Nos Partenaires

Auteur Sujet: Acrophobie et vertige  (Lu 38338 fois)

04 juillet 2009 à 15:10:00
Réponse #25

vagabond


Je vais effectivement abordé le problème comme ça, vu que c'est une possibilité qui n'a jamais été abordée.

J'ai une correction visuelle depuis l'age de 4 ans, pour les ophtalmo, je suis une bonne rente.  :doubleup:

Merci pour ton intervention.  :love:

Vagabond

04 juillet 2009 à 15:24:27
Réponse #26

DavidManise


Bah écoute j'espère que ça te sera utile et qu'il y a effectivement une solution possible de ce côté là :-[

Si ça pouvait améliorer ton confort au quotidien, ça serait super...  En tout cas tu risques rien à poser la question.

David (:love:)
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

04 juillet 2009 à 15:37:59
Réponse #27

alexr


En psycho comme en médecine, j'ai tendance à toujours me méfier de l'auto-traitement, et de préférer consulter quelqu'un de compétent...  Un psy comportementaliste va être d'un très grand secours, dans ce genre de problème.

Le bouquin que je mentionne ci-dessus ne préconise pas l'auto-traitement. En fait, il raconte comment des patients phobiques ont été traités par un psychologue cognitivo-comportemental. Je le trouve intéressant pour comprendre le mécanisme des phobies et l'approche thérapeutique (travailler sur le côté cognitif : la perception du problème par le patient, et sur le côté comportemental : s'exposer à la situation effrayante). Je pense aussi qu'il est préférable de se faire aider par un psychologue, au moins dans le cas d'une phobie intense, handicapante.

04 juillet 2009 à 15:43:29
Réponse #28

DavidManise


+1

Aussi dans les cas où de trop soigner la phobie pourrait désensibiliser la personne à un truc dangereux pour soi et/ou pour autrui...  Si on se désensibilise trop face à la peur en voiture, on peut devenir un taré au volant, etc ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

04 juillet 2009 à 15:59:14
Réponse #29

alexr


Aussi dans les cas où de trop soigner la phobie pourrait désensibiliser la personne à un truc dangereux pour soi et/ou pour autrui...  Si on se désensibilise trop face à la peur en voiture, on peut devenir un taré au volant, etc ;)

Oui. Selon le modèle du bouquin, la phobie serait un déréglement des systèmes d'avertissement du cerveau. Chez les phobiques, la peur aurait une intensité disproportionnée par rapport au danger "objectif", un peu comme une alarme mal réglée qui se déclencherait à tout moment, sans vraie raison. L'objectif du traitement n'est pas la disparition de la peur, qui reste un mécanisme utile, mais la réduction de son intensité, pour que le patient puisse gérer les situations courantes sans paniquer (et, ainsi, retrouve une certaine qualité de vie : il y a des personnes qui ne vivent plus en raison de leur phobie).

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité