Nos Partenaires

Auteur Sujet: fabrication d'une forge  (Lu 60925 fois)

22 avril 2008 à 18:05:22
Réponse #50

Berhthramm


charbon de forge parceque ça va bien et que j'ai du stock (environ 250 kg devant moi.... :blink: :glare: :lol:) mais aprés j'envisage de passer au bois...

L'inconvénient du charbon de forge : ça demande de dégazer, ça schlingue et c'est toxique quand ça dégaze (oh la jolie fumée jaune).. bref c'est pas tip top pour l'environnement... ça fait aussi du machefer qui bouche la tuyére si on fait pas gaffe (donc faut mettre un coup de ringard de temps en temps pendant la session)  :down:
L'avantage, ça chauffe, bien et longtemps ça forme un joli dôme (on peut faire sans mais j'ai du mal)...

Le bois  : c'est semble t il beaucoup plus technique et je dois dire que comme je suis un rookies j'ai  un peu peur de changer mes repères maintenant (juste au moment ou je commence à piger des trucs)...

En terme de charbon de forge (houille grasse) certains sont plus purs que d'autres : peu de fumée et peu ou pas de machefer (pas du tout pour certains), l'inconvénient :ils aglomére pas (et j'ai plus mon joli dôme qui allait bien)....

22 avril 2008 à 22:58:50
Réponse #51

MuleSkinner


salut, pour la forge le plus simple c'est le gaz avec un petit flambard sur une bouteille de butane 13kgs et quelques briques réfractaires. En prenant huit briques standard on se fait un petit foyer avec du mortier haute température :



Ensuite avec un foret à béton (plaquette carbure) on fore un trou pour faire arriver le nez du flambard. On peut rajouter une brique de plus dans le foyer pour en diminuer la taille, pour les lames de couteau notamment (c'est la brique plus claire sur la photo)



Dur de faire plus simple, c'est portable, pas de soufflerie, et le foyer fait 11x11x22 ce qui permet même de s'en servir comme fonderie pour de petits volumes de coulée @+

22 avril 2008 à 23:42:22
Réponse #52

skaro


très interessant!
a part la propreté et la magnabilité,quelle difference avec le charbon de bois sur les métaux?

skaro

22 avril 2008 à 23:46:29
Réponse #53

ncome


Les couleurs ca correspond à quoi?
"Le cerveau est la tripe de la tête. Penser est un couteau !"
 [Miguel Angel Asturias]
"La pierre est l'amie du couteau, l'obstacle, celui de la volonté."
 [Jiang Zilong]
"Le couteau vaut peu contre l'esprit."
 [Michel de L'Hospital]

23 avril 2008 à 00:14:54
Réponse #54

Berhthramm


très interessant!
a part la propreté et la magnabilité,quelle difference avec le charbon de bois sur les métaux?

skaro

Tu gagnera jamais en carbonne avec une FAG...

:)


23 avril 2008 à 01:33:45
Réponse #55

lambda


Perso, j utilise FAG et charbon de bois, en ce moment charbon de bois. j ai plus de gaz.
je prefere le charbon de bois a la houille pour 2 raisons:
- plus facile de fourniture de par chez moi...
- pas toxique et pas de soufre ou derives alterant les qualites de l acier en cours de chauffe.
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

23 avril 2008 à 20:45:34
Réponse #56

raph


salut,
j'avais posté sur l'ancien forum, le même genre de bricolage mais fait avec un bloc de béton cellulaire à la place de l'assemblage de briques :





c'est pas cher vite fait et ça marche bine pour de petites lames.

a+

24 avril 2008 à 18:03:28
Réponse #57

modl


Ca chauffe vraiment assez avec ça ??? C'est juste que ne sachant pas souder, je n'ose pas me lancer dans la fabrication d'un bruleur pour FAG. Si ça fonctionne avec ça, ça vaut pas le coup de s'enquiquiner...
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

24 avril 2008 à 18:04:56
Réponse #58

lambda


t as pas besoinn de savoir souder soouder pour le bruleur de fag...

http://www.forgefr.com/forums/viewtopic.php?t=9249

jute un peu d usinage et de resine epoxy...

"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

24 avril 2008 à 21:21:33
Réponse #59

MuleSkinner


salut, oui ça marche sans faire un bruleur spécifique.

en fait la chaleur dans une forge à gaz c'est comme l'eau dans une baignoire  >:(  je m'explique :
quand on verse de l'eau dans une baignoire, si on remplit plus vite qu'elle ne se vide, le niveau monte (cf les super-problèmes d'arithmétique de CM1)
dans une forge, si on apporte de l'énergie plus vite qu'elle ne se dissipe, la température monte.
Dans le cas le plus caricatural, sur une forge fermée entièrement, et aux parois parfaitement isolantes, avec une puissance de chauffe très faible on peut atteindre la température qu'on veut, 1000°C par exemple.
Dans la vraie vie la chaleur fout le camp par l'ouverture, et aussi au travers des briques ; donc on essaie de chauffer plus fort pour élever la température ; l'air pulsé dans un brûleur à gaz sert à apporter plus d'oxygène, ce qui permet de brûler plus de gaz, et de dégager plus de chaleur.
Maintenant si on prend le problème à l'envers,  une lampe à souder fait, en débit de gaz, dans les 100g/h, un petit flambard dans les 300g/h et c'est largement suffisant du moment que la forge est petite et bien isolée. La mise en température sera aussi un peu plus longue, mais là encore si la cavité est petite c'est très supportable.
@+

24 avril 2008 à 23:19:25
Réponse #60

cardoso5fr


Et rien qu'avec un chalumeau comme bruleur cela permet quand même de s'amuser :). (faut pas compter faire du damas non plus hein :)).
@ + Ben (Dremeltingpote steel dust junky)

24 avril 2008 à 23:20:57
Réponse #61

skaro


un brûleur à gaz sert à apporter plus d'oxygène,
aucun risque de décarburer???

skaro

25 avril 2008 à 00:50:57
Réponse #62

lambda


Excuse moi Skaro, les photos passent pas, je te les remets directo...

tube serrurier d environ 30 de diametre, un peu de plomberie qui va bien et de la colle epoxy bi-composante...

La tige en alu transversale est bouchee a une extremite et trouee (1 mm de diametre) au centre (gicleur) et sert a admettre le gaz par le "gicleur" dans le tube principal...
l air force est injecte par le biais du ventilo et se melangera au gaz le long du tube principal, jusqu a la sortie.

suivant le debit de ton manometre, et/ou le regime de fonctionnement de ton ventilo (alim regulee a tension variable), tu peux jouer sur la richesse de ton melange et donc finalement etre en condition reductrice, neutre, ou oxydante...

en condition reductrice (melange riche, excedent de propane par ex, par rapport a l air), tu verras des flammes plutot jaunatre sortir du foyer...quand elles disparaissent au fur et a mesure que tu optimise ton melange elle vont disparaitre et tu verras la temperature de ton foyer (par le biais de la couleur des parois devenant de plus en plus incandescentes et tirant vers l orange clair, voir jaune) augmenter jusqu a l obtention d un optimum (melange "stoechiometrique", neutre...).

mais sinon, pour repondre a ta question, en condition oxydante tu peux favoriser la decarburation, mais quand meme moins que dans le cas d une FAC (en plus de la presence d oxygene, le parametre temperature entre en jeu... plus tu grimpes en temperature, plus la decarburation (migration vers la surface du carbone en solution dans l acier, et une fois a la surface, ce carbone est oxyde et finalement "brule" par l exces d oxygene dans le foyer) est rapide.

Donc, dans une FAG tu peu grimper a 1300-1500 degres, perso elle est tres rustique, je grimpe a 1100 degres.
Mais dans un foyer de FAC, sans precaution particuliere, je crois que tu peux grimper sans souci jusqu a 1800 degres (au souvenir, vous corrigez et completer...) donc la, faut faire encore plus attention a la decarburation...

En gros, ton bruleur est finalement un cousin plus ou moins proche d un carburateur basique...

Si ca peut t aider...


« Modifié: 25 avril 2008 à 01:15:25 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 avril 2008 à 00:57:13
Réponse #63

lambda


et un seche cheveux depiaute avec de l epoxy la aussi...
detail sur la partie ventilo...

comme tu vois, 0 soudure a l arc...  ;)

petit detail, tu peux rajouter a l extremite en aval de ton tube serrurier une rondelle percee, comme sur les lampes chalumeaux des bleuet "camping gaz", ca sert a ralentir un peu le melange en sortie de tube et a eviter que la flamme decolle trop du tube et ne s eteigne du fait d un eloignement excessif du dard enflamme par rapport a l extremite du dit tube et donc de la "source de melange"... en gros tu rajoutes volontairement une perte de charge.
« Modifié: 25 avril 2008 à 01:19:39 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 avril 2008 à 08:32:07
Réponse #64

cardoso5fr


C'est bien la première fois que la fabrication d'un bruleur me parait aussi simple.
@ + Ben (Dremeltingpote steel dust junky)

25 avril 2008 à 11:02:51
Réponse #65

lambda


salut Cardoso5fr,  :)
Bah tu sais, me suis juste inspire de ce que j ai pu lire sur forgefr et j ai adapte ca avec mes moyens du moments en perdant pas de l esprit que physiquement, ca reste dans le concept un carbu de base...
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 avril 2008 à 14:03:58
Réponse #66

cardoso5fr


Ben j'ai pas vraiment étudié la question depuis le bruleur yaco, qui me paraissait un peu compliqué pour moi.
Mais là vu comme ça, cela me parait à ma portée.
@ + Ben (Dremeltingpote steel dust junky)

25 avril 2008 à 15:24:33
Réponse #67

lambda


ah ca, je m en inquiete pas, vu ce que tu sais faire de tes mains, c est largement a ta portee, a mon avis.  :D :D :D
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 avril 2008 à 16:13:11
Réponse #68

cardoso5fr


C'est gentil :)
Question bête t'es en butane ou propane?
@ + Ben (Dremeltingpote steel dust junky)

25 avril 2008 à 16:14:30
Réponse #69

lambda


au propane (bouteille de 11 ou 12 kg).
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

25 avril 2008 à 17:20:10
Réponse #70

modl


Effectivement, je me ballade aussi sur forgefr, mais je ne connaissais que le bruleur Yaco, qui me semble plus compliqué. Bon, là, ça me fout toujours un peu la trouille de me lancer (peur de faire sauter le garage), alors, dans un premier temps, quand j'aurai trouvé le temps, je vais essayer avec une torche à souder (j'envisage pas le damas avant 2024... :D)
Merci quand même pour le post sur la fabrication. Je crois que je jour où je pourrai en voir une de visu, en discuter avec le constructeur, ça me mettra moins la pression !!!
Par contre, je retiens l'idée de béton cellulaire pour faire le corps, c'est assez génial comme principe.
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

25 avril 2008 à 19:32:04
Réponse #71

Anke


Rodudjjjjjjjuuuuuuuuuu ! Vous allez forger au charbon oui ! Bandes de mécréants, australopithèques, sapajous, bois sans soif, marins d'eau douce et j'en passe ( tiens mon coté capitaine Haddock qui ressort !)
Non sans dèc, le gaz c'est bien, mais :
Tu restes dépendant d'une technologie qui coute des ronds. La bouteille de gaz, c'est pas donné, d'accord c'est propre( un sac de charbon de bois de 20 l c'est 5 roros voire moins et en bossant rapido tu arrives à "sortir" entre 2 et quatre lames trempe comprise). Tu apprends pas à "conduire" un feu. Et mis à part la nécessité d'avoir une chauffe vraiment homogène ( damas ou soudure au marteau, quoique au charbon ça le fait aussi). Tu restes également dépendant de l'électricité ( alim du ventilo). Franchement, j'arrive à t° de forge, voire de trempe, aussi vite ( voire plus vite) au charbon qu'au gaz ( comparaison faite chez Gil ou Raven pour ceux qui le connaissent), mais c'est sûr, faut mouliner le ventilo à main et pas qu'un peu. La mise en oeuvre me semble plus compliquée aussi ( plein de réglages à faire). Mais bon, on dira que c'est mon côté retour à l'essentiel ou aux sources qui parle.
De toute façon, pour commencer, je conseillerais de forger au charbon, ça me parait plus simple de prime abord pour "sentir" un peu le truc; La forge au gaz dans un second temps;
Mais ce que j'en dis hein, ça vaut ce que ça vaut, chacun fait comme il l'entend, le plaisir avant tout !

25 avril 2008 à 20:24:54
Réponse #72

Berhthramm



25 avril 2008 à 23:17:46
Réponse #73

modl


Mais la FAC est prévue dans un coin de ma tête, avec braque et tout et tout, et même avec un soufflet japonais si j'arrive pas à trouver un ventilo manuel à un prix qui m'obligera pas à vendre un rein !!!
Mais ce petit montage, avec béton cellulaire et chalumeau gaz me semble bien simple à mettre en oeuvre pour commencer.
Et en plus, comme j'ai ma maison à moi maintenant, qui a de l'induction pour la cuisine, j'ai une bouteille de gaz qui sert beaucoup moins !!! ;)
Bon, vu mon enclumette de compétition, faut pas non plus que je vise trop haut !!!
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

26 avril 2008 à 00:41:41
Réponse #74

lambda


Salut Anke, salut les gars.
Bon, alors, moi je fais que donner les infos que je peux, rien de plus, pas besoin de tirer au boulet rouge sur une technique ou une autre...
En plus, franchement, Anke, la je l ouvre un peu (et c est vraiment rare, vous le savez tous), j aime pas entendre dire qu il faut faire ci plutot que ca.

citation de Anke
"Rodudjjjjjjjuuuuuuuuuu ! Vous allez forger au charbon oui ! Bandes de mécréants, australopithèques, sapajous, bois sans soif, marins d'eau douce et j'en passe ( tiens mon coté capitaine Haddock qui ressort !)"

ben si le gars (skaro ou un autre, moi compris) il veut, d abord...

Sinon oui, y a tout ces inconvenients que tu cites anke, mais si ca existe et que c est repandu c est que ca doit pas etre si desavantageux que ca. et encore une fois, perso, je suis pas d accord pour pousser une personne plutot dans une voix que dans l autre. elle se fera son expe elle meme...

par ex, je forge avec les 2 techniques, sans preference particuliere, les 2 ont leurs avantages... par exemple, pour les temperatures, on grimpe plus haut et plus vite au charbon, pour l homogeneite dans les traitement thermique, c est plus facile et plus fin de controle a la FAG mais ca, c est mon vecu, c est tout, et ca me convient bien voila.

je trouve que ca peut etre interessant de commencer a la FAG car tu peux observer les couleurs liee au phenomene de decalescence/recalescence et donc finalement d austenisation plus facilement que dans le foyer d une FAC. alors, oui c est pas vraiment  l esprit du "retour au source et a l essentiel", mais pedagogiquement je trouve pas ca si pourri, justement pour sentir le truc.
parce que le truc pour moi, c est avant tout maitriser les transformations de son morceau d acier. le moyen c est le controle de son foyer quel qu il soit...

encore une fois, avec une FAG bien reglee, bien confortable, un debutant (et je m estime l etre encore) peut se concentrer uniquement sur le comportement du metal.
le charbon, c est delicat, et je sais pas si c est si evident pour un gars qui fait ces premieres lames, de controler et le charbon et la transformation de son acier... et dans le cas ou ses premieres lames foirent, je suis pas sur, aussi, qu en bossant directo sur du charbon, il sache vraimnt pourquoi ca a foire.
rien que de se rendre compte de ce qu est la zone oxydante, neutre ou reductrice d un foyer de
FAC meme si maintenant je pense le savoir, ca pas ete evident au debut...
et de plus, mais c est mon gout de la physique qui veut ca, je trouve ca super interessant a mettre au point une FAG, ca fait faire de l hydrodynamique, un peu de mecanique, de la thermo, un peu d electricite (alim du ventilo, cablage). et rien que pour ca, ca reste quelque chose de positif.

Mais j aime bien le charbon aussi, c est plus "sensuel", plus low tech...moins couteux en combustible...pas de souci...et si ca apprend a conduire un feu, ce qui est une bonne chose en soi... ben je trouve pas ca forcement plus simple a mettre en oeuvre, ou meme plus complique, que les reglages de ventilo et de mano d une FAG, c est autre chose, c est tout...c est pas comparable...

Donc, je suis pas d accord pour dire "faut forger au charbon" ou "faut forger au gaz". a mon humble avis, chacun doit suivre son cheminement et penser plus en terme de resultat fiable que de faire une fixette sur la facon de l obtenir (FAC ou FAG, et exclure respectivement l une des techniques au detriment de l autre)...la traversee de mon bled je la fais aussi bien en partant d est et en finissant a l ouest que l inverse, et au final j aurai vu les memes choses...

Sinon Modl, ton montage beton cellulaire/chalumeau, en attendant ta FAC, et ben c est tres bien deja pour bien s amuser... pas oublier de bosser dans un endroit vraiment bien aere! Prudence.

Mon avis, peut etre de m*rde, mais mon avis quand meme...
a+,
Lambda

« Modifié: 26 avril 2008 à 00:48:13 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité