Nos Partenaires

Auteur Sujet: les viperes en france  (Lu 26666 fois)

29 août 2008 à 14:31:13
Réponse #50

kikou92


Salut Jiluc,

Oui, merci pour les liens, je les ai déjà lu.

Il y a une incohérence temporelle (et c'est justement là ma question) :
- la douleur apparait dès les premières minutes si venin
- l'oedeme apparait entre 15 minutes et 2 heures si venin
- la douleur apparait avec l'oedeme

Ma question est bien : que faites-vous si votre enfant de 2 ou 4 ans se fait mordre à 2 heures du premier village ?

Vous attendez 2 heures ? vous attendez que votre gosse se torde de douleur ? vous attendez l'oedeme ? vous composez le 112 ? N'est-ce alors pas trop tard ?

Avec les petits, c'est toujours plus compliquer à gérer car on stresse bcp plus facilement. y'a des papas et mamans ici, ils savent de quoi je parle.

Autant pour un adulte, si la morsure n'est pas sur le cou ou le visage (oedeme peut être grave), on peut attendre car on sait qu'on a peu de chances d'en crever.

Autant pour un enfant, ça sent l'hélico, non ?

merci d'avance

A+
Alexis

29 août 2008 à 17:02:44
Réponse #51

jilucorg


Il y a une incohérence temporelle (et c'est justement là ma question) :

Je ne vois pas d'incohérence :
Citer
- la douleur apparait dès les premières minutes si venin

Ce n'est pas ce qui est écrit ci-dessus :
Citer
Dans les premières minutes, sensation de brûlure à l'endroit de la morsure suivi d'une sérieuse douleur qui deviendra intense.

Citer
- l'oedeme apparait entre 15 minutes et 2 heures si venin
- la douleur apparait avec l'oedeme

Oui, et...? Si envenimation, douleur à partir de 15 min après sensation de brûlure immédiate à la morsure.[/u]

Citer
Ma question est bien : que faites-vous si votre enfant de 2 ou 4 ans se fait mordre à 2 heures du premier village ?

Je ne crois pas que quelqu'un te dirait de continuer ta balade. Moi, ancien père de petit, je serais rentré en portant le gamin, et direction toubib pour contrôle si rien de particulier ; direction urgences si douleur. C'est toujours ce que je ferais pour n'importe qui (enfin, pour l'aspect 'porter' ça dépend qui hein ! :huh:)

NB: je n'ai aucune qualification médicale d'aucune sorte, mais par exemple, le site Médecins de Montagne conseille :

La prise en charge

- Prévenir les secours le plus rapidement possible sans céder à la panique.
- Si les secours sont peu éloignés allonger le blessé, immobiliser le membre piqué comme pour une fracture, le maintenir en dessous du niveau du cœur. Si possible désinfecter la plaie, appliquer un bandage élastique en amont de la plaie (qui ne bloquera que le retour veineux).
- La pose de glace n'a qu'une efficacité relative d'autant plus si elle est réalisée tardivement.
- Surtout ne pas sucer la plaie, ne pas poser de garrot, ne pas faire marcher la victime.
- Si les secours sont éloignés essayer après les avoir prévenu, de porter la victime vers ces derniers.


Et j'ai toujours craint beaucoup plus pour les petits les piqûres d'hyménoptères (tombés dans une boisson surtout), qui tuent en France largement plus que les vipères.


jiluc.
« Modifié: 29 août 2008 à 17:08:17 par jilucorg »

29 août 2008 à 21:19:46
Réponse #52

kikou92


salut,

merci pour tes infos.

Je dois être un peu fatigué...

tout est clair... je sais désormais comment distinguer une envenimation d'une morsure sèche dans le quart d'heure qui suit. Mais si cela ne dispense pas d'une prise en charge évidente (pour des raisons d'infection par exemple), au moins je sais à quoi m'en tenir.

merci

A+
Alexis

29 août 2008 à 21:45:10
Réponse #53

kinette


Salut Jiluc,

Oui, merci pour les liens, je les ai déjà lu.

Il y a une incohérence temporelle (et c'est justement là ma question) :
- la douleur apparait dès les premières minutes si venin
- l'oedeme apparait entre 15 minutes et 2 heures si venin
- la douleur apparait avec l'oedeme
Bonjour,
Dans mes souvenirs... ça n'a pas du tout fait mal au moment de la morsure (du coup j'ai pensé "pas de venin"... or apparemment il y en avait au contraire beaucoup).
Bizarrement pas souvenir non plus de forte douleur, plutôt une petite gène à cause de l'oedème quand ça enfle. mais ça enfle lentement...
Récemment je me suis fait piquer par une guêpe à la main (j'ai pas compris, elle a dû vouloir passer dans ma manche, ou elle était folle...): douleur bien plus vive, et prolongée...
Ceci dit le venin de vipère varie selon la latitude et celle du Sud présentent, d'après ce que j'ai lu, plus d'effets neurotoxiques... la douleur varie donc peut-être en fonction de la composition du venin? (ou alors selon les personnes ;) ).

Citer
Ma question est bien : que faites-vous si votre enfant de 2 ou 4 ans se fait mordre à 2 heures du premier village ?
Vous attendez 2 heures ? vous attendez que votre gosse se torde de douleur ? vous attendez l'oedeme ? vous composez le 112 ? N'est-ce alors pas trop tard ?
Ne pas attendre, même pour un adulte!
Une morsure de vipère n'est pas un truc à prendre à la légère.
L'urgence est relative (le venin met du temps à agir...), mais il vaut mieux déjà être dans l'hôpital si il y a envenimation sévère ou choc anaphylactique.
Evidemment c'est à traiter de façon bien plus urgente pour les personnes fragiles.

Citer
Autant pour un adulte, si la morsure n'est pas sur le cou ou le visage (oedeme peut être grave), on peut attendre car on sait qu'on a peu de chances d'en crever.
Peu de chances mais chances non nulles.
Mieux vaut ne pas prendre le risque (regarder les stats d'envenimation: les envenimations sévères sont relativement rares... mais quand même! Si actuellement il y a moins de morts et de séquelles, c'est aussi grâce à la sérothérapie).

Citer
Autant pour un enfant, ça sent l'hélico, non ?
Si à plus de 1h de marche, prévenir les services d'urgence et voir avec eux (en espérant ne pas tomber sur le genre que j'ai eu, qui ne voulaient pas croire que c'était une morsure de vipère... puis n'arrivaient pas à trouver l'endroit où on attendait...).

Citer
je sais désormais comment distinguer une envenimation d'une morsure sèche dans le quart d'heure qui suit.
Alors là, non, désolée! ne pas s'imaginer faire la distinction si facilement!
L'oedème met du temps à apparaître, et la douleur... ben elle est pas nécessairement violente. Je me demande d'ailleurs à quel point les témoignages de personnes mordues sont crédibles, sachant que la majorité panique et est un peu choquée.
Personnellement, pendant le transfert à l'hosto, je me sentait plutôt bien, j'ai discuté tranquillement avec les pompiers sans me tordre de douleur ni remarquer que ça enflait à toute allure... je suis arrivée à l'hosto près d'une heure après morsure, et quelques secondes avant l'arrivée j'ai vu les pompiers me regarder bizarrement et trouver que j'avais changée de couleur... puis après tout est allé super vite, chute de tension, atteinte digestive... recherche du sérum (pendant un bon moment ça courait dans tous les sens aux urgence car personne arrivait à mettre la main dessus :-D).
Ah, oui, puis aussi un peu d'asthme au passage (début de choc...).

Bref, non, ne pas attendre, ne pas paniquer non plus... ça peut être grave, comme ça peut n'être rien du tout.

Cordialement,
K

31 août 2008 à 08:14:33
Réponse #54

kikou92


Salut,

merci kinette pour ta réponse.

Bref, j'ai l'impression de me trouver dans le post sur les tiques:  il n'y a rien de systématique pour établir un diagnostic fiable.

C'est vrai que devant tant d'infos, moi, j'aime bien essayer de faire une synthèse en une ou deux lignes, plus facile à se remémorer en cas de besoin que les longues discussions qu'il y a sur le post.

Donc, si morsure de vipère (on sait que c'est une vipère et pas autre chose, hein), alors on se dirige immédiatement et calmement vers l'hopital le plus proche quel que soit l'âge et quelle que soit la morsure, car il faut bien 2 heures avant de savoir de manière fiable s'il y a eu envenimation. Et 2 heures, c'est prendre trop de risque pour certaines personnes.

Qu'en pensez-vous ?

merci
Alexis

31 août 2008 à 18:41:58
Réponse #55

François


Donc, si morsure de vipère (on sait que c'est une vipère et pas autre chose, hein), alors ...

Si il y a un doute, et il y a souvent un doute, on annule la rando et on va à l'hôpital, à mon avis.
Il vaut mieux avoir l'air con qu'avoir l'air mort  ;D
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

23 septembre 2008 à 21:20:09
Réponse #56

DavidManise


Donc, si morsure de vipère (on sait que c'est une vipère et pas autre chose, hein), alors on se dirige immédiatement et calmement vers l'hopital le plus proche quel que soit l'âge et quelle que soit la morsure, car il faut bien 2 heures avant de savoir de manière fiable s'il y a eu envenimation. Et 2 heures, c'est prendre trop de risque pour certaines personnes.

Qu'en pensez-vous ?

Juste une GROSSE précision à apporter là, moi :

1) SECURISER (s'éloigner de la vipère et lui laisser de la marge pour fuir)
2) ON TENTE D'APPELER LES SECOURS (112 en Europe).  On discute avec le médecin, qui pose ses questions.  On donne sa POSITION EXACTE (là, le GPS et/ou la carte bien lue sont utiles).  On décrit, on répond aux questions.
3) SI on ne peut PAS joindre les secours, on va immobiliser la partie atteinte comme si c'était fracturé, et on va marcher tranquillement vers l'endroit où on aura le plus de chances d'être rejoint par les secours, ou de trouver un taxi...  Rien n'empêche de checker tous les 100m si on a du signal sur le portable ou si la VHF passe de nouveau hein ;)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

23 septembre 2008 à 21:57:28
Réponse #57

kinette


Juste une GROSSE précision à apporter là, moi :

1) SECURISER (s'éloigner de la vipère et lui laisser de la marge pour fuir)
Hello,
On entend parfois qu'il faut tuer l'animal pour pouvoir s'assurer que c'est une vipère ou le fournir aux secours: c'est une absurdité: non seulement on prend le risque de se faire mordre, mais les vipères (comme tous les serpents qu'on prend le risque de tuer) sont protégées (toutefois les vipères ont un statut spécial permettant destruction en cas de danger, mais bon...), et enfin, la grande majorité des personnes urgentistes sont totalement incapables d'identifier les serpents.

Citer
2) ON TENTE D'APPELER LES SECOURS (112 en Europe).  On discute avec le médecin, qui pose ses questions.  On donne sa POSITION EXACTE (là, le GPS et/ou la carte bien lue sont utiles).  On décrit, on répond aux questions.
Ceci dit... je ne sais pas si c'est toujours comme ça, mais j'ai eu affaire à des personnes dont la formation devait être très insuffisante... au téléphone, ils ne voulaient pas croire que c'était une morsure de vipère (en fait au début ils ont quasi refusé d'envoyer quelqu'un!), n'ont quasiment pas posé de question (pas de question sur l'état de santé, bref, très limite...), envoi d'un véhicule non médicalisé (j'aurais fait la chute de tension pendant le transport...), qui ne trouvait pas le lieu (et n'a pas rappelé pour avoir plus de précision). Et enfin, arrivée à l'hosto, et à ce moment en grosse chute de tension plus réaction anaphylactique, personne n'arrivait à mettre la main sur le sérum (et au départ, grosses discussion sur le fait que oui, le sérum est maintenant sûr, qu'on en fait dans ces cas, etc...).
Aussi pas mal d'hésitation sur le fait de mettre un bandage peu serré (apparemment chacun adapte un peu à sa sauce... mes toubibs se sont un peu replongés dans les bouquin...).
Les hôpitaux (et pourtant là c'était un CHU) sont assez peu habitués à traiter les morsures de vipères (quelques cas par ans), et ça ne m'étonnerait pas qu'on observe assez souvent à de l'improvisation comme ce que j'ai vu...

Citer
3) SI on ne peut PAS joindre les secours, on va immobiliser la partie atteinte comme si c'était fracturé, et on va marcher tranquillement vers l'endroit où on aura le plus de chances d'être rejoint par les secours, ou de trouver un taxi...  Rien n'empêche de checker tous les 100m si on a du signal sur le portable ou si la VHF passe de nouveau hein ;)
Si on est seul, faire attention quand même: la chute de tension peut être très brutale (donc risque de tomber et se faire mal).
Si on est plusieurs, que les accompagnateurs soient vigilants, et si c'est possible, qu'ils portent la personne, sinon soient prêts à la rattraper et la soutenir.

Cordialement,
K

22 août 2009 à 12:14:14
Réponse #58

fy


Bonjour,je déterre ce post pour vous racconter mon sursaut de ce matin...

Première chose de chaque journée,avant le petit dèj.;promenade sur un parcour de 2km autour d'un golf.
sur ce trajet,je voie régulièrement des serpents,surtout des couleuvres(viperine et à collier).

C'est toujours au même endroit,un sentier non entretenu,sur la même section,il y a des souches creuses,du soleil et un étang à proximité dans le golf.
C'est un endroit qui "sent le serpent"...En jungle j'était le binôme chargé de les repèrer et j'était assez doué pour ça.

Bref,je suis donc sur cette section,le cerveau encore dans les brumes,le soleil chauffe déja.Je suis en train de pensé au boulot que je vais faire sur le couteau en cours aujourd'hui;quand,avant que mon cerveau n'analyse que que se soit,mon coeur sursaute et mon corps présente ma semelle à une branche(sous mon pied)...
Là ça y est,mon oeil a transmis l'info:Il s'agit d'une belle grosse(magnifique)vipère,toute droite,au milieu de branches mortes,la tête posée sur l'une d'elle.

Sa robe est splendide:Un marron qui tire presque sur le bordeaux,avec les dessins noirs habituels.Elle est grande comme mon bras,c'est la plus grosse que je voie sous nos lattitudes.
Il y a déja moins d'1mois,j'en avait vu une,plus dans les beige celle-ci et plus petite.
Je fait doucement un pas en arrière, je m'accroupis et je l'observe...Elle reste immobile.

Je l'ai un peu malmenée en faisant très attention de ne pas la blessée en la poussant vigoureusement avec un bâton pour qu'elle parte.

Pourquoi ais-je fait cela?
Simplement parce-que c'est le seul endroit où le chien peut se promener tranquilement et que comme il a faillit lui marcher dessus (et moi aussi d'ailleur).Je ne veux pas que les vipère reconnaissent cette section comme tranquille pour elles.Je veux que leur cerveau reptilien aille chercher des"cieux"plus cléments ailleur.

Alors oui,moi aussi je me dit qu'elles étaient sûrement là bien avant moi et que je devrait respecter leur terrain et que si elles sont là,c'est qu'il y a une bonne raison.sincèrement.
Mais je ne veux pas risquer une morsure pour le chien qui a déja le coeur assez faible
Et je ne"demande" qu'une toute petite portion de ce sentier.Elles ont Beaucoup de terrain.

Je me demande si elles ne sont pas en train de pulluler à cet endroit...?

C'est peut-être pas très bien ce que j'ai fait,mais si vous avez une solution,je suis preneur.

22 août 2009 à 12:48:37
Réponse #59

fy


SAlut jpdelx;

DEs fois je regrette de pas avoir mon APN sur moi...
La vue de celle-ci était un mélange de crainte,de facination....Très belle.

Bref,depuis que j'ai remarqué que cet endroit était"à rique",je marche en faisant du bruit mais apparement ça ne suffit pas.

Pour l'instant,je ne voie qu'une seule solution:Faire très attention et quand je tombe sur une,la "pousser" sans la blesser ....

Je sais que les"reptiliens"ne sont pas capable d'apprentissage mais je pensait qu'ils pouvaient quand même reconnaître/ressentir si un endroit était bon ou non pour eux....Puisque le reptilien est la forme la plus simple/primitive et s'occupe uniquement des affaires de survie...?

24 septembre 2009 à 20:58:09
Réponse #60

basic


Je trouve que les vipères sont de grosses flemmardes ;) C'est facile de leur marcher dessus, les pauvres. L'avantage de leur lenteur,c'est qu'on peut rester admirer leurs dessins.

10 mai 2010 à 17:57:43
Réponse #61

fy


Bonjour,
j'ai hésité à poster cela dans "nos rencontres animalières mais puisqu'un poste leur est dédié...

Je pourrais appeler ce texte "attention où vous mettez les pieds" ou "déplacer une vipère"...
Pour ceux qui ne m'ont jamais lu sur le sujet,j'en voie tous les jours quand il fait beau...Sur la promenade de mon chien.

C'est une espèce protègée donc ne les tuez pas.Moi,j'ai choisi de m'annoncer quand j'arrive en faisant des pas lourds et en général elles s'écartent du chemin.Mais aujourd'hui....

Pas très sociable,elle essaie de s'esquiver

J'aurais pu la laisser partir tranquille mais vu qu'elle est à porté de main bâton,j'ai choisi de tenter de la capturer pour la déplacer...
Pas trop d'accord :glare:

Je l'ait alors poussée là où je pouvait mieux voire ses mouvements pour me donner le temps de trouver comment j'allait la transporter

Allez quoi!Fait nous un sourire ;#

Comme d'ab.,avec ce que m'offre mon environnement,j'ai pu la transporter sur un kilomètre pour la déposer dans un champ loin des sentiers et près d'un ruisseau


Celle-ci était beaucoup plus agressive que la dernière..Tous les praticants de SD devraient regarder au moins une fois ce qu'est une "attaque" de vipère....L'exemple même du "sans appel"...
« Modifié: 13 juillet 2010 à 11:47:21 par fy »

10 mai 2010 à 20:31:07
Réponse #62

jeantroovpa


ton intention est noble mais les serpents étant plutot casaniers ne crains tu pas de l'avoir stressé/sortie de son territoire de chasse/de la proximité de sa cachette ?  :-\

très sympa les photos par contre  ;)

10 mai 2010 à 20:45:11
Réponse #63

fy


Salut Jeantroovpa,
c'est possible mais elle va vite se trouver une autre cache...Là où je l'ai déposé est un coin bien pour elle.
Si je peux les déplacer je le fait.C'est pas pour moi que j'ai une crainte mais pour mon chien...

Elles sont plusieurs dans le coin alors si je peux limiter le plus possible les risques....

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité