Nos Partenaires

Auteur Sujet: vaccination  (Lu 15537 fois)

09 juillet 2008 à 09:43:05
Réponse #75

DavidManise


Ouais.  Bon.

Ok sur un point : la population devrait être INFORMEE.  Mais informée, alors, jusqu'au bout.  Non seulement des risques liés aux vaccins mais aussi des risques liés à la non-vaccination.  Qu'il y ait eu un souci avec le vaccin de l'hépatite B, et que le rapport risque bénéfice pour ce vaccin là soit discutable, c'est un fait...  En revanche, ça n'est pas une raison pour remettre en question la vaccination en général.  Chaque vaccin est à considérer au cas par cas, et ON NE PEUT PAS REDUIRE LE PROBLEME A UN SIMPLE CHOIX INDIVIDUEL.  La vaccination fonctionne dans une optique sociale, à grande échelle.

Après, si tes seuls arguments sont la théorie du complot, faut pas pleurer si tu te prends des râteaux dans la bouche ;)

Concrètement, on oblige déjà à vacciner les enfants avant de les admettre en collectivité.  J'étais plutôt contre la vaccination contre l'hépatite B pour mes gamins, mais je n'ai pas eu le choix : soit ils étaient vaccinés, soit ils restaient à la maison, l'école refusant de les prendre en charge.  Ca m'a royalement fait chier, d'autant que ça s'est joué à deux ans près (l'an prochain ce vaccin là ne sera plus obligatoire pour l'admission scolaire).

Donc maintenant, si vous ne relevez pas le niveau du débat en analysant dans le détail -- et avec de vrais arguments -- le rapport risque/bénéfice de chaque vaccin au cas par cas, au lieu de parler de la vaccination en tant qu'entité métaphysique floue, je vais ne prendre un pour taper sur l'autre.  Oki ? ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

09 juillet 2008 à 09:53:56
Réponse #76

jilucorg



Concrètement, on oblige déjà à vacciner les enfants avant de les admettre en collectivité.  J'étais plutôt contre la vaccination contre l'hépatite B pour mes gamins, mais je n'ai pas eu le choix : soit ils étaient vaccinés, soit ils restaient à la maison, l'école refusant de les prendre en charge. Ça m'a royalement fait chier [...]

Il y a des médecins qui discernent mieux que d'autres les contre-indications éventuelles, je t'assure...


jiluc.


09 juillet 2008 à 10:34:10
Réponse #77

DavidManise


C'est net.  Mais vu le manque cruel de médecins dans la région, on a déjà été heureux de trouver un gars qui prenne cinq minutes pour ouvrir leur carnet de santé...  Bref...

Allez ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

09 juillet 2008 à 17:41:58
Réponse #78

Anke


Je suis peut-être très con !
Mais à mon niveau ( pas très haut !) un vaccin ça sauve des vies ou pas ?
J'ai vu un homme jeune mourir du tétanos quand je bossais en Réa, je ne souhaite ça à personne. Pour vous donner une image qui vous parlera sans doute, en crise, il reposait sur son lit en ne le touchant qu'avec ses talons et son occiput !
Je ne parlerais même pas de polyomiélyte et des traitements lourds induits par l'hépatite.
Libre à chacun d'avoir son opinion sur le sujet, mais aller faire un tour dans les hopitaux peut surement remettre les idées en place.
Maintenant on peut proclamer la sélection naturelle et son utilité, pourquoi pas au fond ! Attention tout de même aux dérives et de passer du "les plus forts s'en sortiront" à "les plus forts ( ou les plus beaux, ou ceux qui ont les yeux bleus - ça vous rapelle rien ?-) doivent survivre.... La pente est savonneuse et la glissade aisée !
Un eptit tour sur la toile et vous pourrer trouver des maladies terribles ( fièvres hémorragiques notamment) pour lesquels les chercheurs se crèvent le cul pour trouver des traitements adaptés et des méthodes de prévention ( vaccination) pour sauver des gens et ce depuis de nombreuses années... et ceci sans compter ni leur temps, ni leur énergie...
Croire en la théorie du complot ( les vilains pharmaciens industriels houuuuu !) c'est peut-être bien, mais en attendant ça ne sauve personne...
Vacciner contre la grippe un papy qui s'est choppé l'alzeimher, ben on le fait quand même pour son bien non ? Idem pour un nourrison !
Maintenant qu'on est des "grands", pour peu qu'on ait plus de deux neurones, ou qu'on soit pas un "popoye" ( on dit : "adulte déficient intellectuellement" et ceux là, on peut les gazer aussi remarque ! Si ça gène), on est libre de faire ce qu'on veut, pour peu qu'on vienne pas raler après si on se choppe une connerie ( quoique avec un bon avocat, on arrive à gagner des procès aux marchands de cloppes parce qu'on s'est goinfré le cancer du fumeur !)

Bon Anke, ventile mon gars, ventile..... ça m'rendrait presque grognon ct'affaire ! Pis c'est pas bon pour mon coeur à m'n'âge...

10 juillet 2008 à 11:47:15
Réponse #79

kinette


Hello,
C'est gentil de me faire un procès... enfin faudrait aussi apprendre à lire.

Citer
citation de: kinette
[...] De toute façon si j'essaie de t'expliquer qu'on a d'un côté de la désinformation, de la gogothérapie [...] bah, tu diras comme d'habitude que [...]  {$default_roll_eyes_smiley} [<== émoticone marquant la stupidité habituelle de l'interlocuteur, bien connue grâce à ses cinq (5) messages en tout sur le forum.]
J'ai peut-être trop anticipé une éventuelle réponse... mais j'avoue mon désespoir à force d'essayer de discuter science avec des gens qui s'appuient sur des croyances et pas sur un raisonnement scientifique.
Tu peux le prendre mal, mais j'ai simplement exprimé ce que je pense... en fait, j'aurais mieux fait, comme d'hab' de fermer ma gueule, parce que quand le sujet de la vaccination arrive, parler de science et dire que le sujet et totalement pollué par des débilités qu'on trouve sur internet, ça revient toujours pour certains à les insulter.

Citer
[...] Manifestement tes notions en épidémiologies ont besoin de pas mal de révisions... [...]
Si je dis ça à un étudiant, c'est une insulte?
Désolée, mais la phrase que je citais montre que tu n'as pas compris comment fonctionne une infection.
Si quelqu'un écrit que la lune est carrée, c'est l'insulter de lui dire qu'il faut qu'il révise ses connaissance?

Citer
[...] à mon avis, penser ça est ridicule [...]
C'est un avis... j'ai le droit de penser que certaines idées sont ridicules non?

Citer
[...] Bon, je ne sais comment répondre tellement cette réflexion m'atterre...[...]
Si ça m'atterre, je n'ai pas le droit de le dire?

Citer
[...] C'est toi qui a mon avis a une drôle d'idée sur [...]
Je dois faire quoi? Prendre des pincettes pour dire si je trouve une idée ridicule?
Désolée, je ne pratique pas la langue de bois.

Citer
[...] En fait c'est marrant, avant de me retrouver à discuter avec des ayatollah anti-vaccins, je [...]
Faut arrêter la paranoïa. Je participe à un forum scientifique, et on a régulièrement du troll, du vrai, du profondément atteint qui vient prêcher contre le "démon vaccin". En parlant d'ayatollah anti-vaccin, ce n'était pas toi que je visais. Je souhaitais juste expliquer que j'aurais trouvé totalement incongru d'aller poster un peu partout pour dire "les vaccins c'est bien", mais qu'à force de lire n'importe quoi, j'essaie de corriger un peu toute la désinformation qui circule.

Citer
[...] ça me fait mal au coeur de lire des bêtises [...]
Ben oui... désolée, quand on aime la science, on n'apprécie pas de lire des choses qui ne reposent sur rien que des croyances, et qui sont en contradiction avec les résultats de travaux scientifiques (pas d'un petit travail mené sur un coin de paillasse et qui pourrait être contesté).

K

10 juillet 2008 à 12:19:27
Réponse #80

jilucorg



faudrait aussi apprendre à lire.

De l'art de mettre le doigt là où ça fait mal, bravo pour le diagnostic. Je n'avais pas perçu l'objectivité purement scientifique de tes propos.

D'ailleurs, j'ai encore besoin d'une explication de texte supplémentaire :

Citer
Désolée, mais la phrase que je citais montre que tu n'as pas compris comment fonctionne une infection.
Citer
En parlant d'ayatollah anti-vaccin, ce n'était pas toi que je visais.

Parce que savoir comme ça ce que je comprends ou non, et si je me sens visé ou non par les gracieux qualificatifs que tu dispenses à tous vents, sans que j'aie dit un (1) mot sur ces sujets, c'est mieux que d'être une pro de la lecture, ça touche à la divination.


jiluc.

10 juillet 2008 à 13:18:59
Réponse #81

jeremy


Salut,

Juste pour vous donner mon avis. Je travaille en amont d'un vaccin depuis bientôt 5 ans. Ca fait plus de 10 ans que mon labo travaille en amont de ce vaccin.
Pour tous vaccin, comme pour tout médicament, c'est des centaines, voire des milliers d'animaux qui sont "sacrifiés" pour prouver l'inocuité du produit. Je vous passe les bains direct dans l'azote et tout les joyeusetés.
C'est aussi des hommes et des femmes qui planchent tous les jours pour essayer de trouver le bon antigène, de comprendre comment on peut stimuler au mieux le système immunitaire. Des personnes qui passent parfois des dizaines d'années à essayer de comprendre la stratégie d'évasion du pathogène pour la contrer.
Quand ils trouvent enfin une molécule cible qui marche, que cette molécule passe les premiers tests sur animaux, puis les essais cliniques, et enfin les essais cliniques à grande échelle, ça tient presque du miracle, le bain de sang en plus.

Le tout, ne peut pas être balayé d'un revers de main.

Pour aller dans le sens de:
Donc maintenant, si vous ne relevez pas le niveau du débat en analysant dans le détail -- et avec de vrais arguments -- le rapport risque/bénéfice de chaque vaccin au cas par cas, au lieu de parler de la vaccination en tant qu'entité métaphysique floue

Je dirais, le meilleur exemple que j'ai est le vaccin contre l'hépatite B (3 injections). On a déconseillé ce vaccin aux personnes à risque de sclérose en plaque (personnes avec un cas de sclérose parmi les ascendants). car ce vaccin "pourrait favoriser la survenue de cette maladie".
En conaissance de cause, je me suis fais vacciné quand même, bien que mon père soit atteint de cette maladie.
Pourquoi? Le risque d'hépatite B est dans mon cas bien supérieur à celui de développer cette maladie. La maladie elle même étant très complexe et dépendante de facteur génétiquement déterminés mais à priori non transmis, j'ai donc fais ce choix.
Conaissez vous des vaccins présentant de vrais contre-indications? Moi je n'en connais pas.
I see in your eyes the same fear that would take the heart of me. A day may come when the courage of Men fails, when we forsake our friends and break all bonds of fellowship, but it is not this day. This day we fight!

12 juillet 2008 à 21:10:20
Réponse #82

Anke


Et si on se situait simplement en terme de santé PUBLIQUE, tout bêtement ? Càd, faire en sorte de tenter de sauver le plus grand nombre ( là on se fiche un peu de la liberté indivuduelle).
La question reste dans la prévention. On vaccine ( ou on se fait vacciner) pour échapper à une éventuelle contamination ( ça ne veut pas dire qu'on va la chopper) tout pareil que l'on prend son poncho pour une rando ( ça ne veut pas dire qu'il va pleuvoir ! Oui je sais, la comparaison est un peu....cavalière !) mais au bout du compte c'est le même raisonnement.
En tant qu'individu, on est libre de prendre le risque. Si on est responsable au niveau de la santé publique, ou soignant, on a pas le droit moral d'imposer ce risque au public. Amha, c'est pas plus compliqué que ça ...

12 juillet 2008 à 21:18:36
Réponse #83

wolf


 :doubleup:   comme toujours...
"Be the type of person that when your feet touch the floor in the morning, the devil says: "aww shit, they're up"   Dwayne johnson

28 décembre 2009 à 09:58:44
Réponse #84

Gwangi


Je me permets de ressusciter ce fil (que je n'avais pas encore lu), car je viens de me faire "piquoûser" en rafale en vue d'un trekking au Mali en février/mars. C'est là-bas la saison sèche, avec de grands vents qui charrient toutes les bactéries de village en village. Résultat : c'est alors la saison des grandes épidémies. Et comme on va loger en bivouac et chez l'habitant (on part avec un mec qui fait ça deux fois par an), on prend nos précautions : fièvre jaune (en fait le seul obligatoire pour obtenir le visa), mais aussi typhoïde et méningite. J'ai déjà le DTP pour le boulot, et mes rappels hépatite A & B sont à jour depuis longtemps (la sérologie indique que c'est bon à vie). Un vrai junky !

Je ne vais pas reprendre les arguments de santé publique déjà développés ici et auxquels j'adhère dans leur ensemble. Je voudrais par contre répondre sur la question de la sélection naturelle. Personnellement, j'estime que la vaccination en est bien un outil naturel, malgré sa dimension "technologique". En effet, on n'a pas attendu Pasteur pour en utiliser le principe : exposer l'individu à la maladie pour le rendre plus apte à y résister. De nombreux peuples le font naturellement, depuis très longtemps, en particulier pour les enfants : pour eux, le principe de la quarantaine est inconnu et ne ferait qu'affaiblir les chances de survie de la communauté. Dans le cas du vaccin, on procède un peu différemment, mais les différences sont finalement superficielles : l'inoculation permet simplement de "doser" l'exposition à la maladie. Pour moi, l'homme a simplement systématisé (au sens propre) un mécanisme millénaire de sélection naturelle. Quoi de mal à cela ? D'autant que cela nécessite quand même une bonne connaissance de la maladie, ce qui ne se fait pas du jour au lendemain (isolation du bacille ou autre...). L'ingéniosité de l'espèce humaine doit-elle vraiment être considérée comme "dénaturante" ? Je ne le crois pas.

21 août 2018 à 23:32:13
Réponse #85

Hurgoz


Yo

Hop, on déterre avec une vidéo de deux heures très intéressantes, avec des intervenants dont c'est le métier: https://captainfact.io/videos/GpDk

Tcho

Hugo
« Modifié: 21 août 2018 à 23:50:43 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 août 2018 à 02:13:16
Réponse #86

Van


Tous les vaccins sont-ils protecteurs ? Et sont-ils tous nécessaires et sans risques ?
En France, depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccins sont obligatoires pour les enfants.
En Allemagne, Autriche, Grande-Bretagne, Suède, Finlande, Espagne, Pays-Bas, Danemark, Irlande, etc., aucun vaccin n'est obligatoire.
En Europe, 16 pays n'ont aucune obligation de vaccination.

23 août 2018 à 09:08:25
Réponse #87

Hurgoz


Primo: un acte médical n'est jamais sans risque. Les antibiotiques que tu prendras en curatif ne le sont pas plus que le reste.
Secondo: raisonner en terme d'obligation vaccinale n'a aucun sens. Ce qui importe c'est la couverture vaccinale.
Tersio: https://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Rougeole-en-France-donnees-de-surveillance-au-27-juin-2018

Bref: regardez la vidéo.
« Modifié: 23 août 2018 à 11:53:56 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 août 2018 à 12:39:15
Réponse #88

tartopom


Un jour ou vous irez chez le médecin pour une piqûre de rappel du tétanos (ou autre) ou que vous allez vous faire vaccinez , dit lui (au médecin) si il m'arrive quelque chose suite a cette piquouse vous en ete responsable , et faite lui signer un papelard comme quoi il est responsable .
Et ben bonne chance si vous en trouvez un qui accepte de signer .
Mon avis (a deux balles, peu être.)   


Un jour ou vous irez chez le médecin pour une piqûre de rappel du tétanos (ou autre) ou que vous allez vous faire vaccinez prendrez le bus, dit lui (au médecin) (au conducteur) si il m'arrive quelque chose suite a cette piquouse pendant ce voyage vous en ete responsable , et faite lui signer un papelard comme quoi il est responsable .
Et ben bonne chance si vous en trouvez un qui accepte de signer .

ca marche aussi!!!  ;#
 
BAVU ba pris

23 août 2018 à 13:02:04
Réponse #89

Hurgoz


Yo,

"biais de perfection": ce n'est pas parfait, donc c'est mal.

Pour être honnête, les blabla conspi, j'ai du tous les entendre, des trucs pas trop mal golés jusqu'au "pour retirer un vaccin, il faut utiliser l'aspi-venin", et j'ai pas l'intention de reprendre l'exercice ici, d'autant que je n'ai jamais eu - et pourtant je ne suis pas médecin - d'argument conspi qui ai tenu l'épreuve de l'analyse.

Il y a une vidéo, avec des intervenant dont c'est le métier et qui n'ont pas de liens avec l'industrie Pharma. Oui, elle fait deux heures, oui c'est du temps. Alors où vous n'avez pas envie de la regarder et vous pouvez passer votre chemin, ou vous voulez débattre et vous passez par là (histoire qu'on puisse réellement faire un débat, avec des contre-arguments étayés par des sources et des exemples  :love: )

Dans tout les cas, je ne vois pas l'intérêt de discuter avec des conspi de leur croyance (au delà du fait que se soit très chiant et stérile, c'est en dehors des clous ici; et toute argumentation qui n'est pas basée sur un fait, sur des relevés et des croisement statistique relève de la croyance par définition).

Tcho
« Modifié: 23 août 2018 à 13:08:59 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 août 2018 à 18:19:14
Réponse #90

Van


Il y a une vidéo, avec des intervenant dont c'est le métier et qui n'ont pas de liens avec l'industrie Pharma.

Cela ne vaut que pour ceux qui veulent bien y croire.

Voici d'autres intervenants dont c'est le métier : Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS
http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/vaccins-et-autisme-les-faits-parfois-simposent

A consulter également sur Internet, les vidéos du Professeur Joyeux qui lui ont valu une radiation l'an passé puis une réintégration dans la foulée. Il s'agissait de faire comprendre aux médecins qu'ils risquaient gros à vouloir s'opposer aux intérêts financiers de "Big Pharma".

Malgré tout, 120 courageux généralistes ont publié leur opposition, en soulignant les risques très supérieurs aux bénéfices concernant 3 vaccins : l'hépatite B, la méningocoque C et le pneumocoque.

https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Vaccins-obligatoires-ces-medecins-generalistes-qui-s-y-opposent-1398785

https://drive.google.com/file/d/0B5uL3qcB-2Z9dVlzdnowMGxoRm8/view

https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Vaccins-obligatoires-aluminium-Les-hesitants-vont-devenir-des-opposants-1355621

S'agissant de la rougeole, l'OMS affirme que ce n’est pas la vaccination de masse qui a éradiqué cette maladie, mais des mesures d’hygiène. Le rapport de l’OMS de 32 pages disponible ici :
http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/39258/a41464_fre.pdf;jsessionid=F3E202E42312E6601493A54DC2949623?sequence=1

L'aluminium présent dans les vaccins depuis quelques années afin de réaliser de plus grandes marges, associé à un autoritarisme dont le point d'orgue a été l'obligation vaccinale (inexistante dans la majorité des pays européens), imposée par une ministre qui a été rémunérée par les labos pendant 14 ans, ne plaident pas en faveur d'une réelle volonté d’œuvrer pour le bien commun mais plutôt pour des intérêts particuliers.

Si on avait voulu accroître la défiance déjà considérable de la population après les scandales sanitaires liée à la campagne vaccinale contre l’hépatite B qui a fait plus d’un millier de cas de scléroses en plaques, de maladies de Guillain-Barré, et d’autres affections auto-immunes, et celui du vaccin contre la grippe H1N1 (94 millions de doses d’un vaccin expérimental commandés au prix fort; près de 2,2 milliards d’euros payés sur les deniers publics), on ne s'y serait pas pris autrement.

23 août 2018 à 18:21:38
Réponse #91

Hurgoz


Yo,

Alors, c'est pas comme si ces arguments tournaient en boucles, donc ça ne va pas être super compliqué.

Ce brave homme:
Citer
Voici d'autres intervenants dont c'est le métier : Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS
http://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/vaccins-et-autisme-les-faits-parfois-simposent

Citer
Tout est fait pour masquer la réalité des faits ; ce serait une réalité tragique et presque impossible à accepter. Certes, c’est difficile à étudier et beaucoup se découragent, faute d’un accès libre aux données disponibles et aussi faute d’une réelle volonté d’éclaircir cette question cruciale en médecine.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/vaccins-et-autisme-l-histoire-d-une-fraude-scientifique_2299629.html

Je rappel que Wakefield, d'où est parti l'affaire à falcifié ces résultats. Ce n'est même pas une interprétation, c'est carrément mettre un chiffre à la place d'un autre. Et ce qu'on a découvert après, c'est que ce bon chercheur allait ouvrir une entreprise pour vendre des tests de dépistage de l'autisme.

Ensuite, si on prend son point 2 "2- vaccins et autisme est une question très difficile parce que presque tous les vaccins sont suspects.  Si on a beaucoup parlé du rôle possible des vaccins contre la rougeole (ROR), les vaccins contenant du mercure et ceux contenant de l’aluminium sont aussi suspects."

Quel aluminium? Se sont des sels d'aluminium qui sont utilisés.

Enfin, et je m'arrêterais sur ce dernier point, pour ce qui est de cette grossièreté, mais se cher Dr.Michel de Lorgeril site un article du JAMA que je suis biensûr allé cherché, et je reprendrais donc leur propos (ne t'en plaint pas, c'est toi qui l'a cité):

https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/2587559


A consulter également sur Internet, les vidéos du Professeur Joyeux qui lui ont valu une radiation l'an passé puis une réintégration dans la foulée. Il s'agissait de faire comprendre aux médecins qu'ils risquaient gros à vouloir s'opposer aux intérêts financiers de "Big Pharma".

Mais heureusement qu'il a été radié: le mec est médecin, il écrit un lettre ouverte au ministre de la santé et ne sait même pas ce qu'est une couverture vaccinale...et s'il a été radié, c'est pour mise en danger d'autruit. (mais ne t'inquiète pas, ces séminaires et ces bouquins lui rapportent de quoi vivre tranquillement....heureusement qu'il a les vaccins!)

Comme je le disait donc, j'ai eu la politesse de lire ce que tu as posté et les liens que tu as envoyé. Fais en de même.

Bonne soirée

Hugo
« Modifié: 23 août 2018 à 18:33:39 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 août 2018 à 18:33:33
Réponse #92

Van


Quel aluminium? Se sont des sels d'aluminium qui sont utilisés.

Réputés pour être extrêmement bons pour la santé, c'est connu  ::)
Désolé, mais comme tu t'es mis en mode mauvaise foi, je ne poursuivrai pas ces échanges avec toi.

23 août 2018 à 18:35:43
Réponse #93

Hurgoz


Réputés pour être extrêmement bons pour la santé, c'est connu  ::)
Désolé, mais comme tu t'es mis en mode mauvaise foi, je ne poursuivrai pas ces échanges avec toi.

Avec plaisir. Quand on en est à ce niveau - confondre Al2Cl(OH)5 et Al - ben....il n'y a plus rien à dire....
« Modifié: 23 août 2018 à 18:42:40 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

23 août 2018 à 18:56:20
Réponse #94

Panz


Un jour ou vous irez chez le médecin pour une piqûre de rappel du tétanos (ou autre) ou que vous allez vous faire vaccinez , dit lui (au médecin) si il m'arrive quelque chose suite a cette piquouse vous en ete responsable , et faite lui signer un papelard comme quoi il est responsable .
Et ben bonne chance si vous en trouvez un qui accepte de signer .
Mon avis (a deux balles, peu être.)   

Si toutefois ce genre complication arrivait, ton médecin, sans ne t'avoir rien signé serait certainement inquiété ...

Donc bon... Le papier, la signature toussaaa...  ::)

A plus.

PS: C'est pas pour backer spécialement Hurgoz, mais y'a 10 piges, David disait ça :


Donc maintenant, si vous ne relevez pas le niveau du débat en analysant dans le détail -- et avec de vrais arguments -- le rapport risque/bénéfice de chaque vaccin au cas par cas, au lieu de parler de la vaccination en tant qu'entité métaphysique floue, je vais ne prendre un pour taper sur l'autre.  Oki ? ;)

David

Je pense que cela s'applique encore aujourd'hui, et qu'avant de crier au complot-pharma, il serait bon de vérifier sources et arguments.
Pas que je sois pour ou contre mais, grand lecteur (+ que participant) de ce forum, j'aime bien quand les arguments sont fondés et que chacun lit (minimum) les infos de l'autre...
Sinon ça sert bien à rien de débattre

A plus.



"Les cons ça ose tout c'est même a ça qu'on les reconnait"
Michel Audiard

23 août 2018 à 19:12:35
Réponse #95

Van


Avec plaisir. Quand on en est à ce niveau - confondre Al2Cl(OH)5 et Al - ben....il n'y a plus rien à dire....

[modération]

Peut-être à une prochaine fois dans un autre sujet sur un mode plus constructif.

« Modifié: 23 août 2018 à 19:40:49 par guillaume »

23 août 2018 à 19:58:34
Réponse #96

Personne(T.H)


Ok moi je me tait c'est pas mon domaine , je suis pas qualifier pour suivre.
Desoler pour le bruit plus haut .
c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air cons...

Un con qui marche ira toujours plus loin qu’un intellectuel assis.

23 août 2018 à 20:46:08
Réponse #97

fan


Je suis médecin généraliste. Notre responsabilité professionnelle est engagée pour tous nos actes (ou nos absences d'actes), y compris les vaccinations. C'est comme si on signait à chaque acte (ou abstention):  "je suis responsable des conséquences de cet acte (ou de cette absence d'acte)".

Par exemple en cas de refus d'un vaccin recommandé ou obligatoire, il est prudent de noter dans le dossier du patient que le vaccin a été refusé malgré les arguments produits.

En sens inverse: on pourrait imaginer une société qui ferait signer au patient un engagement à ne pas être couvert par l'assurance santé et à payer de sa poche en cas de complications liées à la maladie en l'absence de vaccination...
une méningite et ses séquelles neurologiques, une épiglottite suivie d'un arrêt respiratoire avec séquelles de coma post anoxique, une encéphalite rougeoleuse, une hépatite fulminante, une cirrhose hépatique, un cancer du foie, une rubéole congénitale ( malformations du nouveau-né)....etc

Les complications des vaccinations et les complications des absences de vaccinations sont actuellement prises en charge par la sécurité sociale.

Une pomme par jour éloigne le médecin...à condition de bien viser!

23 août 2018 à 23:22:08
Réponse #98

tarsonis


Hello,
la vaccination représente un sujet ultra-complexe qu'il est impossible de réduire à un schéma binaire.

Pour reprendre l'exemple pré-cité, on ne pourrait résumer en quelques phrases un sujet aussi riche que les antibiotiques.

Le problème ici est que cela touche beaucoup d'aspects différents. Par exemple, le passage aux 11 vaccins obligatoires s'est fait un peu dans la douleur avec un discours infantilisant. Lors de la grande concertation organisée par la ministre de la santé, le jury citoyen n'a pas relevé d'intérêt à l'extension de l'obligation, tandis que le jury de professionnels s'est déclaré défavorable.
La ministre a trahi les deux jurys en poussant à l'extension.

Je renvoie à l'excellente chronique du Dr Dupagne sur France Inter à ce sujet
https://www.franceinter.fr/emissions/sante-polemique/sante-polemique-22-juin-2017
Du coup, cela laisse la place à toutes sortes de propos réducteurs qui mélangent un peu tout et donnent du grain à moudre aux visions binaires...

Tous les vaccins sont-ils protecteurs ? Et sont-ils tous nécessaires et sans risques ?
Il faudrait ouvrir un sujet par vaccin et argumenter à coups d'études méta (Jama, Pubmed & co).

En France, depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccins sont obligatoires pour les enfants.
En Allemagne, Autriche, Grande-Bretagne, Suède, Finlande, Espagne, Pays-Bas, Danemark, Irlande, etc., aucun vaccin n'est obligatoire.
En Europe, 16 pays n'ont aucune obligation de vaccination.

C'est un tout petit peu malhonnête de présenter les choses sous cette forme car plusieurs des pays que tu cites peuvent avoir une meilleure couverture vaccinale que la France, donc vaccinent plus que nous.


Le souci que l'on a de notre côté est : comment recouvrer une bonne couverture ?
Malheureusement c'est passé par l'obligation, qui ne fait que renforcer la défiance des français, peu importe la quantité de preuves et d'arguments que tu leur apportes.

A chaque fois que j'ai argumenté "vaccin" IRL, c'était avec quelqu'un qui n'avait pas pris la peine de lire sérieusement les études, et qui s'était contenté de reprendre en boucle les arguments usuels qui netiennent pas longtemps à l'analyse critique. C'est la loi de Brandolini...
https://www.echosciences-grenoble.fr/communautes/atout-cerveau/articles/la-loi-de-brandolini-ou-le-principe-d-asymetrie-du-baratin-un-defi-pour-les-scientifiques

S'agissant de la rougeole, l'OMS affirme que ce n’est pas la vaccination de masse qui a éradiqué cette maladie, mais des mesures d’hygiène. Le rapport de l’OMS de 32 pages disponible ici :
http://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/39258/a41464_fre.pdf;jsessionid=F3E202E42312E6601493A54DC2949623?sequence=1
Pour une maladie à prévention vaccinale qui tue encore 90000 personnes par an (principalement de jeunes enfants), je serais vraiment surpris que l'OMS écrive une telle chose...surtout que le document que tu sources parle de la variole....

Ce que je lis sur le site de l'OMS, c'est plutôt le contraire :
http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/measles

Citer
Avant que la vaccination ne soit introduite en 1963 et qu'elle ne se généralise, on enregistrait tous les 2/3 ans d'importantes épidémies qui pouvaient causer environ 2,6 millions de décès par an.
Entre 2000 et 2016, on estime que la vaccination antirougeoleuse a évité 20,4 millions de décès, faisant de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique.
A moins que tu n'aies une explication, tu es en train de mentir de manière assez flagrante.
« Modifié: 23 août 2018 à 23:28:50 par tarsonis »

24 août 2018 à 00:32:29
Réponse #99

Hurgoz


Yo

Le problème ici est que cela touche beaucoup d'aspects différents. Par exemple, le passage aux 11 vaccins obligatoires s'est fait un peu dans la douleur avec un discours infantilisant. Lors de la grande concertation organisée par la ministre de la santé, le jury citoyen n'a pas relevé d'intérêt à l'extension de l'obligation, tandis que le jury de professionnels s'est déclaré défavorable.
La ministre a trahi les deux jurys en poussant à l'extension.

Je renvoie à l'excellente chronique du Dr Dupagne sur France Inter à ce sujet
https://www.franceinter.fr/emissions/sante-polemique/sante-polemique-22-juin-2017
Du coup, cela laisse la place à toutes sortes de propos réducteurs qui mélangent un peu tout et donnent du grain à moudre aux visions binaires...

J'avais lu le rapport de cette concertation et, en effet, ce qu'il en ressortait en premier était une comm désastreuse des pouvoirs publics (compliquée en plus par des conflits d'intérets).

Si on reprend, par exemple, le cas du vaccin contre H1N1 en 2009-2010, on est réellement dans ce pb de communication à la population (là aussi, rendu plus difficile encore par les mandat précédent de la ministre de la santé de l'époque). Hors, si on avait rien fait, et qu'il y avait eu épidémie, on aurait accusé les pouvoirs publiques de n'avoir rien fait, et si on avait acheté des doses, et qu'il n'y avait rien eu, on aurait accusé le gvt de vouloir enrichir big pharma...et lorsqu'en 2010, d'un coup on achète plus les doses, cela donne du grain à moudre aux conspi qui y voyent la confirmation que c'était bien pour enrichir les labos (pour la vaccination contre l'Hépatite B, cela avait été la même chose).

En bref, rien n'est fait en amont pour permettre la compréhension du truc et on s'étonne qu'il y ait des levées de bouclier.

Citer
Ce que je lis sur le site de l'OMS, c'est plutôt le contraire :
http://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/measles
A moins que tu n'aies une explication, tu es en train de mentir de manière assez flagrante.

L'explication est assez simple: l'article utilisé pour le propos date de 1979 (paru en 1980).  ::)


Tcho
« Modifié: 24 août 2018 à 01:02:10 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité