Nos Partenaires

Auteur Sujet: Pourquoi la star des RAT c’est le 7 et pas le 5 ?  (Lu 3359 fois)

12 février 2008 à 15:54:08
Lu 3359 fois

jeremy


Bonjour à tous,

Voilà mon dilemme, j’ai un 7 pouces, un ka-bar camp knife acquis avant d’y connaître quoi que ce soit en couteau. Pas un si mauvais choix finalement. Mais pour toute une série de défauts bien gênants (encombrement, poids, étui, pénétration de la lame dans le bois, émouture, garde) je souhaite m’en procurer un autre. Mais j’hésite... depuis 6 mois.
Deux raisons à cela :
1. Je ne suis pas sûr que mon projet d’achat soit 100% raisonné, je veux être certain de ne pas être en train de compenser le manque de sauvage dans ma vie. (je vais régler ce problème avec moi-même  ;) )
2. Je ne reste pas longtemps d’accord avec moi-même sur la taille du couteau à prendre. Pour ce deuxième problème en revanche j’ai besoin de votre avis.  :)
Prendre un 7 pouces, un 5, ou un 3 ?

J’ai éliminé le 3 pouces pour l’usage que je fait de mes couteaux. Reste les 5 et les 7 pouces…

Le chopping est forcément meilleur avec un 7 pouces, mais une scie pliante fait le boulot en coutant dix fois moins d’énergie dès que ça commence à être épais. Reste qu’il y a 2 pouces de plus pour bâtonner, mais dans les faits, 95% des bûches que je bâtonne font moins de 10 cm de diamètre. Or 7 pouces c’est plus lourd, plus encombrant, et moins discret… Donc on a tendance à moins l’amener. Un 5 semble donc l’idéal, à moins qu’il y ait quelque chose qui m’ait échappé. Et puis si c’était si évident que ça pourquoi j’ai l’impression tant les indus que les artisanaux sont en majorité des 7 pouces?
Peut-être n’est-ce qu’une fausse impression, reste que la star des Ontario Randall’s Adventure and training c’est bien le 7 et pas le 5 !

Bon en bref, vous possesseurs de 7 pouces pourquoi vous avez choisi un 7 plutôt qu’un 5 ? Et pour tous, pourquoi c’est pas le 5 la star des RAT?

J'attends vos réponses avec impatience,  ;)

Jérémy.
I see in your eyes the same fear that would take the heart of me. A day may come when the courage of Men fails, when we forsake our friends and break all bonds of fellowship, but it is not this day. This day we fight!

12 février 2008 à 16:07:56
Réponse #1

bloodyfrog


Le Rat 5 est le dernier de la gamme à avoir vu le bush...

Ca explique peut être qu'il est moins répandu parmi nous...
Il a de bonnes revues sur les sites US, et connaissant la qualité de la gamme, c'est sans aucun doute un couteau sur lequel tu pourras compter.

Pour le choix de la longueur, c'est très personnel finalement et même changeant avec le temps/l'expérience...

Manu.

12 février 2008 à 16:15:29
Réponse #2

jeremy


Bloody,
Pour le choix de la longueur, c'est très personnel finalement et même changeant avec le temps/l'expérience...
C'est justement tout ce que cette petite phrase cache qui m'intéresse  ;D

Perso, en fait j'hésite plus entre un S1 et un A1 de chez fallkniven...
I see in your eyes the same fear that would take the heart of me. A day may come when the courage of Men fails, when we forsake our friends and break all bonds of fellowship, but it is not this day. This day we fight!

12 février 2008 à 16:29:18
Réponse #3

bloodyfrog


Perso, plus que sur la longueur, je me remets en cause sur l'épaisseur... ;D

Le S1 ou le A1, ce sont de sacrés couteaux en épaisseur, bien pour batonner ou faire levier, moins bien pour tout le reste...
Et puis le VG10 en affutage terrain, faut être bon...

Mes deux cents, et pis j'arrête de te casser la baraque...

Manu. ;)

12 février 2008 à 16:55:00
Réponse #4

jeremy


Bien au contraire!!! La baraque on s'en fout hein, vas-y fais toi plaisir  ;D Si je me trompe de problème faut le dire! Je dois pas être le seul.

En plus je trouve le ka-bar trop épais pour plein de taches. J'avais pas percuté qu'ils étaient épais les A1 et S1 (5 mm). Or c'est l'épaisseur du ka-bar, reste que l'émouture est bien meilleure sur les fallkniven de ce que j'en ai vu. Et ça, ça doit jouer aussi dans la sensation de "trop épais".
Le VG10 je connais pas mais la DC4 est vraiment bien et j'ai la chance de la posséder donc je me dis que la combianaison le ferai peut-être...

Tu dis que le choix change avec l'expérience. Je souhaiterai justement profiter de la tienne. Quelles sont les ecueils dans lesquels tu es tombé, ce que tu pensais, et que tu as remis en question, si tu as radicalement changé de vision sur les qualités que doit avoir un fixe avec le temps, les bases qui te semblent sures à présent...question taille et épaissseurs puisque c'est le sujet du fil. (Sans retomber dans la nième discussion sur l'utilité d'un grand fixe qui n'est pas le sujet de ce fil)

stpl  ;)
I see in your eyes the same fear that would take the heart of me. A day may come when the courage of Men fails, when we forsake our friends and break all bonds of fellowship, but it is not this day. This day we fight!

12 février 2008 à 17:04:44
Réponse #5

Kilbith


Salut,

Clairement, l'achat d'un couteau n'est pas un acte raisonnable. Force est de constater qu'à chaque fois c'est "pour la vie"...mais on recommence souvent.  ::)

Personellement je n'adhère pas aux couteaux "barre à mine", un couteau c'est fait pour couper. En fait cela dépend de l'activité envisagée :

Si tu cherches à faire du "bushcraft" (tailler du bois essentiellement), tu as deux options:
*Le petit couteau genre scandi pas plus long que 12cm, super affuté. Il faudra compléter par une hachette ou une scie.
*Le grand couteau genre lekku. Il peut faire hachette avec les arbres courant des forêts nordiques. Impeccable pour faire des buchettes. Pas besoin qu'il soit épais, au contraire.

Si tu utilises ton couteau dans une activité chasse européenne, plusieurs options :
*Le petit couteau qui sert juste à préparer le gibier, lame de 12 cm. Chez nous, le gros travail se fait avec l'équipement de boucherie. Extrêmement rare de devoir découper des quartiers de gibier sur le terrain. Le couteau ne sert qu'a vider le gibier, éventuellement à le peler dans certaines régions.
*Le couteau sert à achever le gibier, autour de 18cm. Une lame de type baïonnette est bien adaptée. Totalement inutile en dehors de cet usage. La lame est souvent épaisse pour résister aux contraintes.
*Un compromis autour de 15 cm sera souvent "tartarinesque" pour activité un, et léger pour l'activité deux.

Quelques remarques sur le couteau chasse :
*Au risque de susciter des réactions, je dirais qu'un couteau de chasse n'a pas besoin d'être aiguisé "rasoir". En fait, la viande se coupe mieux avec une lame bien aiguisée sans plus. Cela a l'avantage de faire un tranchant plus solide. J'ai un petit aiguisoir diamanté en forme de queue de rat, c'est suffisant. Cela ne donne pas un tranchant rasoir.
*Le manche doit être "étanche" et une garde est utile. En effet, quand tu te serts d'un couteau sur du gibier, le sang, le fiel, le chyme s'introduit partout (odeur...) et rends le manche glissant.
*Pour le couteau à préparer le gibier (eviscération essentiellemennt, couper les amourettes). Il n'est pas utile qu'il soit très épais. La lame doit être large (pas épaisse), la pointe plutôt à la génoise (drop point). C'est bien adapté pour ce travail. Les manches montés sur soie sont souvent plus agréables en main et le couteau est moins lourd.
*Pour la "dague". Comme elle porte des coups d'estoc elle doit être très solide et bénéficer d'un bon revenu. La plate semelle est un plus, simple ou double quillon indispensable. La pointe ne doit pas être trop fine. La difficulté, c'est d'avoir une lame qui coupe quand même pour égorger (saigner) le gibier.
*Une lame inox/semi inox c'est pratique à la chasse. Et, c'est bien si la qualité de l'acier permet de n'aiguiser qu'au campement le soir. Comme le gibier est souvent couvert de boue siliceuse, un acier dur est nécessaire pour le petit couteau.


Ce que je viens de dire est critiquable.



Je n'ai pas d'expérience d'utilisation de "couteau de combat", je veux dire par là de couteau pour soldat genre "outil à tout faire". Si ce n'est pendant le SN, et j'ai trouvé le Glock très bien car il est, pas cher, solide, léger, pratique (décapsuleur), silencieux et son étui hyper pratique et très sécuritaire. Il s'aiguise difficilement et coupe mal. Le fait qu'il rouille n'est pas un problème pour un soldat AMHA. Mais je n'ai pas chassé pendant cette période, juste creusé avec, ouvert des boites de cartouches, fendu du bois....donc plutot l'utilisation "prying bar" que "couteau". Comme couteau j'avais un sak, bien suffisant.

En fait je suis pas trop crédible sur ce post.....en comptant bien, je dois avoir un peu plus que quatre couteaux  :closedeyes:

J'ai un A1 et un F1....

didier.

 
« Modifié: 12 février 2008 à 17:22:21 par Kilbith »

12 février 2008 à 17:15:56
Réponse #6

DavidManise


Salut :)

Ah...  l'épaisseur de la lame.

On en revient TOUJOURS au même problème en fait.

Plus ça coupe, et moins c'est solide.  Plus c'est solide, moins ça coupe.  Donc il faut trouver, POUR TON USAGE, le juste milieu entre la barre à mine (très solide, coupe rien) et le rasoir à lame (très coupant, pas solide).

Le Ka-Bar, moi je l'ai reprofilé complètement pour lui donner une gueule de fallkniven en fait.  C'est déjà mieux ;)

Sinon, Kilbith a tout dit...  J'ai jamais pu utiliser un seul couteau.  Y'a toujours un gros truc solide, un petit truc fragile mais qui couper SUPER bien, et une scie.  Là t'as un gros truc assez solide (ka bar)...  il est moins lourd qu'un RAT7.  Moins solide aussi.  Mais il coupe pas bien avec son profil d'origine.  C'est un couteau "à tout faire"... 

Si j'étais toi, je prendrais un petit scandi, tout petit et très coupant.  A la limite un fallkniven F1.  Ensuite, une grosse barre à mine mais qui coupe quand même.  Style un RAT7 ou plus gros.  Ou alors une hachette, une machette, une serpe italienne...  en fait peu importe.  Cet outil là est plus facile à choisir : tant que c'est gros et que ça coupe un peu, ça ira.

Mes deux balles...

David
« Modifié: 12 février 2008 à 17:21:36 par DavidManise »
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 février 2008 à 17:24:13
Réponse #7

Patrick


Quelle horreur, un seul couteau  ;D

Sinon, question bête mais qu'est-ce que tu en as à faire de l'avis de tartampion qui jure que le RATAK, y'à que ça de vrai ou que le meiux c'est taberneck + scie + hachette.

A partir du moment où tu connais ton affaire et que l'un ou l'autre correspondent à ton utilisation, bein c'est tout bon et peu importe le choix du voisin, même si tout aussi légitime.

N'est il pas ?

12 février 2008 à 17:26:55
Réponse #8

bloodyfrog


Plus que ce que je peux faire avec un couteau, c'est surtout ce que je sais faire sans couteau qui guide aujourd'hui mes choix...

Je crois aussi qu'il est plus simple/sain de compter sur un duo/trio pour t'aider, plutôt que de rechercher l'ultime, l'unique couteau de terrain... ce que j'ai fait en mon temps...

Si je ne devais en choisir qu'un, je resterais sur mes choix initiaux:
Camp Tramp de Swamp Rat, 7", manche confortable en synthétique, indestructible (le manche est la seule faiblesse et David a bricolé le sien avec des matériaux de récup, preuve qu'on peut le réparer avec peu de moyens, large émouture et tranchant convexe redoutable, après avoir un peu reprofilé l'original... Acier carbone: les moyens d'affutage terrain que je porte sont 2/3 petits carrés de papier 600 (suffisant pour l'entretien) et une petite lime diamant (si gros dégats sur la lame). C'est un choix perso.
Cependant, toutes les fois ou je ne prends que celui là, je me trouve un peu con pour déjeuner, même dans les tâches typiquement bushcraft, je l'utilise quasiment toujours le doigt sur le "choil", la main très en avant de la poignée...
Cela a déjà été dit ici, avec un bon 7", tu fais tout, mais rien vraiment bien...

Mon combo en ce moment, c'est une machette courte philippine, 8" de longueur et 3mm d'épaisseur, et un petit fixe, Mora, Bark River Mini Canadian ou Lauri maison... mais la machette reste souvent au fond du sac...

Mais bon, ceux qui me connaissent savent que c'est susceptible d'évoluer encore... ;D

Manu.

12 février 2008 à 17:34:28
Réponse #9

DavidManise


Plus que ce que je peux faire avec un couteau, c'est surtout ce que je sais faire sans couteau qui guide aujourd'hui mes choix...

Ah ouais...  j'ai eu une période comme ça aussi ;D

Idem pour la période sans duvet, sans poncho, sans gamelle...  ça se calme tout seul ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

12 février 2008 à 20:15:17
Réponse #10

kodiak


Citer
taberneck + scie + hachette. 

Taberneck c'est un peu leger tu crois pas ? ;)

C'est bien le concept de "trouses "avec plusieurs types de lames qui ressort, cela me confirme dans mes choix,
Après la marque de la lames, tu t'en tamponne le haricot finalement...
Cela dit, entre un 5" et un 7", la différence et maigre, cela dépend de ce que tu emporte en complément,
Si tu as une petite lame de 3 à 4"(Fallkniven F1 pour moi) un rtak 5 risque de faire double emploi mais si tu ne prend qu'une lame seule c'est suffissant.
Le choix de prendre tel ou tel couteau et avant tous conditionné par l'activité et de l'usage que tu pense en avoir,
Mon passe-temps favori est la conversation coupée de silences. Les autres fournissent la conversation, moi les silences.

12 février 2008 à 21:29:45
Réponse #11

Corin


Pour moi c'est Carcajou+Taberneck+scie pliante  :doubleup:
J'y ajoute un SAK de 110. Par gourmandise, sans doute. :D

A+

13 février 2008 à 09:33:29
Réponse #12

Diesel


Je crois que tout a été dit.  ;D

Le couteau n'est que le prolongement de sa façon de faire ou de voire les choses à un temps T.
Avec la pratique, l'expérience et l'abandon de certains phantasmes ( ::)) on arrive à des choix qui collent mieux à la réalité de ses besoins.

J'ai aussi eu divers passages marqués par de nombreuses rechutes pour finalement me stabiliser (en attendant une nouvelle rechute) sur le trio SAK + scie fiskars + 4 à 6" léger pour bâtonner un minimum.
Pour le moment mes barres à mines sont au repos. Je privilégie des couteaux qui tranchent plus que des couteaux qui hachent le bois et surtout relativement légers pour qu'ils ne donnent pas l'impression d'être du lest plus qu'autre chose.

De toute façon, j'aime changer de façon de faire les choses, ça évite de se cantonner dans des certitudes.
Après tout seul le résultat compte, que le bois soit scié, haché ou coupé, ce qui importe c'est d'arriver à ses fins.  ;D

Y'a que les cons qui ne changent pas d'avis et sur ce forum, on est loin d'en être lorsqu'il s'agit de couteau.  :lol:

13 février 2008 à 11:13:15
Réponse #13

jeremy


Merci les gars,
Merci Kilbith pour l'explication détaillée.

J'aime le concept de combo, et je l'ai adopté également.
Charge XTi, laplander, fixe de 7 pouces, et Taberneck en backup. Je vais faire au mieux pour être juste dans mon achat. Je vais donc mettre sur papier mon cahier des charges perso et voir ensuite ce qui irai le mieux parmi les 7 et les 5 du marché.

Encore merci, bonne journée à tous :)

Jérémy

I see in your eyes the same fear that would take the heart of me. A day may come when the courage of Men fails, when we forsake our friends and break all bonds of fellowship, but it is not this day. This day we fight!

13 février 2008 à 11:16:32
Réponse #14

humpfrey


Ouaip... Je rejoins les amis... ;D
Moi perso, je préfère un SAK, un petit fixe "à tout faire" (mon Roselli...) et soit un Camp (mon Shiva Grinch  :love:) soit une hachette (SFA de Gransfor Bruks, cadeau de ma soeur :love:).
Mais je dirais que les gros couteaux, me concernant, c'est plus pour le fun parce que je randonne pas suffisamment, et suffisamment longtemps, pour que le poids et l'encombrement soit un critère à prendre en compte...
Le petit fixe fait tout ou presque et le SAK est là en Back up ou pour la nourriture...
Mais comme le dit Manu : << avec un bon 7", tu fais tout, mais rien vraiment bien...>>

PS Manu : Faudra que tu me montres le Lauri maison  ;)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité