Nos Partenaires

Auteur Sujet: Bâtonner avec un pliant  (Lu 5538 fois)

15 mai 2008 à 16:07:19
Lu 5538 fois

kartoffel


Salut :)

Allant à l'encontre de mon attitude jusque lors, pour plein de raisons compliquées j'ai fini par craquer et je m'offre mon premier pliant de grand luxe, un Griptilian standard, merci à e-bay (60 euro neuf port compris) et à celui qui m'a fait vaincre mes réticences ;)
Une des premières missions de ce couteau sera de me servir durant quelques semaines de vagabondages mixte urbain/nature avec un matos très compact et léger (discretion et mobilité maximale de toutes les manières possibles !).

Possible, pas obligé, que je sois amené à allumer un feu sous la pluie, on ne sait jamais, parfois c'est la dernière chose qu'on arrive à faire pour se sécher et préserver un peu de confort. Le bâtonnage pour fendre est pour moi un quasi incontournable de l'allumage de feu sous la pluie, pour récupérer le bois sec enveloppé dans le bois humide. Je me demandais dans quelle mesure c'est faisable avec des pliants.

Les stages auxquels j'assiste maintenant assez régulièrement m'ont permis de voir pas mal de matos différent et ce qui peut arriver avec, et j'ai vu une petite brochette de couteaux se casser au moment de bâtonner. Soit des pliants qui lâchent au niveau du verrou ou plus rarement du pivot (ce sont les axes qui se cisaillent), soit des fixes qui se cassent lorsque la jonction entre la lame et la soie comporte des angles vifs.

D'un autre côté j'ai aussi lu ce que disait Camp, qui disait pouvoir bâtonner avec un Griptilian justement.

Je me demandais si par expérience on pouvait dire que certaines façons de bâtonner épargnaient plus facilement les pliants, si certains montages étaient par nature plus résistants (puisque ce sont les axes qui lâchent, ça doit pas mal dépendre du matériau de l'axe, de son diamètre, et de son montage sur le manche) ? Ou bien n'y a-t-il aucun secret et faut-il juste se contenter de déployer des trésors de délicatesse ?

15 mai 2008 à 16:21:50
Réponse #1

piedsnussurlaterresacrée


salut karto
je n'ai pas de griptilian mais un opinel basic n°7 et je batone rarement avec mais ça m'arrive de temps en temps. trés simple j'y vait en douceur en tapant plus vers la pointe, ensuite j'enléve le coutal et tourne la buche (de 180°) je replace le couteax dans la fente et a nouveau je batone doucement et ainsi de suite !!
bref en ce qui me concerne doucement et en deux temp !

15 mai 2008 à 16:45:54
Réponse #2

Pics (Vincent.D)


Salut..
Et surtout ne pas utiliser le"blocage de lame" pendant que tu bâtonnes.. Mais ça tu le sais déja ;)
@++

Do More With Less & K.I.S.S.

15 mai 2008 à 16:54:02
Réponse #3

kartoffel


Et surtout ne pas utiliser le"blocage de lame" pendant que tu bâtonnes.. Mais ça tu le sais déja ;)

Bin non je ne le sais pas. Je vois bien que ça va épargner le verrou, mais alors comment tu tiens ton couteau ? Avec le manche plié et la lame dans le bois, et tu tapes comme d'habitude sur la pointe de la lame ? Si c'est comme je le visualise, ça craint un peu du boudin pour les doigts qui tiennent le manche ça non ?

salut karto
trés simple j'y vait en douceur en tapant plus vers la pointe, ensuite j'enléve le coutal et tourne la buche (de 180°) je replace le couteax dans la fente et a nouveau je batone doucement et ainsi de suite !!
Si tu retournes la bûchette, ça veut dire que tu ne tiens pas le couteau à l'horizontale dessus, si ? J'avoue que je ne comprends pas très bien pourquoi tu retournes, mais y'a un truc qui doit m'échapper.

15 mai 2008 à 17:02:26
Réponse #4

piedsnussurlaterresacrée


si si le couteaux est presque horizontale ! seulement c'est le devant de la lame qui travail il ya trés peut d'effort sur le manche, donc la pointe descend au fur et a mesure que tu batonne.
ensuite je tourne la buche et je recommence
tu veut une photo ou deux ?

15 mai 2008 à 17:08:36
Réponse #5

Pics (Vincent.D)


Rien ne t'empêche de débrayer le blocage uniquement quand ta lame a bien mordu dans le bois.(et y aller mollo jusque là)
C'est vraiment au moment du contact bâton percuteur/lame que ça craint pour ton système de blocage. Si tu dois remettre dans l'axe ton couteau à un moment où un autre tu relâches le système de blocage et tu pousses sur le manche en sécurité.
Et t'as complètement raison,faut virer ses doigts su les cotés du manche au cas où... :o
Grrrrr, c'est difficile à expliquer et si facile à montrer....

Mais bon t'as choisi la Rolls quand même... C'est du solide..
@++

Do More With Less & K.I.S.S.

15 mai 2008 à 17:13:50
Réponse #6

DavidManise


Salut !

Ben euh...  j'ai pété un griptilian en bâtonnant DOUCEMENT dessus...  bon tu connais mes "doucement" hein...  ;)  Maiis dans l'urgence en frissonnant, avec le bâton un poil trop gros que tu trouveras à ce moment là...  mais pour lequel tu te diras "ouarf ça va aller"...  ben euh...

Un Mora tout con c'est pas bien plus lourd qu'un griptilian si ? ;)

Ciao ;)

David

P.S.: il a pété au niveau du pivot...  et le stagiaire propriétaire du surin a eu droit à une réduction pour son stage du coup ;D
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

15 mai 2008 à 17:24:01
Réponse #7

kartoffel


Si bien sûr, un mora sera sûrement de la partie aussi... tu sais comment on est  ;D

Mais je me dis que là y'a une occasion d'apprendre à bâtonner avec un pliant ; ça peut toujours être pratique le jour où on n'a qu'un Laguiole sous la main. J'expérimenterai les techniques de Pics et PiedsNus ce week-end avec un opinel en laissant se reposer mes genoux  ::)

tu veut une photo ou deux ?
Je vais plutôt essayer pour comprendre. Merci :)

15 mai 2008 à 17:28:23
Réponse #8

emmuel


Je pense que ce que PNSLTS veut dire c'est que :
tu essaies de batonner en épargnant ton couteau.
Donc tu tape mollo sur la pointe et tu pousses mollo sur le moche.
Donc, la partie pointe coupe + (est plus basse sur) le bâton que la partie manche, puisque tu n'appuie pas trop sur le manche et que tu ne frappe pas assez fort pour que la coupe ne s'exerce partout.
Donc le bâton coté manche est moins entamé.
Donc de temps en temps tu sors le couteau pour mettre la partie pointe la où était la partie manche et vice versa.


16 mai 2008 à 10:25:21
Réponse #9

jmcostes


Bonjour,
A mon avis, il vaut mieux éviter de bâtonner avec un pliant , ce n 'est pas vraiment  fait pour ça et effectivement, un mora ne pesera pas plus lourd.
Sinon, quand c'est possible il vaut mieux chercher des alternatives,  : ex pour couper une buche en deux, essayer de trouver une pierre saillante (à frapper avec précaution), si c'est pour couper une grosse branche, s'armer de patience ou bien en trouver une plus petite ou encore trouver une alternative au projet...

16 mai 2008 à 10:56:01
Réponse #10

kartoffel


Citation de: jmcostes link=topic=8411.msg157714#msg157714

A mon avis, il vaut mieux éviter de bâtonner avec un pliant

Ca c'est pas un scoop. Ca n'empêche pas que je peux être amené à vouloir le faire, et qu'alors c'est mieux de savoir le faire.

Dans le même genre : à mon avis il vaut mieux éviter de se retrouver en situation de survie  ;)

16 mai 2008 à 12:20:07
Réponse #11

jmcostes


Autant pour moi, je n'avais pas lu la question d'origine, désolé... :-[
N'ayant pas d'experience dans le domaine du "batonnage extrême" ;), je vais tenter ça avec un vieux griptiliian et avec un Opinel N°9 et je vous donne mes impressions lundi..

16 mai 2008 à 13:05:39
Réponse #12

Kilbith


C'est vrai que ce n'est pas le bon outil....mais cela peut arriver (on fait avec ce que l'on a pas avec ce qu'on souhaiterait avoir).
L'intérêt de ce type de question c'est de découvrir des trucs tout c*n....mais auquel on n'aurait pas pensé :

THE conseil de Pics : penser à débrayer le système de blocage.  :up:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

16 mai 2008 à 13:36:28
Réponse #13

humpfrey


Bon choix Karto ! Concernant les Benchmade Axis Lock, simple question : en tant qu'utilisateurs réguliers que vous êtes, ne reprochez vous pas aux modèles "Axis Lock", de s'encrasser rapidement, au niveau du mécanisme notamment ? J'dis ça parce qu'après avoir eu un modèle avec le système "Rolling Lock", j'avais eu ce pépin...
Pour le batônnage, le seul pliant que j'ai utilisé pour cela a été un Opinel n°8 : la virole a pris un peu de jeu (et oui j'avais bloqué la lame :-[ :)...) mais il a tenu le coup : tant que je ne tords pas la lame ça tient... Avec une pince, j'ai même pu remettre la virole dans un meilleur état par la suite...
Je précise cela dit que j'étais pas du tout en situation de survie, mais profitant d'un Opinel qui avait été bien piqué par la rouille, j'ai voulu voir ce qu'il avait dans le bide  ;D...

16 mai 2008 à 13:43:14
Réponse #14

gapmo


Salut,  :)

Un autre truc si on a qu'un pliant pour bâtonner, c'est à dire fendre la branche/"buche" concernée: tailler des "coins" avec d'autres petits morceaux de bois. Puis avec le pliant, réaliser la premiere encoche/fente avec un bâtonnage relativement léger, pour ensuite (ou dès qu'on sent que ça devient laborieux pour le pliant) y substituer/enfoncer les coins dans la "buche" pour pouvoir enfoncer/bâtonner les coins comme un malade sans scrupules (enfin toujours en faisant gaffe à ses mains et tout ce qui traîne autour quand même).

BloodyFrog avait illustré cette technique dans un post passé il me semble (avec un pliant Swamp Rats je crois... Et oui, même un pliant SR, on fait un peu plus gaffe, même si les grands frères mangent des parpaings au petits déj'  ;D).

Quand c'est une branche/"buche" plus conséquente, le coin peut aussi être realisé en fendant/faisant sauter une lamelle/coin sur le côté de la dite bûche.

Cette technique est illustrée par Mors Kochanski dans une de ses videos (même si lui utilise un mora, le principe décollage de lamelle/coin préalable reste le même).
Si la banane avait des bras, la peau d'banane aurait des manches (c.a.d. "La nature est bien faite !")

16 mai 2008 à 15:15:40
Réponse #15

robi


Salut,  :)

Un autre truc si on a qu'un pliant pour bâtonner, c'est à dire fendre la branche/"buche" concernée: tailler des "coins" avec d'autres petits morceaux de bois. Puis avec le pliant, réaliser la premiere encoche/fente avec un bâtonnage relativement léger, pour ensuite (ou dès qu'on sent que ça devient laborieux pour le pliant) y substituer/enfoncer les coins dans la "buche" pour pouvoir enfoncer/bâtonner les coins comme un malade sans scrupules (enfin toujours en faisant gaffe à ses mains et tout ce qui traîne autour quand même).

BloodyFrog avait illustré cette technique dans un post passé il me semble (avec un pliant Swamp Rats je crois... Et oui, même un pliant SR, on fait un peu plus gaffe, même si les grands frères mangent des parpaings au petits déj'  ;D).

Quand c'est une branche/"buche" plus conséquente, le coin peut aussi être realisé en fendant/faisant sauter une lamelle/coin sur le côté de la dite bûche.

Cette technique est illustrée par Mors Kochanski dans une de ses videos (même si lui utilise un mora, le principe décollage de lamelle/coin préalable reste le même).

dans le meme genre que ce que tu écrit gapmo, il y a ca:

j ai déja vu qu on batonne au début en tapant sur le dos de la lame bien au centre, puis lorsque elle est au meme niveau que le bois, prendre un "coin" (pas trop pointu, pour qu il ne passe pas a coté du dos de la lame, voir meme avec un méplat) en bois, et taper sur ce "coin" positionné sur le dos de la lame pour la faire descendre.

comme ca le pliant ne risque normalement rien car on ne pousse pas d un coté sur le manche et de l autre sur la pointe

18 mai 2008 à 09:25:51
Réponse #16

guillaume


Pas con ça Robi, je vais testé ça!
Effectivement le coin marche bien mais c'est déjà plus long à faire et lorsque les minutes comptent...

Sinon, j'ai déjà bâtonné avec un SAK (à blocage) et mon Leatherman Wave. Le SAK n'a absolument rien eu alors que le liner look du Leatherman c'est tordu. Rien de dramatique, un coup de pince plate là-dessus et il était de nouveau droit.
Rien n'a pété et je n'y suis pas allé forcément mollo.

a+

18 mai 2008 à 14:50:09
Réponse #17

sacha


salut à tous,

mon site est en ligne depuis peu. dans la page
http://www.sthiel.fr/charte.html
vous pourrez voir des photos (tout en bas) du proto que j'ai réalisé en collab avec Fred Perrin.
les axes (acier D2) et les stop pins sont trempés. Le tout monté sur des platines en titane de plus de 2mm d'épaisseur. Ces couteaux ont été torturé pendant les essais (coupe corde, carton, piquer et lancer sur planche) PP a même enlevé des copeaux sur une cornière en métal.
Bien évidemment aucun pliant n'est créé pour effectuer du batonnage et des frappes mais s'il est capable de la faire ça inspire tout de même confiance.
A+

18 mai 2008 à 20:52:55
Réponse #18

philoublade


bonjour
J ai batonné avec mon griptilan y a pas longtemps ,sur un bambou de 8 cm environ de diam,et n ayant pas suivit les conseils ,j ai pas débloqué la lame:bilan pas de casse mais l axe était bon pour un petit ressérage :huh:
Plus de peur que de mal :D
cordialement philippe

18 mai 2008 à 21:19:52
Réponse #19

guillaume


J'ai testé le truc de Robi cet aprèm : nickel, quasiment pas de contraintes sur la lame, ou en tout cas bien moins que si j'avais bâtonné toute la bûche avec le Leatherman...





À noter que j'ai fais ce test dans une bûche de pin pas trop noueuse et que commençait à être pourrie (à sa base, pas par là où j'ai attaqué). Donc bon, c'est pas non plus du chêne bien sec ou pire du pin bien sec mais très noueux...

a+

20 mai 2008 à 12:17:36
Réponse #20

robi


contant pour toi que ca ait marché.

je sais plus ou j' avais vu ca, ca devait etre une video genre Ray Mears, mais je ne l' ai jamais mis en pratique.

après comme dit "X" fois plus haut, aucun pliant ne vaudra un droit pour le batonnage.

20 mai 2008 à 20:47:19
Réponse #21

jmcostes


Essai avec un Opinel N° 8 sur du sapin sec (rondin de 6cm de diametre) : la methode que j'ai retenu :
Pour commencer je verouille la lame avec la virole, je tiens le couteau (c'est plus du maintien que de la préhension proprement dite et je tape au centre, bien a l'aplomb de la lame, jusquà ce que le couteau tienne seul dans le buche. Je retire le couteau en montant descendant mais sans trop forcer (plusieurs aller retour-légers plutot que peu d'aller-retours en insistant)
je place la pointe de l'opinel à un peu plus de la moitié du rondin et je tape toujours au mileu de la lame (qui se situe pratiquement sur la partie de la lame, plein bois /partie externe du tronc). Je retire la lame et je fais pareil de l'autre côté et ainsi de suite. Je suis arrivé à descendre jusqu'à 12cm. C'est largement suffisant pour inserer un coin ou un petit rondin pointu (qui servira de coin) et fendre la buche en 2.
Je prefere personnellement bloquer la lame et tenir TRES LEGEREMENT le Couteau, pour que la lame fasse un peu le travail tout seul. En outre j'ai l'impression que tenir le couteau permet de diminuer l'onde de choc dans le lame, mais ce n'est qu'une impression.
Globalement, c'est faisable mais toujours un peu avec apréhension. Dans mon cas, Je suis plus rassuré en tapant au milieu de la lame, sur la partie qui me semble etre la plus epaisse. Je prefere taper assez légèrement plusieurs fois que fortement peu de fois :  Une fois la lame cassée, on ne peut vraiment plus rien faire et il me semble que même dans les situations d'urgence, il faut s'armer d'un peu de calme, voire de patience (quand c'est possible !!)

Je n'ai pas pu faire l'essai avec le griptilian, impossible de mettre la main dessus mais je pense que je procèderai de la même façon.
Ceci dit (et désolé d'insister), rien ne vaut un fixe (un F1 pour ma part)

Remarque : j'ai utilisé des gants de jardinage et un masque pendant l'essai, au cas où...


19 septembre 2019 à 03:24:00
Réponse #22

cikawasay


Un homme averti en valant deux, je déterre le sujet en partageant une petite vidéo qui nou sapprend un peu sur le problème du batonnage avec un pliant. Bon, ça ne remet pas en cause la possibilité de le faire en cas de nécessité, bien que comme cela ait été dit, il vaut mieux avoir un outil plus adapté. Attention donc à la cinétique de ce geste.

https://www.youtube.com/watch?v=F71hCYx6pig&feature=share&fbclid=IwAR1XGiGcehtPLiHSzfQevNofIE6G2UBAu6xK6ClQSm84t5Vw0t5Otm8UJMY

19 septembre 2019 à 05:26:06
Réponse #23

François


D'une façon générale, utiliser un pliant comme un fixe, pour faire la même chose avec les mêmes gestes, c'est ignorer la réalité des choses ;)

Une vidéo d'un Victorinox addict, Felix Immler : Victorinox Tips & Tricks (1/25) - Large Blade (1)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

26 septembre 2019 à 01:46:32
Réponse #24

LM


D'une façon générale, utiliser un pliant comme un fixe, pour faire la même chose avec les mêmes gestes, c'est ignorer la réalité des choses ;)

Une vidéo d'un Victorinox addict, Felix Immler : Victorinox Tips & Tricks (1/25) - Large Blade (1)
Excellente video de Félix Immler qui de manière générale loue les possibilités des Victorinox . Il en fait des choses avec  ces petits "canifs"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité