Vie Sauvage et Survie

Catégorie Générale => Feu de camp => Discussion démarrée par: -stan le 22 décembre 2011 à 18:00:14

Titre: L'art des petits bonheurs...
Posté par: -stan le 22 décembre 2011 à 18:00:14
... ou la conquête impossible du Bonheur majuscule  :)

Présentation d'un petit concept perso constituant un des fondements de la "bonne" attitude à avoir pour survivre, au sens large, et en particulier dans la vie de tous les jours.

Nous vivons dans une société du droit au bonheur.  Mieux : du devoir de bonheur.  Le bonheur devient un dû.  Et si on ne l'obtient pas, c'est injuste, et probablement la faute de quelqu'un : de l'entourage, de notre patron, de nos politiciens...  Et notre siècle nous conjure de revendiquer haut et fort ce droit et cette obligation sociale : "soyez heureux !"  ::)

Alors on y croit, ou on fait semblant d'y croire à ce bonheur préfabriqué : la maison / caisse / piscine de nos rêves, le voyage merveilleux, les produits qui nous rendent conformément beaux et désirables, le matos qui nous rendra irrésistible, l'apparence adéquate au cadre de références débile, etc...  J'en passe et des meilleures.  Bref.

L'idée que j'aimerais partager avec vous est la suivante : nous avons tous en nous la capacité à éprouver ce qui nous rend durablement heureux et ce qui nous rend bien avec nous-même et les autres.

Faut arrêter d'attendre et de rechercher le Bonheur, avec un grand B, dans un ailleurs lointain et/ou avec des conditions extraordinaires.  C'est de la connerie.  On court après lui, souvent toute la vie, jusqu'à sa perte.  On pense que oui, on sera heureux, quand on sera parti loin, acquit ceci ou cela, quand on aura eu cette promotion ou cette reconnaissance, quand on aura assez de fric pour faire pleins de choses, ou quand on aura le temps...  alors on passe à côté de sa vie, là encore on est pas dans le tempo.  Celui qui est accessible avec les petits bonheurs, qui peuvent rendre notre vie pétillante et confortable.

L'attente de la venu du Bonheur extraordinaire est un leurre, le bonheur est là, vous tendant quotidiennement des ouvertures perceptibles à ceux qui savent voir.

Regardez autour de vous, dans votre vie : il y a des petites choses merveilleuses qui brillent que le mécontentement persistant et contagieux nous empêche de voir.  Des succès, petits et grands, dont on peux être fier d'avoir accomplit, dans la partie la plus intime de soi.  Alors, bien-sûr, notre société nous fait refléter qu'on peux avoir encore plus grand et plus beau...  Mais plus que quoi, objectivement ?  Notre seule jauge, c'est nous-même.  La seule chose dont on a besoin est celle qui nous met en "accord" avec notre âme.  Celle qu'on reste toujours le seul à connaître.  Elle est à nous, c'est notre bien le plus précieux.  ll n'y en a pas de plus riche, et sûrement pas de l'extérieur.

Se recentrer, sobrement.  Et percevoir.

Voilà, navré pour ceux qui trouvent ça excessivement moralisateur.  Je reconnais moi-même avoir encore beaucoup à comprendre dans cette trajectoire, telle est ma caution d'humilité.

A+
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Patrick le 22 décembre 2011 à 18:15:06
 :akhbar:
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Rosetta le 22 décembre 2011 à 18:51:45
 :) Courir après des chimères ne sert qu'à gaspiller le temps que l'on a à vivre et on n'apprécie plus le chemin vers la suite, je suis bien d'accord avec toi, et ne vois pas en quoi ce serait moralisateur.
La plénitude absolue c'est pire qu'un leurre, c'est une croyance qui ouvre un abîme de culpabilité sous les pieds de celui qui n'y parvient pas.
Je suis pour saisir les petits bonheurs, je suis pour ne pas occulter les petits malheurs (les gros même), parce que si on ne passe pas trop de temps à les ruminer, ce sont aussi ceux-là qui nous font grandir et dont on apprend.
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: onc roger le 22 décembre 2011 à 18:56:05
Je ne trouve pas ça moralisateur ... d'autant moins que c'est ce que je me suis dit aussi il y a un moment.

Alors c'est pas toujours facile à faire mais j'essaie d'y penser de temps en temps, quand l'occasion s'en présente et de me dire : Là, maintenant, je suis heureux

Un p'tit lien (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,27588.0.html)

PS : Arf grillé par Karto  ;#
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Karto le 22 décembre 2011 à 19:07:48
grillé par onc'roger  ;) ;D
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Meven le 22 décembre 2011 à 19:26:13
Super post !

Regardez autour de vous, dans votre vie : il y a des petites choses merveilleuses qui brillent que le mécontentement persistant et contagieux nous empêche de voir.  Des succès, petits et grands, dont on peux être fier d'avoir accomplit, dans la partie la plus intime de soi.  Alors, bien-sûr, notre société nous fait refléter qu'on peux avoir encore plus grand et plus beau...  Mais plus que quoi, objectivement ?  Notre seule jauge, c'est nous-même.  La seule chose dont on a besoin est celle qui nous met en "accord" avec notre âme.  Celle qu'on reste toujours le seul à connaître.  Elle est à nous, c'est notre bien le plus précieux.  ll n'y en a pas de plus riche, et sûrement pas de l'extérieur.

Tout de suite, là, un nom me vient à l'esprit : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,11891.0.html (http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,11891.0.html)

Criss Kenton, l'homme qui vit ses rêves au lieu de rêver sa vie depuis 1983....  :love:


Meven
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Anke le 22 décembre 2011 à 20:41:06
Y'a 10 mn... Au feu rouge... en rentrant chez moué.

Une voiture... Dedans un couple deux enfants à l'arrière... Hugues Aufray à donf " C'est un fameux trois mats..." Et le père chante à tue-tête. Moi, seul dans ma caisse, fenètre ouverte, je reprends le refrain. Le feu est long.. Je pousse un peu de la voix en faisant les gestes qui vont bien..
La dame remarque le truc. Dis surement à son mari : " Regarde le mec à coté, il est dedans ! " en rigolant. Il baisse la fenètre de son auto, Mort de rire : " Elle est bien cette chanson hein ?  Trop bien !"
Le feu passe au vert, on se fait un "coucou" en agitant la main : " Bonne fêtes hein !" Yesssssssssssss !




Petit bonheur....
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: camoléon le 22 décembre 2011 à 21:13:26
TAFDAK Stan!

Marre depuis longtemps de courir après toute ces conn..ies (payantes) avec lesquels on essaye de tous nous farcir la tête, en nous faisant croire que c'est ça le bonheur.
Le bonheur, c'est d'abord un toit, un feu, quelque chose à manger et quelqu'un à aimer. Parce que l'on a la chance d'être encore vivant, et tant qu'il y a de la vie, y'a de l'espoir ;)!
C'est un truc qui nous transcende et qui nous laisse bouche bée, comme la contemplation d'un bel arc en ciel et qui nous fait oublier que l'on a le cul trempé dans la boue.
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Sieg le 22 décembre 2011 à 21:44:52
 Le bonheur n'existe pas, il n'y a que des moments de bonheur.  





















 (http://files.myopera.com/Ascendent/albums/676824/Alain%20Delon.png)

 Comme quoi il a pas dit que des conneries  ;#
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: leballer le 23 décembre 2011 à 10:20:32
Entièrement d'accord avec tout ce que j'ai lu dans ce post,d'ailleurs c'est une bonne chose de le rappeler!

Par contre la photo elle fait un peu peur ;D
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Patrick le 23 décembre 2011 à 10:47:31
C'est vrai que nous sommes formatés pour que le bonheur soit sinonyme de plus, d'ailleurs et d'autres. C'est ce formatage qui peu à peu ferme notre esprit et notre coeur à ce que nous avons, ici et ceux auprès de qui nous vivons.

Ça ne doit pas pour autant nous empêcher de vivre nos rêves et de se bouger les fesses pour y parvenir.

Savoir apprécier aujourd'hui n'empêche pas de tendre vers un demain plus en accord avec nos espoirs sans pour autant pratiquer une fuite en avant de soi.

L'art de toute une vie que de se trouver, sans se fuir ou se perdre.

Pfiou, mon neurone survivant est au taquet  ;#
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: -stan le 23 décembre 2011 à 11:02:41
comme la contemplation d'un bel arc en ciel et qui nous fait oublier que l'on a le cul trempé dans la boue.

Voici une phrase qui peut être utilisée en métaphore dans bien des situations d'une vie.

Un peu comme lors d'une scène du film "Les Evadés", quand Andy Dufresne écoute Sull'aria dans le bureau du directeur.  Désolé si je me comprends tout seul...  :-[
Titre: Re : Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: gustuvi le 23 décembre 2011 à 11:08:26
Voici une phrase qui peut être utilisée en métaphore dans bien des situations d'une vie.

Un peu comme lors d'une scène du film "Les Evadés", quand Andy Dufresne écoute Sull'aria dans le bureau du directeur.  Désolé si je me comprends tout seul...  :-[

Non je comprends tout a fait ce que veux dire et je partage cette philosophie
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Pit le 23 décembre 2011 à 11:29:12
Je ne peux que plussoyer, prendre le temps de prendre le temps, se poser regarder... savoir aussi être généreux et indulgent avec soi même....

merci pour le rappel, ces petites choses s'oublient trop vite, on devrait se les faire tatouer...

Pit
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: greenman le 23 décembre 2011 à 11:40:44
Ce matin j'étais en train de faire du feu dans ma cabane, et là j’entends plein de corbeaux au dessus, alors je sors doucement les observer, il font un bordel monstre.

Et là,immobile, debout devant ma cabane, je vois venir un renard vers moi, tout tranquille.

il passe une fois devant mois (à 1m50 maxi) renifle mon manteau posé au sol, s’arrête un peu plus loin puis repasse devant moi avant de suivre un petit sentier dans le bois et de disparaitre dans le brouillard.

Je suppose que mon odeur ne la pas dérangé car j’étais complétement enfumé par le feu de ma cabane.


Bref, déjà un bonheur d'aller dans sa cabane, au bois faire du feu mai en plus un renard devant moi,  là  :love: ::)


J'ai savouré, et je suis heureux  :)


Passez de bonnes fêtes les amis


Greenman

Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: lilou6201 le 23 décembre 2011 à 12:12:34
Pour moi c'était il y a quelques jours avec un beau soleil malgré le froid, une petite randonnée dans les vignes (ça change et non je ne buvais pas). Je suivais ou tenter de suivre un chemin baliser et j'ai rencontrer une biche. Comme c'est la période de chasse et que ça tirait de partout, j'aurais pu croiser un beau sanglier ou autres qui sait.  8 kms et des rapaces au dessus de sa tête tout du long, une bonne randonnée à refaire.
Titre: Re : Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Humain le 23 décembre 2011 à 13:35:44
:) Courir après des chimères ne sert qu'à gaspiller le temps que l'on a à vivre et on n'apprécie plus le chemin vers la suite, je suis bien d'accord avec toi, et ne vois pas en quoi ce serait moralisateur.
La plénitude absolue c'est pire qu'un leurre, c'est une croyance qui ouvre un abîme de culpabilité sous les pieds de celui qui n'y parvient pas.
Je suis pour saisir les petits bonheurs, je suis pour ne pas occulter les petits malheurs (les gros même), parce que si on ne passe pas trop de temps à les ruminer, ce sont aussi ceux-là qui nous font grandir et dont on apprend.

 :akhbar:
Je rajouterais que la plénitude absolue est un leurre également parce que si elle est atteinte, elle est comme ces bonheurs qui durent dans le temps... on fini par ne plus les ressentir. Exactement comme on fini par ne plus être heureux de manger un plat qu'on adore si on en a tous les jours. C'est pourquoi à mon avis il ne faut pas avoir peur du changement et des malheurs qui peuvent nous tomber dessus... ils nous aident à aimer les bons moments.
Si la pluie n'existait pas, nous n'apprécierions pas le soleil, et vice et versa.

  l'Humain
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: cikawasay le 23 décembre 2011 à 13:43:52
Ahh,l'art des p'tits bonheus, j'avais jamais exprimé la chose comme ça, et pourtant c'est l'un des pilliers de mon existence. Ici, à Taiwan, les gens bossent commes des abru..is, et il ne savent même pas pourquoi....Ces petits bonheurs sont des oasis.

Alors, en vrac:

Les lointaines ballades en forêt solognote, avec tous ses habitants qui se foutent des kilomètres de barbelés: renards, pic-verts..Etc..

gamin, les parties de pêche à Tahiti avec mes potes, au coucher du soleil, on ramenait de quoi fair un dîner..

Aujourd'hui:

les balades du dimanche dans le massif volcanique au nord de Taipei ou je vis: on y rencontre des tas de serpens, des écureuils, des perdrix des bambous pas farouches, la pie bleue formosane (une splendeur), l'oiseau aux 5 couleur, autre joyau,

les sorties pique nique le long de la rivière jingualiao (à une vingtaine de kilomètre de chez moi), peut être la dernière rivière à peu près intacte autour de Taipei: tortues , poissons endémiques, crabes d'eau douce, crevettes....et cadre splendide...le bonheur par dessus tout, c'est de faire découvrir ça a des amis qui ont complètement coupé les ponts avec la nature et qui sautent a trois mètres en voyant une chenille de 5 cm...

Dans la vie de tous les jours: ma collec de vieux réchaud, j'en trimballe toujours un avec moi: thé, café, voire des crêpes, à l'impromptu, comme dit Saint ex, c'est le temps que tu as passé qui....les gens comprennent pas toujours pourquoi j'utilise ces vieux trucs mais le temps passé, c'est justemment du bonheur, et tout le monde s'accorde la dessus: être maître de son temps, fut-il très court, c'est un luxe que peu de gens pauvre ou riche, peuvent se permettre...

Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Rosetta le 23 décembre 2011 à 17:50:42
Je viens de fabriquer de l'électricité avec des citrons, quelques morceaux de divers métaux (cuivre, zinc, laiton, alu), et des fils électriques pour montrer à mon fils. Sa tête quand la diode s'est allumée était un vrai régal  :)
Maintenant je vais devoir lui expliquer qu'il ne risque pas de s'électrocuter avec un citron et comment tout ceci s'est produit (ou lui laisser croire que je suis une magicienne?  :closedeyes: )

Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: marvic le 23 décembre 2011 à 23:28:46
Le bonheur pour moi il est tout simple :

regarder mes gosses grandir et s'épanouir, plein de vie de joie et de santé ...

Je demande rien de plus à la vie.
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Sieg le 24 décembre 2011 à 02:59:17
 En y repensant...
  

Alors on y croit, ou on fait semblant d'y croire à ce bonheur préfabriqué : la maison / caisse / piscine de nos rêves, le voyage merveilleux, les produits qui nous rendent conformément beaux et désirables, le matos qui nous rendra irrésistible, l'apparence adéquate au cadre de références débile, etc...  J'en passe et des meilleures.  Bref.


 Oui, tout à fait d'accords.

  Ce qui m'a interpellé aussi dans ton post initial c'était
Citer
nous avons tous en nous la capacité à éprouver ce qui nous rend durablement heureux et ce qui nous rend bien avec nous-même et les autres
Donc trouver quelque chose qui nous permete d'accéder à un bonheur durable et vrai en opposition au bonheur artificiel cité plus et qui soit plus profond que les petites joies quotidiennes.  
  
  
  Mais justement, en lisant les posts qui ont suivis j'ai eu l'impression que le sujet était "ces petits bonheurs qui rendent la vie plus belle/moins moche,dure, qui aident à voir le bon coté des choses, à supporter"

 Alors même si le Bonheur complet, infini, et éternel n'existe pas, je pense que chacun à le droit d'aspirer au bonheur, au mieux vivre. Peut être pas le Bonheur, la plénitude, le nirvana, l'orgasme perpétuel, on est d'accords, mais du moins aspirer sincèrement à une meilleure vie. Donc finalement les petites joies ephemères quotidiennes qui se révèleraient à qui saurait regarder et "savourer la vie" pourraient en fait devenir des pansements, des tranquilisants permettant de se dire que même si on est pas vraiment heureux bah dans l'absolu "Je suis pas si mal que ça, et puis quand on y regarde bien la vie est si belle !  :) ). Moins subir la douleur, plutôt que s'attaquer à l'origine du mal en quelque sorte.

 Je remet pas en cause ce que tu dis c'est tout à fait vrai, percutant dans son ensemble, de même que je ne suis absolument pas insensible aux petits plaisirs simples ( tiens pas plus tard que ce midi en pause bouffe/travail, traversée de Lyon avec un Soleil étincelant crevant l'épaisse couche de nuage gris pour laisser apparaître une immense bande de ciel bleu et envelopper toute la presqu'île dans la si belle lumière hivernale : Awsome ).

 Mais amha même si ces petits plaisirs comptent vraiment, et que j'aime me relacher, les savourer, voir le bon côté des choses, je dois garder la tête sur les épaules, les yeux en face des trous, garder à l'esprit que la Vie pourrait être bien meilleure et que c'est en s'investissant pour prendre le taureau par ses foutues cornes qu'on pourra faire avancer le bordel dans une meilleure direction et peut être dire un jour : le Bonheur c'est possible.

 Finalement c'est un peu comme avec la dictature de la vie sexuelle "réussie", c'est une grosse et belle connerie, aucun doute là dessus, néanmoins se fermer à une "cheminement de sa vie sexuelle vers le haut" en réaction à cette tyrannie n'est pas forcément un meilleur choix.


 Je crois que ça recoupe en fait pas mal les dires de Patrick sur les lendemains meilleurs qui restent à imaginer.

 
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Anke le 24 décembre 2011 à 13:01:36
Le concept même de bonheur est une anerie amha.
Il suppose que l'on peut être "moins bien", ou "mieux" et par conséquent "aspirer à" tel ou tel truc...

j'essaye chaque instant d'^tre heureux, de rire. En fait je tente chaque jour de "travailler" sur ma manière de voir ma vie, les choses qui m'entourent, les trucs qui me sont arrivés, les gens qui ont croisé ma vie afin de ne pas "louper" ma vie, de m'en réjouir.
Oui, je sais ça fait un peu "bisounours" mon bidule là, parce qu'on vit, c'est vrai, dans un monde de chiens. N'empêche, c'est ma manière à moi de me tenir debout et même si c'est pas ça le bonheur, le but c'est de me coucher en me disant : " vivement demain... Pourvu que je me réveille !..."
Et d'avoir hâte de la nouvelle journée qui se profile, comme une promesse...

Un cadeau...
Titre: Re : Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Sieg le 24 décembre 2011 à 17:02:58

 Voir toujours les beaux côtés des choses n'est ce pas d'une certaine façon mettre certaines problématiques réelles de côté, problématiques qui auraient peut être pu êtres "travaillées au corps" et modifiés dans le bon sens si justement on s'était permis d'"aspirer à" ?

Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Patrick le 24 décembre 2011 à 17:14:02
Question aussi d'état d'esprit et de maturité (pas d'âge).

On se casse le cul sur une problématique au taf, raz le bol et puis d'un coup on se rappelle qu'on a un taf et que peut-être ce taf là apporte aussi quelques satisfaction en sus du chèque.

Quelqu'un nous manque, quelle chance d'aimer au point de ressentir ce manque.

Des dix interlocuteurs de la journée, vais-je focaliser sur les 7 blaireaux ou les 3 coolos.

Pas beaucoup de thunes pour faire plein de cadeaux à ceux que j'aime, mon amour sincère de père est un cadeau infiniment plus riche.
Titre: Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Sieg le 24 décembre 2011 à 17:35:54
 Je plaide coupable pour l'immaturité pleine d'espoirs et l'état d'esprit qui me pousse à croire que le changement se provoque.  

 Mais je suis tout aussi d'accords avec le fait de voir la bouteille à moitié pleine quand il faut, les 3/4 du temps d'ailleurs, je suis le premier à le faire. Surtout pour les petits tracas du quotidiens.

 Mais que ça ne nous empêche pas de voir que la bouteille est honnêtement plus vide que pleine et qu'il faudrait penser à la remplir même si y a des gens qui n'ont rien à boire.
Titre: Re : Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Patrick le 24 décembre 2011 à 17:55:26
Mais que ça ne nous empêche pas de voir que la bouteille est honnêtement plus vide que pleine et qu'il faudrait penser à la remplir même si y a des gens qui n'ont rien à boire.

C'est bien pour ça que je disais :
Ça ne doit pas pour autant nous empêcher de vivre nos rêves et de se bouger les fesses pour y parvenir.Savoir apprécier aujourd'hui n'empêche pas de tendre vers un demain plus en accord avec nos espoirs sans pour autant pratiquer une fuite en avant de soi.
Titre: Re : Re : Re : L'art des petits bonheurs...
Posté par: Pouçot le 24 décembre 2011 à 18:08:33
Voir toujours les beaux côtés des choses n'est ce pas d'une certaine façon mettre certaines problématiques réelles de côté, problématiques qui auraient peut être pu êtres "travaillées au corps" et modifiés dans le bon sens si justement on s'était permis d'"aspirer à" ?

Ce n'est pas tant de voir le "bon" et/ou le "mauvais" côté qui importe s'lon moi, mais plus de savoir ce que tu es à même de retirer des deux.
Si ta bouteille est vide, elle eut pu être pleine, certes. Mais si d'aventure elle se trouve pleine et qu'elle se vide... ?