Nos Partenaires

Auteur Sujet: lapin..puukko  (Lu 2153 fois)

08 avril 2008 à 08:39:24
Lu 2153 fois

chtiAR


voici quelques photos du couteau "camping" de chez Lapin Puukko (Finlande)

la lame fait 9,5 cm pour 3mm d'épaisseur.
la longueur totale est de 20,5 cm
coupe très bien et s'affute très bien
la prise en main est très agréable.
c'est un bon couteau pour travailler le bois et pour bricoler

son gros point faible, c'est la descende de la poignée lisse directement sur la lame.....


08 avril 2008 à 16:40:38
Réponse #1

pierauspitz


Salut!
Bienvenu dans le monde merveilleux des puukot, tolleknven et autres joyeusetées nordiques!  :doubleup:
Effectivement, ce sont des couteaux super efficaces.
Le design de ces outils (car ce sont des outils :love:) est très ancien (les vikings avaient déjà ce genre de surins), et ce sont des compagnons à vie, hallucinants dans leur adaptabilité. Ils peuvent tout faire, trancher le saucisson, dépecer proprement un cerf, vider et écailler une belle truite ou un saumon, tout en restant parfait pour tailler des "feather-sticks" et passer le temps en se faisant une jolie cuillère en bois.
En gros, du super surin "bushcraft" d'avant Ray Mears  :lol:. Comme si un peuple vivant dans la forêt depuis des millénaires avait eut besoin d'attendre Mr Mears pour s'équiper comme il faut...  ::) :love:

Et le manque de garde n'est pas un problème, c'est même un avantage. En effet, ces couteaux sont fait pour couper en tirant ou en poussant, jamais en pointant. De plus, la forme du manche est adapté à cet usage : la "bouboule" du talon, est faite pour se loger dans la paume de la main, ce qui fait que les doigts ne glisserons pas le long du manche. ET si tu a réellement besoin de poignarder (achever du gibier, percer, casser de la glace etc...), on se sert es deux mains : une sur le manche pour guider, la force étant appliquée par l'autre main, à plat sur le talon du manche. Celà rend le couteau sûr, tout en évitant la présence d'une garde, gênante lors de traveaux fins (tailler du bois, préparer de la nourriture etc...).

Ce ne sont pas des couteaux qu'on attrape comme ca et dont on se sert comme on le ferais d'un bâton. Tout comme on doit apprendre à écrire, se servir d'un couteau requiert un apprentissage, et les coupures en font partie. Dans les pays nordiques, les mômes recoivent leur premier couteau quand ils ont 7-8 ans. Les scouts ont même un badge spécial pour ca. Un genre d'examen, qui permet de prouver qu'on a appris à se servir d'une lame de facon efficace et sécuritaire. ALors, il est vrai que les couteaux des mômes ont une petite garde en laiton, car ils sont fait pour apprendre, mais dès que le gamin sait s'en servir comme il faut, hop,il se retrouve avec un "vrai" couteau dans les pognes... Et je doit vous dire, que je n'ai aucun pote qui m'ai pas été mordu par eur surin au moins une fois... ::)
Mais si tu n'est pas confortable sans garde, je peut te conseiller de tailler une "gorge" dans le manche au niveau de l'index. Ca ne change pas l'esthétique "outil" du puukko tout en permettant un "grip" plus sur.
Quelques exemples pris sur le net :

Ces photos ne sont pas de moi, elles ont été glanées sur le net. SI il y a un problème avec les Copyright, je m'en excuse d'avance. :)

09 avril 2008 à 01:14:10
Réponse #2

JeD


Très très beau surin !
J'aime bien le custom avec la gorge sur le manche, ca donne un petit plus "design" en plus d'être sécuritaire.

Si seulement j'avais l'occasion de me servir davantage de mes surins, je crois bien que je craquerais pour un petit Nordique dans ce style...

Vous me direz, on peut toujours acheter pour se faire plaisir, mais comme le Grand manitou, j'ai du mal a acheter pour laisser prendre la poussière par le suite..
- "C'est parce qu'on imagine simultanément tous les pas qu'on devra faire qu'on se décourage, alors qu'il s'agit de les aligner un à un." - Marcel Jouhandeau.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité