Nos Partenaires

Auteur Sujet: Customiser TAK 1  (Lu 6246 fois)

29 février 2008 à 12:09:58
Lu 6246 fois

WOL


J'envisage de customiser mon Ontario TAK 1.

D'une part, en remplaçant et modifiant un peu les plaquettes micarta avec du bois d'olivier ou du buis.
D'autre part, je pensais aussi enlever la protection phosphatée de la lame, en 1095, pour donner un aspect acier, peut être même à polir.

Est ce que quelqu'un à déjà fait ça ?

Oter ce traitement de surface ne risque t il pas de nuire à la qualité de la lame par la suite ?
Hormis le fait que ça me demandera d'être plus soigneux pour l'entretien contre la corrosion, vu que c'est un acier carbone.
Est il plus sensible à la corrosion qu'un autre acier ? xc75 par exemple.

Comment puis je m'y prendre ?
A la brosse métallique sur perceuse, au papier de verre fin…?
Cette pellicule noire à déjà tendance à s'enlever assez vite à proximité du tranchant lors de l'aiguisage sur papier de verre au tapis de souris.

Enfin merci à tous ceux qui pourrons me guider
L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

29 février 2008 à 12:38:25
Réponse #1

brimare


Perso je le trouve bien comme ça ce couteau... pourquoi ne pas attaquer un projet de toute pièce à la place ?
A+

29 février 2008 à 14:07:39
Réponse #2

bloodyfrog


Salut WOL,

Les plaquettes du Tak sont juste vissées, ce ne sera pas un problème de les remplacer par quelque chose de plus naturel, en collant ton bois à l'époxy et en remplaçant les vis par des rivets/tiges laiton.

J'ai déjà bossé sur un Ontario de la gamme Spec-plus.
Le "coating" Ontario s'en va facilement avec du décapant type V33 (mettre une bonne couche de décapant, laisser agir quelques minutes, et gratter avec spatule plastique ou bois...)
Cette solution économise un peu d'huile de coude...
Il t'en faudra quand même, car sous le revêtement noir, la finition n'est pas super, justement pour que le coating accroche...
Le mieux alors est de se munir d'une petite cale plate en bois, de papier à l'eau de grains progressifs, et de poncer ta lame dans un seul sens, pour éviter d'avoir à rattraper de trop nombreuses rayures...
Tu ponces jusqu'à être satisfait de ta finition, tu finis éventuellement à la frotte ou à la pâte à polir...

Le 1095, c'est du XC95, soit un peu plus carboné que le XC75, et donc d'autant plus sensible à la corrosion.
Ceci dit, faut pas que ça t'empêche de le mettre à poil. Si tu l'essuies après usage et que t'évite de le stocker en milieu humide, il prendra une belle patine, signe des outils qui servent... :up:

Manu.
« Modifié: 29 février 2008 à 14:15:16 par bloodyfrog »

29 février 2008 à 14:31:44
Réponse #3

WOL


Perso je le trouve bien comme ça ce couteau... pourquoi ne pas attaquer un projet de toute pièce à la place ?
A+

Ce sera peut être pour plus tard (j'ai acheté une vieille lime d'occase en prévision)
Mais pour l'instant je n'ai ni l'envie, ni la motivation, ni le temps, ni le matériel pour m'attaquer à ça ... p'tet à la r'trait
Aujourd'hui ça m'intéresse juste de personnaliser celui là.  ;)

Bloodyfrog,
Je pense conserver les vis avec les autres plaquettes, pour que ce soit démontable au cas ou je veuille changer, et avec 2 petites intercalaires cuir.
Merci pour tes conseils  :up:
L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

29 février 2008 à 14:39:44
Réponse #4

lambda


Pour l entretien de ta lame, tu peux de temps a autre passer un coup chiffon ou un sopalin impregne d huile alimentaire par exemple ou d huile de parafine, ca laisse un film d huile qui protegera de la corrosion et qui n empechera pas ta lame de se patiner au cours de son usage.
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

29 février 2008 à 15:13:15
Réponse #5

chris7273


Sur le 1095, c'est une phosphatation. Il s'agit d'un traitement de surface et non d'une peinture comme sur le D2 (qui s'enlève très bien au décapant comme mentionné ci-dessus).

Le décapant ne sert à rien sur la phosphatation. Sur mon Rat7, c'est parti au fur et mesure de l'utilisation. Pour terminer j'ai bien poncé et tout est parti.

Entretien une fois que la lame est "nue" : laisse la patine s'installer et un petit coup d'huile "neutre" (huile de paraffine par exemple) de temps en temps comme le préconsie Lambda

29 février 2008 à 17:38:38
Réponse #6

WOL


Merci à tous pour vos infos précises et concrètes  :doubleup:

Autre question technique :
Lorsque j'aurais débarrassé entièrement la lame et le manche de son traitement de surface, si j'entretiens la lame à l'huile, est il possible d'éviter l'oxydation de la partie plate semelle entre les deux plaquettes bois, sans graisser le bois du manche ?
à moins que l'on puisse graisser les plaquettes en bois d'olivier en même temps pour le protéger aussi ?
L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

29 février 2008 à 17:48:10
Réponse #7

lambda


en fait, si tu as des intercalaires en cuir, tu peux:
- les imbiber par exemple en les trempant dans un melange d huile de lin et de cire d abeille tiede pendant quelques dizaine de minute. et ensuite les plaquer (je suppose que tu ne veux pas les coller)
- tu peux aussi perce et ensuite coller les intercalaires sur ta semelle, et une fois l araldite ^bien seche, tu plonges ta semelle "habillee" dans le melange cite plus haut. tu eponges et seche le surplus et tu visses tout simplement les plaquettes de ton choix non graissees desus. a la suite de ca, si tu veux, tu replonges l ensemble dans l huile et ensuite frotte, frotte avec un chiffo doux...

plusieurs combinaisons sont possible, mais dans le cas ou tu veux mettre des intercalaires, il est mieux de graisser ces intercalaire, car le cuir (ces tanins, et que sais je encore) tel quel est agressif pour l acier...
mais bien huiler, pas de souci...

apres pour la tranche de ta semelle, le simple fais de le manipuler regulierement va deposer dessus un residus un peu graisseux qui empechera la rouille de s y installer. et de toute facon, rien ne t empeche de repasser un coup de chiffon gras aussi sur la tranche de ta semelle...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

29 février 2008 à 17:56:21
Réponse #8

WOL


Alors là, Lambda c'est top réactif et top instructif !!!

merci encore
L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

29 février 2008 à 19:38:41
Réponse #9

guillaume


Pour l entretien de ta lame, tu peux de temps a autre passer un coup chiffon ou un sopalin impregne d huile alimentaire par exemple

Perso, ça faisant rouiller mon Humpfrey.
Maxi m'a conseillé de la graisser à la tranche de saucisson. Nickel, plus de rouille.
Bon maintenant, il y une bonne patine donc plus de soucis.

a+

29 février 2008 à 22:13:27
Réponse #10

lambda


De rien!
ahh, apres, si on va au cas par cas... :) ;) mais franchement pour un acier non allie, ca marche bien. avec mon chiffon je badigeonne bien et j enleve le surplus apres... ce qui peut se passer, c est que si on le fait pas trop souvent, ou qu on laisse le couteau a l air trop longtemps, l huile peut subir une oxydation, ca peut meme polymeriser cette affaire la... avec l huile de lin c est tres visible... la surface de la lame va devenir collante avec une espece de peau dessus qui ne jouera plus vraiment son role de protection... ca c est un cas extreme, mais en entretien regulier, genre 1 fois par semaine, c est normalement imparable... apres pour des couteaux qui ne sont pas a usage alimentaire, on peut utiliser une huile fine qu on trouve en armurerie, ca va nickel... mais c est plus cher que celle de tournesol... ;D
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

29 février 2008 à 23:28:34
Réponse #11

fennec


Bonjour

J'aurai quelques petites questions concernant le coating... Si j'ai bien compris c'est un terme général, et en fait on peut avoir sur une lame du phosphatage, de la peinture, ou un revêtement en téflon, ou autres ... A priori l'intérêt est de protéger la lame de la corrosion, mais est ce vraiment utile dans le cas d'une lame inox ?
D'après ce que j'ai lu les coating tiennent plus ou moins bien à l'utilisation, y en a t-il qui sont plus efficaces que d'autres ? Et qu'en est-il des risques pour la santé ? Si le coating d'un couteau utilisé à des fins alimentaires pars à l'utilisation, on se retrouve à ingérer des particules phosphatées ou du téflon ...


01 mars 2008 à 01:00:07
Réponse #12

WOL


Maxi m'a conseillé de la graisser à la tranche de saucisson. Nickel, plus de rouille.
En fait c'est donc un traitement à la graisse animale.
Un bout de couenne ou mieux un peu de suif peut faire l'affaire.

Après réflexion c'est vrai que le suif peut être particulièrement indiqué pour l'entretient d'un couteau : compatible alimentaire, assouplit et imperméabilise les cuirs, lubrifie et nourrit le bois ...
Les anciens faisaient pas comme ça pour leur canif ?

Et en plus on peut s'éclairer avec (donc peut être faire aussi des allumes feu ).
L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

07 avril 2008 à 00:19:40
Réponse #13

WOL


Le voilà terminé, ou presque, car je n'ai pas encore trouvé de cuir noir assez fin pour faire mes intercalaires, peut être restera t il comme ça d'ailleur ...

Les plaquettes sont en olivier et plus épaisses que celles d'origine pour une meilleure prise en main.

Quelques photos en intérieur en attendant sa première sortie "new look".
Pour le bois d'olivier puis je le laisser tel quel sans traitement ou vaut il mieux que je lui passes un coup de vernis, lasure, graisse ou autre ?

Avant


Après





Qu'en pensez vous ?

L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

07 avril 2008 à 00:28:20
Réponse #14

piedsnussurlaterresacrée



07 avril 2008 à 07:49:27
Réponse #15

littlebigman


Pour le tratitement du bois j'aurais tendance à dire un petit bain tiède de résine de pin dissoute dans le l'huile de lin (dehors parceque ça pue et ça fume quand c'est chauffé) jusqu'à saturation et sèchage à température douce.
Faire et Laisser braire

07 avril 2008 à 08:24:55
Réponse #16

Hellmasterdeadman


Très joli ton projet... Il donne vraiment bien

Par contre j'ai une "Chtite kouèstchen" est-ce que tu as déjà prévu un sort pour les plaquettes. Car si par malheur tu t'en sépares, mon Tak serait intéressé... prêter son couteau à un amateur qui ne connaît aucun respect pour les lames et leur qualité d'outil est une erreur que j'ai payée par la perte d'une des plaquettes du mien (me demandez pas comment, je sais pas ce qu'il a foutu!!!! GRRRRR) et un Tak1 manche paracordé ce n'est pas aussi agréable à mon avis!

Je pourrais m'en faire ne bois, mais je préfère pour mon couteau d'outdoor principal des plaquettes en micarta ou g10. Les matériaux tradi (os bois ou corne) je les réserve pour mes entraînement bowhunt.

En tout cas félicitation il donne vraiment bien!

07 avril 2008 à 08:26:27
Réponse #17

Gustuvi


Il fait plus chaleureux je trouve  :doubleup:

07 avril 2008 à 10:01:36
Réponse #18

Diesel


Il a de la gueule maintenant.
ça fait déjà moins indus sans âme (encore que l'on a pas encore totalement prouvé l'existence d'une âme sur un couteau). ;D
Chouette boulot ... pardon, chouette olivier. :up:

07 avril 2008 à 14:16:53
Réponse #19

French Kiss


Belle reussite cette custimisation! quel est le prochain sur la liste?  :D
"En cas de morsure de vipère, sucez-vous le genou, ça fait marrer les écureuils." extrait de l'Almanach de Desproges

07 avril 2008 à 16:19:07
Réponse #20

WOL


Merci à tous pour vos compliments.
Même si je suis le seul à connaître les imperfections à retoucher par la suite, je vois que je n'ai pas à priori commis trop de fautes de goût quand au choix et à la mise en forme des matériaux.
Ce que je regrette quand même c'est de ne pas avoir choisi de placer les veinures du bois sur le haut du manche au dessus des vis … mais bon là c'est couper les cheveux en 4 …et avec un TAK 1 c'est pas gagné.

Par contre j'ai une "Chtite kouèstchen" est-ce que tu as déjà prévu un sort pour les plaquettes. Car si par malheur tu t'en sépares, mon Tak serait intéressé...  aussi agréable à mon avis!

Désolé Hellmasterdeadman, mais je vais les conserver pour le cas où celles en bois se détériorent ou pour le revendre plus tard le cas échéant.
Mais, pourquoi ne pas t'en sculpter en bois imputrescibles comme l'acacia ou le châtaigner. Et si tu ne veux prendre aucun risque de détérioration tu te fais des plaquettes en PVC gris de 6mm d'épaisseur, que tu pourras remplacer à la demande. Tu peux trouver des chutes chez un artisan qui façonne les PVC.

Pour le tratitement du bois j'aurais tendance à dire un petit bain tiède de résine de pin dissoute dans le l'huile de lin (dehors parceque ça pue et ça fume quand c'est chauffé) jusqu'à saturation et sèchage à température douce.

Merci littlebigman. Pour la saturation c'est combien de temps environ quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques ... ?


L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

07 avril 2008 à 16:28:34
Réponse #21

littlebigman


Empiriquement une nuit dans le mélange chaud qu'on laisse refroidir ça le fait (pour moi en tous cas ça l'a fait sur une canne) et puis sèchage long, sèchage...
Faire et Laisser braire

07 avril 2008 à 17:22:10
Réponse #22

WOL


Question subsidiaire littlebigman.
Comme ça à première vue la saturation est due à l'absorption du liquide par les fibres du bois. Donc elles devraient de gonfler et prendre du volume.
Est ce que ce traitement ne va pas m'obliger à retoucher ensuite toutes les dimensions de mes plaquettes, y compris les trous de fixations ?
L’excès de confort nuit gravement à la santé ... physique et mentale.

"L'infortune vient toujours de notre propre faiblesse" précepte martial

"Si tu continues de faire ce que tu as toujours fait, ne t'étonnes pas d'avoir ce que tu as toujours eu"

07 avril 2008 à 23:52:44
Réponse #23

littlebigman


Ben normalement en sèchant, les pores du bois se ressèrent gardant à coeur le mélange huile sève...
Faire et Laisser braire

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité