Nos Partenaires

Auteur Sujet: faites vos chaussures et réparez les... comme vos ancêtres  (Lu 94929 fois)

23 janvier 2010 à 14:06:58
Réponse #75

Berhthramm


Les petites dernières, des type III (classification de York) pour changer.

;)







Veau, collet de 2mm et croupon de 4,5mm, fil de lin poissé.

Voilà.

:)


23 janvier 2010 à 15:22:07
Réponse #76

Mock


Salut,

Tout d'abord bravo pour tes réalisations. J'aimerai bien savoir comme se comporte tes chaussures avec l'humidité? Pluie ou boue?  tu les traites avec un mélange particulier pour les imperméabiliser? tu te chope jamais de mycoses?

Et encore bravo pour tes oeuvres
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur

23 janvier 2010 à 15:31:24
Réponse #77

Berhthramm


je les graisse, en hiver je colle une peau (actuellement du chevreuil parce que c'est ce que j'avais sous la main) à l'interieur pour la chaleur.

Pour l'humidité le scellement des couture à la cire d'abeille ça aide, le point sellier aussi et l'jout d'une trépointe un peu.

au delà je porte soit des chaussettes en naalbinding (c'est un tricot particulier à 1 seule aiguille), soit des chaussettes russes, avec ces dernière c'est facile de changer souvent de chaussettes.

J'ai parfois les pieds humides mais c'est jamais l'enfer, ces pompes sèchent vite (1 nuit et c'est bon), je dirais pas que j'ai jamais eu froid aux pieds mais depuis que je mets une fourrure à l'intérieur je n'ai plus froid, y compris cet hiver avec -18° dans le nord de la Hesse et dans la neige (et -12° dans les chambres du chateau la nuit... tu réfléchit à 2 fois pour aller pisser surtout quand le fait d'aller pisser nécessite de descendre 3 étages de donjon (aprés avoir allumé une lanterne), traverser une cours verglacée et enneigé, entrer dans un autre bâtiment, pisser et revenir...)).

Jamais eu de mycoses, jamais eu d'ampoules, jamais eu le moindre soucis dans ce type de chaussures.

:)

20 mai 2010 à 01:27:11
Réponse #78

Berhthramm


Parce que faire des chaussures c'est un jeu d'enfant...

Voici des chaussures dont en gros 50% du travail de couture a été fait par Milia une trés gentille petite fille en visite samedi pendant le camp de Saint sylvain...

J'ai juste prépercé les pièces et monté les ligneuls, un peu tiré le fil quand ça bloquait...







:)

bovins et agneau.

20 mai 2010 à 18:26:11
Réponse #79

Leif


c'est a croire qu'elle avait un sacré coup de patte cette petite :up:

20 mai 2010 à 20:56:43
Réponse #80

marco 2


 :blink:quel ages la petite???? parce-que si vraiment "une petite", c'est bluffant quand même la régularité des quelques points qu'on voit......
quand je rentre dans une foret, je pars pas au combat, mais je rentre chez moi
Moniot van moeren

il y en as pour qui le verre est a moitié plein, d'autre pour qui il est a moitié vide......et pour vous?????

20 mai 2010 à 21:56:55
Réponse #81

Berhthramm


j'ai pas demandé son âge on demande pas son âge au demoiselles... elle chausse du 31.

Je dirais vers 8 ans.

:)

J'ai fait tout le travail avec l'alène, ça expliquela régularité des points. là ou j'ai été bluffé (mais pas tant que ça) c'est qu'un enfant attentif est vite plus performant qu'un adulte qui écoute une minute et pense savoir et veux faire...

elle a d'emblée pigé le point sellier et pas fait d'erreur de passage d'aiguille, là ou bien souvent des gens font des tortillons, j'ai juste eu à tirer quelques points qui bloquaient (le passage de la zone cha dans le trou demande parfois un peu de poigne et parfois à tendre des points car ça ça abime un peu les mains...


20 mai 2010 à 23:23:30
Réponse #82

Berhthramm


je te fais confiance pour ça.

:)

mais quand je suis savetier je suis un être pacifiste...



21 mai 2010 à 09:06:17
Réponse #83

Leif


 :)

comme quoi tout est possible.

elle a vraiment adoré et a beaucoup aimé les petits mots gentils du forum.

merci a toi pour lui avoir montré ;)

21 mai 2010 à 10:00:11
Réponse #84

nemesys


Y a pas...c'est impressionnant !
Mais tu donnes des cours de fabrication maintenant Berhthramm ?

21 mai 2010 à 21:10:19
Réponse #85

philippe13


Je te vois manier les outils a portée de cuisses! Les boureliers utilisent un système pour tenir la pièce à coudre  ou à percer et disposer de leurs deux mains: il s'agit d'une sorte de pince à épiler géante qui se cale sous le pied (en position assise bien sur) d'une part et que l'on serre plus ou moins avec les genoux ce qui tiens la pièce de cuir a porté de main mais un peu plus haut que toi sur les photos.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

21 mai 2010 à 21:19:25
Réponse #86

Berhthramm


c'est un outil qui n'existe pas au MA et surtout qui est inadapté à la couture de chaussure de cette manière, après une allène plantée dans une cuisse ça réveille mais ce n'est pas grave et pour les outils coupants qui eux sont dangereux (vraiment) on fait autrement (découpe sur table). L'accident le plus grave que j'ai eu pour l'instant c'est une allène planté sous un ongle (loin) et la pointe qui casse (Murphy's inside) dedans...

:)

La cordonnerie est assez loin de la bourrellerie.

:)

Sinon sans vraiment donné de cours quand je suis sur un camp, j'hésite pas à prendre du temps pour expliquer et pour montrer, voir dans certains cas pour laisser faire à ma place (sauf le travail avec allène justement).

20 juillet 2010 à 22:00:32
Réponse #87

borkmadjai


j'ai commencer aujourd'hui une paire de chaussure en cuir.

petite question, quel genre de nœud tu fais pour finir tes points ?

21 juillet 2010 à 09:21:33
Réponse #88

Berhthramm


quand tu as une zone à finir, tu retourne en arrière sur 4 ou 5 point puis tu fais un double noeud simple (ça doit s'appeller un noeud plat)...

C'est la façon classique de finir une série de points selliers.

:)


21 juillet 2010 à 11:56:52
Réponse #89

raphaelh


Voici l'adresse de Ramballur, il répond rapidement et clairement au mail.

ramballur(at)gmail.com

on dirait qu'il vend aussi sur ebay : http://stores.ebay.fr/ramballur

21 juillet 2010 à 13:29:41
Réponse #90

borkmadjai


quand tu as une zone à finir, tu retourne en arrière sur 4 ou 5 point puis tu fais un double noeud simple (ça doit s'appeller un noeud plat)...

C'est la façon classique de finir une série de points selliers.

:)




ok merci ;)

21 juillet 2010 à 15:22:20
Réponse #91

raphaelh


On sent bien le sol et si on attaque le pas comme une section de jeunes recrues ça sonne... Je crois que là la solution est juste d'apprendre à marcher avec et de ce que j'ai lu ici sur la marche pieds nus, c'est assez approchant, on attaque moins par le talon (pas par l'avant pied non plus c'est carrément anti-physiologique est potentiellement source de soucis othopédiques à moyen terme), on pose doucement et on transfert l'appui, le cycle de marche est donc transformé, ça necessite de s'acclimater et de les porter souvent... On sent bien le sol aussi (c'est ce que j'adore avec ces pompes) donc si on pose brutalement sur un cailloux pointus...aïe... mais justement on doit poser doucement et analyser sur quoi on est, et dans la marche l'oeil est aussi entrainné à l'analyse du terrain mais du terrain des 3 à 5 m devant soi avec enregistrement par le cerveau des obstacles et des voies de passages, le cerveau fait alors sont analyse et selectionne la trajectoire en fonction des paramétres prioritaires...

cela ne fait que très récemment que l'homme a inventé les chaussures avec amorti dans la semelle, tenue de la cheville et tout un tas de systèmes censés protéger le pied.... tout ça c'est du marketing

alors que l'homme marche pieds nus depuis des millions d'années, et sa morphologie est en conséquence

personnellement j'en ai fait l'expérience : j'ai eu des problèmes de genoux soudainement il y a 4 ans, et je suis allé consulter tous les spécialistes, j'ai portés des semelles orthopédiques, fait du kiné, etc... et puis je me suis rendu compte que selon les chaussures que je portais j'avais plus ou moins mal. Une fois j'ai acheté une paire de chaussures très belles, et en essayant 10 min dans le magasin je ne m'en étais pas rendu compte, mais dès la 1ère journée d'utilisation j'avais trop mal aux genoux.

Je me suis donc documenté un peu sur le sujet. Voici quelques liens (en anglais) :

These Toes Were Made for Running
http://www.wired.com/wiredscience/2009/02/runningtoes/

Your Shoes Are Killing Your Feet
http://www.wired.com/wiredscience/2008/04/your-shoes-are/

The Roving Runner Goes Barefoot
http://well.blogs.nytimes.com/2009/10/05/the-roving-runner-goes-barefoot/

To Run Better, Start by Ditching Your Nikes
http://www.wired.com/wiredscience/2009/07/barefoot/

Lieberman’s research into human and early hominid fossils suggests that the human body, including the foot, is well-adapted to long-distance running without shoes
http://www.fas.harvard.edu/~skeleton/pdfs/2004e.pdf


Dans mon cas, dès que je peux je marche pieds nus. Quand je marche pieds nus je n'ai pas mal aux genoux. Pour aller travailler par contre et marcher en ville j'ai quand même besoin de chaussures. J'ai trouvé 2 marques : Vivo Barefoot et Vibram Five Fingers.

J'ai une paire de Vivo Barefoot et on sent le relief du sol sous les pieds. La semelle est extrèmement souple.


Pour ceux qui ne parlent pas anglais, un petit résumé des liens : en fait quand on marche pieds nus, ce pour quoi notre corps est fait (il faut très longtemps à un être vivant pour s'adapter), on pose le pied presque à plat, on déroule le pied et on se propulse avec les doigts de pieds. Quand on marche avec une semelle (en général assez rigide), on ne peut pas plier la plante du pied, et c'est donc notre genou qui travaille pour soulever le pied. Et quand la semelle amortit les chocs, on a tendance à poser le talon en premier, les chocs étant absorbés par les genoux.

21 juillet 2010 à 17:27:54
Réponse #92

tokala


en gros marcher pied nue et j'aurai plus mal au genoux?
la fonction propre de l'homme et de vivre, non d'exister.je ne perdrai pas mes jours à essayer de prolonger ma vie. je veux bruler tout mon temps.

                                      jack london

mitakuye oyasin

22 juillet 2010 à 12:20:48
Réponse #93

Berhthramm


ma production de ces dernières semaines...



Il y a pour mes enfants et pour ceux d'un ami... pour un camp dans les jours prochains.

J'ai vraiment taylorisé...

d'autant que je me suis planté sur certaine mesure en calculant trop juste d'ou une nouvelle série plus large...

:)

J'ai bien marré mais là sur les grolles je sature un peu.



J'ai varié les plaisirs en utilisant du bovin et du mouton (pour des chaussures enfants ça le fait pour de l'adulte j'ai plus de doute (ou alors de la chaussure qui va pas trop bouger)) ou du bovin tout seul.

:)

En regroupant les différentes opérations, ce qui fait q'on a moins de manipulations de matériel à faire, on peut vraiment trés fortement faire tomber le temps de production d'une paire, ceci me renseigne donc un peu mieux sur la capacité de production d'un "coordonnier médieval" (entre deux et trois paires de chaussures finie pour 10-12h de travail (sachant qu'au MA le travail "à la chandelle" est interdit et sévérement puni).

25 juillet 2010 à 11:42:37
Réponse #94

Oursbrun


Un article très intéressant, je vous tire mon chapeau, beaucoup de détails et d'informations avec des illustrations rien de tel pour se faire une nouvelle paire de chaussures

25 juillet 2010 à 19:43:00
Réponse #95

zamzam


Génial le post !!!! :doubleup: :doubleup:

Tiens je vous mets en photo des "arbarcas" : des chaussures "maison" espagnoles (ya surement la meme choses quelque part en France)


J'en ai porté = pas mal et surtout increvables!! Les paysans de mon coin en faisaient avec du cuir et semelle en pneu de récup et pouvaient les garder 4 ans (broussailles coupantes/cailloux....)

Arf tu m'as mis la nostalgie avec ton post l'ami!

06 mars 2011 à 13:01:46
Réponse #96

Berhthramm








Réalisées en fonction des modèles proposés dans différents ouvrages de références (Mould-Carlisle et Cameron ou Goubitz)

 :)

Bovin pour l'empeigne

Bovin pour la semelle

Cousues au lin poissé

Boutons en os (chevreuil) ça c'est une certaine "liberté".

06 mars 2011 à 14:28:43
Réponse #97

DEUN


(à l'attention exclusive du Sieur Berhthramm)
"Y' m'énerve, mais y m'énerve çui-là!!!"  :glare:                                                                       ( ::))    
« Modifié: 06 mars 2011 à 14:34:23 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


06 mars 2011 à 14:50:52
Réponse #98

Berhthramm


 :'(

 :lol:

c'est jamais qu'un peu de cuir assemblé d'une certaine façon, t'as du cuir, t'as des mains, t'as des pieds, j'ai donné la façon, il suffit de se lancer (plutot sur des III car le patron des IV est un peu du genre chiantos).

06 mars 2011 à 19:04:01
Réponse #99

philippe13


J'ai récupéré ces jours-ci  un outillage à peu près complet de cordonnier avec même le pied de fer. Mon grand-père travaillait là dedans puis quand il a pris sa retraite ( avant 1960) avait gardé un outillage individuel pour réparer les chaussures à la maison comme bien des retraités du secteur.   
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité