Nos Partenaires

Auteur Sujet: Toiles de Grenfell et de Byrd, Ventile, Etaproof... La Saga  (Lu 99665 fois)

24 juillet 2008 à 16:28:57
Lu 99665 fois

CAMP


Toiles de Grenfell et de Byrd, Ventile, Etaproof,toile de Gorka... La Saga des toiles de Gabardine Oxford en coton à fibres longues.

Dans le domaine de la montagne et des activités de plein air il est généralement admis que le fait de porter du coton en couche interne ou externe est synonyme de prise inconsidérée de risque, car cette matière aussi vieille que la civilisation s' avérerait selon l' avis de l' industrie des vêtements de sport totalement inaptée à protéger de la pluie et du vent. "Cotton kills"; le coton tue est d' ailleurs un dicton souvent cité en Amérique du Nord où les vêtements en fibres synthétiques avec membranes imper respirantes représentent la quasi totalité du marché.

Or, il n' en a pas toujours été ainsi et il est peut être nécessaire de rappeler que la plupart des sommets de la planète ont été vaincus par des alpinistes portant des anoraks en coton et qu' aujourd'hui encore de nombreuses expéditions polaires continuent à s' équiper de la sorte.

L' objectif de cet article est de rappeler certains faits averés sur l' utilisation de vêtements en coton en milieux extrêmes d' un point de vue historique et technique ainsi que de guider les premiers pas d' un acheteur potentiel de ce type de vêtements.
 

Membres d' une expédition britannique équipés de vêtements en toile de Grenfell, photo prise au Col Nord de l' Everest


Edmund Hillary équipé d' un anorak Willis & Geiger Outfitters bleu taillé dans une toile Grenfell tissée par la firme Haythornthwaite de Lancaster



visible également sur ce cliché


L' Antarctic Smock de Westwinds en Ventile, qui équipe toujours les membres du British Antarctic Survey

son équivalent réalisé par Fjall Raven pour les expéditions polaires scandinaves, toujours en Ventile

et un anorak Inuit en Grenfell et fourrure de fabrication récente

Liste non-exhaustive des expéditions britanniques ayant porté des vêtements en toile de Grenfell
(100% coton, gabardine de type Oxford tissée en coton à fibre longue)

*_ Expédition de l' Université d' Oxford en Terre d' Ellesmere, 1934/5
*_ Expédition Britannique à la Terre de Graham, 1934/7
*_ Expédition Americano Britannique en Himalaya, 1936
*_ Expédition Britannique au Groenland Ouest, 1949
*_ Expédition Géologique de l' Université de Sheffield au Kilimanjaro, 1953
*_ Expédition du "Daily Mail" à la recherhce de l' Abominable Homme des Neiges, 1954
*_ Expédition Britannique en Géorgie du Sud, 1954
*_ Expédition de l' Université de Cambridge en Afghanistan, 1955
*_ Expédition internationale au Spitzberg & Nord du Groenland, 1956
*_ Expédition du Yorkshire en Himalaya, 1957
*_ Expédition Militaire Pakistano-Britannique en Himilaya, 1958
*_ Expédition Britiannique sur les traces d' Hannibal, 1959
*_ Expédition de l' Université d' Oxford dans les Andes, 1960
*_ Expédition Dhaula 4 dans l' Himalaya, 1962
*_ Expédition Britannico Spviétique au Pamir, 1962
*_ Expédition Transaméricaine de l' Université de Cambridge, 1962...


;) A suivre...

« Modifié: 24 janvier 2009 à 17:09:35 par CAMP »

24 juillet 2008 à 16:54:23
Réponse #1

CAMP


L' opinion du Général Mac Arthur sur le Grenfell Cloth et son utilisation dans la jungle


US Army Office of Medical History, Office of the Surgeon General, 1944: (Traduction)

Un grand intérêt est porté à l' amélioration de l'uniforme de jungle comme mentionné comme mentionné par le message suivant du Général Mac Arthur:47

*Pour la guerre dans la jungle, le Grenfell Britannique ou un tissu équivalent s'avère le meilleur choix suite à des test provisoires. STOP
*Tests démontrent uniformes sont plus légers mouillés comme secs, plus faciles à laver sur le terrain et absorbent moins d' humidité et de sueur. STOP.
*Herringbone twill absorbe une grande quantité d' humidité fatiguant les soldats tout en étant trés inconfortable pour le porteur. STOP
*Recommandons lancer tests de durabilité pour tissu léger dans l' optique d' adoption par les unités sur le terrain.

Le cahier des charges pour le nouvel uniforme de jungle est le suivant:48

(a)  Confort maximum par temps chaud,
(b)  Résistance maximum faces aux piqures de moustiques,
(c)  Résistance maximum faces aux autres insectes,
(d)  Camouflage,
(e)  Résistance à l' abrasion,
(f)   Durabillité,
(g)  Flexibilité, et si possible,
(h)  Poids minimum quand mouillé.

46(1) ETMD, Caribbean Def Comd, Mar 1944. HD: 350.5.  (2) QMG Rpt, Mosquito proofing the jungle soldier. SG: 725.11 (1945).
47Quoted in report cited as footnote 46 (2), p. 51


Un vêtement qui pourrait être porté en haute montagne, aux Pôles comme dans la jungle? Est-ce vraiment possible? D' où vient ce tissu, comment fonctionne t' il et où est il possible de se procurer une veste de ce type pour 130 Euros? C' est ce que nous allons voir ;D
« Modifié: 24 juillet 2008 à 16:59:24 par CAMP »

24 juillet 2008 à 17:07:38
Réponse #2

CAMP


Tout d' abord un petit point d' histoire. Le bassin industriel du Lancashire en Angleterre a abrité dés le XIX siècle des filatures et entreprises textiles capables de produire des toiles de coton trés serrées permettant d' obtenir des vêtements offrant un niveau relatif de protection face aux éléments. L' un de ces vêtements typique du début du XX siècle est le fameux Trench Coat ou Manteau de Tranché acheté sur fonds propres par les officiers Anglais et qui s' illustrera sur les fronts de la Grande Guerre.


Trench Coat (littéralement manteau de tranchée) en gabardine de coton

Mais c' est en 1922 que tout a réellement débuté lorsque Walter Haythornthwaite, le propriétaire d' une usine textile à Burnley assiste à une conférence donnée par Lord Grenfell, un célèbre explorateur du Grand Nord Canadien.

Celui-ci se plaint de ne pas avoir encore trouvé l' étoffe idéale pour confectionner des vêtements adaptés aux rigueurs du climat qu'il renconre.

"L' étoffe idéale pour les missionaires du Labrador", déclare Grenfell, "devrait être légère.. car les déplacements se font toujours à pied en suivant les attelages de chiens. Elle doit être solide, car une fois sur la Piste, la vie de son utilisateur en dépendra. Elle doit protéger des effets du climat, être à l' épreuve de la pluie comme de la neige, ainsi qu' à l'épreuve du vent pour permettre de conserver la chaleur corporelle de celui qui la porte. Mais avant tout, elle doit permettre à l' humidité du corps de s' échapper".


Pour Walter Haythornthwaite, il s' agit là d' un défi qu' il mettra plus d'une année à surmonter...



... mais le résultat de son travail surpasse même les attentes de Lord Grenfell qui juge la toile produite par Haythornthwaite & Sons "Légère, résistante et avec une trés belle main. C' est pour nous un véritable succés et nous pensons que le public devrait devrait être mis au courrant de cette réalisation, il vous en serait redevable".

Quand il fut envisagé de trouver un nom à cette toile, Lord Grenfell suggera de l' appeler Grenfell Cloth (Toile de Grenfell) et dans une lettre adressée à Walter Haythornthwaite, il fit part des obervations suivantes:

"Nous utilisons les vêtements en toile de Grenfell constamment, à bord de nos bateaux, sur nos traineaux ou dans nos véhicules à moteurs. Ils ne s' usent pas et nous en faisons la publicité tout autour de nous"

Mais comment est réalisée la toile de Grenfell... et en trouve t' on encore? C' est ce que nous allons bientôt évoquer... ;)


 
« Modifié: 24 juillet 2008 à 17:38:04 par CAMP »

24 juillet 2008 à 17:48:18
Réponse #3

CAMP


Quelques explications techniques...


Il convient d' abord avant de rentrer dans les arcanes de l' art de la filature de préciser une notion essentielle. La toile de Grenfell, la Toile de Byrd (Le nom sous lesquel la toile de Grenfell était connue aux Etats Unis), le Ventile (appelation récente remontant aux années 70 suite à la fermeture des filatures T.Haythornthwaite & Sons Ltd qui tissait le Grenfell) et l' Etaproof (marque propriété des filatures Stolz) sont à mon avis et en l' état actuel de mes connaissances en gros la même chose; à savoir des gabardines de coton de type Oxford réalisées par des artisans hautement spécialisés, sur des métiers à tisser ayant l' age de leurs grands pères et avec un matériau de première qualité (généralement les meilleures qualités de cotons à fibres longues de qualité Pima (USA) ou Egyptiens, des paramètres qui ne correpondraient qu' à 2% de la production cotonnière mondiale).

Ces fibres de coton de grande longueur sont d' abord filées lentement puis doublées avant d' être tissées sur un métier spécial nécessitant 16 heures de préparation, car une lé (largeur d' étoffe) contiendrait plus de 24.000 fils.
Il semblerait qu' un fil sur deux soit moins serré ce qui permettrait comme le montre le schéma ci-dessous aux "mailles" du tissu de se resserrer au contact d'une pluie persistante et d' en bloquer ainsi le passage.


Puis l' etoffe doit par la suite bénéficier d' un traitement mécanique (dont je ne peux que subodorer la nature... un calandrage?) et peut être chimique pour certaines productions (mercerisation puis passage dans un bain d' Alkali ou d'une solution à base de PFTE).


Le résultat est une etoffe trés serrée et légère, légèrement moirée et qui présente des qualités intrinséques de déperlance et de relative imperméabilité au vent, à la pluie et à la neige... tout en étant anti-feu et trés respirante.

Voici les données techniques d' une de ces étoffes trouvée sur internet

Propriété                                          5610    5620     5630    5640
Lé en cm                                          150      150      100      150
Poids g/m2                                        235-    200-     285-    165-
ISO 3801                                          240      205      300     180
Fils par cm chaîne                               66       81        71       95
Fils par cm trame                                24       30        26       35
Resitance à la rupture ISO 5084     
Chaine minimum N / 5cm                      1400    1100     1500  1000
Trame minimum N / 5cm                        700     650       1400   650
Resitance à la déchirure (Test d' Elmendorf)     
Chaine minimum g                                2200    1400     2200  1000
Trame minimum g                                1300     800     1600   700
Stabilité dimensionnelle     
ISO 6330, Lavage 60 oC     
Chaine minimum %                                3.5    3.5       3.5     3.5
Trame maximum %                                3.5    3.5       3.5     3.5
Imperméabilité DIN 53888     
Bundesman (Test de 30-minutes)     
Niveau d' impermeabilité                          4       4          4       4
Absorbtion maximum                              10      10        10     10
Pénétration maximum d' eau en ml         0       0          0      0
Colonne d' eau     
ISO 0811     
minimum ml d' eau                                 750     570      900    750
Nbre maximum de globules aprés 5 minutes  3        3          3      3
Perméabilité Typique à l' air  exprimée en cm3/cm2/sec. 0.98 mbar 
                                                         0.4      0.4       0.4    0.4
Permeabilité à la vapeur ISO 11092     (RET)
"skin model" resistance towards water vapour penetration Ret: m2x Pa/w
                                                                  6         6          7       6

Résistance à la saleté (Oil repellancy AATCC 118-1966T rating)
                                                         5-6     5-6       5-6     5-6
Décoloration/ Dépend de la couleur

« Modifié: 26 juillet 2008 à 15:50:42 par CAMP »

24 juillet 2008 à 18:35:48
Réponse #4

CAMP


Je ne suis pas en mesure d' évaluer la plupart des données techniques mentionnées plus haut mais à la question "Quelle veste de plein air recommander" posée sur le forum British Blade à la personne suivante...

... David Brook, l' un des meilleurs spécialistes mondiaux sur les vêtements techniques et de plein air:



Dont voici le CV...
Mr David Brook

Lecturer

BSc (Leeds) MSc (Bradford)

t: 0113 343 3730
e: d.b.brook@leeds.ac.uk
 
Biography

Dave is the Head of Performance Clothing Research. He has been involved in a large body of research work concerning moisture management in fibrous assemblies. David’s areas of expertise include liquid transport mechanisms in orientated fibres (wicking), air and gas permeability of textiles, water vapour transmission mechanisms through textile assemblies and coated and laminated fabrics and resistance to water penetration of similar materials.

Other areas of research are the performance and degradation of ropes and the impact protection properties of helmets.

Research Interests

Comfort and protection of clothing systems for stressful environments and activities; the role of design and technology in the performance and personal protective equipment.

Selected Publications

Brook D.B. and Keighley. J.H. "The Application of Pile Fabrics in Outdoor Clothing." Clothing Research Journal 1981, 8, pp139-44.
Needles, H.L., Brook D.B. and Keighley J.H. "How Alkali treatments Affect Selected properties of Polyester, Cotton and Polyester Cotton Fabrics." Textile Chemist and Colorist 1985, 17, No.9, pp177-180.
"Foul Weather Clothing - Function and Design." Survival 92, Leeds, March 1992.
"Moisture Vapour Transmission." Survival 93, Leeds April 1993.
"Heat and Moisture Transport through Clothing Systems." Survival 95, Leeds, March 1995.
"Pile Fabrics and Their Performance." Trellborg International Conference, Ystad, Sweden, February 1996.
Gretton, J.C., Brook D.B., Dyson H.M. and Harlock S.C. "A Correlation Between Test Methods Used to Measure Moisture Vapour Transmission through Fabrics." Journal of Coated Fabrics, 1996, 25, pp301-310.
"Making Sense of the Hydrostatic Head." World Sports Activewear, vol. 2 no.1 pp33-34. Spring 1996.
"Polymer Physics and Rope performance." British Mountaineering Council Technical Conference Plas-Y-Brenin, Sept 1996.
Gretton, J.C., Brook D.B., Dyson H.M. and Harlock S.C. "The Measurement of Moisture Vapour Transmission through Simulated Clothing Systems." Journal of Coated Fabrics, 1997, 25, pp1-9.
Ram Kumar S.S., Harlock S.C. and Brook D.B. "Effect of Different Finishes , Surface Materials and the Testing Parameters on the Frictional Characteristics of Cotton Knitted Fabrics." Advances in Fibre and Textile Sciences and Technology, Mulhouse, France, April 1997.
Gretton, J.C., Brook D.B. and Harlock S.C. Poster Presentation - "Moisture Vapour Transmission through Clothing Systems for Outdoor Activities." International Soldier Systems Conference 97, Colchester, September 1997.
Brook D.B. and Gretton, J.C. Presentation - "Assessing Performance Clothing Systems." Decathlon, Lille, France, November 1997.
"An Overview of Boot Technology."Survival 98, Leeds, July 1998.
"Wicking - Mechanisms and Measurement" Survival 98, Leeds, July 1998.
Gretton, J.C., Brook D.B., Dyson H.M. and Harlock S.C. "Moisture Vapour Transport Through waterproof Breathable Fabrics and Clothing systems under a Temperature gradient." Textile Research Journal, vol. 68, no12, pp936-941, 1998.
"Energy Absorption Tests on Used and New Mountaineering Helmets." 1st International Conference on Science and Technology in Climbing and Mountaineering, University of Leeds, April 1999.
Taylor, M & Brook, D.B. "The performance of undergarments in the wet" 1st International Conference on Science and Technology in Climbing and Mountaineering, University of Leeds, April 1999.
"Reactive Textiles for Optimum Water Vapour transmission Performance" 3rd International Conference on New Product and Production Technologies for a new Textile Industry, Ghent, July 1999.
"Helmet Structure and Performance." British Mountaineering Council Technical Conference Plas-Y-Brenin, Sept 1999.
Brook D.B. Harlock S.C. and Gretton, J.C., "Reactive Textiles for Optimum Water Vapour transmission Performance" Proceedings of 3rd International Conference on New Product and Production Technologies for a new Textile Industry, Ghent, pp165-168, 1999.
Brook D.B. Taylor M. Performance Undergarments in the Wet. The Science of Climbing and Mountaineering: Proceedings of the 1st International Conference,1999.
Brook D.B. Hritcu I. A Study on the Heat Transfer Through Clothing Assemblies used in Mountaineering. The Science of Climbing and Mountaineering: Proceedings of the 1st International Conference,1999.
Q. L. Zhuang, S. C. Harlock, & D. B. Brook. Transfer wicking Mechanism of Tactel Fleece Knitted Fabric. The Science of Climbing and Mountaineering: Proceedings of the 1st International Conference,1999.
J. C. Gretton, D. B. Brook & S. C. Harlock. Moisture Vapour Transmission Through Waterproof Breathable Fabrics Under Conditions of Rain. The Science of Climbing and Mountaineering: Proceedings of the 1st International Conference,1999.
Taylor, M. & Brook, D.B. Climbing helmet testing, Mountain Rescue 2000, British Mountain Rescue Council Conference, 9th to 10th September 2000. Lancaster, UK.
D. B. Brook, SMART Textiles and the Future of Performance Clothing. Survival 2001, Leeds, April 2001.
Taylor, M. & Brook, D.B. Climbing helmets - The latest performance data, Survival 2001, 16th April 2001. Leeds, UK.
Abraham Nyoni, S. C. Harlock and D. B. Brook. Wicking Mechanisms in Yarns - The key to Fabric Wicking Performance. Survival 2001, Leeds, April 2001.
Brook, D.B. & Taylor, M. Threshold effects in textiles and composites used for energy absorption in protective helmets, Proceedings of Technitex 2001 the 1st Autex Conference, 26th to 29th June 2001. Povoa de Varzim, Portugal.
Taylor, M. & Brook, D.B. Climbing helmets - Current research findings, World Sports Activewear 7(4) (2001) 34-37.
Taylor, M. & Brook, D.B. Climbing helmets - Performance Testing, Proceedings of the 2nd International Conference on the Science & Technology of climbing and mountaineering, 3rd to 5th April 2002. Leeds, UK.
McCartney, A.J., Brook, D.B. & Taylor, M. The effect of abseiling on Nylon climbing ropes, UIAA Technical conference on Nylon and ropes for mountaineering and caving. 8th to 9th March 2002. Turin, Italy.
 
celui ci aurait répondu:

"Here is some general information.
If you want to avoid condensation use Paramo, Pertex or Ventile but you will need to keep up the proofing to deflect very heavy rain.
Event is more comfortable than Goretex and equally water resistant. Don't use Paclite if you want to work hard in the rain. You will be soaked in condensation.
Hope this helps.
yours" ;D
« Modifié: 24 juillet 2008 à 18:44:23 par CAMP »

24 juillet 2008 à 19:46:12
Réponse #5

CAMP


C' est également l' opinion de certains utilisateurs intensifs (militaires britanniques, alpiniste norvégien) avec qui j' ai eu l' ocassion de parler, et qui estiment les gabardines oxford spéciales supérieures aux synthétiques avec membranes qui saturent rapidement en humidité à l'effort, s' avèrent plus fragiles, fondent, se bouchent avec la saleté (huiles) et sont plus bruyantes.

Pour info., les forces armées britanniques utilisent toujours le ventile pour la confection des combinaisons d' immersions des pilotes de l' aéronavale...



de blousons

Blouson de Pilote de l' aéronavale Britannique (Fleet Air Arms) en Ventile

ou d' effets de protection comme cette casquette toujours en Ventile destinée aux pilotes de la RAF dans les années 60


et certains militaires s' équipaient (et continuent à le faire actuellement) en vêtements de ce type

Smock Néo-Zélandaise en Ventile de fabrication artisanale, il en existait également des réglementaires
[/b]



Smock Suvival Aids en Ventile début des années 80


« Modifié: 05 août 2008 à 23:25:32 par CAMP »

24 juillet 2008 à 20:01:33
Réponse #6

CAMP


Le Ventile et les autres toiles du même type servent également depuis le milieu des années 20 à la confection de vestes de chasse et de safari où leurs qualités ne semblent pas avoir été mises en défaut...


Modèle dessiné par Ernest Hemingway et confectionné par Willis & Geiger, Outfitters since 1902 en Bush Poplin
[/b]






Les versions d' Orvis

Veste de Safari de chez Purdey and Sons

et ses équivalents américains toujours en Ventile réalisé par Banana Republic dans les années 80

Une réedition par la société américaine Lost World de la fameuse veste de Safari d' Ernest Hemingway en Oxford Military Cotton d' aprés les patrons originaux de Willis and Geiger Outfitters


La version de Manufactum (Confection Autrichienne)


Veste écossaise MALIN disponible dans les teintes suivantes: PARPH, RUWENZORI, TUNDRA ou JUNGLE...

 
« Modifié: 31 août 2008 à 19:39:20 par CAMP »

24 juillet 2008 à 21:49:41
Réponse #7

CAMP


Quelle veste en Ventile / Etaproof / Grenfell ou Byrd Cloth acheter?

Tout dépendra bien sure de votre profile d' utilisation et de votre budget.

Mon choix aprés pas mal d' hésitation... et une tentative non encore aboutie d' en confectionner une par mes propres moyens s' est finalement porté sur cette veste


Smock SAS réalisée par S.A.S.S. en gabardine de coton oxford 100% coton fibres longues

L' histoire de cette veste est assez originale. Paul R Lewis, le patron de S.A.S.S, une petite société anglaise établie dans le Lancashire et spécialisé dans la confection d' effets militaires a été contacté par d' anciens militaires Britanniques travaillant pour une société militaire privée dans le Nord de l' Irak qui voulaient des vestes en Ventile de couleur Coyote Brown. Or, cette couleur n' étais pas disponible sur le marché chez les fournisseurs traditionnels.
Informés, ces anciens militaires Britanniques ont réussi à localiser une filature dans le Sud profond des Etats Unis qui disposaient parmi leurs trois cents références de tissus d' une gabardine de coton fibre longue de type Oxford encore supérieure au Ventile L24 en couleur sable et vert olive.

S' agissait'il de vieux rouleaux de Byrd Cloth oubliés depuis 50 ans? Quoi qu' il soit, le tissu est superbe et je suis l' heureux propriétaire d'une de ces vestes depuis quelques jours.
 
SASS SAS Smock

SASS a été crée en 1982 après la guerre des Malouines suite à une demande de l' officier Commandand l' école de Commandos de Lympstone qui recherchait des fournisseurs susceptibles de développer et proposer à la vente du matériel individuel (vêtements et brelages) plus performant que celui fourni par le Ministère de la Défense.

Paul est trés discret sur son passé avant sa carrière actuel dans la confection mais j' ai cru comprendre (sans demander car je suis un gentleman...) qu' il avait une expérience substancielle en matière d' outdoor, vraissemblablement offerte à titre gracieux par les Forces Armées de sa Majesté...

SASS produit différents modèles de smocks achetées à titre individuel par les militaires britanniques, allant de la version standard à des copies de la Denyson ou des versions multipoches appelées Kit Carry.

L' histoire des smock militaires commance en 1942 quand l' armée britannique décide d' utiliser de la gabardine de coton (Oxford?) utilisée pour la confection de vetements civils d' alpinisme pour tailler des smocks pour ses unités spécialisées. Ces smocks de couleur verte, sable et camouflage (peau de saucisson) seront utilisées puis modifiées notamment par les SAS et SBS  et seront également produites par la suite en Ventile en Disruptive Pattern en petite quantité.


John "Lofty" Wiseman au debut de sa carrière portant une smock "peau de saucisson" en gabardine de cotton; peut-être en Ventile...

Sous le gouvernement Blair, l' Armée britannique a décidé d' abandonner le 100% cotton pour du polycoton 50% 50% et les smocks réglementaires sont désormais confectionnées en Chine (a part quelques rares modèles destinés à des usages particuliers).

SASS peut egalement réaliser des pantalons en "special quality gabardine" (comprendre gabardine de type Oxford) pour 55 livres en sable et vert olive.

S' agissant de l' entretien, Paul recommande un lavage à la main dans de l' eau à 40 degrés max avec du savon et un séchage naturel en plein air sans essorage. Le traitement de surface du tissu (type Granger ou Nikwax) ne devrait pas avoir à être renouvelé avant 24 lavages...

Dernier détail, l' assemblage de la smock est realisé avec un fil polyester coton de type rasant, ce qui permet à celui ci de légèrement gonfler au contact de l' humidité et donc de bloquer le passage de l'eau par le trou fait par l' aiguille.

J' ai recu ma smock SASS en gabardine de cotton spéciale il y a quelques jours et les premières impressions sont vraiment trés positives.

La veste est trés bien taillée, la réalisation trés soignée (toutes les fournitures sont aux anciennes normes du Ministère de la Défense Britannique, celles d' avant les achats en Chine) et le tissu est bluffant. Les smocks sont confectionnées par SASS dans leur atelier de Lancaster. Comparé au Ventile L24 dont j' ai un échantillon (et à celui des Gorkas), la gabardine spéciale utilisée par SASS est plus légere et semble plus solide.

Je n' ai pas testé la resistance aux précipitations mais la respirabilité et le confort sont excellents (elle se porte sans problème en été avec un Tshirt en dynamique).

Paul le patron de SASS est d' accord pour les vendre à 99,95 Livres en version standard pour les membres du 7S et du Forum au lieu de 125 Livres prix catalogue (y rajouter les frais de port et les modifications eventuelles visibles sur son site) et il en a déjà réalisé pour un parisien taillé comme un sumo avec un tour de poitrine de 60 inches (pour info; je dois faire du 38...).

Voici ces coordonées, et n' oubliez pas de mentionnez que vous appelez de la part de Pierre du "French Bushcraft Society". J' ai rennoncé à essayer de traduire CEETS en Anglais ;D

Paul est joignable du lundi au vendredi de 14 heures à 19 heures et est de trés bon conseil. Je vous le recommande.

E-mail : info@sasskit.co.uk
Pseudo :    s.a.s.s.
Nom :   Paul R Lewis
Société :    Special Air Sea Services
Ville :   Lancaster
Etat/Région:   Lancashire
Pays :    United Kingdom
Téléphone :   0152464204

EDIT: Les collègues de BUSHCRAFTUK ont un fil de discussion sur les Smocks SASS en gabardine de type Oxford ici:

http://www.bushcraftuk.com/forum/showthread.php?p=432538
« Modifié: 30 novembre 2008 à 15:45:54 par CAMP »

24 juillet 2008 à 22:15:19
Réponse #8

Pics (Vincent.D)


Salut Camp... Super tuto,comme d'hab :up: :up:

Saurais tu me donner le poids de ta smock stp?
merci.
@++

Do More With Less & K.I.S.S.

24 juillet 2008 à 22:18:27
Réponse #9

emile


Excellent,

Leur site www.sasskit.co.uk présente leur collection. J'ajoute Qu'aux puces de Clignancourt, un vendeur possède un lot de windproof smocks version desert IV (2 couleurs) qui, je crois, sont en ventile, à 70 Euros si ma mémoire ne me fait pas défaut.
A vérifier.

24 juillet 2008 à 22:26:24
Réponse #10

pan48


Salut Camp super nouvelle que voilà :)!!

Je vais voir ça de plus près en septembre si jamais il y a d'autres alsaciens qui voudraient se joindre à mon éventuelle commande.
Peux-être que d'ici là tu auras pu la testé dans des conditions plus hard.

Merci

PS: Ca se passe comment avec les tailles?

24 juillet 2008 à 23:10:12
Réponse #11

CAMP


Yo! :)

Ma veste pèse à vue de nez 1.000 grammes mais je n'ai pas de balance précise; j' ai juste vérifié mon poids avec et sans la veste sur un pése personne mais ca n' est pas trés sérieux comme mesure. Pliée et roulée sur elle meme elle représente un volume inférieur à deux litres à vue de nez (à coté d' une Nalgene d' 1 litre comme étalon).

En terme de confort, imaginez une chemise en coton. La respirabilité est bluffante.

Quelques chtites photos




« Modifié: 17 août 2008 à 18:48:53 par CAMP »

24 juillet 2008 à 23:12:25
Réponse #12

guillaume


La respirabilité est bluffante.

Sauf lorsqu'il est muoillé apparemment ;). J'espère que Criss Kenton nous fera la même revue ici que sur le forum du 7'S concernant sa veste en ventile de chez Westwind.

Edité : voici la revue :doubleup:.

a+

PS : Merci Camp, toujours un grand plaisir que de lire tes revues !

24 juillet 2008 à 23:15:21
Réponse #13

CAMP


S' agissant de la capacité de transport, voici ce que j' ai reussi à caser dans les poches...


Poches vides en été


et poches pleines pour l' hiver...


La veste en coloris sable devrait correspondre à ton cahier des charges Looping.

24 juillet 2008 à 23:21:05
Réponse #14

Pics (Vincent.D)


merci pour la réponse rapide.... :up:
Je m'oriente plus vers du"plus léger,donc plus simple..."(450gr)

http://www.hilltrek.co.uk/acatalog/copy_of_Braemar_Single_Ventile_Windshirt.html

mais je me tâte encore..... vraiment bcp de poches,et la capacité d'emport est impressionnante..


@++

Do More With Less & K.I.S.S.

24 juillet 2008 à 23:31:31
Réponse #15

CAMP


Pour ce qui est des tailles, il faut mesurer son tour de poitrine en portant un Tshirt et communiquer sa taille et son poids à Paul qui calcule les correspondances en inches.

Pour ce qui est de la respirabilité lorsque la smock est saturée, cela fera partie de ma batterie de test dans les mois à venir, mais les six utilisateurs avec qui j' avais discuté chiffon et qui étaient des utilisateurs intensifs ne m' ont pas fait part de problèmes particuliers à ce sujet. La régle de base pour ce type de vetement etant toujours de porter des sous vetements adaptés (Helly Hansen, laine Merinos etc...) et d' avoir au cas ou un poncho en fond de sac ou un liner en pertex.

 ;)

PS: on trouve de temps en temps des vestes en Grenfell Cloth sur Ebay à des prix parfois interessant ainsi que des Smock neozelandaises en ventile. Ils s' agit de vetements d' occasion mais ayant encore quelques années de vie devant eux. S' agissant d' autres modèles, je vous prépare un petit topo des modeles et fabricants actuels pour bientot, mais pour info. les prix tournent entre 170 et 600 livres sterling.

25 juillet 2008 à 00:30:53
Réponse #16

Rod


J'aime beaucoup la simplicité et la coupe du modèle! :up: Merci pour le bon plan!
Cela pourrait être low-tech et polyvalent avec une sous-couche en mérinos...  ;)
Qu'est-ce qui a influencé ton choix pour la couleur?

Bien à toi,

Rod
« Modifié: 25 juillet 2008 à 01:38:09 par Rod »

25 juillet 2008 à 01:19:28
Réponse #17

vince


Effaré par la qualité informationnelle du post, je rajoute du bruit pour déconcentrer le signal  :D.
C'est quand je lis de telles contributions que je souhaite longue vie à ce site.
Merci à tous, et respect  :up:
vince

ps : ceci dit dans la verte (et même en ville) je me sens très handicapé avec une capuche, même non mise,  ça entrave mon ouïe (sans parler de la vue si mise) en plus elle est vraiment grande sur ce modèle. Tu en as vraiment l'utilité ? Pas génant ? elle se rentre pas dans le col n'est-ce pas sur ce modèle...? La seule utilité que je lui trouve est de tenir chaud au cou par temps froid  :)
« Modifié: 25 juillet 2008 à 01:28:40 par vince »

25 juillet 2008 à 09:37:20
Réponse #18

CAMP


Salut Rod ;)

J' ai tout de suite pensé à toi en trouvant cette smock en coloris sable / coyote brown. J' ai choisi la mienne en vert car j' habite à la campagne et c' est moins salissant. Je l' utiliserai également pour aller chasser.

Vince :)
La capuche peut etre retenue et maintenue roulée par une languette appelée "Hood retainer tab" disponible en option pour quelques livres. Question poids, utilité, une capuche est à mon avis est un élément indispensable sur un vetement de plein air de ce type.

25 juillet 2008 à 09:57:20
Réponse #19

Ishi


Une autre question, as tu rajouté des options à ta veste?
Steph
« Modifié: 25 juillet 2008 à 10:09:43 par ISHI »
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

25 juillet 2008 à 11:11:22
Réponse #20

emile


Si je résume bien, ce coton est leger, solide, respirant,windproof, sèche vite, évacue bien la sueur, relativement waterproof, résiste à l'abrasion, lavable facilement. Y a t-il mieux en terme de polyvalence ou non?
Une fois rempli, le smock ne tire-t-il pas sur les épaules?

C'étaient mes deux questions du jour.

25 juillet 2008 à 15:50:30
Réponse #21

LOOPING


Beau produit camp  et merci !

Génial et dispo en colori sable en plus! Et les poches, les poches... Top :)

Par contre je crains que ca soit plus destiné au climat temperé.

 Je ne croit pas que ca soit trés adapté au climat tropical chaud avec plu de30°. Le tissu a l'air quand même epais.

 As tu essayé de la porter quelque temps en plein soleil si oui quel T°

Merci

Bye

25 juillet 2008 à 16:07:27
Réponse #22

CAMP


Je viens de rentrer d' une petite balade avec sac (300 mètres de dénivelé) et il faisait une trentaine de degrés. J' ai essayé la veste portée sur une chemisette Millet en polyester puis à même la peau. La smock est trés confortable dans les deux cas, notamment grace au fait qu' il est possible de remonter les manches au delà du pli du coude, ce qui facilite les échanges thermiques. Portée à même la peau elle sèche plus vite que la chemisette lorsque elle est saturée de transpiration au contact du dos du sac.


La veste n' est doublée qu' aux épaules, à la capuche et aux coudes, le reste etant en simple epaisseur; ce qui est trés confortable et similaire à une chemise en satin de coton au niveau sensation.

« Modifié: 31 juillet 2008 à 10:06:20 par CAMP »

26 juillet 2008 à 12:20:04
Réponse #23

CAMP


Voici quelques modèles de veste en gabardine de type Oxford tissées dans des coton à fibre longue de qualité supérieure (ca serait plus court de dire en Ventile, mais ca serait limitatif et non exhaustif ;D).
 




[/URL]













« Modifié: 26 juillet 2008 à 17:23:07 par CAMP »

26 juillet 2008 à 16:54:07
Réponse #24

CAMP


Beau produit camp  et merci !

Génial et dispo en colori sable en plus! Et les poches, les poches... Top :)

Par contre je crains que ca soit plus destiné au climat temperé.

 Je ne croit pas que ca soit trés adapté au climat tropical chaud avec plu de30°. Le tissu a l'air quand même epais.

 As tu essayé de la porter quelque temps en plein soleil si oui quel T°

Merci

Bye

 ;) Salut Looping!

Selon Cresson H. Kearny, un vétéran américain interrogé par Shelby L. Stanton; l' auteur de "US Army Uniforms of World War Two" en 1990, "Les uniformes et les plus agréables par temps chauds et les meilleurs jamais portés par des soldats américains étaient ceux taillés dans de la toile de Byrd (le nom sous lequel la toile de Grenfell était connue aux Etats Unis), testés au combat par la Task Force Mars du Général Stilwell progressant durant des centaines de kilomètres à travers la jungle, durant la campagne contre les japonais en Birmanie".
Kearney qui avait fait partie des tests au Panama trouvait son uniforme frais, confortable et résistant au moustiques.

Ces impressions ont été validées par différentes campagnes de tests réalisées par l' Armée Américaine en grandeur nature du¨Panama aux Iles du Pacifique, mais le Grenfell (Byrd) ne fut finalement pas adopté devant l' impossibilité de produire cette étoffe en grandes quantités.

Source et informations complémentaires: http://books.google.fr/books?id=Lita2OQpHDsC&pg=PA88&lpg=PA88&dq=BYRD+CLOTH&source=web&ots=VhupXbLa1t&sig=2G8oVeMboJ3KdYrIZ5zQAXZ7pCA&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=9&ct=result#PPA90,M1



Le Général Stilwell (à droite sur la photo) en Birmanie portant un blouson qui ressemble trés fortement aux vêtements confectionnés en Grenfell cloth par Haythornwaite & Sons à partir des années 30.
« Modifié: 26 juillet 2008 à 17:17:36 par CAMP »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité