Nos Partenaires

Auteur Sujet: [REVUE MATOS] Les MORAS  (Lu 224707 fois)

16 octobre 2014 à 18:23:48
Réponse #525

kastor


Essaie de grouper ta commande avec des amis pour partager les fdp. J'ai eu mon compagnon pour 11€ sur Marseille. Il encaisse depuis des années sans lâcher . Difficile de te laisser dire que ce n'est pas low cost. Sans compter les fdp, 13.5€ c'est 2 paquets de clope pour un objet de qualité. Le seul fixe à moins de 10€ que j'ai gardé est un mora basique. Il est toujours dans ma cuisine.

16 octobre 2014 à 18:36:01
Réponse #526

piero


En fait je parle fdpi. Un opinel je l'achète dans presque n'importe quel magasin pour 8€ environ. Si je prends un mora j'en ai pour 18,50 plus du double.
C'est pas très cher, je suis d'accord, mais un peu plus qu'on le laisse entendre, et c'est pas un modèle complexe.

Grouper, etc, je le ferai peut être mais j'attend de voir s'il reste des bonnes adresses à explorer.  :)


16 octobre 2014 à 20:53:39
Réponse #528

Yohan


Si tu n'es pas arrêté sur ce modèle précis, regardes chez USMCpro, ils font des réductions assez souvent.
Jusque hier encore, les FDP étaient gratuits pour un Mora compagnion à 11€61.
Les codes de réductions sont annoncés dans leur newsletter.

18 octobre 2014 à 11:33:47
Réponse #529

piero


Merci, mais je suis assez fixé sur le modèle, j'ai envie de tester cette lame au bout d'un manche peint en rouge utilisée depuis des décennies par des gens qu'en ont vraiment besoin.A la limite je trouve le 510 assez sympa aussi, parce que très simple.

25 janvier 2015 à 20:37:16
Réponse #530

Saiko


Salut !

J'ai acheté un Mora Companion MG il y a peu.
Etant novice en couteau j'étais tout content au début, mais j'ai vite déchanté.

J'ai fais l'erreur de vouloir faire levier avec pour sortir une petite pièce de plastique d'une autre. J'ai péter un mini bout de la pointe (photo).

Aujourd'hui j'ai mangé une noix de coco avec, et je me rends compte qu'il est ébrêché  :ohmy: Encore une fois c'est peut-être (ou surement) ma faute. Je suppose qu'en raclant le fond avec le couteau, pointe vers le bas et lame perpendiculaire au cercle que formait la demi-coco, j'ai du accroché le fil à la coque. A ce rythme il va pas faire long feu... Je m'en suis servi qu'une dixaine de fois dans des travaux faciles. Même si je sais peut-être mal me servir d'un couteau, j'attendais plus de résistance de la part de cette marque idolâtrer, j'ai exprès prit le Companion, pas cher, pour me faire la main.

- Vos avis en voyant les photos ?

- Y'a pas longtemps je suis tombé sur un genre de liste de matières à ne pas couper pour garder son couteau en forme, mais je ne la trouve plus... si quelqu'un a ça sous le coude je suis prenneur !

Merci !

Ps : "Oui", j'aurai pas du le laver à l'éponge, mais il en verra d'autre !

(Faut faire glisser les photos pour voir la pointe de la première)

25 janvier 2015 à 20:45:27
Réponse #531

mrfroggy


Non mais c est comme tout, dans le procédé de fabrication, qui n est pas du domaine de l artisanal mais de l industriel, il peut y avoir des ratés. a savoir en coutellerie un "foirage" au niveau de la trempe. Dans ton cas on dirait bien qu il est trempé trop dur.
Ceci dit, les aciers inox sont souvent cassant ,ont tendance a s ébrecher facilement, ça se remarque sur un Victorinox par exemple


Pour beaucoup plus cher tu as une marque qui vend des surins trempés trop mou et personne ne râle  ;#
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

26 janvier 2015 à 14:41:16
Réponse #532

VERDUG0


TT rate ou pas, les mora sont pas fait pour racler une surface dure avec la lame (l'interieur d'une coco) ni pour faire levier.
Ca reste des lames specialisees dans la coupe pure.

L'eclat sur le fil ca changera rien, te prends pas la tete pour ca. La pointe tu peux la rattapper facilement aussi (en limant un peu le dos)

Pour beaucoup plus cher tu as une marque qui vend des surins trempés trop mou et personne ne râle  ;#
Bah si: toi et moi  :lol:

26 janvier 2015 à 23:48:49
Réponse #533

Hurgoz


Yo,

....et félicitations! Tu connais maintenant les limites de ta lame, et ça ne t'a pas valu un allez-retour à l'hopital!  :doubleup:

Concrètement, faut être conscient que tout outil, va un jour où l'autre s'abîmer. Après, selon l'usage que tu en fais, ça sera, simplement, plus ou moins rapide! Le seul moyen pour qu'un outil ne s'abîme jamais, c'est de le laisser dans un tiroir. :)

Du coup, amha, ce qui est important maintenant, c'est ta capacité à le réparer, et à prendre en compte ces limites et tout ira bien :)

(je partage l'avis de mrfroggy: tu as un problème de TT, ce qui fait que ta lame est très dure, et donc cassante....mais d'un autre côté, une fois affutée - ce qui devrait te faire transpirer un peu ;) - elle ne se désaffutera toute seul :)

Edit: le compagnon MG (version carbonne) est mesuré entre 57 et 59 HRC...il est donc logique qu'il casse (et n'appréciera pas du tout les contraintes latérales)...parcontre tu as une lame dure à affûté, mais qui devrait être dure à désaffuter également.... :)

Tcho

Hugo
« Modifié: 26 janvier 2015 à 23:59:09 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

27 janvier 2015 à 10:39:06
Réponse #534

VERDUG0


Trop tard Killbith, j'ai tout lu  ;D

Petit essai:
C'est en effet surement un probleme de TT: L'acier est sense etre resilient et
coupant, c'est pourquoi il a remplace les couteux en obsidienne.
Il faut noter que les eclats ont eu lieu sur le fil, et la pointe de la lame, ou il y a le moins de matiere.

Je suspecte donc que lors de l'affuttage, ces parties plus fines (ayant moins d'inertie thermique) ait trop chauffe (450*).
Un solution serait de retirer la surface externe de l'acier vers le fil et la pointe, ou seules les parties tres fines ont du etre pertubees.
L'autre solution serait de faire un revenu integral, mais manche en plastique = four prescrit, tu devrais pouvoir refaire le revenu dans un truc un peu dangereux porte a X* pendant Ymin, en ayant evidemment totalement degraisse et seche ta lame.
Un coutelier pourrait t'aider dans cette demarche.

(autre mot cle que j'arrive plus a situer :12c27)

N'est pas KB qui veut.
PAVC
« Modifié: 27 janvier 2015 à 22:40:09 par VERDUG0 »

27 janvier 2015 à 11:50:58
Réponse #535

Hurgoz


Yo,

Une autre solution pour faire un TT sans four, c'est de chauffer un bout de metal (vue de pif, si d'autre ont plus de précision), vers 300° (rouge foncé) et de coller la lame dessus, en ne s'approchant pas trop du manche.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

27 janvier 2015 à 18:29:43
Réponse #536

Saiko


Merci pour les réponses !

J'ai pourtant pas fait le bourrin...
Je verrai bien s'il continu à s'user aussi vite ou pas.

Par contre c'est quoi TT s'il vous plaît ? Trempage T... ? :-P

Et pour le trempage dans l'huile etc, vu le prix le prix du couteau j'en racheterai un si besoin, plutôt que payer un coutellier etc... Peut-être même le même, pour voir si "l'ancien" avait un défaut ou si c'est moi qui en demande trop niveau robustesse ! Je précise tout de même que mon companion est celui en acier inoxydable.

27 janvier 2015 à 18:44:04
Réponse #537

Djeep


BJR TT = Traitement Thermique HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

27 janvier 2015 à 19:13:39
Réponse #538

Kilbith


Trop tard Killbith, j'ai tout lu  ;D

 :camo: j'avais cru passer inaperçu! J'avais encore pondu un truc ch**t  ;#

En résumé:

L'acier inox de ton mora  companion est du sandvik 12C27.
La page relative au traitement thermique (TT). ici : http://www.smt.sandvik.com/en/materials-center/material-datasheets/strip-steel/sandvik-12c27/

Sur le graphique ci-dessous on constate une zone de fragilité si la lame est exposée à une température de plus de 450°C.



Cela peut arriver lors de l'affutage mécanique quand il est mal fait. Le fil très fin ayant peu d'inertie thermique, il chauffe trop et atteint cette zone de fragilité de 450°C. Il suffit d'affuter de quelques millimètres le fil existant pour retomber sur de l'acier "plus sain".

L'autre hypothèse c'est qu'après la trempe, la phase de revenu soit insuffisante. L'acier est donc cassant par manque de revenu. Ou que la trempe soit incomplète et qu'il restait de l'austénite non transformée, que celle-ci se soit transformée en martensite cassante, ce qui revient à dire aussi qu'il faut faire une étape de revenu de plus.

Pour exécuter un revenu, selon la courbe ci-dessus tu dois taper autour de 200°C ce qui devrait donner un HrC d'environ 58. Tu opeux un peu dépasser la température pour avoir un fil moins dur et plus résilient.

Cette température est atteignable avec les moyens disponibles dans une cuisine, le problème étant que le four (idée la plus simple) va flinguer ton manche. On peut procéder autrement, mais comme c'est un poil dangereux je préfère ne pas expliquer le mode opératoire.

Comme c'était juste mes spéculations et que je ne suis pas coutelier (ni même amateur) j'avais préféré effacer.  :closedeyes:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

27 janvier 2015 à 19:24:41
Réponse #539

Hurgoz


Yo,

il chauffe trop et atteint cette zone de fragilité de 450°C. Il suffit d'affuter de quelques millimètres le fil existant pour retomber sur de l'acier "plus sain".

Moi pas comprendre  :bang:

Si on regarde ta courbe: en touchant les 450°, tu es plutôt dans une détrempe, donc tu va radoucir un fil qui serait trempé trop dur.....non?

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

27 janvier 2015 à 20:25:28
Réponse #540

Saiko


Ni coutellier ni amateur Kilbith mais t'en sais pas mal apparemment !
Merci pour ces précisions. Complétées avec une page web explicative, le revenu, etc... je commence à mieux comprendre !

28 janvier 2015 à 12:52:47
Réponse #541

Kilbith


Yo,

Moi pas comprendre  :bang:

Si on regarde ta courbe: en touchant les 450°, tu es plutôt dans une détrempe, donc tu va radoucir un fil qui serait trempé trop dur.....non?

Tcho

Hugo

Dans les aciers complexes à haut niveau de chrome, tu as des réactions (précipitations) secondaires vers 450°C. C'est ce que l'on voit sur le graphique. Parfois on parle de "Blue Brittleness".

Ces précipités (carbures) rendent l'acier plus cassant et aussi moins résistant à l'oxydation (vu que c'est le chrome qui est en cause). L'acier est temporairement un poil plus dur.

Les réactions ne sont pas linéaires, ce serait trop simple.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 février 2015 à 15:15:57
Réponse #542

Saiko


Des nouvelles de mon Mora Companion (stainless steal). Mauvaises   >:(
Une nouvelle sortie de plus pour mon couteau, c'est le désastre (photo à l'appui).
J'ai pourtant fait bien attention cette fois. Je n'ai coupé que quelques ficelles, quelques mangues, et du gros sparadrap appuyé sur un tronc d'arbre.

J'espère que mrfroggy a raison, et qu'il s'agit d'un "défaut d'usinage".
J'ai deux Opinel effilé n°15 qui on beaucoup servit, surtout mon premier retrouvé près d'une plage il y a 6 ou 7 ans environ, donc pas neuf. Et je n'ai jamais eu ce genre de soucis. Mais peut-être est-ce parce que j'ai très rarement eu besoin de l'affûter, le fil serait donc surement plus gros et plus résitant... Celà dit je suis très satisfait de ces opinels pourtant manipulés avec aucun soin durant ma jeunesse.l
Quoi qu'il en soit je suis énormément déçu, je n'ai même pas eu le temps de tester mon Mora en situation un peu sauvage, qu'il est déjà en sale état. Qu'en sera-t-il pour tailler des pointes, trancher du bois de feu, couper du jeans, etc. Ou des os peut-être... Un Mora résiste aux os ?

Celà dit, puisque quasiment tout le monde est très satisfait de la marque pour sa résistance, je compte surement en acheter un autre, en espérant y voir une différence foudroyante ! Reste à voir si je rachète le même modèle pour avoir le comparatif exact, ou si je prends un autre modèle (j'ai pas le choix du modèle la dernière fois, il n'y avait que celui-là).

Les avis et réponses sont les bienvenus !

Une autre question en passant : pour l'instant j'ai juste pu me procurer une pierre à affûter Opinel achetée chez décath'. Apparemment c'est de la pierre de Lombardie (le grain a l'air assez gros par contre). Ca peut faire l'affaire si on chippote pas trop sur l'affûtage ? Ou ça peut abîmer une lame ? Elle est vraiment légère et petite, bien pour le long voyage à pied et sac à dos, ce qui est mon cas. Et puisque mon Mora est facile à aiguiser, je pourrai peut-être me contenter du peu de surface de cette pierre (10x2x0.5cm, 35g). Je vais déjà essayer sur celui que j'ai, au point où il en est il ne risque plus grand chose... Et si c'est necessaire, je commenderai une autre pierre. J'ai failli prendre une DC4 y'a pas longtemps mais les avis récents m'ont refroidi !

Gros pavé désolé !
Merci à vous.

08 février 2015 à 22:10:46
Réponse #543

You


Désolé de faire mon bourrin (d'autant que j'interviens peu ici) mais :
1 question : il coupe toujours ? Si oui, cool, il fait ce qu'un couteau est censé faire.
1 remarque : certains couteaux ont des serrations pour couper les artefacts fibreux (cordes, muscles). Bravo, tu as un Mora à serrations, le meilleur des deux mondes !


En résumé : ne te prends pas la tête. Si ton couteau te permet de faire le travail que tu en attends, pour le prix que tu l'as payé, selon les critères d'ici, c'est bon.
Mais il faut souvent pas mal de temps pour le réaliser.
« Modifié: 09 février 2015 à 12:24:59 par You »

10 février 2015 à 00:21:03
Réponse #544

Hurgoz


Yo,

J'ai jamais vue une lame s'effriter comme ça, pour si peu...  >:(

Tu dis qu'il s'affute facilement?

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

10 février 2015 à 09:45:32
Réponse #545

Peyo


Perso, je vois pas le problème : la mangue a un gros noyau qui est dur comme tout et dénoyauter une mangue c'est souvent se prendre le choux avec le dit noyau, surtout si on veut de grosses sections de mangue.
Si ta lame a mordu le noyau et que tu as fait une petite torsion latérale, ce genre d'éclat me parait normal sur une tranchant scandinave indus'.

Il m'est arrivé exactement la même mésaventure avec une mangue et un Victorinox de cuisine.

Après l'affilage a peut-être été fait de manière trop fine. Mais en reprenant le tranchant en convexe, ton couteau aura un fil surement plus résistant et durable;
Be Light - Be Alive

10 février 2015 à 11:54:34
Réponse #546

Merlin06


Pour la mangue, tu coupes dans l'axe jusqu'à toucher le noyau tout autour, tu prends chaque "quasi moitié" dans chaque main puis tu tournes  tes mains dans des sens opposé, et voilà, le noyau reste au milieu et tu as tes deux moitiés de mangue. ;)
L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

15 février 2015 à 17:32:22
Réponse #547

Saiko


il coupe toujours ?

Loin de couper du papier. Je trouve qu'il a vite perdu son coupant.


Tu dis qu'il s'affute facilement?

Je disais qu'il s'affûtait facilement (pour les novices comme moi, dû à son émouture scandinave). J'ai essayé de l'affûter hier avec ma petite pierre... pas évident avec 10cm sur 2. Résultat potable on dira. Donc il s'affûte (normal me direz-vous  ::))


Si ta lame a mordu le noyau et que tu as fait une petite torsion latérale, ce genre d'éclat me parait normal sur une tranchant scandinave indus'.

Il m'est arrivé exactement la même mésaventure avec une mangue et un Victorinox de cuisine.

Après l'affilage a peut-être été fait de manière trop fine. Mais en reprenant le tranchant en convexe, ton couteau aura un fil surement plus résistant et durable;

Un accident ou une fausse manipulation peut arriver mais là, j'ai fait d'autant plus attention la deuxième fois que je l'ai utilisé, même résultat. Je verrai bien le moment où je devrai m'en servir tous les jours où presque (trek en prévision dans quelques semaines), mais j'ai pas l'impression qu'il fera long feu.
Et si c'est pour reprendre le tranchant en convexe, je ne racheterai plus de Mora. Et appremment ce serait dommage. Je vais faire un peu avec le mien et sûrement en commander un autre, je serai fixé !


Pour la mangue, tu coupes dans l'axe jusqu'à toucher le noyau tout autour, tu prends chaque "quasi moitié" dans chaque main puis tu tournes  tes mains dans des sens opposé, et voilà, le noyau reste au milieu et tu as tes deux moitiés de mangue. ;)

Ah ok facile ! Comme l'avocat quoi, merci  :up:

16 février 2015 à 05:06:51
Réponse #548

François


Une solution serai de faire un biseau secondaire, plus facile à faire qu'un tranchant convexe. Quelque soit la raison des casses, couteau raté ou usage trop brutal ou un peu des deux, un biseau secondaire sera plus solide que l'émouture scandinave pure. Ça coupera moins bien, c'est le prix à payer.
Note : en adoucissant le raccord entre le biseau secondaire et le biseau primaire scandinave, on n'est pas très loin d'une émouture convexe.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

17 février 2015 à 09:35:13
Réponse #549

musher


Y aurait-t-il pas une différence entre le stainless steel et carbone steel chez Mora

J'ai 3 mora
un Bahco en stainless steel 2.5 mm
un Compagnion MG Carbone steel 2.5 mm
Un compagnion MG Heavy duty Orange Carbone steel 3.2 mm

Le Bahco a des petits défauts sur le fil suite à une sortire où j'ai coupé du bois avec (+ utilisation dans le jardin pour le potager) mais rien à voir avec ceux de celui de Saiko

Les compagnion Carbone steel ont fait la sortie de ce We dans le Morvan (usage sur du bois)
Ils ont aucun impact et ils coupent encore très bien.

Mon doigt en a fait les frais dimanche soir lorsque j'ai essayé d'enlever les traces de rouille qui sont apparu après 3 jours dans la neige et sous la pluie.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité