvements suisse (ETA par exemple) ou chinois, certaines modifient les mouvements, d'autres les créée. La marque est synonyme d'historique, de savoir-faire (haut ou bas suivant la marque), le mécanisme peut se trouver sous deux marques différentes (si non proprietaire) mais pas forcément avec la même qualité de montage, de boite, de réglages etc.



Citer
4. Pourquoi certaines vitres en "saphir" sont elles bombées : est-ce mieux ?
Uniquement pour le design et la visibilité, très rarement pour la pression. Cf diptre plan pour avoir plus d'infos.

Citer
5. Existe-t-il des montres pour gaucher (bouton de réglage/remontage inversé pour un port au bras droit).
Oui mais anecdotiques (tous comme les montres 24H, les anti-horaires etc.)

Citer
6. En dehors d'une "philosophie" à prix égal les montres mécaniques sont -elles plus résistantes que les quartz.
NON, certainement pas. Par contre, une montre quartz ne pourra vivre que tant qu'il y aura les bonnes piles. Et rien ne te dit qu'un "problème" peut survenir alors que ta pile est bientôt morte, ce qui fait que tu n'as peut être pas 2 à 5 ans devant toi avant qu'elle lache. Une mécanique peut vivre plusieurs centaines d'années sans rien (ou presque).

Citer
7. Durée de vie du système d'accumulateur de ma seiko "kinetic"
5 à 15 ans en moyenne :). Assez peu de retour encore sur la durée de vie vue la jeunesse de ce mécanisme mais une légende urbaine dit qu'il n'y a plus besoin d'acheter des piles. C'est vrai, il faut juste changer l'accu qui coute cher (min 40€) chez son constructeur et cher aussi ailleurs. Tu peux aussi le faire toi-même pour une 20aine d'€, tape 5M42 (le nom du mouvement) sur le net, tu auras des liens.

Citer
8. La pile lithium de ma casio est donnée pour 10 ans en utilisation "normale" : c'est vrai ça ?
Oui faisable. Mais je ne parirais pas dessus quand même. 7 ans serait déjà bien ;)

Citer
9. Etanche à 50 m c'est déjà plusque que la plongée en bouteille standard. Pourquoi acheter un truc étanche à 1000m (IWC) ?
Grand débat. Tout d'abord, étanche à 50m, est-ce que c'est qu'à 50,1m la montre fait plouf ou que à 50m y'a aucun souci. Ce n'est pas défini. De plus, certains indiquent étanche à 50m mais ne les ont pas spécialement testé (si si !). Le plus important, c'est que la pression statique induite par une profondeur de 50m n'est pas la même qu'une pression dynamique, et tout cela varie aussi avec la température de la montre et de l'eau. Je peux fournir les explications scientifiques (ou un lien) sur demande.

Citer
10. A quoi cela sert "plus étanche qu'étanche" dans la vraie vie? D'autant plus que ma montre kinetic étanche à 50 m sera plus étanche que l'équivalent à pile de 100m une fois la pile changée (ok, ils changent parfois le joint mais j'ai jamais vu un horloger faire un test de pression équivalent 100m).
Techniquement, un sauna suivi d'un plongeon dans une piscine froide et ta montre étanche à 50m risque de ne plus l'être, tu auras de la condensation à l'interieur. Au pire, on peut résumer en disant: qui peut le plus peut le moins. Si ta montre est garantie réellement d'être étanche à 100 ou 200m, tu es certain que n'importe quelle condition de plongeon ou de température ne lui poseront aucun souci. J'ai d'ailleurs vu des tests de montres qui passent de l'eau bouillante pendant 1 heure à un congélateur pendant une nuit et qui ne perde que quelques secondes.
En règle générale, pour jouer la sécurité dans des montres bas de gamme (en terme de qualité):
- étanche aux projections: pas un gramme d'eau dessus !
- étanche à 10m: éviter le lavage des mains avec.
- étanche à 50m: éviter les baignades
- étanche à 100m: éviter les plongeons et gros contrastes
- étanche à 200m et plus: aucun risque.

Si c'est une montre de plongée, évidement, c'est plus précis

D'autres paramètres sont à prendre en considération comme la protection du verre par la couronne (montre qui tombe à plat ), protection du remontoir (par des anses par exemple comme sur les SD200), solidité des anses (déformation à choc), luminosité du cadran dans la nuit etc.

Mon avis avec les critères principaux en gras. Il y a d'autres marques, d'autres modèles, ce ne sont que des exemples.
Si on cherche une montre très solide mais moche et utile à court terme: Casio G-shock
Si on cherche une montre un peu solide et utile à moyen terme: Suunto
Si on cherche une montre assez solide, belle et utile à long terme: SD200 ou Rolex Sub, Omega SeaM etc.


« Modifié: 25 septembre 2008 à 17:37:46 par Maximil »
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

25 septembre 2008 à 17:36:38
Réponse #28

jotun


Je n'aime pas avoir de montre au poignée.
Ca gène plus que autre chose.
Pour avoir l'heure, je regarde mon portable.
C'est juste mon avis. :)
no future

25 septembre 2008 à 17:46:40
Réponse #29

Meow


Moi non plus, dans la vie de tous les jours je n'aime pas avoir de montre au poignet, sauf que là on parle d'un situation de survie...
Bon, tu me diras que ça peut arriver n'importe quand, c'est justement le principe, mais si on doit préparer une rando, expé, simple ballade dans un coin un peu paumé ou autre, en ce qui me concerne je ne préfère pas compter sur le portable! ;)
DON'T PANIC !

25 septembre 2008 à 21:29:58
Réponse #30

ivan


Comme pour les WC alors... ou en version prof de plongée d'Ivan : "le truc en plastique qu'on descend si on veut pas avoir froid au fion..."

 :lol:

@kaltan : attention, je ne fait pas d'allergies ou d'exema lorsque j'ai ces bracelets.
C'est juste que je les trouve moins confortables que celui que j'ai maintenant.

26 septembre 2008 à 00:25:11
Réponse #31

kaltan


Attention, perso je serais la premier à vouloir parler de montres, pour parler de montre. Mais nous sommes plusieurs ici à être inscrits sur chronomania (n'est-ce pas Kaltan par exemple ;)) ou horlogerie-suisse, et cela suffit. Ici, on se demande si elle fait partie du kit et sur quel mécanisme. Les marques, modèles et autres ne servent à rien, sinon il faudra regrouper avec l'autre post qui parle de montre et supprimer le bruit, merci à tous.

Donc: La montre fait elle partie du KIT ? A aiguilles ou digitale, à pile ou méca ?

Désolé si mon post a mal été interprété je ne voulais en aucun cas faire du prosélytisme. Je tenais juste à apporter quelques éclaircissements que je trouvais nécessaires sur les avantages et inconvients de chaque motorisation horlogère. Ensuite je n'ai indiqué que des marques dans le simple désir de conseil car je les possède, les teste et finis par les connaître

Pour répondre à la question du topic je dirai donc en guise de conclusion que la montre fait indéniablement partie du kit car il est important de savoir l'heure qu'il est. Beaucoup d'évènements ont un lien direct avec le temps ne serait-ce que pour avoir une meilleure organisation (temps écoulé, heure de couché et lever du soleil...).
Elle sera à aiguilles car mécanique pour des raisons de simplicité, lisibilité et commodité.

26 septembre 2008 à 10:08:38
Réponse #32

Maximil


de même qualité que les SD ?... non. Sinon un poil plus bas de gamme (mais un poil), y'a des plongeuses chez Citizen et chez Yema notamment.

Pour les bracelets: cuir l'hiver, acier ou nato l'été. Mais en condition de survie, je pense que j'opterais pour un Nato. De toutes façons, rien ne t'empêche de prendre deux bracelets pour une même montre. Attention, en "survie", l'utilité d'une montre est tout de même relatif ;)
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

26 septembre 2008 à 11:16:04
Réponse #33

kaltan


Outre la SD200 pas trop chère, y a t il d'autre marques et modèles dans cette gamme de modèle et de prix intermédaire?

 Kaltan tu as testé une Altanus, fait t elle partie des "recommandables". Tes revues sont excellentes  http://kaltan1.free.fr/Altanus.html , manque juste le prix.

Une question : les bracelets, vous conseillez de porter quoi ? Cuir, acier, tissus (nato), néoprène, paracorde, gousset (pourquoi pas !) ?

Bonjour et merci pour les les remerciements à propos du site. Je n'indique pas les prix pour la simple et bonne raison que quand on aime on ne compte pas ;) Non plus sérieusement, le domaine de l'horlogerie est tellement maléable que les prix varient au quotidien surtout avec internet. A titre d'exemple l'Altanus Flieger m'a couté un peu plus de 100€. Mais je ne l'a recommanderai pas pour un kit de survie car trop fragile. C'est une montre habillée et pas une baroudeuse (peu étanche, fond transparent clipsé, boîtier poli miroir, glace rayable aisément en situation.

Pour d'autres modèles mécaniques, solides et recommandables à moindre coût je citerai ceux de Citizen, Orsa, Vostok, Orient. Il en existe des multitudes de modèles mais tous ont pour caractéristiques un faible coût et une résistance éprouvée .
Pour le bracelet j'ai une préférence pour le métal car il résiste à toutes les conditions climatiques et surtout contrairement au cuir il est moins chaud et étanche. A un niveau intermédiaire j'opterai pour un Nato mais moins durable dans le temps que le métal (usure accélérée du tissu).
La montre dans un kit de survie j'y crois à 200%  :doubleup:

27 septembre 2008 à 09:47:25
Réponse #34

François


La montre dans un kit de survie j'y crois à 200%  :doubleup:

Moi non  ;D
Que ce soit un objet pratique, sans doute, mais on peut très bien (sur)vivre sans montre.

Les seuls fonctions qui puissent être utiles en survie sont accessoires :
- le rétro éclairage - s'il est violent (montres de plongée) - peut suffire à s'éclairer le temps de retrouver une vrai lampe ou de quoi faire du feu.
- le bracelet peut porter une boussole, ou la boussole peut être intégrée à la montre.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

27 septembre 2008 à 10:30:33
Réponse #35

kaltan


De toute façon la montre est intégrée au kit en quelque sorte puisqu'elle vit avec moi sur le poignet.
Bien entendu celle-ci n'est pas primordiale à la survie mais tout de même elle peut rendre de précieux services utilitaires. Le repère dans le temps est pour moi aussi important que le repère dans l'espace. On peut ainsi anticiper, s'organiser face à certains évèvements (prendre le pouls par exemple).

27 septembre 2008 à 16:19:07
Réponse #36

pierauspitz


+1 avec François... ET pour rejoindre tes idées Kaltan : les situation sans repères temporels, mis à part la spéléo ou vie en milieux polaire au milieu de l'hiver ou de l'été (et encore, on s'en fout non? on a pas de métro à prendre dans des endroits pareils), j'en connais pas trop... La Nature nous fournis beaucoup de repères temporels avec le Soleil et la Lune... Même par mauvais temps, la luminausité est un relativement bon indicateur :  il suffit d'ouvrir ses yeux. Concernant la prise du poul, ben à moins de vouloir faire un bilan cardiaque en pleine forêt, je vois pas vraiment. Compter dans sa tête est largemeent suffisant (vu qu'on prend le poul sur 15sec... avec le "mississipi" on est relativement précis). Et puis si une personne à le coeur qui s'emballe, ça se remar'que très vite!  ^-^ (on peut toujours comparer avec soi-même en prenant en compte l'intensité de l'effort fournis).

Bref, je suis d'accord que ça peut être utile (et surtout agréable... j'aime bien avoir une chouette tocante au poignet), mais bon... on a fait sans pendant 40 000 ans, je vois pas pourquoi on en aurait soudainement besoin dans la nature  :huh: (dans le monde "civilisé", c'est autre chose  ;) ).
Alors si ça DOIT faire parti du kit, je dirais non. Ca PEUT enf aire parti, si on estime ne avoir besoin, ou surtout si on en a envie ;)

Pierre, qui adore sa Vector (mais la pauvre a besoin d'une bonne réparation : lunette et sa fixation explosées), qui lorgne sur les Seiko military (merci les gars, j'avais besoin de ça moi  ;D ), et qui rêve d'une Speedy depuis un long long long moment  :love:

27 septembre 2008 à 17:41:36
Réponse #37

crotale


Un bon petit modèle "vintage" de chez Yema qui a également fait ses preuves :




Robuste, fiable et facile à porter en toutes circonstances; On en trouve encore à des prix relativement abordables en cherchant un peu.

Autrement, je lorgne activement sur une Bell&Ross Carbon, et ce n'est pas en consultant les catalogues de Kaltan que mon envie risque de s'estomper ;D

http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

27 septembre 2008 à 18:37:12
Réponse #38

lawrence


Pour rebondir sur la remarque de pierauspitz;


purifier de l'eau: 30 min à 2 heures d'attente, quand tu es épuisé, blessé, en mode chimpanzé, tu peux te gourer magistralement dans le temps d'attente et te boire 50% de bactérie ...

Après des séries de nuits blanche, il m'arrive de me lever en pensant que c'est le petit matin grisonnant, et de m'étonner en sortant de la douche qu'il fait nuit ...pour dire que quand on est dans les choux, les "repères temporelles" c'est vraiment pas suffisant.

La montre apporte de l'ordre dans tout ce chaos, elle vous permet de faire un emploi du temps, et de tenir une discipline. Sans repère temporelle on se laisse aller, on se fatigue, on se replie sur soit, en faite, sans repère temporelle on devient faignant ...et on en crève.

Je pense évidemment à une situation de survie qui dure un peut, et ou l'on est seul.


bon j'y vais ...c'est l'heure de l'apéro.
« Modifié: 16 février 2009 à 00:31:04 par lawrence »
"La sécurité trop parfaite des habitants du monde supérieur les avait amenés insensiblement à la dégénérescence, à un amoindrissement général de stature, de force et d'intelligence." - The Time Machine ; H. G. Wells

27 septembre 2008 à 19:58:03
Réponse #39

pierauspitz


Remarques très pertinentes en effet ;D
Pour re-rebondir sur ce que tu dis avec les "petites montres à mettre dans le kit" : les montres d'infirmières (montées sur une broche) sont toute petites et sans bracelet, donc peuvent se caser fastoche dans de petits espace ;) . On peut aussi mettre dans le kit, une "montre chinoise" digitale à 2 balles sans le bracelet : elles sont petites, légères et plates...
 

27 septembre 2008 à 21:45:42
Réponse #40

François


S'il fallait choisir, je préfèrerai avoir des Micropurs et pas de montre, qu'une montre et pas de Micropur :D
Les bactéries, et les Micropurs non plus, n'ont pas de montre, et les deux heures préconisées ne sont qu'une durée approximative, à moduler en fonction de la température, de la turbidité, etc ...
Le notion du temps revient très vite quand on n'a pas de montre, en une semaine ou deux. Il y a bien longtemps, j'ai travaillé dans une petite mine, qu'on qualifierai aujourd'hui de semi-mécanisée. Personne au fond ne portait de montre (trop chères et trop fragiles à l'époque). Eh bien, je n'ai jamais vu personne rater l'heure du casse-croute ni celle de la fin du poste :)

Beaucoup plus difficile quand on n'a pas de référence extérieure, est de garder la notion des jours qui passent. Travaillant 7 jours / 7, dans le désert, il me fallait toujours consulter ma montre pour savoir quel jour on était.
« Modifié: 27 septembre 2008 à 21:56:43 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

28 septembre 2008 à 09:27:25
Réponse #41

lechouca


http://www.citizenwatch.com/CUK/English/detail.asp?Country=CUK&Language=English&ModelNumber=BJ9130-05E
je pense acquérir ce modèle,lassé par les changements de piles ,souvent en SAV pour vérifier l'étanchéité par la même occasion.
très abordable. et ce n'est pas une oméga ,je n'aurai pas peur de l'exposer.
« Modifié: 28 septembre 2008 à 11:00:02 par lechouca »

29 septembre 2008 à 10:57:57
Réponse #42

Hatari


2 mois par an je suis dans des contrées sauvages loin de tout point civilisé en afrique.
Je ne porte pas de montre car ça me gêne avec la chaleur et la transpiration, risque de mycose mais je sais toujours m'orienter en observant le soleil et estimer l'heure.
Les autochtones qui m'accompagnent n'en possèdent pas non plus et ne se trompent jamais pour revenir au point de chute ou savoir à qu'elle moment de la journée on est.
Là-bas en afrique le temps n'a pas la même valeur que j'ai chez nous en europe.
Je remets ma montre au poignet juste au retour pour ne pas louper l'heure de l'avion.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

30 septembre 2008 à 05:38:07
Réponse #43

Bebert


Personnellement, je ne porte plus de montres du tout depuis un moment... J'ai l'heure de disponible d'un coup d'oeil sur mon téléphone portable. Bonus : il y a une fonction chronomètre intégrée... J'ai aussi l'heure dans mon GPS Legend HCx. Chrono intégré également.

J'ai une belle montre argentée avec fond bleu que je porte en tenue de soirée ou en complet. À ce moment-là, ça relève davantage de l'accessoire mode.



01 octobre 2008 à 20:21:18
Réponse #44

kaltan


Personnellement, je ne porte plus de montres du tout depuis un moment... J'ai l'heure de disponible d'un coup d'oeil sur mon téléphone portable. Bonus : il y a une fonction chronomètre intégrée... J'ai aussi l'heure dans mon GPS Legend HCx. Chrono intégré également.

J'ai une belle montre argentée avec fond bleu que je porte en tenue de soirée ou en complet. À ce moment-là, ça relève davantage de l'accessoire mode.




Un téléphone portable où un GPS ne dispose pas d'un système de remontage automatique ou manuel. Bref il ne faudrait pas que la situation de survie s'éternise plus de quelques heures.
De plus une montre se porte sur soi, elle fait quasiment partie intégrante du corps à la différence de tous les outils que tu cites. Si elle n'est plus là c'est probablement que tu as perdu ton avant bras :(

04 octobre 2008 à 11:38:51
Réponse #45

François


Justement, des expériences de plusieurs mois au fond d'un gouffre n'ont elles pas montré que l'homme ressentait la mesure du temps différemment ?  :huh:

En définitive j'ai tendance à penser que la montre fait bien partie du kit, ce n'est peut être pas le cinquième objet à emporter mais il rentre dans les dix premiers. D'autant plus s'il s'agit d'une multifonctionnelle.

Tu fais sans doute allusion aux expériences de Michel Siffre et ses successeurs. Elles ont montrées deux choses contradictoires :
- En isolement total, il est pour la plus part des gens, impossible de garder longtemps la notion du temps.
- L'existence d'une horloge biologique très précise, même on est pas entrainé à la suivre consciemment.
De mémoire, lors de sa première expérience, Michel Siffre s'était trompé d'un gros tiers sur le nombre de jours écoulés. Mais ses cycles de veille/sommeil (suivis de l'extérieur) étaient restés précis à une demi-heure près. C'est à dire que souvent, alors qu'il ne croyait avoir fait qu'une petite sieste, il avait en réalité fait sa nuit :)

La montre, je suis le premier à en porter une et à y être attaché, mais je crois qu'il faut être conscient que ce n'est vraiment pas vital. Cela me semble être un objet fétiche de notre civilisation urbaine et industrialisée. Concentré de haute technologie (même et surtout les modèles mécaniques) et accessoire indispensable de notre vie sociale et professionnelle. Mais que l'on sorte de ce contexte, et tout change, comme le souligne Hatari.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

04 octobre 2008 à 13:47:26
Réponse #46

kaltan


Tu fais sans doute allusion aux expériences de Michel Siffre et ses successeurs. Elles ont montrées deux choses contradictoires :
- En isolement total, il est pour la plus part des gens, impossible de garder longtemps la notion du temps.
- L'existence d'une horloge biologique très précise, même on est pas entrainé à la suivre consciemment.
De mémoire, lors de sa première expérience, Michel Siffre s'était trompé d'un gros tiers sur le nombre de jours écoulés. Mais ses cycles de veille/sommeil (suivis de l'extérieur) étaient restés précis à une demi-heure près. C'est à dire que souvent, alors qu'il ne croyait avoir fait qu'une petite sieste, il avait en réalité fait sa nuit :)

La montre, je suis le premier à en porter une et à y être attaché, mais je crois qu'il faut être conscient que ce n'est vraiment pas vital. Cela me semble être un objet fétiche de notre civilisation urbaine et industrialisée. Concentré de haute technologie (même et surtout les modèles mécaniques) et accessoire indispensable de notre vie sociale et professionnelle. Mais que l'on sorte de ce contexte, et tout change, comme le souligne Hatari.


Je te remercie pour cet éclaircissement.
Concernant la présence ou non d'une montre pour son aspect vital je suis bien d'accord avec toi. Les Hommes vivaient avant d'en porter. Seulement pour moi la question de sa présence ou non dans le kit n'est pas fondamentale car elle fait désormais partie de moi. Elle me suit partout sans même se faire sentir. Dès lors c'est comme si je disais : la main fait-elle partie du kit?
Enfin l'expérience d'acclimatation au temps est voulue, calculée et contrôlée. Mais en situation réelle, le manque de repère temporel est facteur de stresse même si on y est préparé. Rien ne peut expérimenter aussi bien que le réel une situation de survie.

04 octobre 2008 à 15:09:51
Réponse #47

François


Seulement pour moi la question de sa présence ou non dans le kit n'est pas fondamentale car elle fait désormais partie de moi. Elle me suit partout sans même se faire sentir. Dès lors c'est comme si je disais : la main fait-elle partie du kit?
Pareil pour moi. J'ai une montre au poignet, et à priori je ne l'enlèverai pas :)

Mais je me pose la question, dans certaines circonstances, immersion totale dans le milieu naturel par exemple, est-ce que cette habitude de prendre en compte l'heure qu'on a au poignet n'est pas plutôt un handicap ? Cela ne masque-t-il pas les rythmes naturels qui gouvernent la nature, et qui sont dans ce cas bien plus utiles que l'heure "légale" ?
Je me pose la question, je n'ai pas la réponse.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

05 octobre 2008 à 08:38:25
Réponse #48

kaltan


Oui je comprends c'est en effet une question intéressante. Je présume personnellement qu'en immersion sauvage je ne regarderai pas ma montre pour connaître l'heure du repas ou du réveil mais je ferai confiance à mon ventre ou à ma fatigue. Mais ce serait tout de même l'indicateur temporel par excellence et un repérage, une acclimatation facilités.

05 octobre 2008 à 17:50:51
Réponse #49

pierauspitz


Hello!

Juste pour revenir sur le sujet digital/aiguille :

Perso, je suis partisant des aiguilles. Ce système, qui demande tout de même un aprentissage, présente l'énorme avantage d'être très facilement lisible et compréhensible, un simple coup d'oeil (même avec la vision périphérique), et on sait l'heure qu'il est.
L'affichage digital, quand à lui, requiert la effort de lecture, ce qui peut être pénalisant dans de mauvaises conditions d'éclairage, ou quand on a besoin de gérer plusieures choses à la fois ( malgré l'apparitions d'affichages LCD, les aéronefs ont toujours un affichage analogique pour les données essentielles).
D'autre part, il est très facile de rendre des aiguilles luminescente à l'aide de peintures spéciales (et éventuellement l'ajout d'un micro-tube remplis de tritium), moins facile avec un affichage à cristaux liquides, sans employer des sources electriques (electroluminescence, led, ampoules etc...).
De plus, si on désire s'affranchir de source electrique, l'affichage à aiguille est le seul permettant d'avoir un mécanisme simple (donc fiable) et de taille raisonable.

Donc perso, mon cahier des charges pour la montre idéale :

-Mécanique (préférentiellement à remontage manuel pour la simplicité et rusticité)
-Aiguilles de grandes dimension, luminescentes, avec une différence de taille bien marquée entre Heure et Minutes
-Affichage très contrasté : fond noir avec aiguilles blanches
-Lisible : chiffres ou index simples, en contraste avec le fond et luminescent. Si chiffres, d'une quantité adaptée à la taille de la montre (ceux des "quarts" étant les plus importants AMHA), de grande tailles et en caractères d'imprimerie (pas caligraphiques ou romains), pour un soucis de lisibilité.
-Etanche (50, 100 ou 200m...)
-Boitier Inox (ou titane). Les boitiers "laiton chromé" supportent mal la (ma  ::) ) transpiration et les frottements : le chrome finit par ficher le camp, et le boitier s'érode très très vite, laisant certains composants (boutons etc) exposés, voire plus maintenus.
-Bracelet solide (Inox, titane, OTAN, Velcro etc...), avec les barretes en Inox OBLIGATOIREMENT! Eviter les barettes en laiton comme la peste! Ils sont trop fragiles. Aussi, en contrées froides, bracelet couvrant aussi le fond de la montre (genre OTAN ou velcro), pour éviter les gelures (ça peut faire sourire ou étonner certains, mais oui, on chope des gelures à vitesse grand V sous une montre métalique).

Mes deux cents

(pour le moment, les seules montres qui répondent à ce cahier des charges sont soit de magnifiques et légendaires Suisses hors de prix  :love:, soit de sympathiques petites russes plus abordable, mais à la précision toute relative  ::))

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //