Nos Partenaires

Auteur Sujet: Garder son sac de couchage au sec.  (Lu 1274 fois)

16 mars 2021 à 21:07:57
Lu 1274 fois

Rantanplan


Vous feriez quoi, vous ?

- vous avez un sac à dos très solide, fiable et surtout entièrement étanche.
- vous transportez, entre autres, un flacon d'huile de cuisine, une gourde platypus de 2L et un sac de couchage en duvet à pseudo membrane imper - respi.

Préférez vous:
1 mettre le sac de couchage dans un drybag de 150g et les liquides en vrac.
2 mettre les liquides dans un drybag de 50g et le sac de couchage en vrac, tassé dans le fond du sac à dos.
3 mettre les uns et les autres dans leur propre drybag ?
4 zero drybag, tout en vrac

Perso j'opte pour la solution 2. Par principe de gain de poids et parce-que c'est le plus facile à ranger... Mais j'ai des doutes et j'ai du mal à me décider. 

Alors ?
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

16 mars 2021 à 21:30:53
Réponse #1

Tompouss


Sac étanche pour le sac de couchage ET pour le flacon d'huile mais c'est parce que les nuits dans un duvet trempé j'ai donné ET que l'huile plein les affaires j'ai donné aussi, j'ai apprécié ni l'un ni l'autre  ;#
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

16 mars 2021 à 21:54:26
Réponse #2

Rantanplan


Élément de réflexion bonus, il se pourrait que j'aie une l'arthrose précoce à la hanche (merci ma famille de toxibeaufs) = le poids compte double.

(en fait les spécialistes ne sont pas surs... Ce que je sais en revanche, c'est que je ne vais pas m'enfermer).

Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

16 mars 2021 à 22:08:55
Réponse #3

Chris-C


Salut,

Le Truc à protéger c'est ton sac de couchage. J'utilise deux façons suivant le projet : sac étanche ou sur-sac gore-tex.

Tout à l’intérieur de mon sac à dos est protégé par un sac étanche de toute façon.

Pour les liquides chelou que je ne veux pas voir répandu sur mes affaires c'est petite bouteille d'eau en plastique.

Tu peux gagner du poids sur ton sac à dos je suis sur ;)

a+

16 mars 2021 à 22:18:49
Réponse #4

Chill


Le sac de couchage, c'est l'assurance-vie : il mérite le meilleur => sac étanche dédié dès que le sac à dos, même réputé étanche, contient un "polluant" potentiel liquide.
"De mon temps" c'était dans 2 sacs poubelle tête-bêche, chacun fermé "en siphon". J'ai ainsi traversé à la nage des cours d'eau du côté de Vezelay, autour de la Toussaint, sans aucun dégât.
Très exactement 2 sacs pour le duvet avec les sous-vêtements de rechange, et 2 sacs pour le sac à dos lui-même.
Pour la grosse pluie, le poncho au dessus du tout assurait le job. Pour les crachins je ne me souvient plus, mais Guillaume ou Deun doivent avoir les abaques de durée avant transpercement pour les Lafuma, Millet et consorts.  ;)

Poids et encombrement de 4 sacs poubelle d'avant Mitterrand ? Négligeable.
Une moitié de l'effectif était employée ensuite pour l'usage normal, histoire de ne pas laisser de traces ; l'autre moitié était gardé en réserve comme éventuel contenant étanche, au cas où.

    Chill.

Je vais scinder et rediriger vers "Matos de survie".
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

16 mars 2021 à 22:46:04
Réponse #5

Rantanplan


@Chris

Quand je dis "flacon d'huile", c'est en effet une petite bouteille d'eau minérale 50cl, mais à peine remplie. (J'ai vu des 25cl, tiens).

@Chill (merci pour le déplacement)
Mon souci avec les sacs poubelles, c'est qu'ils "accrochent" l'enduction PU et se déchirent en 2-2.

D'ailleurs, j'en ai ras le *** de ces enductions:
- on est quand même "obligé" de tout mettre dans des drybags (au vu de ce que vous écrivez à l'unanimité)
- ça "accroche" par frottement là où du contact nylon/nylon glisse (sérieux, ça rend le rangement/sortie du sdc un peu chiant, enfin surtout que c'est au final inopportun) .   
- la couche de PU rajoute surement du poids (mon sac pèse 1250g pour 47L, c'est honnête, mais gratter 50g en retirant une fonction inutile, je prend.)
- le PU pèle tôt ou tard en mode dégueulasse.

Le PU, c'est comme les finger choils sur les couteaux, c'est à se demander si en fait, on nous fait pas passer un "plus" pour un truc qui en réalité facilite le process de fabrication (en mode économie de bouts de ficelles x grosse série).
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

16 mars 2021 à 23:12:48
Réponse #6

Chill


Citation de: Rantanplan
Mon souci avec les sacs poubelles, c'est qu'ils "accrochent" l'enduction PU et se déchirent en 2-2.

- on est quand même "obligé" de tout mettre dans des drybags (au vu de ce que vous écrivez à l'unanimité)

Je donnais juste un exemple vécu avec du matériel plus "rustique".

Si tu as confiance dans ton sac étanche, utilise le pour ce qu'il doit faire : protéger ce qui est sensible à l'humidité. Le sac que tu décris est donc le Drybag (à bretelles) de ton couchage et de ton change. Reste à caser ailleurs ce qui est ni sec ni à protéger.

Exemple : Dans mes sac antiques il y avait des poches. L'une de ces poches recevait la gourde, une autre la gamelle (3 pièces alu rectangulaire AF) dans laquelle étaient les condiments et autres flacons, à l'époque en verre ou tout premier Tupperware, calés par le torchon de service.

En transposant en contemporain, ne peux-tu pas sortir du sac, dans une poche adaptée, les produits risquant de contaminer l'intérieur, laborieusement préservé, de ton sac étanche ?
La Platypus doit certainement avoir un emplacement spécifique, pas totalement étanche car la pipette en sort, non ?
Et une petite sacoche sur la ceinture ventrale ou sur une bretelle ne pourrait-elle pas recevoir les flacons de liquide ?

     Chill.

EDIT : fôtes de frappe. Doit en rester ...
« Modifié: 16 mars 2021 à 23:20:45 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

16 mars 2021 à 23:27:32
Réponse #7

Rantanplan


C'est ce sac:


J'ai fait sauter les porte piolets pour passer un gros élastique qui me permet de faire tenir mon matelas à la verticale sur la face avant.

Reste une place sous le rabat, j'y case mon tarp (3x3, env 400g) + éventuellement une veste. C'est le compartiment "humide". Je vais tenter de caser la platy pour voir (mais je n'aime pas mettre du lourd sur le haut du sac, surtout que l'équilibre de ce sac est déjà trop en hauteur à mon gout).

Sur chaque coté, il y a une poche avec une sangle en "Z". Quelle ne fut pas ma déception lorsque je me suis rendu compte que ces poches sont trop étroites pour y caser une bouteille de 1.5L (une klean canteen de 800ml passe, mais je n'aime pas cette gourde). Dans ma tête, il était EVIDENT qu'un "drybag à bretelles" dispose d'emplacements pour bouteilles... Le sac aurait eu des poches latérales de taille convenables, c'était le HIT interstellaire. Ils ont du beaucoup réfléchir au service marketing pour éviter de créer le sac ultime en torpillant le petit détail qui tue et ainsi empêcher un crash financier sur le marché du sac à dos.

Sinon, le sac manque d'options pour réaliser ta solution... A moins que je réussisse à trouver des drybags extérieurs, pas trop lourds, de forme allongée (genre en forme de "cigare")... J'ai déjà cherché, pas trouvé mon bonheur.
« Modifié: 16 mars 2021 à 23:41:15 par Rantanplan »
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

16 mars 2021 à 23:40:45
Réponse #8

Chill


 :o ... des Drybag extérieurs pour porter des éléments liquides ?  :blink:
Le contenant n'est-il étanche que dans un seul sens ?

Dans la pochette lambda voisinera ce qui ne craint pas, ou pas trop : Bouffe, sachet de truc ou de machin, babioles diverses en bois, métalliques ou plastiques lavables/nettoyables.

Ce qui doit rester sec et qui n'est pas contaminant est dans le sac, le peu de truc potentiellement contaminant est à caser ailleurs, mais ça ne doit pas être un méga-volume.

;# Ôte moi un doute : tu ne déplaces pas des ergols liquides ou du napalm ?  :glare:

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

16 mars 2021 à 23:49:23
Réponse #9

Rantanplan


:o ... des Drybag extérieurs pour porter des éléments liquides ?  :blink:
Le contenant n'est-il étanche que dans un seul sens ?

Dans la pochette lambda voisinera ce qui ne craint pas, ou pas trop : Bouffe, sachet de truc ou de machin, babioles diverses en bois, métalliques ou plastiques lavables/nettoyables.

Ce qui doit rester sec et qui n'est pas contaminant est dans le sac, le peu de truc potentiellement contaminant est à caser ailleurs, mais ça ne doit pas être un méga-volume.

;# Ôte moi un doute : tu ne déplaces pas des ergols liquides ou du napalm ?  :glare:

     Chill.

 ;#

On a du mal se comprendre pour les sacs latéraux, j'étais dans ma tête, dans une tierce idée. On zappe si tu veux bien pour rester dans le sujet. Dsl.

De contaminant, je dois avoir de l'huile, de l'eau et parfois de la nourriture grasse ou saignante. Rien de plus. Le souci de l'eau, ce n'est pas le volume, c'est que c'est très dense et déséquilibre rapidement si ce n'est pas porté près du dos (et je le répète, j'ai fait une erreur en acquérant ce sac spécialisé alpinisme qui apparemment se porterait "haut" pour pouvoir en plus se vêtir d'une sorte de baudrier <<< je n'y connais rien). Après, ça reste un bon sac de rando solide et léger, faut pas exagérer non plus !
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

18 mars 2021 à 20:50:36
Réponse #10

Dutch


Quand je dis "flacon d'huile", c'est en effet une petite bouteille d'eau minérale 50cl, mais à peine remplie. (J'ai vu des 25cl, tiens).

Tu as pensé aux gourdes de compote de pommes pour gamin?
Ça se nettoie facilement et je les trouve assez pratiques pour l'huile car le contenant est plus facile à caser qu'une bouteille (et surtout moins sujet à s'ouvrir accidentellement).

Si ça te semble trop petit, il y a du sucre roux conditionné sur le même principe.

Edit: je parle de ça, j'utilise la même depuis au moins deux ans (régulièrement remplie à la seringue), c'est très costaud et ça n'a jamais fuit.

« Modifié: 18 mars 2021 à 21:06:14 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

19 mars 2021 à 07:39:06
Réponse #11

Chill


Ce genre de gourde est vraiment étanche : après l'avoir testée pour le transport de l'alcool d'un P3RS, j'ai fait adopter le système par des ados pour les sorties de WE où les feux de bois sont interdits, il y à 8 ans. Un petit déjeuner chaud au sortir de la tente les matins d'hiver, ils et elles n'ont pas résisté longtemps.
Aucune anecdote fâcheuse, et c'est toujours utilisé !  :up:

Mais, pour ma part, c'était transporté loin de mon duvet ! Merci les sacs à poches !

     Chill.
« Modifié: 20 mars 2021 à 14:18:50 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

19 mars 2021 à 11:51:11
Réponse #12

Kilbith


Perso je transporte toujours le combustible liquide en dehors de mes autres affaires. Le plus souvent c’est container étanche + ziploc.

Dans le cas l’essence ou pire gasoil c’est avec le réchaud dans une poche extérieure.

Mon sac de couchage est toujours dans un emballage étanche. Le plus souvent séparé du reste des affaires. Sous le grosses pluies ou pour traverser une coupure humide c’est double sécurité.


Le contenant confipot est un classique de RL.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

19 mars 2021 à 15:08:17
Réponse #13

Karto


Le contenant confipot est un classique de RL.

Oui. On a tous souvenir de quelqu'un qui y stockait de l'alcool de grain pour son réchaud à alcool. Et qu'on avait surpris à siroter quand il croyait que personne ne regardait. C'était encore plus mignon avec l'emballage destiné aux enfants.
« Modifié: 19 mars 2021 à 15:16:19 par Karto »

19 mars 2021 à 19:32:35
Réponse #14

Rantanplan


Toujours eu des réticences à utiliser ces sachets hermétiquement soudés près du bouchon. Toujours peur que ça éclate "comme un paquet de chips" en cas de compression / choc important.

Ce sentiment vaut aussi pour la platypus que je troque contre des bouteilles de flotte quand j'ai du volume de sac en trop.
Rire nous rend invincibles. Pas comme ceux qui gagnent toujours mais comme ceux qui n'abandonnent pas. - Frida Kahlo

21 mars 2021 à 12:06:15
Réponse #15

Dutch


J'avais les mêmes appréhensions, à priori injustifiées.

Pour gagner du temps quand on sort en famille, j'ai pris l’habitude de m'asseoir (89kg) sur un Camelbak , avec un Sawyer-Mini en bout de durite.
Si ça avait du percer ce serait déjà arrivé, alors à l'abri dans un sac le risque semble faible.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

21 mars 2021 à 13:02:41
Réponse #16

Chill


Citation de: Rantanplan
Toujours eu des réticences à utiliser ces sachets hermétiquement soudés près du bouchon. Toujours peur que ça éclate "comme un paquet de chips" en cas de compression / choc important.

... tu le ranges à coté du réchaud. Si c'est un P3RS, il est nécessairement protégé pour survivre.
Sinon, dans la gamelle, la bouilloire, etc.
Un des principes de ce type de "gourde" tant qu'elle n'est pas archi-remplie est justement d'être polymorphe et de réagir par adaptation du volume aux contraintes exercées. Sauf à plaquer 2 surface indéformables autour, ou à se faire poinçonner, c'est un contenant rustique et solide.
Je le répète : aucune anecdote fâcheuse rapportée depuis 2013 par des ados pas toujours précautionneux, même si ils essaient d'être "économes et prendre soin du bien d'autrui." (§9)

Essaie !

      Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

01 avril 2021 à 11:12:24
Réponse #17

JohanConquista


Bonjour,


je pense que tu devrais mettre ton sac de couchage dans une buanderie ou un autre endroit bien isolé

suivant l'endroit dans lequel tu te trouves et tu verras c'est l'idéal :)

Sous surveillance ...



« Modifié: 12 avril 2021 à 23:08:09 par Victor »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité