Nos Partenaires

Auteur Sujet: Western  (Lu 4050 fois)

08 juin 2008 à 09:50:05
Lu 4050 fois

amgoun


J'ai lu ça ce matin
1- Les "survivalistes" pronent l'autosuffisance pour vivre sans petrole, La Tribune avec AP, 26/05/08
 
Buskirk, New York (AP), 18:19 - Ils ne cherchent pas a sauver la planete, juste leur vie. Convaincus que les reserves de petrole decroissent irremediablement et que l'economie mondiale va dans le mur, des Americains s'installent a la campagne pour mener une vie frugale et autarcique, et certains stockent meme des armes pour se proteger de hordes d'affames non prepares a faire face a la grave crise qui menace, selon ces "survivalistes", le pays.
Il y a quelques annees, Kathleen Breault, 50 ans, vivait dans une banlieue de l'Etat de New York, où elle menait une vie ordinaire d'Americaine moyenne, conduisant sa voiture pendant des heures chaque semaine, dejeunant chez McDonald's, faisant son shopping dans un centre commercial et passant sa soiree devant la television.
C'etait avant qu'elle entende parler du sombre avenir des reserves mondiales de petrole. Aujourd'hui, elle se prepare a la disparition de la societe de consommation actuelle.
Mme Breault a divise par deux ses trajets en voiture, se nourrit desormais de produits locaux et a perdu 32 kilos. Elle a egalement fait une croix sur ses cartes de credit, la television et l'avion, et a commence a utiliser un poele a bois.
On ne sait pas combien d'Americains vivent comme Mme Breault, mais on estime que le mouvement a pris de l'ampleur ces dernieres annees. Ces "survivalistes" ne menent pas une sorte de revolution verte visant a sauver la planete. Beaucoup pensent qu'il est trop tard pour cela et cherchent simplement a se sauver eux-memes.
Certains agissent discretement, et sont peu diserts sur leurs preparatifs, craignant par exemple de mettre en danger leur famille en revelant le lieu où ils stockent leurs provisions. Ils envisagent un avenir où les villes americaines seront pleines de refugies affames et desesperes en quete de nourriture, d'abris et d'eau.
"Des choses vont arriver lorsque les gens ne pourront obtenir ce dont ils ont besoin pour eux-memes et leur famille", predit Lynn-Marie, qui estime que les villes americaines pourraient connaitre une montee de la violence des 2012.
Lynn-Marie refuse de donner son nom pour proteger sa ferme dans l'Idaho. De nombreux "survivalistes" ont refuse de parler a l'Associated Press pour les memes raisons.
Ces Americains qui redoutent le pire croient dans le concept d'un pic de production de petrole, suivi d'une baisse inexorable de l'offre de brut. Selon les chercheurs qui soutiennent cette theorie, le declin est deja amorce ou va bientot commencer. Mais de nombreux scientifiques soulignent que d'autres sources d'energie viendront compenser le manque d'or noir.
Lynn-Marie et son mari ont plante un verger de 40 arbres, construit une serre avec un systeme d'irrigation propre, ont commence a elever des poulets et des porcs, et ont appris a les abattre.
D'ici 2012, ils esperent couvrir leurs besoins en electricite grace a des panneaux solaires et produire leur propre viande, lait et legumes. "Les gens ne seront pas prepares" a ce changement, predit Lynn-Marie. "On peut imaginer des hordes en maraude."
Sur le site PeakOil.com, litteralement "pic de petrole.com", qui a reuni jusqu'a 800 personnes lors de recentes soirees, on evoque volontiers l'avenir du monde. Certains estiment qu'il n'y aura pas de krach financier, mais plutot une lente degradation de la situation economique.
Certains pensent que le gouvernement americain reagira a la perte de "securite" energetique en restreignant les libertes individuelles et d'autres pensent que l'Etat ne sera pas en mesure d'assurer les services de base a la population durant la crise. Les autorites, estiment-ils, seront largement impuissantes.
<http://www.latribune.fr/info/Les--survivalistes--pronent-l-autosuffisance-pour-vivre-sans-petrole-260-~-AP-USA-ENVIRONNEMENT-EXTREMISTES-$Db=News/News.nsf-$Channel=Monde>
_________________________________________________________________________________________________________

12 juin 2008 à 09:57:40
Réponse #1

vince


Intéressant à plus d'un titre.
Je pense cependant qu'ils ont une lecture problématique et individualiste de l'histoire. Si les gens se regroupent en villes, villages, pays et en collectifs, c'est pas seulement pour construire des parcs d'attraction, c'est d'abord pour assurer leur sécurité éco et militaire à long terme, l'union fait la force. Un collectif produit des segments de plus en plus spécialisés et professionnels (violence, chasse, cueillette, cultures, météos, clercs, prise en charge des enfants, etc...) permettant des effets de levier impressionnants contre lesquels trois pauvres m16 et 5 mines disséminés sur 5 hectares, protégés par une famille nucléaire de 2,2 personnes sont insignifiants. De toutes façons il leur faut bien une ligne logistique, une dépendance minime mais vitale à l'extérieur, genre production de médocs, chirurgie, biens à haute VA, munitions, etc...

En temps de crise, de rareté, la première victime est l'individu, l'individualisme, tout ce qui contrevient la reproduction/survie/unité du groupe (l'étranger, les homos, hédonistes, les libres-penseurs, les critiques, etc... ya pas besoin d'aller très loin dans l'histoire ni dans le monde pour exemplifier, confer ici les récits mis dans le fil sur Cormac Mc Carthy ).  Bref, je suis ok avec eux quand ils disent que les crises sont liberticides, mais je me marre quand ils croient individuellement pouvoir faire face à une spoliation, qu'elle soit légale ou illégale. On est à mon avis surtout dans le rêve bobo occidental très situé, 21ième siècle, csp +, de l'autonomie économique individuelle, qui repose sur des décennies d'émancipation permise par l'accroissement de la richesse collective. Bref, la ferme auto-bio-écolo c'est bien pour la psychologie de notre époque, ça fait faire beaucoup d'économies, moi aussi ça me fait triper, mais j'y crois pas une seconde en cas de ''vraie'' crise cataclysmique.
Personnellement je préfère me préparer à l'analyse et au mouvement plutôt qu'à l'immobilisation et l'enterrement  :) Tout un état d'esprit.
Amen  :D
« Modifié: 12 juin 2008 à 10:03:23 par vince »

13 juin 2008 à 12:20:29
Réponse #2

manu3259


Je suis assez d'accord avec toi, vince, sur la réelle efficacité de l'isolement, mais c'est tout de même pour ceux qui l'ont choisi le mode de survie le plus sur à court terme.

Citer
En temps de crise, de rareté, la première victime est l'individu, l'individualisme, tout ce qui contrevient la reproduction/survie/unité du groupe (l'étranger, les homos, hédonistes, les libres-penseurs, les critiques, etc...
Donc, et je suis toujours d'accord avec toi là dessus, il vaut mieux éviter d'appartenir à ces catégories en temps de crise. Mais est tu vraiment sur qu'être un "rouage" d'une communauté te garantirait des chances de survie plus grandes, plutôt que d'être totalement autonome?
On sait que la société d'aujourd'hui comporte un certain nombre d' handicaps en cas de crise, (individualisme, dépendance vis à vis de la technologie..). Je crois que ces facteurs peuvent être des raisons de conflit au sein d'une communauté.

Citer
Personnellement je préfère me préparer à l'analyse et au mouvement plutôt qu'à l'immobilisation et l'enterrement
Une communauté nomade? C'est ce que tu entends par là?
"Les primevères et les paysages ont un défaut grave: ils sont gratuit. L'amour de la nature ne fournit de travail à nulle usine" Aldous Huxley

13 juin 2008 à 14:05:20
Réponse #3

Rouri


1- Cela fait longtemps que le mouvement «survivaslist» existe en Amérique du Nord. Il y quelques années, le danger contre le quel nous devions nous préparer était pour eux une attaque nucléaire de l'URSS...

Il faut donc rappeler qu'à cette époque, ce mouvement était «basé sur une philosophie du "retour aux collines", grâce auxquelles les "patriotes américains survivront dans les déserts pendant l’invasion soviétique" pour après revenir combattre et gagner la guérilla contre "l’ennemi rouge". Cette idée a été résumée dans le film L’Aube Rouge, réalisé en 1984 à l’apogée de la paranoïa de Reagan sur la guerre froide. Les survivalists ont donné naissance à des magazines et des boutiques consacrés à la protection de l’Amérique contre l’invasion russe.»

2- Après cela a été le «bug de l'an 2000» ou Y2K, qui devait apporter un chaos informatique qui devait déstabiliser la civilisation occidentale.

3- Maintenant, c'est le crash pétrolier que les mouvements «survivalist» craignent...

Bref, en générale les «survivalist» se prépares pour faire face à des catastrophes de 4 types:

1. Les désastres naturels (tornade, tremblement de terre...) incluant un changement climatique radical;

2. Les désastre causé par les humains... une guerre, une dictature, une accident nucléaire...

3. Un désordre général gui serait entrainé par la fin des services public (eau, électricité, transport, essence...)

4. Un crise économique mondiale qui pourrait amener une crise de confiance en la monnaie actuelle et sa disparition....

Sources:
http://www.princegeorgecitizen.com/20080524132780/wire/health/survivalist-movement-gathers-momentum-in-the-u.s.-as-energy-fears-loom.html
http://nopasaran.samizdat.net/article.php3?id_article=488
http://en.wikipedia.org/wiki/Survivalism

13 juin 2008 à 19:16:47
Réponse #4

lepapat


Citer
Les survivalists ont donné naissance à des magazines et des boutiques consacrés à la protection de l’Amérique contre l’invasion russe.»

Ce là existe encore ?  :huh: Je suis intéressé par quelques exemplaires de mag, histoire de nourrir ma curiosité  ;)
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


13 juin 2008 à 22:08:20
Réponse #5

Tumiza


Rien à voir avec le sujet mais petite réflexion sur la diversité des sources des médias : ce texte est littéralement le copier:coller d' un article paru dans la presse americaine il y a un mois (je l'ai eu pour un partiel  ::) ).
BAVU ba pris

14 juin 2008 à 20:08:03
Réponse #6

vince


l'isolement, mais c'est tout de même pour ceux qui l'ont choisi le mode de survie le plus sur à court terme.
Bah j'ai pas fait la compilation historique des communautés qui ont pu survivre à l'isolement (et faut voir aussi dans quel état, mais c'est à mon avis anecdotique. Tiens il faudrait faire le compte des villes qui ont résisté à un siège.  :) Je crois surtout que l'indépendance totale est un mythe redoutable.

Citer
Donc, et je suis toujours d'accord avec toi là dessus, il vaut mieux éviter d'appartenir à ces catégories en temps de crise. Mais est tu vraiment sur qu'être un "rouage" d'une communauté te garantirait des chances de survie plus grandes, plutôt que d'être totalement autonome?
On sait que la société d'aujourd'hui comporte un certain nombre d' handicaps en cas de crise, (individualisme, dépendance vis à vis de la technologie..). Je crois que ces facteurs peuvent être des raisons de conflit au sein d'une communauté.

Bah on appartiens tous à des catégories. Les fragilités d'un individu seront toujours plus fragiles que celles d'un groupe  ;D (Edit : enfin je parle d'un cas de résistance physique à l'envahisseur hein ; si la fuite est imposée, c'est parfois mieux d'être seul mais bon là on est plus dans sa ferme, justement, on est en mouvement  ::) )

Citer
Une communauté nomade? C'est ce que tu entends par là?

Nan j'entends apprendre les langues, savoir voyager, connaitre d'autres cultures, avoir de quoi déménager et s'intégrer dans d'autres communautés, etc... c'est ma solution individualiste, je peux en avoir d'autres plus collectives, mais si j'ai plus le choix ce sera celle-là.

àpluche
vince
« Modifié: 16 juin 2008 à 23:15:15 par vince »

16 juin 2008 à 05:05:11
Réponse #7

Rouri


Citer
Les survivalists ont donné naissance à des magazines

1- Voici le successeur de l'incontournable ASG (American Survival Guide), revue phare du mouvement, qui est malheureusement disparue:
http://www.modernsurvival.net/

2- Voici également un site dédié à Kurt Saxon, qui est considéré par certains, comme un des père du mouvement «survivalist»: http://www.kurtsaxon.com/

16 juin 2008 à 10:25:49
Réponse #8

** Serge **


On trouve également les souches du mouvement survivaliste dans l'idéologie politique libertarian.
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

16 juin 2008 à 19:22:32
Réponse #9

lepapat


Rouri, merci  ;)

je vais " étudier " çà, à tête reposer. Mais je sens que je ne vais pas trop aimé le 2 èm ( Saxon )  ::)
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


17 juin 2008 à 05:52:36
Réponse #10

Rouri


1-
Citer
Mais je sens que je ne vais pas trop aimé le 2 èm ( Saxon )

Les écrits de M. Saxon sont souvent controversé, comme par exemple son opinion sur la religion musulmane... est très loin de faire l'unanimité! ;)

Voici 3 exemples de ses propos incendiaires:
Citer
a) Most Muslims would like to kill everyone who insults Islam. That's like a tree worshipper wanting to kill every dog.

b) Muslims have never been good at soldiering. Their many wars with Israel have proven them to be incompetent. This is mainly due to their belief that they were backed up by Allah, a being which never existed and was only the fantasy of ignorant primitives..

c) No, Sarah, Allah is not a god. Islam is not a religion. Islam has become a trouble and a threat to the world. Islam must die.

C'est pourquoi, il faut lire M. Saxon avec tout son esprit critique. Je signale que j'ai nommé M. Saxon seulement à cause de sa «paternité» du mouvement «survivalist» et non pour endossé ses propos.

2-
Citer
On trouve également les souches du mouvement survivaliste dans l'idéologie politique libertarian.

Oui, tu as raison Serge. De plus, je crois que cette influence ce poursuit actuellement....

http://tslrf.blogspot.com/search?updated-min=2008-01-01T00%3A00%3A00-08%3A00&updated-max=2009-01-01T00%3A00%3A00-08%3A00&max-results=50

18 juin 2008 à 19:48:17
Réponse #11

lepapat


Citer
...et non pour endossé ses propos.

Je l' avais bien compris Rouri  ;)

Je lirais tes liens, dés que j' irrais mieux  ;)
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité