Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le permis de chasse -- comment ça marche ?  (Lu 1317 fois)

15 novembre 2021 à 17:05:17
Lu 1317 fois

DavidManise


Salut à tous,

Bon. Je n'ai encore jamais chassé en France. Au Québec je chassais, rarement, dans un but surtout alimentaire. Ici, j'ai jamais trop senti le besoin. Or, là, j'habite dans un endroit où l'abondance de sangliers commence à poser problème, d'une part. Et d'autre part, l'asso locale de chasse me paraît plutôt de bon esprit, et assez safe pour le peu que j'en vois de l'extérieur. Du coup j'ai envie de passer le cap.

Je me suis pré-inscrit sur le site de la fédé de chasse de la Drôme pour les sessions de formation, mais avant ça j'aimerais en savoir un peu plus sur l'ensemble de la démarche.  Si je comprends bien il y a plusieurs sessions de formation et plusieurs examens ?  En tout cas un pratique et un théorique ?

Si jamais le coeur vous en dit, j'aimerais bien savoir comment ça se passe réellement, en 2021, de passer le permis ?

Quel est le budget total à prévoir pour les formations / exams / licenses ? 

J'imagine que dès que j'achète un fusil de chasse, ça suppose d'avoir aussi un coffre où l'entreposer ?

Mon but, à terme, est de chasser à l'arc également.  C'est plus proche de ma philosophie du truc que les battues, notamment.  Y'a des formations supplémentaires à faire, j'ai bon ?

Bref, j'y connais rien de rien.

Je vous remercie d'avance  ;#

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

15 novembre 2021 à 17:31:37
Réponse #1

jeanluc


Bonjour David
Je côtoie régulièrement des chasseurs à l'arc(qui chassent aussi au fusil) et je crois qu'il y a une session complementaire pour la chasse à l'arc dans le parcours du permis
L'un des lascars est un des deux qui sont à l'origine de la légalisation de la chasse à l'arc en France
Si tu veux je pourrai te mettre en contact
amitiés
Jean-Luc

15 novembre 2021 à 17:43:29
Réponse #2

Pierrot


Quand j'ai passé mon permis il n'y avait qu'une session théorique, 21 questions,  il fallait faire moins de 5 fautes, je crois.....

Aujourd'hui il y a en plus une épreuve pratique avec tir sur plateau d'argile et des "pièges" qui peuvent être éliminatoires, du style le plateau part et une silhouette humaine apparaît sur la trajectoire, et des plateaux de couleurs figurent les espèces protégées........ manquer les plateaux n'a pas d'importance....

Pour le fusil le coffre n'est pas obligatoire si tu mets un verrou de pontet ou si tu enlèves la longuesse, les cartouches doivent être entreposées à part, de préférence sous clé.

Pour les prix, ça varie en fonction des régions, cette année pour moi c'était 170 euros pour la validation annuelle et 100 euros pour la carte de ma commune....Il existe la validation départementale ou nationale, tu trouves tout ça sur le site de ta fédération en principe.

Pour la chasse à l'arc, il faut en plus la "JFO" journée de formation obligatoire, tu peux la suivre même si tu n'as pas encore le permis mais bien sûr il te le faudra pour chasser. Demi journée théorie et législation, demi journée tir......

 
Voila déjà quelques infos en vrac....


15 novembre 2021 à 18:36:36
Réponse #4

azur


J'ai passé mon permis en 2016, avec la nouvelle formule, dans l'Aube.
L'examen se déroule en 2 parties, sur 31 points
- examen théorique sur 10 points: un QCM de 10 questions, dont 1 ou 2 questions éliminatoires. Les questions sont tirées d'une banque de questions figurant dans tous les ouvrages de préparation, portant sur la connaissance des espèces, l'utilisation des armes et la sécurité, le fonctionnement de la chasse en France. Si on n'est pas trop con et qu'on s'intéresse à la nature, en relisant l'intégralité des questions dans les heures précédant l'examen, on obtient au moins 8 ou 9/10 sans se fouler
- examen pratique sur 21 points, dont quelques points éliminatoires (quand la sécurité est en jeu): une séquence reprenant les différentes phases de déroulement d'une chasse, permettant de s'assurer que les manipulations d'arme et le comportement se font en sécurité, avec quelques phases de tir (canon lisse et canon rayé). Pour quelqu'un qui a déjà manipulé des armes, hormis quelques détails de gestuelle à bien prendre en compte, c'est assez simple.

Pour réussir, il faut au moins 25 points/31 et ne pas échouer aux éléments éliminatoires.

Ça ne m'a couté que les frais d'inscription, environ 70€, le reste est fourni par la FDC.

Ensuite, j'ai suivi 3 sessions de préparation:
- une soirée de présentation du cursus, un peu d'administratif, présentation de la chasse, etc, à la maison de la FDC locale
- une journée complète de formation théorique et pratique sur le terrain d'entrainement des chasseurs, avec quelques informations théoriques sur la préparation du QCM et des entrainements participatifs façon code de la route, et un déroulé complet de la partie pratique, d'abord en démonstration, puis au moins une à deux répétitions par personne, sous l'oeil d'un formateur de la FDC. J'ai eu la chance de passer dans les mains d'un lieutenant de louvèterie, expérimenté et très pragmatique.
- une demi-journée de remise en situation pour dérouler l'examen complet, théorique et pratique, puis répétitions complémentaires pour les volontaires.

On trouve des vidéos sur YouTube qui permettent de se faire une idée sur le déroulé de l'examen pratique, et le site de la FNC permet de préparer l'examen théorique: https://www.chasseurdefrance.com/pratiquer/sentrainer-au-permis/

Chasse à l'arc: il faut rajouter une journée de formation théorique et pratique, normalement gratuite, pour être autorisé à chasser à l'arc.

Par ailleurs, plusieurs chasseurs m'ont conseillé de passer également l'agrément de piégeur (2 journées de formation, normalement gratuites) qui permet d'élargir ses connaissances du sauvage, en particulier les "nuisibles" et les différents types de piège. Je trouve que c'est un complément intéressant pour connaître un écosystème, d'autant que l'agrément de piégeur est encadré par des formateurs que les chasseurs ont moins d'opportunité de côtoyer par ailleurs.


Pour la vie du chasseur:

Conservation des armes: encadrée par l'article R314-4 du CSI, tu n'es pas tenu d'utiliser un coffre pour les armes (arme démontée, retrait de culasse pour une arme à verrou), et les munitions conservées sous clés... l'esprit de la règlementation étant d'empêcher un "libre accès" à des armes utilisables dans le domicile.

Validation du permis:
- soit tu prends la validation départementale, qui te permet de chasser le petit gibier dans le département et les communes limitrophes (autour de 120 à 160€ de mémoire). Certaines fédérations départementales proposent des rabais dans l'année suivant l'obtention du permis. Si tu veux chasser le grand gibier, il faut rajouter le "timbre grand gibier".
- soit tu prends la validation nationale (ramenée de 400 à 200€ environ sur décision de Macron), qui te permet de chasser partout en France, incluant le grand gibier.


Voilà ce que je peux en dire pour le moment... ma vision des choses, c'est que le permis de chasser étant assez abordable en ce moment (les chasseurs recrutent et veulent rajeunir les pratiquants), il faut profiter de l'opportunité pour le passer, qu'on ait envie de chasser ou pas. Ça permet d'aborder le monde de la chasse qui connait bien la nature en général et avec une vision pragmatique.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

15 novembre 2021 à 22:35:12
Réponse #5

Rantanplan


Citer
Mon but, à terme, est de chasser à l'arc également.  C'est plus proche de ma philosophie du truc que les battues, notamment.

Tu parles de chasse à l'arc: il faut beaucoup s'entrainer pour ne pas *juste* blesser le gibier. Tu penses bien qu'une flèche, ça tue moins vite et de moins loin qu'une balle de gros calibre.

As tu envisagé les chasses silencieuses ? Tu n'en parles pas alors je t'en fais le topo au cas où tu ne connaitrais pas :
- fusil à lunette, gros calibre
- l'arme doit être parfaitement réglée, entretenue
- tu tires très peu, une balle pour un prélèvement, sur du gibier qui n'a pas conscience de ta présence
- dans les assocs orientées chasses silencieuses, beaucoup d'observation et de concertation pour prélever tel ou tel individu. Très sympa. -> voir le principe de la Hege
- tu es à l'approche à pied, ou à l'affut, dans un mirador
- idéalement, balle placée coeur-poumon. Très peu de gibier blessé, pas de problèmes de balles de panse, pattes brisées et ce genre de conneries.
- chasse éthique où on cherche à minimiser le stress, la souffrance et le dérangement de la faune en général
- chasse "Rituelle", relevant presque de l'"Ethnologique": langage de la brisée, dernière bouchée, étendre l'animal d'un coté ou de l'autre, décorations du chapeau, jargon imbitable "weidmansprache"... Et plus encore pour ceux qui veulent aller plus loin (lire sang noir de Bertrand Hell ainsi que "Entre Chien et Loup", du même auteur)
- chasse de culture Germanique / Europe Centrale. Mauvaise entente avec les chasseurs de culture Latine / sportive (deux communautés opposées dans beaucoup de choses: éthique, profil socio-culturel voir même jusqu'à l'esthétique). T'es du Sud, ça peut poser problème (encore que ça doit se rapprocher de la chasse au Chamois, j'en sais rien...).
 

----------------

Tu ne parles pas non plus des compétences annexes du chasseur: l'éviscération, l'examen initial sanitaire et le dépeçage. Le premier et le dernier sont évidents. L'examen sanitaire consiste à déterminer si la viande de l'animal prélevé est propre à la consommation (parasites, virus...). Si tu chasses seul, tu devras avoir quelques rudiments dans ces domaines: genre on s'en fout si tu n'es pas capable de couper une pièce façon bouchère, mais au moins ne pas percer la panse et être capable de reconnaitre un ganglion qui a une sale gueule ou un poumon parasité.

Il y a d'excellents livres à ce sujet écrits par le regretté Eugène Mertz.

Pour tes questions sur le permis, les armoires fortes et cie. Rapproche toi de la FDC de ton coin. De toutes façons c'est juste un papier - beaucoup trop facile à obtenir - qui reconnait ta capacité à ne pas tuer des espèces protégées, Homo Sapiens inclus. Mais ça ne fera pas de toi un Chasseur. 
« Modifié: 15 novembre 2021 à 22:55:40 par Rantanplan »
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

15 novembre 2021 à 23:28:04
Réponse #6

gmaz87


bonsoir,
La nouvelle réglementation en ce qui concerne la validation départementale est plus restrictive que la précédente.
Avant il était possible de chasser (sous réserve des droits de chasse ou d'une invitation sur les communes limitrophe au département ou avait validé le droit départemental.
Désormais, pour chasser sur un autre département avec une validation départementale il faut (source FDC77):
Sur ce dernier point, jusqu’à la saison dernière, quand on optait pour la validation départementale, on pouvait chasser sur les communes limitrophes au département.

Avec la réforme de la chasse, c’est terminé. La validation départementale n’est valable que dans le département où elle a été prise « et pour les territoires dont les droits de chasse sont détenus par le même titulaire, pour leur partie contiguë située dans les départements limitrophes », c’est-à-dire si le territoire dans son entièreté est à cheval sur deux voire trois départements.

À noter qu’une validation départementale peut être transformée en validation nationale par le paiement de la différence (hors timbre grand gibier lié uniquement à la validation départementale 77).

Donc si pas de territoire continu et "à cheval" sur deux départements, pas de chasse sauf permis national ou validation sur les deux départements ( + cher qu'un permis national).
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

16 novembre 2021 à 01:31:36
Réponse #7

bloodyfrog


Hello,

Citer
Pour quelqu'un qui a déjà manipulé des armes, hormis quelques détails de gestuelle à bien prendre en compte, c'est assez simple.

J'ai passé mon permis en 2016 moi aussi.
Mef quand même sur ce point quand justement on est familier des armes...
J'ai perdu un point ou deux lors de l'examen pratique parce que je manipulais rapidement mon fusil...

"Est ce que j'ai fait quelque chose de dangereux?"
"Non mais attention quand même, c'est une arme!"

Ok. ;#

Manu.

16 novembre 2021 à 10:47:00
Réponse #8

Kilbith


Désolé je ne peux pas t'aider pour ta demande car mon permis est désormais "vintage".  Cheveux longs, tout ça... :closedeyes:

A cette époque c'était assez simple et sans pratique. La plupart du temps c'était vécu comme une "formalité" car c'était une simple validation d'une pratique apprise depuis la prime enfance en "suivant" les chasseurs.

La seule difficulté c'était les questions relatives à du gibier que l'on ne côtoyait pas dans un terroir donné ou les pratiques antérieures.. Dans mon cas : les oiseaux de rivages (genre chasse à la tonne en baie de Somme).

Citer
Mon but, à terme, est de chasser à l'arc également.  C'est plus proche de ma philosophie du truc que les battues, notamment.


Il y a un plaisir particulier à la battue. C'est une activité communautaire, et la communauté comprend les chiens. C'est très traditionnel en fait. Et  c'est vrai que "le tir" est presque secondaire.

Evidemment cela peut ne pas plaire à tout le monde tout le temps car le plaisir dépend de l'équipe, du terroir et de la culture locale.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

16 novembre 2021 à 13:29:59
Réponse #9

DavidManise


Merci beaucoup pour toutes ces réponses pragmatiques et aussi pour les autres plus affectives que j'apprécie tout autant.

Mon approche à moi, traditionnellement, est plutôt de l'ordre de la chasse silencieuse.  C'est pour cette même raison que je préfère couper mon bois à la hache qu'à la tronconneuse, et que je m'interdis de parler trop fort en forêt ou d'y emmener de la musique. C'est une question de respect, dans ma culture à moi.

Maintenant, à Rome comme les Romains, aussi.  Plutôt que de mourir idiot, je vais quand-même voir l'asso de chasse de mon village et voir comment ça se passe ici.

J'attends les dates de la fédé de la Drôme pour les formations initiales.

Merci encore :love:

David
"Ici, on n'est pas (que) sur Internet."

Stages survie CEETS - Weblog

16 novembre 2021 à 14:51:11
Réponse #10

Pierrot


Citer
Plutôt que de mourir idiot, je vais quand-même voir l'asso de chasse de mon village et voir comment ça se passe ici.

Oui, la chasse générant pas mal de jalousies, il ne faut surtout pas faire cavalier seul au début, c'est souvent mal vu.....

Par la suite une fois que l'on est connu (et reconnu) on fait comme on veut...

19 novembre 2021 à 13:48:48
Réponse #11

Rantanplan


Je reviens sur un truc:

Citer
Or, là, j'habite dans un endroit où l'abondance de sangliers commence à poser problème, d'une part. Et d'autre part, l'asso locale de chasse me paraît plutôt de bon esprit, et assez safe pour le peu que j'en vois de l'extérieur. Du coup j'ai envie de passer le cap.

Attention avec tes bonnes intentions de régulation du sanglier.

Parfois, dans certaines associations de chasse, il est interdit de tirer les laies de tête et/ou les gestantes. Même si c'est efficace pour réduire les effectifs. Motif d'exclusion.

Le sujet de la gestion de la population du gibier est parfois tabou. Qu'il s'agisse du grand comme du petit gibier; qu'il s'agisse d'une surpopulation, de lâchers, de re-naturalisation ou de protection d'une espèce menacée.

Vas y avec des pincettes.
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

19 novembre 2021 à 18:27:52
Réponse #12

Schlomo


Bonsoir,
Je ne suis pas chasseur, mais ancien conseiller municipal d'une commune sise dans le Parc National des Forêts, de part le fait , je me permets juste une précision "budgétaire".
Si l'on veut chasser  à l'année sans être "invité" à chaque fois il faut prendre en compte le cout de l'action de chasse qui est très variable suivant les communes et les sociétés de chasses , de quelques centaines deuros à plusieurs milliers...
Autre point, si tu ne souhaites pas chasser en battue la chasse à l'approche pourrait te convenir.
« Modifié: 20 novembre 2021 à 08:47:28 par Schlomo »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité