Nos Partenaires

Auteur Sujet: les viperes en france  (Lu 26979 fois)

28 mars 2008 à 14:05:02
Réponse #25

Chad


T'allais pas au Lucky luke qd meme?

28 mars 2008 à 14:15:17
Réponse #26

ucorsu


Un petit détail pour qui s'intéresse de près à nos amis reptiles et sur leur mode de perception ;)

ANATOMIE
L’oreille du serpent
NOUVELOBS.COM | 26.02.2008 | 16:20
Les serpents ne sont pas sourds ! Même s’ils ne possèdent pas d’oreilles externes et qu’ils semblent rétifs aux stimulations sonores lors des expériences, ils ont une oreille interne avec une cochlée fonctionnelle. Ils l'utilisent pour détecter les infimes vibrations du sable provoquées par le passage de leurs proies.

Et non seulement ils sont capables d’entendre de petits animaux approcher, mails ils arrivent également à situer leur provenance grâce aux informations fournies par le système auditif au cerveau, affirment des chercheurs allemands dans les Physical Review Letters. Tous les substrats, solides et liquides, transmettent des vibrations sous la forme d’ondes qui rayonnent depuis la source d’émission. Le sable n’échappe pas à cette règle et les ondes à sa surface se propagent de la même manière que les ridules provoquée par la chute d’un caillou dans l’eau. Les « vagues » de sable vont cependant nettement plus vite que sur l’eau (environ 50 mètres par seconde) mais beaucoup plus lentement que dans la pierre ou le béton.

Les serpents sont capables de détecter ces ondes, même à de très faibles amplitudes. Pour ce faire, le reptile pose sa tête sur le sol, les vibrations sont alors perçus par sa mâchoire inférieure puis transmise directement dans l’oreille interne par le biais d’une chaîne d’os, comparable aux osselets présents dans l’oreille moyenne humaine. En d’autres termes le serpent entend littéralement les vibrations du sol. Pour localiser plus précisément la source, et donc la proie, il profite de la structure anatomique particulière de sa mâchoire inférieure.

Cette dernière est en fait divisée en deux : les côtés droit et gauche ne sont pas soudés mais reliés entre eux par des ligaments souples (qui lui permettent d’ouvrir grand la bouche quand il doit avaler des proies plus grosse que lui). Ils reposent indépendamment sur le sol, comme deux flotteurs d’un bateau sur une mer de sable, ce qui lui procure ainsi une audition stéréo. Lorsqu’une onde arrive, elle actionnera une fraction de seconde plus tôt, le côté droit de la mâchoire si elle vient de droite et inversement. Le cerveau du serpent compare alors les temps d’arrivée des bruits et calcule ainsi la direction d’où provient le son.


J.I.
Sciences et Avenir.com
26/02/2008
Voici le lien
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/sciences_de_la_vie/20080226.OBS2399/loreille_du_serpent.html
Quand le croquemitaine va se coucher, il vérifie si il n´y a pas Ucorsu sous son lit. :lol:

28 mars 2008 à 14:32:48
Réponse #27

cakoo


T'allais pas au Lucky luke qd meme?

lucky luke est sur la rue mercedes :lol:

28 mars 2008 à 15:14:12
Réponse #28

Chad


lucky luke est sur la rue mercedes :lol:

 :oAlors je connais...T'avais choisi un beau quartier....dis donc...

28 mars 2008 à 15:43:02
Réponse #29

cakoo


ouais... logement de fonction....
et pour revenir au post et pas trop deborder, on appelle aussi cette rue, la rue des serpents  :lol: (je sais pas si tu connais l'expression locale qui caracterise les viperes qui font kssss-ksss quand tu passe ...)

28 mars 2008 à 16:13:32
Réponse #30

cakoo


c'est vrai que ça fait pas tres serieux pour un nouveau
toutes mes confuses ;)

28 mars 2008 à 16:37:46
Réponse #31

Chad


oui je connais lekst kst...

J.Phil a raison: on est pas tres serieux, revenons  au sujet....

Chad

01 avril 2008 à 16:22:02
Réponse #32

psion


Citer
les morsures de vipères sont beaucoup plus mauvaises au printemps, car elles ont un "stock" de venin entier qui s'est reconstitué pendant l'hivernage donc au début de leur saison elles injectent plus de venin à la morsure qu'en fin d'été où leur stock se raréfie c'est souvent à ce moment qu'on a le plus de morsure sèche.


désolé mais je ne suis pas d'accord, les vipères renouvellent leur stock de venin assez régulièrement, par contre ce qui est vrai c'est qu'elles n'inoculent pas toujours la même dose, cela n'a rien à voir avec la saison c'est l'animal qui choisi la dose voir même pas du tout, en effet une part importante des morsures sont dites "sêches", l'animal jugeant que l'agresseur (humain en l'occurence) n'est pas une proie donc il n'y a pas lieu de gaspiller du venin, coûteux en energie à produire pour l'animal.

 Les vipères sont des animaux indigènes très utile, elles représentent peu de risque, ne sont en aucuns cas des "sales bêtes" elles sont mal aimées, relant de crainte biblique dans l'imaginaire collectif, elles sont de plus en plus menacées par la dégradation de leurs evironnement, respectez les en gardant une distance de sécurité comme avec n'iporte quel animal sauvage, mais aprennez à les observer, à les comprendre.

Pour ma part j'en ai très souvent manipulé (ne pas faire sans un minimum d'encadrement et de formation), reproduite, et réintroduite là où les pesticides en avait eu raison ... je n'ai jamais eu de soucis, je connais des victimes de morsures qui mise à part un peu d'observation à l'hopital et un peu d'antibiotique sur la plaie n'ont pas eu d'autres conséquences, après il est certain que dans les cas de morsures sur des individus allergiques, fragiles, immunodéprimé, très jeunes ou âgés, le risque léthale demeure. Les guèpes font plus de mort, les noyades encore plus, les intoxications domestiques ou alimentaires aussi alors pas de panique...

Dans la pluspart des cas, elles savent vous évitez avant même que vous n'ayez consciences de leur présence, après pour les septiques, je veux bien à l'occasion vous en montrer, dans certains milieu qui vous sont pour certains très familiers jardins par exemple, il y en a et parfois beaucoups, et c'est tant mieux :)

02 avril 2008 à 00:27:28
Réponse #33

floriomarlo


salut Psion, tu as raison je me suis mal exprimé, les vipères produisent du venin tout le temps, ce que je voulais dire c'est qu ' elles en ont plus à injecter ( et plus facilement ) au printemps, au réveil ( même si elles sont affamées)  qu'en fin d'été ou en automne quand la léthargie se fait sentir.Comme tu le dis ça leur est très couteux en énergie et il me semble avoir lu qques part qu'en fait elles maintiennent un certain niveau  de venin . Toutefois cela dépend énormément de la santé de chaque individu, une vipère de 80 cm en pleine forme hésitera peut être moins à envoyer une "vrai" dose à un humain ( même si elle sait qu'elle ne pourra pas l'ingurgiter ) qu'une autre plus petite et plus jeune ou plus faible. Un serpent comme tout prédateur s'inscrit dans un cycle vital de survie/prédation qui lui est très facilement fatal s'il "manque" trop souvent ses proies. l'équilibre énergie/nourriture est vite rompu pour ces espèces..
 Sinon tu dis que tu en a réintroduit, peux tu si ça te dérange pas me dire dans quelles circonstances tu as fait ça et dans quel cadre ?? Les seules "lâchés" de vipères auxquels j'ai assisté étaient en fait des relâchages de serpents utilisés pour la recherche/production de sérum: donc on en mettait pas des nouveaux mais on relâchait ceux capturés.. C'était il y a bien longtemps et je pensais que la réintroduction de ces espèces étaient tjrs un sujet de polémique. Voila pourquoi ta réponse m'intéresse.
REsinon je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu dis ensuite....  ;)

PS j'ajoute un petit lien sur une étude suisse (encore eux  ;D )concernant les accidents survenues sur leur territoire ces dernières années. Pour rassurer les sceptiques!

http://www.medicalforum.ch/pdf/pdf_f/2003/2003-34/2003-34-084.PDF
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

02 avril 2008 à 17:23:26
Réponse #34

goupil127


bonjour


Une petite histoire :

Le grand père d'un ami a été mordu niveau de la cuisse par une vipère lors d'une sieste sous un arbre.
Elle était rentrée par une jambe de pantalon, lui pensait que c'était une souris et a taper dessus.
Résultat,  docteur et sérum.

Mais ce qui est le plus bizarre, c'est qu'il avait mal à la jambe tous les ans à la même époque, au point de ne plus marcher.
Est ce que, ce retour de douleur était normal, ou un cas isolé

goup

02 avril 2008 à 21:49:45
Réponse #35

skaro


bonjour


Une petite histoire :

Le grand père d'un ami a été mordu niveau de la cuisse par une vipère lors d'une sieste sous un arbre.
Elle était rentrée par une jambe de pantalon, lui pensait que c'était une souris et a taper dessus.
Résultat,  docteur et sérum.

Mais ce qui est le plus bizarre, c'est qu'il avait mal à la jambe tous les ans à la même époque, au point de ne plus marcher.
Est ce que, ce retour de douleur était normal, ou un cas isolé

goup

ça fait 1temoignage négatif sur 37....c'est pas beaucoup mais ça arrive quand même.ça va être bientôt le moment de sortir le hamac :D
pour ce qui est de la douleur qui revient,si le cerveau la met dans 1case mémoire,le corp lui se souvient...

skaro
« Modifié: 02 avril 2008 à 21:55:23 par skaro »

03 avril 2008 à 15:35:19
Réponse #36

psion



 floriomarlo ,

Citer
réintroduction de ces espèces étaient tjrs un sujet de polémique.

en effet c'est pour cela que l'on ne va pas trop rentrer dans les détails, disons que certaines associations ont eu à un moment plus ou moins l'autorisation de capturer , reproduire et reintroduire des vipères, couleuvres aussi d'ailleurs.  J'en ai fait partie

 Sache cependant qu'en dehors de certains cas particuliers, ces animaux font l'objet d'une protection, il est donc interdit de leur nuire, de les capturer, d'en détenir, etc sur le territoire français, sauf cas de force majeur évidement. De plus certaines personnes qui font de la terrariophilie ont détenu des vipères chez eux, c'est illégal du fait de leur protection, et la détention d'un animal venimeux doit être le fait d'une personne titulaire d'un certificat de capacité délivré par une commission des services vétérinaires.
encore une fois la manipulation ne présente que peu de risque pour quelqu'un qui sait ce qu'il fait , elle n'est en revanche pas conseiller à n'importe qui ! ! !en particulier car se sont des animaux fragiles et très sensible au stress

04 avril 2008 à 09:11:16
Réponse #37

floriomarlo


OK psion pas de pbs  ;), ça fait une 20nes d'années que je me suis engagé dans la défense de la faune de ma région et je vois donc que bien que m'étant pas occupé des serpents depuis pas mal d'année le sujet est toujours tabou... C'est bien dommage et je pense toujours qu'une meilleur information sur ces espèces permettrait de mieux les protéger..
Pour ton info, le dernier job que j'ai effectué était une sorte de recensement-cartographie de secteur à vipère d'orsini sur le versant nord de notre plus haute montagne locale (située dans le nord Vaucluse) en vue de mieux connaitre cette population. Il existe une petite station de ski sur ce secteur et à l'époque il était question de l'agrandir. Heureusement le défaut d' enneigement régulier et suffisant sur la montagne n'ont pas permis de poursuivre le projet et ont sauvé les stations à genévrier nain et donc les vipères..
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

15 avril 2008 à 10:46:17
Réponse #38

vik


salut
tiens ca c'est une coincidence, hier j'ai rencontré pour le premiére fois de ma vie une vipere qui dormais sous un plant de colza dans un champ
on était deux avec un pote, le temps que je le rejoigne (c'est lui qui la apercu pendant que moi je trempais ma lame^^)  et bas elle était toujours la, elle bougeait pas ni rien
un moment elle s'est barré quand j'ai voulu voir si elle aurait attaqué une  tige de colza (j'aurais pas du?  :-\ )
donc voili voilo
victor

15 avril 2008 à 23:03:42
Réponse #39

Nävis


Les vipères sont magnifiques, et méritent beaucoup d'attention.  :love:
Je ne marche pas dans les hautes herbes en tapant des pieds ni en en faisant du bruit avec un bâton, mais je fais très attention: j'ai très peur d'en louper une, et de passer à coté sans la voir! Elles sont finalement si discrètes, et comme dit Pluche, il faut éviter de les déranger.

J'ai pu participer à une randonnée avec un guide d'une réserve de montagne dans les Alpes suisses, pour aller voir les vipères aspic noires, au moment où elles sortent pour s'accoupler. Les vipères étaient très actives, nerveuses même, et ... il fallait aider à leur capture! Après une petite scéance de mesure, prise de sang et pose d'une puce électronique pour les nouvelles, elles repartaient à leurs amours.

Photos de vipère aspic mélanique, sur le site de deux photographes P. Sabine et F. Deschandoles.


15 avril 2008 à 23:22:15
Réponse #40

jilucorg


Photos de vipère aspic mélanique, sur le site de deux photographes P. Sabine et F. Deschandoles.

Superbes !


jiluc.

16 avril 2008 à 09:31:29
Réponse #41

vik


En effet il aurait mieux valu la laisser tranquille. Elle aurait pû être en train
de digérer une proie et si on l'embête un peu elle risque de régurgiter  :-[
et comme dit Pluche, il faut éviter de les déranger.
d'accord m'en souviendrais  :-[
victor

01 juin 2008 à 16:53:38
Réponse #42

jilucorg


Bonjour grominet88,

C'est dur de s'interdire de poster quand on sait quelque chose, mais vois-tu, les forums en général et celui-ci en particulier ne sont pas en écriture seule, on peut aussi — et même surtout ! — les lire, et ne pas se contenter de choper un titre de fil au hasard pour mettre son grain de sel à la suite du dernier article, sans savoir ce qui a été dit auparavant sur le sujet dans l'ensemble du fil et ailleurs sur www.davidmanise.com/.

En l'occurrence, avant de nous faire part de ton expérience, tu aurais pu t'assurer que ce que tu t'apprêtais à dire n'avait pas déjà fait l'objet de contributions argumentées émanant de membres respectés pour leurs connaissances dans ces domaines, et de références solides largement diffusées. En somme, que tu n'allais pas seulement utiliser ton clavier pour metooer, ce qui est moyen moins pour ton image en construction... ;)

Sur les vipères et leurs morsures, il y a donc tout ce fil, plus, dans le SurvivalWiki — gisement inépuisable d'infos précieuses que chacun devrait avoir lu et assimilé :up: :
-  Un article consacré aux Morsures de serpents ;
-  Le passage sur les vipères dans l'article indispensable de David déjà cité par ipphy Dangers réels dans la nature, en France (métropolitaine) ? (qu'on trouve aussi dans http://www.davidmanise.com/textes/dangers_reels_france_metro.php)

Bonnes lectures ! :)


jiluc.
« Modifié: 01 juin 2008 à 17:29:53 par jilucorg »

01 juin 2008 à 17:06:22
Réponse #43

DavidManise


My thoughts exactly ;D

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

01 juin 2008 à 17:17:43
Réponse #44

kinette


Et i n'y a pas de risqu d'allergie pour la première morsure.
Bonjour,
C'est faux: les personnes ayant une sensibilité allergique et/ou asthmatique peuvent réagir en raison de la forte quantité d'histamine libérée (si mes souvenirs sont bons). J'en sait quelque chose, vu que j'ai commencé à faire de l'asthme environ une heure après la morsure d'une vipère.
Merci au sérum, qui a rapidement agit (quand les urgentistes ont enfin réussi à mettre la main dessus!).
Je rappelle que les sérums actuels (très purifiés) sont quasiment dénuées d'effets secondaires, mais très chers. Du coup les urgences hésitent à utiliser la dose normale (deux ampoules) ce qui retarde la guérison en cas d'envenimation forte (et facilite les complications).

Citer
On peut utiliser  l'aspi-venin. Même si ce n'est pas éfficcace , cela rassurera la victime et bien sûr on contactera les secours.
A éviter: aucune activité positive, facilite les micro-lésions et donc les nécroses. Désolée, les nécroses c'est pas rigolo, et entre être rassuré et avoir une nécrose au final, et être moins rassurée et m'en sortir sans nécrose, perso je préfèrerais la seconde option.

K

10 juillet 2008 à 01:01:49
Réponse #45

cheveyo


Alors ce qu'il faut savoir c'est que les vipères comme tous reptiles sont étérothermes tous commes les arachnides, les ophidiens venimeux se lovent dans une cachette la journée la chaleur du soleil regénere leur énergie et conserve cet énergie jusqu'au crépuscule pour chasser.

Donc le serpent est en mouvement et va chercher à chasser puis à re gagner de l'énergie un serpent n'attaque pas une proie qui est trop grosse pour être manger. Ils n'attaquent pas pour rien ( depense d'énergie) maisen cas de défense).

Un serpents ne vienaux humains pour la chaleur que s'il est malade ou en débuts de léthargies.

Une reptiles en lethargies est en endormissment "physique"  et n'ai pas agressif donc aucun danger mais la prudence est de rigueur.

10 juillet 2008 à 08:40:05
Réponse #46

jilucorg


Alors ce qu'il faut savoir c'est que [...]

Bonjour cheveyo,

Jute quatre (4) messages plus haut dans ce fil, , il y a un  petit rappel, et deux liens (pour le deuxième, chercher "Les vipères" — et en profiter pour tout lire !).


jiluc.

10 juillet 2008 à 12:31:32
Réponse #47

cheveyo


Concernant le mamba oui il se déplace très vite d'après les africains plus vite qu'un homme qui court à fond et ils sont très agressifs et ne se contente pas d'une morsure un cas devenue mythique d'une vache c'est fait mordre et inoculer du venin à 7 reprises alors qu'un morsure aurait suffit à la tuer.

Et il ya deux sorte de manbas le noir et le vert!

29 août 2008 à 10:56:22
Réponse #48

kikou92


Salut à tous,

Cet été, j'ai fait des randos à la journée en famille (femme + enfants de 4 ans et 2 ans). Ma fille marchait avec nous et le petit était dans le sac à bébé sur le dos.

Voici ce que j'aurais fait si l'un d'entre nous avait été mordu:
- Moi ou ma femme : se rappeller que la morsure est sûrement sèche: je reste calme car j'ai lu ici ce qui s'est dit sur le sujet. Je pose un bandage légèrement compressif en amont de la morsure pour limiter la diffusion (sans faire un garrot évidemment); On se remet en marche direction le village voire l'habitation la plus proche
- Mes enfants : ma femme panique à mort. Je les porte et on rentre. En fait, moi je ne suis pas trop rassuré car je me demande combien de temps un petit corps peut tenir sans soins si l'envenimation est réelle..

Comment réagir avec un petit ?

Peut-on dire que si au bout de 10 minutes, une fois la douleur de la morsure elle-même dissipée, on ne ressent aucune sensation de brulûre, alors, il n'y a pas envenimation ?

Si envenimation et loin de tout alors : composer le 112... que ce soit pour un adulte ou un enfant. Non ?

Il semble que l'on peut y rester s'il y a allergie. A part ça, on est bien malade et c'est tout, non ?
Combien de temps peut-on tenir dans ce cas ? (je suis à 2 heures du village...)

A+

Alexis
« Modifié: 29 août 2008 à 11:01:55 par kikou92 »

29 août 2008 à 12:05:52
Réponse #49

jilucorg


Je re-redonne les liens déjà cités dans ce fil, cette fois avec le contenu qui évoque ces questions :



Lien cliquable —> Morsures de serpents  :

SYMPTÔMES
Envenimation de vipère européenne
    * Dans les premières minutes, sensation de brûlure à l'endroit de la morsure suivi d'une sérieuse douleur qui deviendra intense.




Lien cliquable —> Dangers réels dans la nature, en France (métropolitaine) :

Même si la vipère nous mord (ce qui est rare, vous l'avez compris…), la situation est loin d'être désespérée. En effet, neuf fois sur dix la morsure d'autodéfense est « sèche » : aucun venin n'est injecté (Dr. Éric Torres, Urgence Pratique No. 2123, Juin 2001). Autrement dit, la vipère n'injecte du venin pour se défendre qu'une fois sur dix. Et de cette fois sur dix, seule un cas sur dix constitue une envenimation grave… Autrement dit, seule une morsure de vipère sur cent cause des effets réellement graves (et pratiquement jamais mortels, surtout si la victime a accès à des soins médicaux)… Le plus grand risque provenant des morsures de vipères reste donc, et de loin, la panique et l'infection ! La première chose à faire, en cas de morsure, est donc de bien nettoyer la plaie, et de la désinfecter… tout en restant calme. Attention à éviter tout désinfectant à base d'alcool qui accélère la diffusion du venin par un effet de vasodilatation locale.

Dans les cas (rares) d'envenimation, un œdème apparaît entre 15 minutes et deux heures après la morsure, près de la plaie. Si aucun œdème n'est apparu après deux heures, on peut écarter toute possibilité d'envenimation.

La douleur est souvent faible ou inexistante au moment de la morsure. En cas d'envenimation, elle apparaît en même temps que l'œdème. Elle est, comme l'œdème, un symptôme sûr d'une envenimation, et va en augmentant pendant les 48 heures qui suivent la morsure. Un traitement antalgique est souvent prescrit, tout en évitant scrupuleusement l'aspirine, qui renforce l'effet anticoagulant du venin.

En cas d'envenimation, et selon le niveau de gravité, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire. Dans les cas d'envenimation plus graves, il faut s'attendre à passer 48 heures plutôt désagréables (vomissements, douleurs, hypotension, diarrhées…). L'œdème de la partie atteinte ne disparaîtra souvent pas avant plusieurs semaines.

Les envenimations causées par les vipères sont évidemment plus dangereuses sur les personnes déjà affaiblies, et sur les personnes de petite taille. Comme pour toute substance, le rapport entre le poids de la personne et la quantité de venin injecté influence grandement les symptômes prévisibles, à dose égale. Chez les enfants, donc, on court le risque de voir se développer des réactions plus graves à une envenimation, même minime. On traite donc les morsures de vipère chez les enfants avec encore plus de sérieux que chez les adultes.

Certaines personnes sont allergiques au venin de vipère (très rarement lors d'une première morsure). Pour ces personnes, le risque est évidemment plus grand, car les symptômes allergiques s'ajoutent aux effets du venin. Une morsure « sèche » ne présente pas de risque allergique.




jiluc.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité