Nos Partenaires

Auteur Sujet: grille d'analyse des moyens de défense  (Lu 11455 fois)

18 mai 2008 à 20:18:53
Lu 11455 fois

Patrick


Je cherchais un moyen simple d'analyser la pertinence de l'emploi de tel ou tel moyen de défense, alors j'ai créé cette grille avec des critères :

  • efficacité à l'impact (capacité à affecter le fonctionnement de l'opposant)
  • discrétion du port (permettre l'effet de surprise)
  • accessibilité et facilité de déploiement (si on ne peut déployer rapidement un moyen efficace cela n'a pas d'intéret
  • réversibilité (les dommages causés seront ils réversibles ou pas)
  • légalité du port

J'ai affecté à ces critères des coefficients d'importance (selon moi)

Le tout permet à partir d'un tableur d'obtenir un classement, qui demeure certe très subjectif d'une personne à l'autres.

Mais chacun peut se créer sa propre grille avec d'autres critères et d'autres coefficients.



La formule à appliquer dans les cellules pour le total : =(B2*4)+(C2*4)+(D2*4)+(E2*3)+(F2*2)+(G2*3)
« Modifié: 18 mai 2008 à 20:53:35 par Patrick »

18 mai 2008 à 20:28:56
Réponse #1

Roumieu


 Qu'est ce que la versatilité ?

18 mai 2008 à 21:03:18
Réponse #2

philoublade


salut pat
super analyse tres technique et pragmatique.
que penses tu du collier de frappe fp?
Je suppose qu on ne parle que de slasch et donc de chair déchirée?
Quels peuvent etre les effets sur une mainY a t il un risque de fracture?
Je n ai jamais eu cet objet en main ,mais je l envisage comme edc ,hésitant avec le sap?
qu en penses tu?
cordialement philippe

18 mai 2008 à 22:27:55
Réponse #3

Patrick


salut pat
super analyse tres technique et pragmatique.
que penses tu du collier de frappe fp?
Je suppose qu on ne parle que de slasch et donc de chair déchirée?
Quels peuvent etre les effets sur une mainY a t il un risque de fracture?
Je n ai jamais eu cet objet en main ,mais je l envisage comme edc ,hésitant avec le sap?
qu en penses tu?
cordialement philippe
En fait, je rengerais le collier FP avec le monkey fist. En effet, le lest en bout de collier permet de générer des traumatisme comme la boule du monkey fist et la partie collier est assez similiare à ce que ferait les clés à l'autre bout du monkey porte clés.

18 mai 2008 à 22:58:14
Réponse #4

Patrick


Merci beaucoup  :doubleup:

J'en ai profité pour rajouter le porte monnaie et le collier FP.


18 mai 2008 à 23:15:10
Réponse #5

Schlomo


Vraiment utile cette grille, elle permet  un tant soit peu   de pondérer le  rapport  affectif ou en tout cas subjectif  que l'on peut avoir avoir avec certains de ces outils : "j'utilise  ceci parceque c'est "beau", machin l'a recommandé etc...

Par contre ne serait il pas judicieux de rajouter un critère type " facilité" d'emploi ou prérequis avant uitlisation, car tous ces objets ne sont pas utilisable avec le même niveau de compétence.

Par exemple je ne pense pas que le Travel Wrench puisse s'utiliser de manière instinctive, de même combien d'utilisateur de spray se sont retrouvé piégés en n'ayant pas pris connaissance des conditions d'utilisation, alors que le journal serrré peut être plus accessible sans préparation ( au niveau de l'emploi de l'objet,  pour ce qui est de la préparation psy. c'est autre chose...)

CDT
« Modifié: 19 mai 2008 à 09:28:46 par Schlomo »

18 mai 2008 à 23:49:50
Réponse #6

philoublade


exellent tableau tres complet .

Ça va pouvoir répondre à un tas de questions qu on ose pas toujours poser de peur d etre pris pour des paranos.

Merci pat pour ton ouvrage REPERES et ta rapidité a me l avoir envoyé,je vais demander a un ami de me l imprimer ne pouvant pas le faire là ou je suis  ;)

cordialement philippe

19 mai 2008 à 00:55:06
Réponse #7

pan48


Mais c'est quoi cette ouvrage je le guette sur le CEETS et il est déjà dispo,je comprend plus rien moi :huh:.
Patrick si tu as de la bonne lecture sache que je suis vraiment preneur ;).


19 mai 2008 à 00:56:47
Réponse #8

pan48


J'oubliais,merci pour ta grille et tes bonnes infos en général :up:.

19 mai 2008 à 11:30:45
Réponse #9

Eric Lem


Par contre ne serait il pas judicieux de rajouter un critère type " facilité" d'emploi ou prérequis avant uitlisation, car tous ces objets ne sont pas utilisable avec le même niveau de compétence.

Excellente remarque...

Le problème avec une bonne idée (comme celle du tableau, chapeau mon Pat'), c'est qu'on ne sait jamais comment elle va être appliquée.
Connaissant Pat', je suis certain qu'il part du principe que l'utilisateur à une expérience et un entrainement avec chacune des armes qu'il intègre dans son tableau...

Malheureusement, l'expérience m'a appris que dès qu'on parle "outils", on se lance souvent dans une analyse critique du matos (et en ce point le tableau de Pat' est, je le répète, une excellente idée), mais beaucoup plus rarement de notre propre capacité à le mettre en oeuvre efficacement...
Or, c'est CA qui importe...

Sans tenir compte de ce paramètre, il est vite fait de tomber dans une "course à l'armement" aussi inutile que dangereuse au inal (porter une amre qu'on est pas EFFECTIVEMENT capable d'utiliser, c'est faire pire que mieux)

MINDSET
SKILLS
KIT

Dans l'immense majorité des cas, c'est sur les deux premiers points qu'il faudra travailler avant de rajouter une arme dans le mix...

Peace,

Eric.
*********************************
"...everyone's got their path brother.... choose wisely." - R. Dimitri
"La "baffe de gitan" j'imagine la grosse baffe de cow boy : c'est un moyen de dialogue qui peut permettre la syntonisation." - Kilbith


http://www.acdsbelgium.org/

19 mai 2008 à 12:14:12
Réponse #10

Pics (Vincent.D)


Super boulot la grille....

Mais justement,il y a un truc que je ne comprend pas  :-[

C'est sûrement du à la remarque ci dessous,mais je me permet de te poser la question quand même..


Connaissant Pat', je suis certain qu'il part du principe que l'utilisateur à une expérience et un entrainement avec chacune des armes qu'il intègre dans son tableau...

 .........mais beaucoup plus rarement de notre propre capacité à le mettre en oeuvre efficacement...


Tu places le couteau fixe à 2 dans l'efficacité à l'impact et l'aiguille à cheveu ou le stylo à 4... J'ai du mal à suivre ton raisonnement sur ce coup là...
merci
@++
KISS

19 mai 2008 à 13:42:35
Réponse #11

Patrick


Tu places le couteau fixe à 2 dans l'efficacité à l'impact et l'aiguille à cheveu ou le stylo à 4... J'ai du mal à suivre ton raisonnement sur ce coup là...
LDésolé d'être gore mais le couteau rentre plus facilement et donc avec moins de douleur et d'effet ressentit immédiatement par l'opposant. Le pic et encore plus le stylo font l'inverse et sont, par contre, inversement plus réversibles.

Par contre, les gars cette grille, comme je le disais est un outil, pas le 11ème commandement gravé dans le marbre et fait une large part à la subjectivité de celui qui la renseigne.

19 mai 2008 à 14:06:01
Réponse #12

Pics (Vincent.D)


LDésolé d'être gore mais le couteau rentre plus facilement et donc avec moins de douleur et d'effet ressentit immédiatement par l'opposant. Le pic et encore plus le stylo font l'inverse et sont, par contre, inversement plus réversibles.

Vu comme ça,c'est logique...
Merci pour l'explication.
@++
KISS

19 mai 2008 à 18:09:24
Réponse #13

Jacques


Qu'est ce que la versatilité ?

A vérifier par ceux qui ont un dico sous la main, mais il me semble bien que c'est un new-barbarisme.

Je crois que cela désignait originellement l'inconstance d'une personne, le manque de fiabilité.

Maintenant c'est employé pour : polyvalence

19 mai 2008 à 18:31:24
Réponse #14

emmuel


Salut Patrick !

Si je peux me permettre une reflexion bien que n'ayant aucune expérience, donc basée de de la supposition totale : tu mets 4 en déploiement du stylo, au même titre que la cane que es déjà censé avoir en main alors qu'on ne se ballade pas spontanément avec un stylo sorti.
Le journal roulé serré idem, je suis censé l'avoir en main mais je comprend que le coté : "ça peut se dérouler" ou : j'ai besoin d'y glisser un élastique le fasse baisser d'un point.
Le porte monnaie est à un niveau 3. Il est concevable qu'il soit plus difficile à déployer que le stylo. En revanche selon la loi des probabilités, il y a de fortes chances pour que le coté non-incongru du fait de sortir son porte monnaie (cas de racket ou scenario de "j'achète ma tranquilité") ne permette de le sortir plus calement pour déploiment brutal que le stylo…

Voili voilou…


19 mai 2008 à 18:57:56
Réponse #15

Patrick


Salut Patrick !

Si je peux me permettre une reflexion bien que n'ayant aucune expérience, donc basée de de la supposition totale : tu mets 4 en déploiement du stylo, au même titre que la cane que es déjà censé avoir en main alors qu'on ne se ballade pas spontanément avec un stylo sorti.
Le journal roulé serré idem, je suis censé l'avoir en main mais je comprend que le coté : "ça peut se dérouler" ou : j'ai besoin d'y glisser un élastique le fasse baisser d'un point.
Le porte monnaie est à un niveau 3. Il est concevable qu'il soit plus difficile à déployer que le stylo. En revanche selon la loi des probabilités, il y a de fortes chances pour que le coté non-incongru du fait de sortir son porte monnaie (cas de racket ou scenario de "j'achète ma tranquilité") ne permette de le sortir plus calement pour déploiment brutal que le stylo…

Voili voilou…


Je comprends ton souci, Julien et comme le disait fort judicieusement Lem la manière dont tu remplis la grille est fortement lié à la façon de fonctionner.

Si tu prends le journal et le stylo que tu cites.

Le journal :
si tu parts du pré supposé que le journal est déroulé dans ton sac à dos et que l'élastique est au fond de ta poche, tu vas noter une accessibilité/déploiement de 1. S'il est déjà dans ta main avec l'élastique autour roulé serré, ce sera 4. S'il est roulé serré avec son élastique dans une poche ce sera trois, dans la sacoche, deux etc...

Le stylo
Je tiens la canne toujours à la main, certes mais il n'est pas sur que j'aurais forcément l'amplitude et la place de pouvoir la déployer pleinement et mes stylos sont toujours disposés à des endroits immédiatement accessibles et je drille leur déploiement, même en Extrema Close Quarter Combat. Idem pour la personne qui systématiquement met la main sur une clé dès qu'elle sort de sa voiture pour rejoindre son domicile.

C'est pour cela que cette grille il faut la remplir soi-même en fonction de son degré de préparation et qu'elle constitue alors un choix des moyens qui vont compléter le plus important : un cerveau pour analyser et une détermination à ne pas subir l'inadmissible.

Le reste est bien moins important.

19 mai 2008 à 19:36:19
Réponse #16

Patrick


Mise à jour suite à la remarque judicieuse de Schlomo  :up:



J'arrive pas à obtenir une définition correcte  >:(
« Modifié: 20 mai 2008 à 00:24:05 par Patrick »

19 mai 2008 à 23:34:44
Réponse #17

crotale


@ Pat,

Ton outil tactico-pédagogique est un exemple de perspicacité et de bon sens :up:

On reconnait la touche du chercheur et de du transmetteur qui permet au néophyte de trés rapidement se faire une idée précise quand à l'adoption d'un moyen de défense, improvisé ou non.

Les niveaux de recommandations sont on ne peut plus explicites et ajustés !

Bravo :akhbar:

http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

20 mai 2008 à 18:11:11
Réponse #18

Jacques


Le pic qui fait plus mal que la lame ?

Si vous en êtes sûr pourquoi pas.

La pose de drains thoraciques n'est certes pas une totale rigolade malgré l'anesthésie locale. Quoique ce soit à nuancer par le fait qu'il y a un paquet vasculo-nerveux à prox.

Bref, je n'en sais rien et je suis curieux d'entendre vos arguments, et, je ne l'espère pas pour vous, vos expériences.

Sinon, pour le principe de la grille qui ramène a un peu plus de raison ce qui est de l'ordre de l'affectif, c'est bien vu. Merci Patrick.

Tout en lui laissant une chti'te part tout de même ... parce qu'il y a des moments où on peut avoir besoin de réconfort, lol.

En plus, il y a un truc rigolo, c'est de virer certaines colonnes selon certains contextes envisagés.

piedsnus...
merci pour confirmation.
Versatile pris dans le sens de polyvalent c'est bien une altération de notre langue, une non-traduction  qui supprime le mot "polyvalent" et pervertit le mot "versatile". But au train où go the things, why not speaking english ? writed in sms style.

Jacques, qui comme modl et d'autres a du mal avec l'outremanchien, même mal déguisé. Surtout when le terme appropriate existe (ait) en french.

20 mai 2008 à 20:05:10
Réponse #19

Patrick


Le pic qui fait plus mal que la lame ? Si vous en êtes sûr pourquoi pas.Bref, je n'en sais rien et je suis curieux d'entendre vos arguments, et, je ne l'espère pas pour vous, vos expériences.
J'ai été slashé, deux fois et je n'ai absolument rien sentis sur l'instant. J'ai assisté au boulot à des stabs façon machine à coudre et vu les gonzes touchés continuer. David ici présent à été planté plusieurs fois et n'a pas arrêté le combat.

J'ai par contre pris un coup de crayon pointu sous le nez et j'ai cru que j'allais m'évanouir idem pour un bout de ferraille accidentellement mal placé sur ma route.

Planté aussi acidentellement un camarade d'entraînement avec 5 cm de Kabar dans le bras et c'est la vue du sang qui la fait paniquer pas la douleur.

Pas de vérité balistique au delà de celle que j'ai ressentit "in situ" et d'autres témoignages de personnes suffisemment fiables.

Bien évidemment, il est évident que la coupe de tendons empêchera immédiatement le fonctionnement mécanique.

20 mai 2008 à 22:18:37
Réponse #20

philoublade


bonjour
perso j ai qu une petite expérience du combat réel,
et un outil d impact a eu de l effet:

Baton asp ,sur le coude d un individu me chargant:hors combat:il est parti.
Un low kick et un coup de poing avec gant lesté:hors combat ,individu au sol.
Ce qui semble rejoindre le sap (fred perrin) ou le porte respect ou la canne.
Je le redis, mais cette analyse est trés riche d enseignement,encore bravo.

quand aux armes blanche je n ai aucune expérience (moi tenent le manche) ;)

le koppo stick a l air trés interéssant en terme d impact aussi!
cordialement philippe

21 mai 2008 à 03:38:30
Réponse #21

Crocuta crocuta


Pour corroborer, si besoin est  ;), les propos de Pat, je peux te confirmer que sous stress "équivalent", on couine bien plus pour un coup de bâton de colle UHU stick (ça a l'air si con comme ça  ^-^) dans la pommette que pour un coup de surin en slash.
Comme ça été déjà dit et démontré moultes fois, le pouvoir stoppant d'une lame pendant un combat où chacun est à fond d'adrénaline est proche de zéro, sauf à sectionner les tendons ou à frapper des points vitaux, mais déjà faut pouvoir les atteindre, et puis niveau réversibilité, c'est plutôt moyen ::)
Voici Gali l'alligator, Il arrive, il sème la mort
Éventre les zoisillons, tortureu les papillons
Voici Gali l'alligator, les lapins, il les dévore,
Véritable psychopathe, il leur arrache toutes les pattes !

21 mai 2008 à 19:02:51
Réponse #22

Jacques


Bien lu. Merci pour commentaires d'expériences.

Sans avoir de cartes d'abonnement aux urges comme vous, je suis bien d'accord que les percussions avec objets contondants sont plus douloureuses que les coups de taille (objets tranchants donc). Constaté à mon niveau d'expérience très élémentaire.

Pour ce qui est de la sensibilité sous le nez, constaté aussi.

Je reste attentif pour expériences avec trucs pointus vs trucs coupants.

21 mai 2008 à 19:54:17
Réponse #23

Kilbith


Bonsoir Patrick,

Ou placerais-tu, dans ton tableau, les chaussures  respectant la norme "EN 345 SX" ?
http://www.chaussures-de-securite.fr/norme-en-345-s1-pm~84.htm







 ;)

Article sur la Sd avec les instruments du quotidien disponibles en 1900 : http://ejmas.com/jnc/jncart_vigny_0500.htm

« Modifié: 21 mai 2008 à 20:21:25 par Did »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

21 mai 2008 à 20:29:17
Réponse #24

Patrick


Deuxième ex aequo avec le stylo  :) avec 83 points (premier la flahlight avec 85)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité