Nos Partenaires

Auteur Sujet: Comment se proteger contre les insectes ?  (Lu 7372 fois)

14 mai 2008 à 00:47:26
Lu 7372 fois

sly57


En hiver la question ne se pose pas mais en été, comment gerez vous vos abris contre la protection des "vermines" en tout genre (moustiques, tiques, araignées) ?
En cas d'utilisation de hamac le probleme est resolu mais pour un abris 100% naturel (branches, feuilles) sans sac de couchage et bache comment s'isoler de nos amis les betes durant la nuit.
Question a 2 balles je sais mais les insectes peuvent faire plus de degats qu'un animal un peut trop curieux.
Dav.
« Modifié: 15 mai 2008 à 07:37:37 par Maximil »

14 mai 2008 à 19:07:42
Réponse #1

guillaume


En cas d'utilisation de hamac le probleme est resolu mais pour un abris 100% naturel (branches, feuilles) sans sac de couchage et bache comment s'isoler de nos amis les betes durant la nuit.

Plutôt une situation a "survie" alors... Le feu le fait pas mal mais attention en été.
Mais honnêtement, on peut bien supporter un peu les insectes non? Ça fait parti de la Nature ;).

a+

14 mai 2008 à 20:40:20
Réponse #2

nemesys


[...]
Mais honnêtement, on peut bien supporter un peu les insectes non? Ça fait parti de la Nature ;).

a+

oui, mais il faudrait savoir de quelles bestioles Sly57 veut se protéger ...je n'ai rien contre mère nature, mais ces pu**ns de moustiques >:D
est ce que "enfumer" un abri permet d'être tranquilles face à ces bébêtes ?
de plus enfumer l'abri est certainement pas terrible a cause du CO2 que cela met partout dans le-dit abri ( je sais pas si je suis tres clair sur ce coup la ... :huh:)

14 mai 2008 à 20:45:43
Réponse #3

guillaume


de plus enfumer l'abri est certainement pas terrible a cause du CO2 que cela met partout dans le-dit abri ( je sais pas si je suis tres clair sur ce coup la ... :huh:)

Bah tu essayeras et tu me diras des nouvelles ;D. J'en connais un qui a dû abandonner un trip de survie alors qu'il était super motivé simplement parce que son abri était enfumé (impossible d'y tenir, j'ai testé).

a+

14 mai 2008 à 20:53:50
Réponse #4

bledios


Slt Sly
Perso vue l'humidité ambiante chez nous et ayant des réactions excessive aux piqûres j'ai opté pour une solution simple:1-PLUS de parfum, uniquement de la pierre d'alun comme déo.
                    2- Une clope au bec même qui fume tranquillement quand l'endroit est infesté.( j'ai un souvenir d'un tout petit château d'eau bourré d'insecte volant  :'( ).

Et puis j'évite de m'assoir dans l'herbe mouillé par exemple  ::)

A savoir que je bosse en extérieur par tous les temps et je suis plus emm***** depuis 2 ans ( pourvue que ça dure !! )

Maintenant concernant l'abri "ils" n'aiment la fumée du sapin notament et de tous bois humides et ca se trouve bien chez nous.Non ??  :lol:

14 mai 2008 à 21:00:11
Réponse #5

botchchikii


C'est vrai que c'est assez embétant les moustiques, dépendant ou on est.
J'ai pas de solution miracle, parce que je me suis fait bouffer pas mal, mais bon, quelques pistes peut etre :

Au lieu de penser à enfumer l'abri, ce qui est pas mal dangereux quand meme, je pense que s'enfumer soi meme est plus gérable : on fait son feu tranquillement pour manger, on met ses vétements à secher au dessus et on prend copieusement un bain de fumée avant d'aller se pieuter. c'est pas éternel, mais bon, ca marche bien un temps :)

Sinon, en dehors du camp, je connais quelques conseils qu'on m'a appris; l'efficacité est relative et certains points, je n'ai pas pu les vérifier, mais bon :
- Plus on s'habille clair, moins on les attire. le bleu est très déconseillé, ca les fait fantasmer :)
- pas de parfum

Mais bon, dans certains coins, franchement je partirais pas sans une pommade bien corsée au DEET. C'est le genre de trucs à se sauver en courant; pour anecdote, si y'a un mauvais souvenir que je retiens de mon dernier séjour au nord du québec, c'est bien ces satanées bestioles :)


14 mai 2008 à 22:35:30
Réponse #6

k9


Bsr,
La bonne "vieille" citronelle pour les moustiques...voire peut-être en huile essentielle :-\
@+

15 mai 2008 à 00:51:13
Réponse #7

poussin duveuteux


Pour les puces et tiques une femme expliquait qu'elle utilisait 2 collier anti-puces pour chiens fixé à sa ceinture pour ses longs voyages.

15 mai 2008 à 09:57:47
Réponse #8

nemesys


Bsr,
La bonne "vieille" citronelle pour les moustiques...voire peut-être en huile essentielle :-\
@+
oui, mais alors, la citronnelle, tu te fais repéré à l'odeur !!!
ce n'est vraiment pas très discret !!!
la cigarette non plus remarque ...
[...]une pommade bien corsée au DEET
[..]
c'est quoi ca ?

15 mai 2008 à 09:59:22
Réponse #9

Maximil


Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

15 mai 2008 à 10:20:09
Réponse #10

emile


Quelqu'un a-t-il testé la mélisse contre les moustiques? C'est assez courant dans la nature mais le parfum n'est pas aussi accentué que la citronelle.

15 mai 2008 à 10:21:22
Réponse #11

botchchikii


J'ai trouvé une page sympa sur les répulsifs. Bon, c'est sur le thème du Chikungunya à La Réunion, mais les infos sont intéressantes dans un cadre plus général :
http://lionel.suz.free.fr/index.php?id=run&sub=ChoixRepulsifChikReunion

et une page sur les moustiques qui vous apprendra son mode de vie et aussi quelques parades. Bon, c'est typé Québec, mais comme ilssont à la pointe en ce qui concerne les moustiques, ca vaut le coup
http://www2.ville.montreal.qc.ca/insectarium/toile/info_insectes/fiches/fic_fiche18_moustique.htm

Un extrait sur le domaine de la protection :
Citer
Protection personnelle
Faute de pouvoir éviter tout contact désagréable avec les moustiques, chacun dispose de divers moyens pour limiter les nuisances causées par ces insectes. D'abord, il est bon de rappeler qu'au Québec, les mois de juin et juillet sont les plus propices à la prolifération des maringouins. Ces insectes sont particulièrement actifs en fin d'après-midi et après le coucher du soleil, ainsi que tôt le matin et après la pluie. Durant ces périodes, surtout lorsque le temps est humide, évitez de sortir sans être vêtu de la tête aux pieds, prenant soin de couvrir poignets, chevilles et cou. Laissez de côté les vêtements foncés ainsi que les jeans et portez plutôt des vêtements amples de teintes claires, blancs ou kaki. Évitez les shampoings odorants, les parfums et les lotions après rasage. Au besoin, portez un filet moustiquaire sur la tête, du genre résille d'apiculteur.

Pour protéger les parties du corps exposées, l'antimoustique le plus efficace sur le marché est le diéthyl-toluamide (DEET). Ce produit agirait en bloquant les récepteurs qui permettent aux insectes de déceler la présence chimique d'une proie. Il faut cependant prendre soin de l'utiliser selon les indications du fabricant car il peut irriter la peau de certaines personnes et endommager divers tissus synthétiques. Il dissout aussi certains plastiques et il faut éviter que le liquide n'entre en contact avec les montures de lunettes, verres et bracelets de montres, peignes, manches de couteaux de poche, etc. Le produit doit être appliqué régulièrement sur la peau exposée, jusqu'à toutes les heures lorsqu'il vente. Une proportion de 30 % de DEET dans le produit suffit. Une concentration de 40 % semble d'ailleurs être le point de saturation maximale. Il n'est donc pas nécessaire de choisir les produits qui en contiennent davantage (jusqu'à 95 %). On trouve également dans le commerce des vêtements imprégnés de diéthyl-toluamide.

Les lotions, crèmes et autres produits contenant de la citronnelle ou de la lavande sont plus appropriés que le DEET pour les jeunes enfants, qui peuvent être sensibles à cette substance. L'huile de citronnelle semble avoir un véritable effet répulsif sur les moustiques. On cherchera des produits dont la concentration atteint 4 à 7 %.

Autour de la maison, prévenez les accumulations d'eau de pluie dans divers récipients : entretenez les gouttières, les bains d'oiseaux et les auges des animaux.

Installez des nichoirs à hirondelles ; ces oiseaux insectivores se nourrissent entre autres de moustiques adultes.

Quand le mal est fait, on peut soulager la démangeaison en prenant un bain auquel on ajoute, au choix, une lotion à l'avoine, 250 ml de bicarbonate de soude ou des produits à base de calamine. On peut aussi appliquer directement sur les piqûres un morceau de glace ou du bicarbonate de soude mélangé à un peu d'eau froide. Des feuilles froissées de sarriette, de plantain et d'impatiente du Cap pourraient faire diminuer l'irritation.

15 mai 2008 à 22:25:19
Réponse #12

k9


Bsr,

Quand le mal est fait j'applique vinaigre ou Homéoplasmine  :doubleup:
Parfois je prends une aiguille et je perce l'épicentre du bouton afin de sortir la salive urticante du moustique.
La démangeaison s'enlève après d'elle-même et le bouton guérit plus vite.
@+
« Modifié: 15 mai 2008 à 22:41:16 par k9 »

15 mai 2008 à 23:42:52
Réponse #13

sly57


APRES UNE PIQURE : j'allume une clope et j'approche la cendre rouge du bouton...
Faut pas etre douillé car ca chauffe mais ca detruit la demangaison injectée par le moustique.

16 mai 2008 à 23:18:48
Réponse #14

skaro


se frotter avec des feuilles de plantain ça marche aussi......
sinon pour les éloigner le baume du tigre c'est pas mal.
mais il doit bien y avoir quelques plantes répulsives  car dame nature a tout prévu.......; ;)

skaro

17 mai 2008 à 00:07:23
Réponse #15

BigLarry


le baume du tigre a une odeur très forte,
lors de l'application de celui-ci surtout ne pas frotter au mieux en mettre sur les habits;
par contre odeur pas très discrète  ::) ::)

21 décembre 2020 à 09:01:09
Réponse #16

florent.B


Je déterre ce post, pour une info dont j'avais vaguement connaissance, mais que je n'avais pas pu vraiment visualiser jusqu'à hier, concernant le choix de la COULEUR des vêtements, afin de se protéger contre les moustiques.

Contexte : Petite bière sur la terrasse avec un collègue. Faible éclairage, électrique. Tout les deux habillés en pantalon / manches courtes, la seule différence étant liée à la couleur de nos vêtements. Lui était habillé de couleurs claires, et moi de couleurs sombres. (Noir, quoi)

Au bout d'un petit moment, sentant que je me faisais bouffer, je commence à prêter attention à la situation, pour me rendre compte qu'une grosse dizaine de moustiques me tournaient autour, de très près. Vu la couleur de mes vêtements, ils étaient presque invisibles, sauf à faire vraiment attention. Mon collègue, lui, était totalement épargné.  :-\

Je suis rentré me changer avec des vêtements clairs. Et... Comme par magie, les moustiques ont arrêté de s'intéresser à moi.   :up:

=> Afin de pouvoir se déplacer tranquille à proximité de leur source de nourriture, les moustiques privilégient les espaces "sombres". Être habillé de couleurs claires (tout en trainant avec des gens habillés avec des couleurs sombres  ;# ), cela nous transforme en des cibles nettement moins intéressantes pour eux.

Muere lentamente quien se transforma en esclavo del hábito
repitiendo todos los días los mismos trayectos,
quien no cambia de marca,
no se atreve a cambiar el color de su vestimenta
o bien no conversa con quien no conoce.
(Pablo Neruda)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité