Nos Partenaires

Auteur Sujet: Tir à l'arc avec pointes de flèches en sylex et obsidienne  (Lu 15182 fois)

29 avril 2008 à 17:12:02
Lu 15182 fois

jéjé69


Bonjour à tous,
je prendrais très prochainement le temps de me présenter dans la bonne rubrique...
pour faire court, j'ai 31 ans et  je suis chasseur à l'arc traditionnel et passionner de la vie au naturel (ne pas lire naturiste...)
je souhaite juste faire partager mon expérience vis à vis du tir à l'entrainement de flèches primitives à pointe en silex ou obsidienne. Un moyen simple est de remplir un fût de 200l (plastique si possible, avec une ouverture totale , découper si besoin) de laine de mouton. La laine n'est plus que très rarement vendu par les éleveurs au moment de la tonte des troupeau, et ils ont du mal à s'en débarrasser. Il faut placer le fût à l'horizontale, et tirer dans l'ouverture .
Il est aussi possible de remplir un sac avec de la laine, mais dans ce cas en tirant avec des lames, il faut le remplacer souvent). La laine vierge a un pouvoir d'arrêt terrible! :up: Il faut simplement bien prendre le temps de l'étendre pour qu'elle sèche bien et qu'elle ne moisisse pas dans l'emballage choisi.

29 avril 2008 à 19:25:47
Réponse #1

grandpapa



29 avril 2008 à 19:59:27
Réponse #2

Berhthramm


pour la laine il est possible d'utiliser de la cardée ? dans ce cas il y a deux filière pour se fournir :
- les matelassiers traditionnels (par contre faire études de prix avant parceque comme ils sont surpris par la demande ils annoncent des prix variant de 1 à 10 pour le kg de laine....)

- les soirs de passages des "encombrants" et repérer les vieux matelas (attention s'il n'ya des trucs encombrants que devant 1 maison de la rue c'est peut-être seulement un déménagement)...

:)


29 avril 2008 à 20:45:29
Réponse #3

modl


Ca m'intéresse pas mal, tu tailles aussi les silex ??? Tu fais tout "à l'ancienne", colle brai de bouleau, fût perso, arc aussi ???
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

04 mai 2008 à 18:38:44
Réponse #4

jéjé69


oup's, j'avais pas vu que mon post étais devenu un nouveau fil de discution :-[ c'est pour ça que je n'ai pas répondu avant!

Berhthramm: je pense que la laine cardée doit convenir, bien que je ne l'ai jamais utilisée. Le tout est d'avoir des fibres de laine relativement libres entre elles pour qu'elles n'entravent pas le retrait de la lame (pointe), ce qui se produit avec de matériaux tissés.


Modl: je n'ai que balbutié quelques pointes en silex, qui tranchent mais ne me garantissent pas un bon vol de flèche, de ce côté j'ai un gros boulot à faire, c'est pas simple du tout à maitriser la taille! je me suis monté quelques pointes en os sur des fûts perso pour la chasse de petit gibier (mais je n'ai pas encore eu une opportunité de tir avec celles-ci), mais fixées avec du tendon et de la colle de peau.  Je tenterai peut-être la colle brai de bouleau un jour.
Je me suis fait un arc flat bow en robinier, mais il n'est pas tout à fait assez puissant pour la chasse , le petit frère costaud est en gestation depuis quelques temps déjà!
Il me semble que tu sévis aussi sur webarcherie.com? me trompe-je? (je suis lecteur occasionnel de ce forum, tip top pour l'archerie trad et primitive! et je suis beaucoup plus actif sur archasse)
L'astuce de la laine de mouton m'a été donnée par un chasseur à l'arc qui ne s'entraine qu'avec ses lames de chasse et il tir tous les jours!!!!

04 mai 2008 à 19:20:25
Réponse #5

modl


Je suis effectivement aussi sur WA, et tout ce qui se rapporte à l'arc "primitif" (celui qu'on peut faire dans son garage) m'intéresse. Ici, c'est plus dans le cadre de la survie que ça m'intéresse : comment tailler ses pointes (les miennes sont en os, et le problème, c'est que os contre caillou, ben c'est l'os qui perd... :'(), mais aussi les ruses de chasse (même si je ne chasse pas !!!).
Là, j'ai plutôt en projet une arbalète (toujours à faire dans son garage). Si ça intéresse ici, d'ici quelques mois, j'espère mettre un tuto.
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

08 mai 2008 à 00:50:30
Réponse #6

guillaume


Si ça intéresse ici, d'ici quelques mois, j'espère mettre un tuto.

Bien sûr quelle question! :)

a+

05 juillet 2008 à 08:09:30
Réponse #7

bobmalleret


salut a tous
petit tour sur le forum depuis un moment
j en profites pour illustrer le post avec une photo de peche a l arc avec un longbow

05 juillet 2008 à 08:12:42
Réponse #8

bobmalleret


cela dit en passant je n est pas utilisé de pointe traditionnel
flèche de peche et bobine moderne

05 juillet 2008 à 11:22:13
Réponse #9

Sanjohn


Bonjour à tous et à toutes!

J'en profite pour apporter quelques détails sur un sujet passionnant que la chasse à l'arc (version "primitive", qui soit disant en passant, pour être primitive n'est pas si simple que ça).

-Revenir bredouille de la chasse à l'arc, c'est normal, même pour un habitué
-La durée de vie de pointe en silex est limitée : C'est assez souvent du "oneshot", donc autant ne pas y passer trop de temps.
-Le summum de la chasse à l'arc est la chasse à l'approche et dite à l'affût avec tir instinctif : ce n'est qu'une finalité, demandant une grande technicité. C'est la Chasse avec un grand C, l'art noble.

Je vous ferais un tutoriel plus complet prochainement s'il y a des intéressés pour aborder les techniques d'archerie de chasse de survie (et pas d'archerie dite traditionnelle ou conventionnelle) et tout ce qui gravite autour...

En attendant, et puisque plus haut on parle de ruse de chasse, voici une technique assez simple à mettre en application :

La battue fermée (rabattre le gibier dans un enclos)

Il s'agit de rabattre le gibier à plusieurs et de manière circulaire progressivement fermée pour conduire les animaux vers un enclos au préalable mis en place, ou vers un flanc de falaise etc (=quelque chose pouvant stopper nette la progression des animaux ou du moins laissant au moins 1 bonne minute de réaction aux archers).

Adaptez l'enclos en fonction du type de gibier visée (hauteur, solidité etc)

Prenez une zone assez large pour la battue (en fonction du nb de personne : 1 individu = 2 mètres d'étendue horizontale maximum). Il faut avoir choisit son terrain après avoir constaté la présence effective de gibiers bien entendu.

Les rabatteurs latéraux sont très importants, car ils doivent bloquer parfaitement les angles de fuites.

Des archers postés furtivement de part et d'autre de l'enclos sont prêt à tirer. Les tirailleurs fermant l'enclos par la marche peuvent également faire usage d'arcs. Au moment de la fermeture de l'enclos, c'est la débâcle. L'agitation est à son summum, il ne faut pas perdre son attention et rester concentré sur son objectif.


Un croquis vite fait pour l'exemple... :-\

Les cavaliers mongols utilisaient cette technique pour la chasse mais aussi pour la guerre. Cette technique est encore d'actualité dans pas mal de peuplades de Sibérie, Mongolie etc. Elle a également de nombreux dérivés(avec filet, enclos de pêche aidé du courant etc).

Amicalement, Sanjohn

à suivre...

Note : Je parle de chasse de survie et non de chasse sportive. Il est assez rare de tuer d'une flèche : Ne faites pas souffrir l'animal, respectez le en honorant la vie prise sans la gâcher.
« Modifié: 10 juillet 2008 à 16:27:24 par Sanjohn (C.John) »

05 juillet 2008 à 12:38:34
Réponse #10

modl


Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

10 juillet 2008 à 16:19:17
Réponse #11

French Kiss


"Le summum de la chasse à l'arc est la chasse à l'approche dite à l'affût avec tir instinctif"

Beuh, c'est de l'approche ou de l'affut ton style de chasse? y'en a encore, j'vous en remet une p'tite louche?  ;D
Pour clarifier, on peut chasser a l'affut, cad en poste sur une coulee, a terre ou dans un tree-stand, et on attend qu'un gibier passe, ou bien procede en poussee silencieuse (approche) et la, on va chercher le gibier.

Pour les amateurs, il y a un bon article de paru dans le charc n14, et voila les realisation de notre capitaine caverne:



Quand on veut se faire une pointe minerale qui vole "droit", autant y passer quand meme un minimum de temps, si c'est pour systematiquement rate sa cible, ca sert a rien non plus...

L'art noble... ben dans le cadre de la chasse, en survie ou non, c'est surtout celui qui permet de ramener a manger, hein...
« Modifié: 10 juillet 2008 à 16:28:19 par French Kiss »
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

10 juillet 2008 à 16:31:42
Réponse #12

Sanjohn


bonjour,

autant pour moi, il manquait le ET entre les deux.

En ce qui concerne le sujet abordé il ne traite pas de l'archerie conventionnelle et moderne (pas de tree-stand en l'occurrence) mais d'archerie de survie et d'archerie ancestrale comme elle est pratiquée par de nombreuses peuplades et traditions, dont quelques unes que j'ai étudié et d'autres où je vais bientôt me rendre dans le cadre d'un travail de recherche. Je ne suis pas cependant un "maître archer"... :D

Notez que je parle pas d'affût mais de "dite de l'affût" car  être à l'affût en situation de chasse de survie, c'est avant tout être opportuniste. Ce n'est donc pas forcément être statique, mais être attentif à toute chose et saisir l'occasion quand elle se présente.

Ajoutons en ce qui concerne les pointes de flèches, qu'il y a un monde entre le savoir, le savoir faire et la maîtrise, et que la taille de pierre précisément est un art pouvant se faire par savoir faire, mais qu'on ne maîtrise pas forcément. A titre d'exemple, pour former des unités spéciales en matière de "survie" avec un grand S, on ne peut pas passer 3 plombes sur des détails de maîtrise : on donne le savoir théorique, on montre le savoir faire et après PLAY (=aller au plus simple) / La voie de la maitrise dans le domaine reste après à la charge de l'individu, de ses possibilités en terme de talent et de temps passé...La Maîtrise n'est qu'un gage de plus grande réussite (je dirai même de réussite parfaite). Elle n'est pas forcément nécessaire dans tous les domaines pour survivre, il faut aller au plus simple.

Ceci dit, trés belle pointe de flèche, parfaite maîtrise de la taille... :up:

Cordialement, Sanjohn
« Modifié: 10 juillet 2008 à 17:13:58 par Sanjohn (C.John) »

10 juillet 2008 à 16:46:11
Réponse #13

lambda


Salut a vous tous!  :)

Une petite question, peut etre un poil en marge du topic, merci d avance pour votre tolerance :o)

- serait il valable de fabriquer une lame de fleche (sachant que l equilibrage et la symetrie de la lame est importante, et que je ne saurais pas faire a l heure actuelle quelque chose de correct en silex ou obsidienne, ne sachant pas les travailler) a partir d une lame de bois dur et sec, bien plus facile et rapide a faire, lame qui aurait etais durcie au feu de bois?

(La lame pouvant etre eventuellement taillee dans l extremite meme de la fleche, par exemple, ou une lame taille dans un morceau de bois a part, mais qu on pourrait ensuite relativement facilement ajuster a une encoche de l extremite avant du fut de la fleche, et ligature ensuite.)

qu en pensez vous?

a+,

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

10 juillet 2008 à 17:06:43
Réponse #14

Sanjohn


Bonjour Lambda!

Pas de soucis pour la tolérance... :-[ mon message précédent n'était que mon humble avis sur la chose, relative à mes expériences et connaissances personnelles.

Dans la logique, le piégeage est encore plus rapide et moins usant que l'archerie de survie.

S'il faut chasser à l'arc, il est aussi vrai qu'une pointe de flèche taillée dans le bois et durcie est plus rapide à faire...certaines peuplades en font usage d'ailleurs, surtout en Amérique du Sud. Quand à rajouter une pièce de bois taillé en pointe sur un fût, c'est possible, mais je ne l'ai jamais pratiqué ni vu pratiqué. C'est étrange d'ailleurs, car cela e fait par rapport à une pointe taillé en os...

Votre avis French Kiss? ou autres adeptes de l'archerie quelqu'elle soit?

Amicalement, Sanjohn

11 juillet 2008 à 11:14:33
Réponse #15

French Kiss


A mon avis c'est jouable, si a l'instar de ces tribus d'amerique du sud, on utilise du curare (ou autre produit du genre) a la pointe de la fleche, sinon avec une pointe en bois, il me semble impossible d'obtenir une penetration suffisante pour provoquer une hemoragie suffisament importante pour tuer (et surtout recuperer le gibier).
Il faut quand meme que la pointe soit en mesure de traverser et de couper a travers la peau, les chairs, sans parler des os, afin de toucher un organe vital, ou alors il faut s'appeler Legolas et viser un oeil, mais les elfes jouent avec des regles differentes  ::)

Pas de soucis Mr John  ;)
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

20 novembre 2008 à 11:42:42
Réponse #16

Ishi


Trois bouquins à lire concernant la fabrication des différents types d'arcs et des flêches.
Arc 1, 2 et 3
Et en plus un des auteurs traine sur le forum.  ;)
Le lien:
http://www.emotionprimitive.com/livres_arcs.htm
Steph.
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

21 novembre 2008 à 00:34:05
Réponse #17

stefalive


Une ch'tite interview rapide de olivier daviau (un des auteurs des bouquins mentionnés) rencontré lors du championnat européen de tir aux armes de jet préhistoriques a castel merle: ses arcs sont très chouettes :up:
http://fr.youtube.com/watch?v=NiB_dcaLllQ
http://fr.youtube.com/watch?v=kDL4xT-GMos&feature=related
 :)
Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page...

19 mai 2009 à 15:44:14
Réponse #18

Gros Calou



19 mai 2009 à 16:22:12
Réponse #19

mushu81


merci gros calou pour ce lien super intérressant !! j attaque justement la fabrication d un long bow en chataignier ,par contre j suis un peu découragé par le temp de séchage conseillé ( 3 ans  :o) mon bois a tout juste un an , puis je me lancer dans la fabrication quand meme ?

19 mai 2009 à 16:27:54
Réponse #20

DavidManise


Oui...  un an, c'est déjà vachement bien !  Le pire qui puisse arriver, c'est que tu devras peut-être réajuster ton arc d'ici quelques mois.  Refaire un peu de poncage sur les branches et peut-être bien raccourcir un peu la corde aussi...  mais l'arc fonctionnera très bien.  Au-delà de 6 mois de séchage, dans de bonnes conditions et si le diamètre de ta bûche est pas trop gros, c'est vraiment du luxe.

Fais nous des photos ! :)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

19 mai 2009 à 16:40:06
Réponse #21

mushu81


merci david !! pour etre précis mon bois aura pile poil un an en juillet (chataignier 2,2 M X 0,15 ) ,il est juste coupé et écorcé puis direct stockage sous le toit de l abris de jardin , pour la corde je pensé me rendre dans magazin d archerie préfèré (disons le plus proche  :D)mais j suis preneur si quelqu un a truc plus "roots" réalisable a la maison 

19 mai 2009 à 16:55:15
Réponse #22

Pierrot


Je suis dubitatif quant au choix de châtaignier comme essence de bois pour faire un arc.

Pour la corde tu peux te faire une corde en lin, c'est assez facile tu trouveras toutes les explications sur webarcherie .fr.


19 mai 2009 à 17:36:23
Réponse #23

mushu81


tafdak pierrot ,disons que j ai voulu la jouer local !! du coup choix limité au niveau des essences (surtout sur ma propriété )pour l instant pas  de fente ni de fissures !!
merci pour le lien

19 mai 2009 à 18:24:39
Réponse #24

Gros Calou


Oui...  un an, c'est déjà vachement bien !  Le pire qui puisse arriver, c'est que tu devras peut-être réajuster ton arc d'ici quelques mois.  Refaire un peu de poncage sur les branches et peut-être bien raccourcir un peu la corde aussi...  mais l'arc fonctionnera très bien.  Au-delà de 6 mois de séchage, dans de bonnes conditions et si le diamètre de ta bûche est pas trop gros, c'est vraiment du luxe.

Fais nous des photos ! :)

Ciao ;)

David

J'ai demandé à mon père ex ébèniste, il pense comme David  :up:, ce sera un problème de réglage et en sèchant l'arc risque d'être plus tendu, il me dit aussi "que ton ami se rencarde si y a pas une étuve dans son coin, un bout de bois en plus contre une bouteille d'anisette bien connu ...." héhé il a dèjà dealé le papy  ;D

Je suis dubitatif quant au choix de châtaignier comme essence de bois pour faire un arc.

Le châtaignier est utilisé pour la fabrication d’arcs simples, mais pour un arc performant il faut préconiser l'if, le robinier, le frêne.

 ;)






 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité