Nos Partenaires

Auteur Sujet: "Tanner" des fourrures à la mode arctique.  (Lu 8500 fois)

19 juin 2008 à 01:48:17
Lu 8500 fois

pierauspitz


 Salut tout le monde!

Alors voilà, en réponse à la ddemande de Lambda, un mini tuto sur la méthode de "tannage" maison utilisée au Spitsberg.
Tout d'abord, je tiens à éloigner d'ici tout amis des animaux qui se mettrais à crier sur l'utilisation des fourrures et l'abbatages de bêbêttes mignones comme les phoques, les renards etc etc...
Il ne s'agit pas ici de faire l'appologie de la chasse fourrière (ça se dit ça? ::)) commerciale. Il s'agit ici d'un tuto à usage personel. Aussi : en milieu arctique, la fourrure a été, est et restera le seul matériaux qui soit vraiment éfficace contre les intempéris, donc non au manteau de vison de Gertrude de la Boursegarnie, mais touchez pas aux "matelas" en peau de renne, chapeau en renard ou mouffles en phoque! CE SONT DES ACCESSOIRES DE SURVIE!

Voilà, cela dit, un petit tuto pour se faire une peau utilisable en matelas etc (pas en usage intérieur hein?  ::) ). Tout d'abbord, il ne s'agit pas d'un tannage sensu-stricto, car la peau reste de la peau, donc n'aura pas une durée de vie élevée (qui dépendra de la température et de l'hygrométrie). Donc notre peau ainsi préparée risque de pourrir et VA dépérir. PAr contre, c'est une méthode facile, rapide et respectueuse des graisses sous cutanée, donc le produit final sera resistant à l'eau de lui-même (dans une certaine mesure).

Alors :

Après avoir abattu un renne ou un phoque, on vide la bête comme d'habitude. Par contre, on va être super délicat lors du dépouillage : écorcher la bestiole en faisant bien gaffe de laisser une bonne couche (si ce n'est la totalité, mais il y aura beaucoup de boulot) de la graisse sous-cutanée sur la peau. Faire des coupes nettes et droites! Dans le cas d'un cervidé, "dérouler" la peau des pattes en faisant d'abord une incision le long de la jambe, sur la face interne.
Dans le cas d'un phoque (je sais, ça vous arrive pas souvent de manipuler cette bestiole, mais c'est pour le plaisir du savoir  ;) ), ouvrir le long du ventre, et découper un cercle (le plus petit possible) autour des nageoires "avant". sortir la peau comme on le ferais d'un gilet (passer les nageaoires dans les trous). Couper en avant des nageoires "arrières". Laisser la queue attachée, on la fendra et "videra" plus tard (pareil dans le cas du renne).

Alors normlement, maintenant, vous avez une peau encore pleine de graisse, bouts de viandes et sang.
Maintenant, le vrai boulot commence.
Clouer la peau à un planche ou un cadre, face chair vers le haut. S'armer d'un bon couteau, d'une bonne paire de gant de ménage et de patience, et conciencieusement décharner et dégraisser la peau.Ce ravail est très long et chi**t à faire, mais il faut le faire (surtout dans le cas du phoque : le lard rend beaucoup d'huile, rendant le boulot salissant, glissant et donc dangeureux. De plus, depuis, j'ai compris l'expression "puer le phoque"... Ca chlingue vraiment, et c'est une odeur qui "colle" pendant des semaines, voir des mois).
Faire attention de ne pas racler trop profond : si on coupe dans le derme, la peau perdra ses poils.
On peu voir la différence entre le gras et le derme, car un fin "film" les séparent. quand on l'atteind, ne pas aller plus profond.

Une fois la peau bien nétoyée, il faut la saler : mélange gros sel et alun (genre 2/3 sel, 1/3 alun). Saupoudrer généreusement et frotter la peau. Laisser le sel être absorbé pendant une bonne nuit.

Le lendemain, grattez l'excédent de sel. Déclouez la peau, et néttoyez la face poil (on l'a frotté avec ed la neige, mais j'en ai vu l'attaquer au kärcher  :o ::) ).

Maintenant, il va falloir tendre la peau sur un cadre de séchage, donc le fabriquer de grande dimension, et s'armer de clous et de ficelle.
tendre la peaus sur le cadre en faisant plein de petits trous sur son pourtour. et faire comme un laçage en zig-zag entre les clous plantés sur le cadre et les trous sur la peau. bien tendre la peau, mais attention! ne pas déchirer la peau. La tension doit garder la peau plane, mais ce n'est pas un tambour!  ::)

Laisser la peau sêcher au frais, et dans un endroit ventilé.

Une fois sêche, on peut "travailler" la peau pour l'assouplir un peu, mais elle restera relativement rigide.

On peut l'utiliser diectement comme tapis de sol, ou comme couvre-selle pour scooter des neige etc...
Le gras sous-cutané lui donnera une certaine imperméabilité, donc elle ne se gorgera pas d'eau si on l'utilise sur la neige.  :up:

Toujours garder la peau au frais et au sec (pas dedans, et pas sous la pluie), car alors, elle pourrirais et/ou perdrais ses poils.

Voili-voilo.

NOTA : cette méthode est utilisé en arctique, donc climat FROID et SEC! Je n'ai aucune idée de la durée de vie d'une peau ainsi préparée dans un climat plus clément. De plus, la peau reste crue, donc sentira comme l'animal qui en était vêtu (donc odeurs "natures" garanties  ::) ;D).
De plus, cette méthode n'élimine pas les parasites présent dans les poils! (mais qui en général se barrent quand la bête a trépassé, faire gaffe quand même)
La manipulation de phoque est une activitée risquée. Toujours porter des gants genre "mapa", car on peut chopper une salopeire que l'on appèle "sealer finger" ou "spekk fingers". Il s'agit d'une saloperie présente dans le lard de phoque qui s'attaque aux articulation des doigts. Il n'y a pas de remède connu outre l'amputation des doigts atteints...  :(
« Modifié: 19 juin 2008 à 01:56:28 par pierauspitz »

19 juin 2008 à 11:32:19
Réponse #1

lambda


Salut Pierre et merci beaucoup pour le tuto sympa et clair!
Ca aide a demystifier un peu la preparation des peau, pour moi. Nickel!
2 questions:
- le film, entre la peau et le gras, tu le laisses a lors, s i j ai bien compris?
- et cette saloperie dans le lard de phoque, qu est ce que c est en fait? un parasite, un microbe??

a+ et merci a toi encore!

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

19 juin 2008 à 12:20:46
Réponse #2

pierauspitz


Salut!
Alors, le fameux "film" c'est mieux si on peut le laisser, car au moins, on est sur de ne pas être allé trop profond : donc le derme, ainsi que la racine des poils sont intacts.

Concernant la maladie des "sealer fingers", la cochonerie en cause n'a pas encore été identifiée. Je crois qu'il y a eut des essais réussi avec certains antibiotiques, mais cela reste encore expérimental (d'après ce que j'ai entendu bien sur).

Aussi, j'oubliais de dire qu'il semble que le traitement salage/sêchage éradique les bestioles.

*EDIT* : je viens de trouver ça sur le net : http://www.provet.co.uk/health/diseases/sealfinger.htm
Apparement, c'est soignable maintenant... Mais bon, le mieux, c'est toujours de porter des gants en caoutchouc épais et longs, car on est sur de ne pas entrer en contact avec la bêbêtte, qui, au passage, sont des mycoplasmae : des vraiment toutes petites saloperies! http://fr.wikipedia.org/wiki/Mycoplasma
« Modifié: 19 juin 2008 à 12:34:52 par pierauspitz »

19 juin 2008 à 13:57:49
Réponse #3

guillaume


Pour rendre la peau moins rigide, n'y a-t-il pas moyen de la tanner?

L'étape du salage est-elle indispensable (je me pose la question dans le cas d'une autonomie)?

a+

19 juin 2008 à 14:29:06
Réponse #4

pierauspitz


Concernant la rigidité, il suffit de travailler la peau par après (la frotter sur un tronc, la plier avec les mains etc ;)...).
Le salage est indispensable, car c'est lui qui va empêcher la peau de pourrir, en absorbant l'eau contenue dans la peau, et l'alun empêche les bactéries de se développer.
Je suis sur qu'il y a des milions d'autres méthodes, mais celle là est relativement faile et rapide...
Si d'autres personnens ont d'autres techniques, ce serait le moment de poster!  ;) :up:

19 juin 2008 à 19:52:43
Réponse #5

angelo


Salut, je ne sais plus où j'ai vu ça ,  pour assouplir(?) certain peuples passe de la cervelle sur la peau.....
Quelqu'un est au courant ???????????
Salut Jim...

19 juin 2008 à 21:02:48
Réponse #6

Tumiza


Salut, je ne sais plus où j'ai vu ça ,  pour assouplir(?) certain peuples passe de la cervelle sur la peau.....
Quelqu'un est au courant ???????????

Pas pour l'assouplir mais pour la tanner :
http://paleosite.free.fr/mesact/tannage/tancervel.htm

 il s'est fabrique une belle veste en peau de cerf.  :D
BAVU ba pris

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité