Nos Partenaires

Auteur Sujet: Lampes à huiles  (Lu 57615 fois)

02 janvier 2008 à 18:29:07
Réponse #50

Tikidou


C'est un peu plus qu'une idée, j'ai déjà employé le truc 6 ou 8 fois :)
Tu as raison c'est dangereux, comme à chaque fois qu'on emploie une flamme nue. A part çà, le papier d'alu ne se déforme pas, ne brule pas, les risques ce sont un faux mouvement ou un gros coup de vent.
Ah oui, désolé pour "idée"  :-[ Je n'avais pas fait attention en écrivant.
Autrement, je voulais juste dire que si l'on a un truc métallique rigide sous la main, il faut peut-être mieux le préférer au papier d'alu. (Ca réduit un peu les risques dans le cas de faux-mouvements comme tu dis).
Tiens, allez, je m'en vais essayer avec du papier d'alu.

03 janvier 2008 à 09:55:54
Réponse #51

François


Une question par rapport aux carburants de ces lampes : il existe dans la nature des liquides - se trouvant facilement - qui peuvent remplacer l'huile pour une lampe ?

On peut obtenir de l'huile en pilant des olives ou des graines de colza, et sans doute d'autres graines oléagineuses plus sauvages. Ou bien en chauffant de la graisse animale. Cette graisse, on peut aussi l'utiliser directement dans une lampe à graisse, sorte de bougie horizontale ou la flamme chauffe la graisse pour en tirer de l'huile. (çà pue pas mal en général)

Sinon, dans la nature, on trouve pas mal d'huile et de pétrole dans les épaves de voitures, avions, etc... :)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

03 janvier 2008 à 11:36:45
Réponse #52

triptop



Sinon, dans la nature, on trouve pas mal d'huile et de pétrole dans les épaves de voitures, avions, etc... :)

 ;D :-\ Elle est tristement géniale cette remarque  :doubleup:

Sinon certaines sèves font l'affaire (l'arbre à encens d'amazonie) parfois il suffit de récupérer les amas séchés sur l'écorce.



Pour la lampe tempête radio c'est fort  :up:
Je ne connaissais pas cette source de production électrique !


Pas de pièces mobiles pas de mécanique, rien, c'est top fiable ça non ? le système pourrait être adapté un plein de truc (feu de camp, poële...)
 
"Honi soit qui mal y pense !"

03 janvier 2008 à 17:03:21
Réponse #53

Roumieu


On peut obtenir de l'huile en pilant des olives ou des graines de colza, et sans doute d'autres graines oléagineuses plus sauvages.
Le sud-est utilisait l'huile d'olive , le nord-est (au moins la Lorraine) utilisait l'huile de lin.
Je ne pense pas qu'il suffise de piler des olives pour produire de l'huile, il faut encore presser fortement la pulpe obtenue et la filtrer.
Ceci résulte de mon expérience dans  la fabrication des olives "cassées"

Le calen de la photo marche bien parce que la viscosité de l'huile raffinée est faible et favorise la montée de l'huile dans la mèche par capilarité. Celà serait difficile avec un jus obtenue par écrasement.
A mon avis le seul éclairage rapidement exploitable en situation de survie est la torche faite avec un bois résineux.

03 janvier 2008 à 23:41:48
Réponse #54

François


Non, non, la viscosité de l'huile n'est pas un paramètre critique. L'usage normal d'une lampe à huile veut qu'on l'incline au fur et à mesure pour que le niveau d'huile reste à faible distance de la flamme. Il y a eu des modèles perfectionnés où cette inclinaison était réglée par une vis.
Quand l'huile est tellement visqueuse qu'elle ne coule plus, c'est une lampe à graisse :)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

04 janvier 2008 à 00:15:06
Réponse #55

piedsnussurlaterresacrée


;D :-\ Elle est tristement géniale cette remarque  :doubleup:

Sinon certaines sèves font l'affaire (l'arbre à encens d'amazonie) parfois il suffit de récupérer les amas séchés sur l'écorce.



Pour la lampe tempête radio c'est fort  :up:
Je ne connaissais pas cette source de production électrique !


Pas de pièces mobiles pas de mécanique, rien, c'est top fiable ça non ? le système pourrait être adapté un plein de truc (feu de camp, poële...)
 

salut triptop
tu as un lien ?? ;D

04 janvier 2008 à 02:10:43
Réponse #56

Olcos


"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

05 janvier 2008 à 13:41:03
Réponse #57

piedsnussurlaterresacrée


merci oclos
je n'ai pas pensé a pelam

05 janvier 2008 à 16:09:30
Réponse #58

guillaume


François, faut-il que la mèche soit assez fine?
J'ai essayé de mettre de l'huile alimentaire dans une espèce de lampe à huile (toute plate et carrée trouvée dans un surplus) avec une grosse mèche et ça n'a pas marché.

a+

05 janvier 2008 à 16:19:45
Réponse #59

piedsnussurlaterresacrée


salut guillaume
normalement ça marche avec tout types de méches, tu ne fera pas croire que tu n'a jamais essayer de le faire avec la peau d'une clementine et sa meche naturel ??

05 janvier 2008 à 17:05:39
Réponse #60

François


Les seules mèches qui ne marcheraient pas, ce seraient de la ficelle ou du tissus synthétique, ils fondent à la chaleur de la flamme :)
Ou bien une mèche qui ne serait plus poreuse, pourrie ou imbibée d'eau par exemple.
Sinon, Guillaume, est-ce que la mèche est libre ou bien est-ce qu'elle est serrée dans un tube ? Dans ce dernier cas cela peut être une lampe à pétrole, voir à essence. Attention quand même, prudence dans les expérimentations. En cas d'emploi d'un type de combustible trop volatile, ou de lampe défectueuse, il y a danger d'incendie ou d'explosion.
« Modifié: 05 janvier 2008 à 17:11:48 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

05 janvier 2008 à 22:36:06
Réponse #61

guillaume


Salut François,

Voici la lampe en image.

a+

05 janvier 2008 à 22:46:22
Réponse #62

piedsnussurlaterresacrée


salut guillaume
je pense que ça fonctionne au pétrole ton affaire, pour que ça fonctionne a l'huile il faut que la mèche chauffe un minimum, et la vue la taille de la mèche.....

05 janvier 2008 à 23:06:28
Réponse #63

enzo


http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1191.0.html
Bonsoir à tous  :)
Il y a déjà quelques temps j'avais posté un sujet sur de petite mèches qui trempent dans de l'huile de table !
C'est le post ci-dessus !
Voila  ;)
L'expérience est une lanterne qui éclaire le chemin parcouru.........

05 janvier 2008 à 23:43:17
Réponse #64

François


Salut François,

Voici la lampe en image.

a+

Bonsoir Guillaume,

PiedsNus à sans doute raison, lampe ou réchaud à pétrole.
Sinon, peut-être un réchaud à alcool ? Ce qui me gêne dans ce cas, c'est la proximité de l'orifice de remplissage et du bruleur.

Espérer le meilleur, prévoir le pire.

05 janvier 2008 à 23:48:25
Réponse #65

François


http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1191.0.html
Bonsoir à tous  :)
Il y a déjà quelques temps j'avais posté un sujet sur de petite mèches qui trempent dans de l'huile de table !
C'est le post ci-dessus !
Voila  ;)

Bonsoir enzo,
J'avais loupé ce post à l'époque. J'ai toujours eu un peu de mal à rattraper le retard en revenant de mes longues absences.
Sympa cette petite lampe. :)

Merci
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

06 janvier 2008 à 00:37:13
Réponse #66

DEUN


Citer
Posté par: piedsnussurlaterresacrée : je pense que ça fonctionne au pétrole ton affaire, pour que ça fonctionne a l'huile il faut que la mèche chauffe un minimum, et la vue la taille de la mèche.....
et
Citer
Posté par: François : PiedsNus à sans doute raison, lampe ou réchaud à pétrole.
Sinon, peut-être un réchaud à alcool ? Ce qui me gêne dans ce cas, c'est la proximité de l'orifice de remplissage et du bruleur.

Je confirme et penche pour un réchaud à alcool du service de santé des armées, destiné à la stérilisation des instruments et seringues sur le terrain. On en trouve effectivement couramment dans les surplus.

Complet avec sa boite de stérilisation, ça ressemble à quelque chose comme : http://cgi.ebay.fr/Boite-Sterilisation-Infirmiere-avec-rechaud-Epoque-XX_W0QQitemZ250177559830QQihZ015QQcategoryZ89509QQcmdZViewItem
(le 08/11/2011, petite MàJ du lien pour illustration : http://www.trancheemilitaire.com/fr/1101-sterilisateur-de-campagne-armee-francaise.html)

« Modifié: 08 novembre 2011 à 20:04:54 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


06 janvier 2008 à 08:20:15
Réponse #67

francis


http://cgi.ebay.fr/Boite-Sterilisation-Infirmiere-avec-rechaud-Epoque-XX_W0QQitemZ250177559830QQihZ015QQcategoryZ89509QQcmdZViewItem

Ce type de stérilisateur que tu as trouvé sur eBay était couramment employé non seulement dans le service de santé des armées, mais aussi dans les hôpitaux civils jusque dans les années 1960 - 1070. Il fonctionnait à l'alcool à bruler. A l'époque , une autre solution de stérilisation s'offrait à nous, mettre seringue en verre et aiguille dans le couvercle de fer blanc les emballants puis arroser de ce même alcool à bruler et mettre le feu. Attendre ensuite que cela refroidisse avant de se diriger vers la fesse du patient !!!!

Je dois dire qu'avec le recul, les connaissances actuelles en matière de stérilisation, ce type de désinfection était plus qu'aléatoire. De plus, il détruisait l'acier des instruments et provoquait l'apparition de rouille sur les aiguilles... Attention aux fesses donc !

Mais bon... y'avait que ça.... ou les énormes autoclaves à vapeur, peux pratiques et pas forcément tous performants et non ou peu transportables....

En Afrique, dans les années 80, je me suis retrouvé dans l'un des bidonvilles de Bamako.
Sévissait alors une véritable épidémie pandemique de paludisme.
Nous stérilisions seringues et aiguilles de cette façon car nous n'avions aucun autre moyen...
Et piquions les fesses des bébés avec des aiguilles adultes. C'était ça ou la mort ....

Rappelons juste en passant que, l'épidémie de rougeole, toujours à Bamako, dans ces années la, avait tué un enfant sur deux.
Notre souci était alors de trouver des bras, beaucoup de bras, et des champs, suffisemment grands, pour enterrer les petits et adultes qui furent décimés. Les cimetières furent débordés en quelques semaines....

C'était juste deux anecdotes qui me remontent en mémoire lorsque j'ai vu ton stérilisateur....

Sinon, j'ai utilisé couramment le système huile de table et mêche de coton, ça fume, ça pue la frite, mais ça éclaire un peu, juste ce qu'il faut pour préparer son couchage, ou baliser un campement. Pour ce faire, nous disposions des boîtes de sardine emplies d'huile à cuisine autour de nos véhicules, permettant à ceux qui se trouvaient dans le camp, de ne pas sortir des limites de celui-ci, par sécurité. Et d'éloigner aussi les bébètes particulièrement voraces (serpents et autres joyeusetées  :blink:) de pénétrer dans l'enceinte.
Seuls les chiens s'en foutaient complètement... Ils léchaient nos gamelles lorsque nous avions oublié de les ranger et pénétraient même jusqu'à l'intérieur de notre cuisine. C'était une vraie galère.
« Modifié: 06 janvier 2008 à 08:25:27 par francis »

06 janvier 2008 à 14:58:28
Réponse #68

DEUN


Exact, et voici ce que j'ai enfin trouvé sur un site de nos amis helvètes :blink: :
http://www.fr.ricardo.ch/accdb/viewItem.asp?IDI=524872332&ListingType=0&ListingSort=1&PageNr=1&Catg=49467&ArticleType=0&LanguageNr=3&ArticleCondition=-1
(le 08/11/2011, petite MàJ du lien pour illustration : http://www.trancheemilitaire.com/fr/1101-sterilisateur-de-campagne-armee-francaise.html)
On en trouve encore, vu aux puces Porte de Montreuil, cet automne.
« Modifié: 08 novembre 2011 à 20:03:40 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


06 janvier 2008 à 18:57:32
Réponse #69

francis


Exact, et voici ce que j'ai enfin trouvé sur un site de nos amis helvètes :blink: :
http://www.fr.ricardo.ch/accdb/viewItem.asp?IDI=524872332&ListingType=0&ListingSort=1&PageNr=1&Catg=49467&ArticleType=0&LanguageNr=3&ArticleCondition=-1

On en trouve encore, vu au puces Porte de Montreuil, cet automne.

Ben celui la ! il a servi comme qui dirait l'autre ! un vrai de vrai !

Je me rappelle qu'on se cramait les doigts avec ce type de stérilisateur ! et puis, fallait être doué pour retirer l'aiguille sans toucher le métal pour ne pas le contaminer ! histoire ancienne tout cela !

06 janvier 2008 à 19:38:16
Réponse #70

DEUN


Dans le même registre, mais repris comme "lampe (?!) à alcool et sa bouilloire", selon le billet d'inventaire trouvé dans l'un, on a aussi :


Plus pratique et relativement efficace pour les sorties solo. Donc fonctionnement à l'alcool, récipient d'une contenance utile légèrement en dessous du 1/2 litre, outre ce modèle en alu  iil en existe un autre en inox.

@+ DEUN.

A mon retour, je tenterai de vous faire un petit topo sur les différents réchauds à alcool trouvables en surplus et que certains connaissent déjà :
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


06 janvier 2008 à 19:46:29
Réponse #71

francis


Joli ces réchauds ! le premier ce n'est pas du laiton ?

Il y  a pas mal de réchauds neufs en vente encore maintenant, à pression, sans pression, on peut même transformer une lampe à pétrole type petromax en réchaud si on le souhaite.

Sujet intéressant en tous cas, surtout si c'est du matos qui a déja servit !

06 janvier 2008 à 20:23:39
Réponse #72

DEUN


Celui qui brille au premier plan à droite, c'est la version inox du modèle décrit plus haut.

Les deux proviennent des anciens stocks du service de santé des armées (dixit les étiquetages) et ont été trouvés à l'état neuf aux puces de la Porte de Montreuil. Pour info il y en avait aux "surplus réunis" de Montélimar l'an passé, mais sans leur mèche que l'on peut remplacer facilement en coupant un doigt(ou deux) d'un sous-gant en coton .

Au centre la gamelle suédoise, elle aussi en version alu ou inox, puis sur la droite la gourde-réchaud de montagne suisse.
Il faut encore que j'ajoute la popote suisse et on aura un petit aperçu des possibilités de trouvailles en matière de matériels fonctionnant à l'alcool à brûler.
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


06 janvier 2008 à 22:31:14
Réponse #73

guillaume


Du pur bruit mais:

Deun, surtout ne t'arrête pas! :)

a+

06 mars 2008 à 08:46:35
Réponse #74

mazzeru


Bonjour à tous,

Je viens de récupérer une caisse de lampe pétromax "armée suisse" et une lampe civile du même type.
Il parrait que ça éclaire bien et que ça sert aussi de chauffage à l'occasion, voire même de poele, sous une tente tipi.
Celà dit, je ne sais pas trop quoi lui donner à manger pour que ça ne fume pas trop noir et que ça ne sente pas trop non plus. Ce n'est pas tout d'éclairer, autant que ça ne sente pas trop les derricks.

Avez vous une expérience de ce genre de lampe, et que mettez vous comme combustible, surtout pour les lampes militaires suisses ( il parrait qu'elle fonctionnent "au grappa" ;)).

Merci d'avance de vos témoignages.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité