Nos Partenaires

Auteur Sujet: Hélico, guidage et sécurité  (Lu 20660 fois)

22 mars 2007 à 16:32:16
Réponse #25

Baptiste


On leur a proposé quelque chose à boire mais ils ne pouvaient à cause des combinaisons lol

Là, je comprends pas... Tu peux expliquer STP ?
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

22 mars 2007 à 16:37:39
Réponse #26

Diesel


Je suppose qu'ils avaient des combinaisons étanches en cas de chute dans l'eau.
Et le thé est un diurétique.  ;)
ça ne doit pas être facile de pisser avec ça (surtout en hélico).  ;D

22 mars 2007 à 16:38:59
Réponse #27

piedsnussurlaterresacrée


diesel a repondu a ma place!
c'est pas comme sur un bateau ou tu pisse par dessu bord!!!!!! :D

22 mars 2007 à 16:55:56
Réponse #28

Baptiste


Ok, merci !
J'avais pas pensé aux combinaisons...  :-[
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

16 avril 2007 à 12:21:22
Réponse #29

Tatonka


Petit conseil que j'ai lu je ne sait plus ou

Si on se fait treiller alors qu'on est dans l'eau, il faut imperativement laisser le filin touché l'eau avant de s'y agrippé pour diffuser l'electricité statitic accumuler dans le cable lors de la descente faute de prendre une decharge dangereuse.

Je ne sait pas si c'est vrai et je n'ai jamais pu le confirmé par d'autre source.

Un autre truc sur le treuillage que j'ai vu: en cas de grand froid, il faut quasi ne laisser aucune partie de peau exposer: ils disaient qu' -40°, le vent relatif pouvait generer des -80° et geler quasi instantanement la peau.

Enfin bon, c'est ce que j'ai lu et si quelqu'un pouvait confimé et/ou contredire ces idées , j'aurai plus confience en celle-ci

09 mai 2009 à 00:36:04
Réponse #30

Karto


Le coup du filin, oui c'est vrai, il faut d'abord le laisser toucher l'eau. Les hélicoptères créent une importante électricité statique, et si t'es dans la flotte, refroidi, faiblard, t'as pas envie de recevoir le coup de grâce. Mais le pilote gère son affaire, et normalement t'as un gars qui descend te ramasser. Dans le cas contraire, peu probable, une fois que le filin a touché l'eau tu passes ton torse dans la boucle rembourrée (sous les aisselles ;D) et tu fais signe à l'équipage de te remonter en écartant les bras (pouces vers le haut si t'es du genre à aimer les détails qui ont la classe). Ca fait des étirements du dos c'est bon pour la santé.

Sinon, rapport aux dessins de Jacques, toute la zone avant est normalement considérée comme mortelle. Sur les "petits" hélicos (genre S-76 et plus petits) le rotor descend quand même souvent vachement bas devant et spontanément ça passe l'envie d'approcher par là. L'approche c'est par le côté, et c'est tout.
Evidemment devant un Sea King comme celui illustré par pieds-nus, c'est pas la même chose, on se cognerait à peine la tête dans le radôme de l'engin, c'est super sécurisant mais faut pas en abuser :crazy:


(en aparté, à -40°C je pense que t'as déjà aucun bout de peau exposée, mais je me demande si même les machins russes volent encore à cette température ;) )

09 mai 2009 à 12:07:45
Réponse #31

explo



Hello

Je vous mets en lien ma galerie photo prise depuis un Super Puma SAR FLIR de l'armée suisse, j'ai eu la chance de faire une mission de surveillance à bord avec la caméra boule FLIR lors de mon dernier cour de répétition en mars.

http://www.explorateur.ch/explo/CR09%20Super%20puma%20Flir%20explorateur%20photos%20armee%20suisse.html

Ça peut toujours vous intéressez...


10 mai 2009 à 08:56:07
Réponse #32

Outdoorsman


J'avais pas vu ce fil, c'est bien de l'avoir remonté.
Super article de looping, clair et concis. Moi je dis WIKI !
Je rajouterais juste un truc : quand l'hélico est en approche et que je suis bras tendu, je prend à bout de bras un t-shirt ou autre bout de tissu, pour faire une manche à air et indiquer au pilote le sens du vent (qui peut varier rapidement en montagne). Un bout de couv de survie peut aussi faire l'affaire, voire un sac plastique.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

29 décembre 2009 à 17:18:17
Réponse #33

Baden



super fils suis nouveau sur le forum mais je commence à le parcourir de plus en plus :)

pour l'helico : deja eu à faire à plusieurs reprises mais une seul fois pour un membre du groupe ! Je ne connaissais pas tous les gestes, mais ils se sont débrouillé comme des chefs tout seul !

apres j'ai eu la chance de participer à un stage militaire où j'ai appris les signaux de bases mais jamais mis en application ...

 
"c'est très facile de s'arrêter et de dire trop c'est trop, continuer c'est tout ce qui fait la différence!"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité