Nos Partenaires

Auteur Sujet: vaccination  (Lu 15426 fois)

24 août 2018 à 09:47:18
Réponse #100

forezien


J'ai une question a 2 balles sur le sujet, j'étais (je suis) de base méfiant sur la vaccination à cause des adjuvants contenus dans la dose. Mais pour le passage a 11 vaccins (dans une seule et même dose si je ne me trompe pas), si c'est contenu dans la même dose, la quantité et la nature des adjuvants n'est ni plus ni moins importante, non ?
Comme je vois des intervenants éclairés sur le sujet j'aimerai avoir leur opinion là dessus.
"Marche ! marche, tu verras !" Henri Vincenot

24 août 2018 à 10:28:18
Réponse #101

Hurgoz


Yo

D'autres seront sûrement plus précis.

Les adjuvants servent, grossomerdo, à signaler au système immunitaire qu'il faut qu'il vienne voir (et ce parce que , qu'il s'agisse de vaccin inactivé ou vivant atténué, le principe étant de rendre l'agent patogène le moins dangereux possible pour les individus, le système immun, si on ne lui fait pas "coucou" ne réagira pas, et le vaccin ne fonctionnera simplement pas: on ne développera pas d'immunité).

Donc ce n'est pas parce que tu met plus d'antigen, que tu as besoin de faire de plus grand signaux.

Tcho
« Modifié: 24 août 2018 à 12:38:17 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

24 août 2018 à 11:30:57
Réponse #102

Arnaud


Article intéressant pour compléter le tableau:

http://www.atoute.org/n/article356.html
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

24 août 2018 à 14:53:06
Réponse #103

tarsonis


Hello,

L'explication est assez simple: l'article utilisé pour le propos date de 1979 (paru en 1980).

Oui, mais l'article cité par Vanadium parle de la variole, pas de la rougeole. ;)

J'ai une question a 2 balles sur le sujet, j'étais (je suis) de base méfiant sur la vaccination à cause des adjuvants contenus dans la dose. Mais pour le passage a 11 vaccins (dans une seule et même dose si je ne me trompe pas), si c'est contenu dans la même dose, la quantité et la nature des adjuvants n'est ni plus ni moins importante, non ?
Comme je vois des intervenants éclairés sur le sujet j'aimerai avoir leur opinion là dessus.

La vaccination n'est pas faite en une seule dose, cela reste de l'ordre de la multi-injection avec vaccins combinés (avec entre autre les tri/penta/hexavalents), faute de formulations séparées....
Du coup l'obligation ne serait que le prolongement de ce qui se fait déjà par défaut, et c'est un gros morceau du débat sur les collusions et conflits d'intérêt.

Au niveau des adjuvants, je me permets de citer à nouveau le Dr Dupagne qui a présenté les principaux tenants et aboutissants du dossier ici :
http://www.atoute.org/n/article324.html

25 août 2018 à 11:12:15
Réponse #104

Utopie


Voici un lien sur le rapport parlementaire italien concernant les facteurs de risques sur la santé des militaires italiens faite sur 18 années toutes expositions confondues : https://www.alternativesante.fr/vaccins/vaccins-un-rapport-parlementaire-italien-explosif
A méditer.
Il n'y a que les poissons morts qui suivent le courant

25 août 2018 à 12:31:07
Réponse #105

Hurgoz


Hello,

Je viens de lire le chapitre 5 du rapport italien, et je ne comprend pas ce qu'il apporte de plus à ce qui a déjà été dis. Si tu peux m'éclairer. :huh:

(à part l'article alternativesanté, qui tire ces propres conclusions, qu'on ne retrouve pas dans le rapport, j'entend)

Tcho
« Modifié: 26 août 2018 à 12:16:17 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

27 août 2018 à 13:27:06
Réponse #106

tarsonis


Hello,
Voici un lien sur le rapport parlementaire italien concernant les facteurs de risques sur la santé des militaires italiens faite sur 18 années toutes expositions confondues : https://www.alternativesante.fr/vaccins/vaccins-un-rapport-parlementaire-italien-explosif
A méditer.

A méditer effectivement car le site français extrapole et interprète dans tous les sens hors démarche scientifique....donc tombe un peu dans la démago en tordant la relation de causalité.

Citer
Après 18 années d’enquête pour déterminer les causes de milliers de décès,  cette Commission parlementaire a identifié un risque significatif de     développer des cancers et des maladies auto-immunes après l’administration de vaccins combinés et multi-doses, tels que recommandés dans le calendrier     de prévention militaire (p. 156 du rapport)

Alors pour les cancers, je trouve la référence p142 en anglais :
Citer
Moreover, also the results of the research carried out on 600 soldiers of the 186th "Folgore" Regiment, returning from international missions in theatre of war showed that "the possibility that particular vaccination practices were likely to result in "disorganisation of the immune system” that could in turn be the basis of autoimmune diseases

On retourne dans l'effectif "soldats en mission internationale :

Citer
A series of elements contribute to undermining the health of selected military ab origin on the basis of an assessment of physical fitness that qualifies them for the a certainly good state of health and in any case higher than the national average, as an essential requirement to assume service and that can the oncological disease in their mutual causal interrelation
Citer
This may stem from contact with radioactive weapons or with fine powders originating from heavy metals in the absence of protection, or the massive administration of drugs aimed at the prevention of infectious diseases of various kinds or of other diseases in violation of principles of prudence peacefully recognized by the scientific world.
Citer
sont un sérieux signal d’alarme dans le contexte actuel de l’extension des     obligations vaccinales en Europe. Les éléments qui suivent devraient donc faire     réfléchir à deux fois les autorités européennes :
Relation de causalité : est-ce qu'une étude sur des militaires, exposés au plomb, au mercure à l'arsenic à chaque cartouche tirée, peut s'extrapoler à la population civile ?
Je suis quasiment sûr que l'on pourrait tirer des "conclusions" assez proches de l'étude Inworks (sur les travailleurs du nucléaire)...qui auront également un peu de mal à coller à la population en général.
Citer
Rappelons ici que les vaccins     pour les militaires sont identiques aux vaccins pour les enfants
Mouais, la liste des vaccins pour les militaires italiens semble un poil différente du civil :
Citer
Specifically it concerns:meningococcal vaccine;
measles, mumps and rubella vaccine;tetanus, diphtheria and polio vaccine;hepatitis A + B vaccine
 varicella and chickenpox vaccine;
 flu vaccine;
 vaccine against critical biological agents;*
tuberculin cutireation; *
 yellow fever vaccine;
 Japanese encephalitis vaccine;
 rabies vaccines;
 typhoid fever vaccine;
 cholera vaccine;
 malaria chemoprophylaxis. *

En gros en plus : rage, fièvre typhoïde, fièvre jaune (actif en Guyane cependant), choléra, malaria (à voir quelle prophylaxie, car le vaccin était en phase 3 il y a quelques années à peine, est peu efficace et nécessite encore pas mal d'études), l'encéphalite japonaise (concernant principalement l'Asie!), et la case fourre-tout de "vaccins contre les agents biologiques"....

Mais Alternative Santé semble assez vite ignorer cet énormissime biais pour faire coller l'étude à la population....alors qu'il n'y a que recherche des effets secondaires, pas du ou des vaccins potentiellement liés.
Pourtant, il n'est pas nécessaire d'aller chercher des stats pleines de biais chez les militaires : une bonne partie du personnel médical et de labo a une batterie de vaccins obligatoires...et se montre facile à suivre.

Citer
La Commission n’a pas pu trouver une seule étude démontrant la sûreté des vaccins combinés (p. 154).
Mouais, la commission me semble plutôt incompétente car une recherche de deux secondes sur Pubmed m'en trouve pas mal :
https://www.google.com/search?q=pubmed+safety+combination+vaccines
Ce que dit le rapport complet semble plutôt que la commission s'est basée uniquement sur les infos fournies par l'AIFA (l'Agence italienne du médicament)... donc limitées, sans tenir compte des précédents scandales et accusations de corruption de cette agence.

Tandis que l'article français conclut un peu rapidement à l'absence d'étude existante... ce n'est pas parce qu'une commission trouve rien que cela n'existe pas.

Citer
La Commission a estimé que « la quantité cumulée des différents composants des vaccins dépasse les quantités autorisées pour les autorisations de mise sur le marché des vaccins monovalents »...(par     exemple, aluminium ou mercure)
Un toubib pourrait-il participer à cet article ? ;)
Il n'existe quasiment plus en France de vaccin monovalent dans le calendrier (à part à la rigueur celui pour l’hépatite B récemment réintroduit mais pour les professions médicales)...et les derniers comme le Rudivax ou le Rouvax n'en contenaient pas. Donc il me semble que la commission s'exprime avec des données à propos de vaccins assez vieux car le seul que je vois (vu que le pneumocoque ne fait pas partie de la liste de la commission) porte sur le méningocoque (NEISVAC), pour lequel le dosage est de 0,5mg d'Al3+, soit supérieur où égal à la plupart des vaccins combinés.
Pour ceux qui se soucient de l'alu, il peuvent aussi s'intéresser à la quantité bue au travers de l'eau du robinet de la plupart des villes (hors Paris), qui peuvent titrer à plusieurs centaines de mg par litre via le traitement au sulfate d'aluminium. Cf le docu "Du poison dans l'eau du robinet".
Par ailleurs, la commission n'a pas sourcé du tout la méthode de calcul, et réfère simplement à la note 25 :
Citer
The Commission has developed complete prophylactic vaccination including vaccines that are administered in the event of a mission. In case of alternative vaccine possibility, the maximum quantity of each single component (theoretical maximum quantity) was considered.
Donc d'une part elle a fait la somme de tous les vaccins (incluant ceux qui ne sont pas destinés au public), avec en plus ceux injectés dans le cadre de "missions" (donc on revient à l'effectif international), tout en prenant les dosages maximum dans le cas de plusieurs vaccins disponibles.Enfin, au niveau statistique, on a un peu de mal à trouver l'effectif réel, à part pour l'étude Signum (moins de 650, donc N faible), sur laquelle la Commission précise l'impossibilité de conclure :

Citer
Of these, only 644 in all, or 65.6%, consented to follow-up, and specifically 480 out of 981 in 2005; 385 in 2006; 388 in 2007; 181 in 2008 and gradually less and less until the number of 98 in 2014, according to the graph below.
Given this data, the Commission found it impossible to reach precise conclusions due to its inadequacy. In addition, all data relating to the discharged subjects and the personal data of the military of the study cohort were missing, as well as data on multiple vaccinations for each militia and the related effects on DNA for each ill soldier.
On pourrait continuer sur pas mal de points, au risque de devenir assez jargonneux, mais l'article d'Alternative Santé -plein de conclusions et d'extrapolations- fait du coup partie de la Loi de Brandolini : il va propager pas mal de biais, d'erreurs, de mauvaises interprétations et donc d'infos erronées, qui seront virales (la plupart du temps un copié/collé), et qui prendront un long moment à démonter....mais qui vont lourdement fragiliser le discours de ceux qui s'en servent face à une analyse critique, aussi bien des "anti" que de ceux qui souhaitent un débat de fond.
Au niveau des stats, je me permets de joindre une chaîne de vulgarisation que j'apprécie et qui explique ici la relation de causalité :
https://www.youtube.com/watch?v=4EWKAoKGAyg
« Modifié: 27 août 2018 à 22:00:52 par tarsonis »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité