Nos Partenaires

Auteur Sujet: UNe réflection à propos du matos.  (Lu 5649 fois)

27 mai 2008 à 16:21:09
Réponse #25

DavidManise


C'est pour les cas comme toi qu'on a prévu la décharge de responsabilité qui va bien ;D

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 mai 2008 à 20:25:29
Réponse #26

kartoffel


L'idée général du post d'Emmuel c'est que l'on sort son matos et non plus le bonhomme ?.

Non je crois qu'Emmuel voulait parler d'autre chose de bien plus profond, mais on est tous partis dans tous les sens pour dire ce qui nous passait par la tête.

Si j'ai bien compris Emmuel, je crois qu'il parle de la quête du matos ultime, de celui qui fera tout pour toi, qui te protègera de toutes les situations, du retour à l'utérus en fait  ;D C'est ça, LE fantasme matos ;)



je me prend peut-être la tête pour rien en fait.
Je te vois en train de dire ça en rigolant, j'entends le ton, et ça me rappelle pourquoi je t'adore  ;D
« Modifié: 27 mai 2008 à 20:42:31 par kartoffel »

30 mai 2008 à 22:49:12
Réponse #27

Nävis


Ce weekend on était en stage avancé (sous la pluie histoire de changer), et j'ai survécu avec une veste imper-respirante de chez D4, le modèle de base à style 15 euros, je sais plus...  Taille 3XL et capuche style S (mais ça recouvre l'endroit où j'ai le crâne dégarni donc ça va)...  un shemagh à 3 euros, un poncho... 

Ouais, mais on t'a fait un super feu pour te réchauffer! 8)

... je pose toujours la même question : "Et c'était cool ?  Tu t'es amusé ?"...

Ouiiiiii! :lol:  :lol:

30 mai 2008 à 23:06:48
Réponse #28

lepapat


Donc David, si je comprend bien, quand je vais arrivé à ton stage en jean, t-shirt, codasse de sécu et peut etre si il fait froid, ma vieille capote, de 14 - 18, de l' armée Belge, je ne risque pas de me faire eng*ullé  ;D
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


01 juin 2008 à 03:19:26
Réponse #29

François


Non je crois qu'Emmuel voulait parler d'autre chose de bien plus profond, mais on est tous partis dans tous les sens pour dire ce qui nous passait par la tête.

J'avais moi aussi zappé le coté "matos barrière entre nous et la nature".
J'ai eu fait dans le passé quelques expériences du style homme nature se fondant dans la nature ... avec pour conclusion qu'on est des animaux tropicaux et que même en climat tempéré à la belle saison, une bonne couverture et une bâche plastique sont les meilleurs amis de l'homme :)
Pour être un peu moins matérialiste, ce qui devient évident après quelques heures à se cailler sous une pluie glaciale ou à cuire sous le soleil, c'est qu'on n'est pas uniquement deux pieds et deux jambes, on est aussi un cerveau et deux mains. Et inévitablement on en vient à se fabriquer un abri, et un abri portable pour se déplacer, et de là à se faire un chapeau et un poncho en feuilles et branchages ... la course à l'armement est lancée :)
C'est par contre une expérience fort instructive. S'il n'est pas toujours possible de la faire pour cause de tabous culturels et sociaux, cela vaut la peine de la faire virtuellement. S'imaginer partir en rando à poil, et voir ce qui va vraiment manquer. On se rend compte qu'il faut finalement peu de chose pour être heureux.
A partir de là, on peut se balader des mois avec très peu d'équipement low-cost low-tech. A condition d'accepter les contraintes d'itinéraire et de météo qui vont avec. Si on veut passer un col, même en été, il faudra compléter l'équipement. Et un peu de high-tech peut à la fois soulager le dos d'un poids trop important et apporter une meilleure protection. De même carte et boussole, voire GPS, permettent d'aller plus loin, plus vite. Et un GSM apporte une sécurité accrue. Etc ...
Mais chaque équipement accroit la distance avec l'environnement proche et apporte avec lui son lot de contraintes, et pas seulement au niveau du porte-monnaie. D'où l'importance de ne rien trimbaler qui ne soit clairement utile.
« Modifié: 01 juin 2008 à 04:29:11 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité