Nos Partenaires

Auteur Sujet: Passe montagne/cagoule/balaclava : bien l'utiliser.  (Lu 1414 fois)

04 décembre 2020 à 16:22:16
Lu 1414 fois

Kilbith


Salut,

On apprend continuellement. Je pratique la cagoule/passe montagne depuis plus d'un demi siècle. J'en ai utilisé de multiples, de toutes formes et de toutes compositions, dans beaucoup de conditions différentes.

Et pourtant je viens de trouver encore une façon astucieuse de s'en servir.   :up:


Préambule :

La cagoule est probablement l'item d'habillement ayant le meilleur ratio poids/encombrement/isolation. D'une part elle permet de préserver une très grande partie de sa température corporelle par temps froid. D'autre part elle permet d'éviter des engelures. Enfin, elle s'adapte très bien à de multiples conditions.

Personnellement, j'emporte toujours une cagoule dans mon sac. A minima un modèle très fin comme Odlo en propose en polyester. En hiver, c'est le plus souvent une cagoule Woolpower 200.

- Le modèle Odlo est très fin, léger et par rapport aux autres modèles synthétique il peut se laver à relativement haute température. Il tient dans la poche.

- Le modèle woolpower 200 est très chaud pour le poids. Il est très confortable au porté. Il est très élastique ce qui fait que l'on peut le porter sous le menton, sous le nez, sur le nez ou passer la tête dedans (pour une tête de 58cm sans dreadlocks) et le transformer ainsi en tour de cou.

Intérêt :

La cagoule permet de couvrir totalement le cou, la tête et partiellement le visage. C'est sans équivalent.

Elle ne peut pas s'envoler, elle ne bouge pas dans la nuit dans un sac de couchage, elle ne gène pas sous une capuche, elle peut souvent compléter un chapeau ou un casque.

Lors des longues attentes dans le froid à la chasse (plus de 4h par températures négatives et vent) on se refroidit inexorablement. Même si on est bien habillé, même si on a plein de couches, même avec un bon bonnet. Par expérience, le fait d'ajouter une fine cagoule peut faire la différence.

Une cagoule protège le sac de couchage des salissures rapides au niveau de la tête. J'en porte hiver comme été.

Une cagoule est quasi indispensable par grand froid dans un sac de couchage. Utilisée intelligemment elle apporte un réel plus.

Elle vient harmonieusement s'intégrer à un système multicouche de protection pour la tête (cagoule+bonnet/chapeau/casquette+capuche).

Utilisation :

Cela fait des années qu'on ne trouve plus de passe montagne avec une visière souple. Alors que c'était  le truc hyper courant en haute montagne jusque dans les années 80.



Ce modèle protégeait les lunettes et les yeux et surtout permettait de relever le bas en casquette ce qui apportait beaucoup de polyvalence.

A l'heure actuelle, seul Fjallraven propose un modèle semblable, mais sans pompon. Il s'agit du modèle Singi (en même temps quand on connait Singi en hiver...).

L'abandon du pompon est explicable par la fin des capuches simples avec deux pans formant pointes. En revanche l'absence de visière des modèles actuels est moins justifié, sauf avec les capuches les plus sophistiquées intégrant une visière.

Les modèles actuels sont du type ancien, remontant aux explorations polaires ou à la guerre :





Pour ceux de ma génération (celle qui se souvient de l'élection de VGE) ce genre de capuche était quasi obligatoire pour éviter la bise en hiver (c'était aussi avant la distanciation sociale) et autre écorche-ville.

Ces cagoules en pure laine (souvent issue de la récupération d'un vieux pull) tricotée par Mamie...grattaient horriblement.

Elles ont d'ailleurs probablement contribué à 99,999% pour l’abandon de laine au profit du synthétique pour ceux de ma génération dans les années 80.

Le problème : Comment porter facilement et élégamment la cagoule "remontée" en l'absence de visière?

Le problème semble anodin, mais il me préoccupe depuis de longues années.  :closedeyes:

L'armée américaine est venue à mon secours dans son manuel : "United States Army Northern Warfare Training Center. cold Weather Student Handout Winter 2015.

Disponible ici (en anglais) : https://api.army.mil/e2/c/downloads/440625.pdf

Je cite l'ouvrage P.46 :

Citer
c. Wear the Wool balaclava, and/or OR Windstopper Balaclava. (Picture 10) There are three
configurations:

*As a hat. Fold the bottom of the balaclava to the inside to form a hat. Place the hat onto your
head with the face opening to the rear.
As you breathe, condensation from your breath will formon your forehead. If you need to change configurations later, this will prevent you from placing wet material onto your face.

*Balaclava down, face exposed. Pull the balaclava over your head. Pull the lower portion of the face opening under your chin. Note that doing this repeatedly will stretch the fabric and reduce its ability to stay over your nose when you need it.

*Balaclava down, face covered. Pull the lower portion of the face opening up over your mouth and nose. Use goggles to cover eyes and remaining exposed skin if required.

*Never change the configuration of the balaclava during PT. Anticipate the configuration that will work best for the activity. This will come with experience. If you start with it down, leave it down; changing the configuration exposes wet skin to the cold air and is the cause of many of the frostbite cases in USARAK. Reference USARAK/CofS Policy Letter #0-14.

Ce qui nous donne :

Citer
c. Portez la cagoule en laine et / ou la cagoule OR Windstopper. (Photo 10) Il y a trois configurations:

*Comme un chapeau. Pliez le bas de la cagoule vers l'intérieur pour former un chapeau. Placez le chapeau sur votre tête avec l'ouverture du visage vers l'arrière.

Lorsque vous respirez, la condensation de votre respiration se formera sur ton front. Si vous devez modifier les configurations ultérieurement, cela vous empêchera de placer matériau humide sur votre visage.


* Balaclava vers le bas, face exposée. Tirez la cagoule au-dessus de votre tête. Tirez la partie inférieure du visage s'ouvrant sous votre menton. Notez que faire cela à plusieurs reprises étirera le tissu et réduira sa capacité à rester sur votre nez lorsque vous en avez besoin.

*Cagoule vers le bas, face couverte. Tirez la partie inférieure du visage en ouvrant sur votre bouche et nez. Utiliser des lunettes pour couvrir les yeux et la peau restante exposée si nécessaire.

*Ne modifiez jamais la configuration de la cagoule pendant le PT. Anticipez la configuration qui fonctionnent le mieux pour l'activité. Cela viendra avec l'expérience. Si vous commencez par le bas, laissez-le en bas;changer la configuration expose la peau mouillée à l'air froid et est la cause de nombreux cas de gelures dans USARAK. Référence USARAK / CofS Policy Letter # 0-14.

En quelques mots, on trouve presque tout. Je connaissais et pratiquait la plupart des remarques, mais une méthode m'avait échappé.

Evidemment ce sont des précautions seulement nécessaires par grand froid. Mais c'est toujours pertinent.

Juste un truc en plus.

Par grand froid on peut avoir intérêt dans un sac de couchage à enfiler la cagoule  par l'ouverture du visage (et non celle du cou).

Ce faisant, on se retrouve avec un grand tunnel devant le visage qui permet de réchauffer l'air et/ou d'éviter d'humidifier trop vite le rebord de la capuche du sac de couchage.

Ce n'est possible que si la cagoule est suffisamment élastique (ex : woolpower) et oui on a l'air c*n.  ;#



« Modifié: 05 décembre 2020 à 18:06:56 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

04 décembre 2020 à 20:26:58
Réponse #1

Chris-C


Salutation Mr Kilbith  :)

Très bonne idée ce manchon pour protéger la capuche du sac de couchage.

La cagoule fait partie de mon fond de sac. Fine et légère ou polaire épaisse suivant la saison ou l'altitude  :doubleup:

a+


04 décembre 2020 à 21:26:50
Réponse #2

Rantanplan


Citer
Lors des longues attentes dans le froid à la chasse (plus de 4h par températures négatives et vent) on se refroidit inexorablement
.

Est ce que tu portes une capuche à cette occasion ? Sans couche coupe vent, la laine perd beaucoup de son pouvoir isolant. De plus on a vu dans ce forum le rôle de la moumoute pour atténuer la convection par vent de face. (cf https://www.youtube.com/watch?v=179xP-fF6wA)

C'est ce que je fais pour l'affut photo: grande capuche, cagoule.

Connaissais pas le coup du sac de couchage !

04 décembre 2020 à 21:47:19
Réponse #3

Kilbith


Pour la chasse, j’évite le port d’une capuche pour bénéficier de la meilleure vision et surtout de l’audition possible.


Ceci dit une capuche apporte effectivement de la chaleur, mais pas autant qu’une cagoule en ce qui concerne le visage. Sauf si on utilise une capuche tunnel.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 décembre 2020 à 15:56:09
Réponse #4

Claude Ponthieu


L'armée américaine est venue à mon secours dans son manuel : "United States Army Northern Warfare Training Center. cold Weather Student Handout Winter 2015.

Disponible ici (en anglais) : https://api.army.mil/e2/c/downloads/440596.pdf

Je cite l'ouvrage P.46 :

Ce qui nous donne :

En quelques mots, on trouve presque tout. Je connaissais et pratiquait la plupart des remarques, mais une méthode m'avait échappé.

Evidemment ce sont des précautions seulement nécessaires par grand froid. Mais c'est toujours pertinent.

Juste un truc en plus.

Par grand froid on peut avoir intérêt dans un sac de couchage à enfiler la cagoule  par l'ouverture du visage (et non celle du cou).

Ce faisant, on se retrouve avec un grand tunnel devant le visage qui permet de réchauffer l'air et/ou d'éviter d'humidifier trop vite le rebord de la capuche du sac de couchage.

Ce n'est possible que si la cagoule est suffisamment élastique (ex : woolpower) et oui on a l'air c*n.  ;#

Bonjour,

Le lien est inopérant…
Pourrais-tu mettre la photo du manuel ?

Merci

Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

05 décembre 2020 à 16:10:54
Réponse #5

Chill


Citation de: Claude Ponthieu
Le lien est inopérant…

Le lien fonctionne parfaitement chez moi, sur MacOS et Windows.
C'est juste un peu lent à ouvrir. La taille ?
As-tu vidé ton cache ?

      Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

05 décembre 2020 à 16:28:52
Réponse #6

Krapo


Le PDF ( https://api.army.mil/e2/c/downloads/440596.pdf ) fait 6.65 Mo

A Kilbith : je ne trouve pas le texte cité en page 46  :blink:

Laissons glouglouter les égouts !

05 décembre 2020 à 18:05:08
Réponse #7

Kilbith


Salut,

Pas facile de ma tablette...j’ai indiqué ci-dessus un mauvais lien vers le document. Milles excuses.

Cela devrait mieux fonctionner :

Le titre du document de plus de 300 pages :

United States Army Northern Warfare Training Center
Cold Weather (CWLC, CWOC & CWIC) Student Handout
Winter 2015-2016
 “Battle Cold and Conquer Mountains”


Ici https://api.army.mil/e2/c/downloads/440625.pdf
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

05 décembre 2020 à 18:53:39
Réponse #8

Krapo


Laissons glouglouter les égouts !

07 décembre 2020 à 15:26:25
Réponse #9

Claude Ponthieu


Le titre du document de plus de 300 pages :

United States Army Northern Warfare Training Center
Cold Weather (CWLC, CWOC & CWIC) Student Handout
Winter 2015-2016
 “Battle Cold and Conquer Mountains”


Ici https://api.army.mil/e2/c/downloads/440625.pdf

Bonjour,

Merci , j’ai réussi à télécharger le pdf pour l’hiver. ;)

Existe-t’il le même genre de document pour les zones très chaudes et arides ?

Est-ce que récemment l’armée française a publié ce genre de document ?

Est-ce que les légionnaires ou les chasseurs alpins ont ce type de document ?

Après quelques recherches je suis sans résultat !  :(
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

07 décembre 2020 à 20:27:26
Réponse #10

Kilbith


Tu sais bien que je m’intéresse surtout aux zones froides  ;)

Pour les autres questions, je ne crois pas que l’AF diffuse ce type de document sur le net. Même s’il existe probablement des documents quelque part. Du moins j’espère.

Sur le froid il existe des documents suédois et norvégiens intéressants.


Ce document navy traite en revanche des soins pour temps chaud ou froid.

https://www.public.navy.mil/surfor/Documents/6260_6A_NMCPHC_TM.pdf
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

07 décembre 2020 à 23:39:59
Réponse #11

Chill


Citation de: Claude Ponthieu
Est-ce que récemment l’armée française a publié ce genre de document ?

Après quelques recherches je suis sans résultat !  :(

J'aurais certainement posé la même question, alors j'ai demandé à Qwant :
https://www.qwant.com/?q=commissariat%20effets%20militaires%20froid&t=web
et je trouve entre autre :
Ce n'est pas exactement le même genre de documents que ceux US, mais il y a de l'info sur le web.

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 décembre 2020 à 12:05:31
Réponse #12

Kilbith


Salut,

Merci pour la photo, mais on est tout de même assez loin des documents très techniques et documentés mis à la disposition du lecteur par l'armée américaine.  ;D

Je note par exemple que le sous vêtement sur la photo est appelé "ullfrotte". Pour mémoire la marque suédoise Ullfrotte a du disparaitre depuis une vingtaine d'année (d'abord Ullfrotté, puis Klar, puis Woolpower).

Après, c'est sympa de voir qu'il semble que l'on s’inquiète tout de même une petit peu de l'équipement de nos fantassins. Mais on est très loin de l'évolution ECWCS II, ECWCS III, FREEE....etc. Pourtant, même les russes évoluent.

Finalement, je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup de réflexion de fond alors qu'on dispose en France de grosses structures comme l'IFTH.

On a plutôt vu apparaitre "par la bande" avant d'être "officialisé" du matériel type anglais Arktis, des sous vêtement  suédois en laine bouclée et je crois que récemment on a vu apparaitre une veste avec rembourrage synthétique (de type de la snugpak anglaise 90's)....

J'ai plutôt l'impression d'une improvisation plus ou moins maitrisée, à la demerdenzizich",  mais peut être suis-je seulement mal informé.


D'un autre coté dans une armée dont les chefs trouvent normal que le soldat soit équipé d'un fusil "réglementaire" conçu et fabriqué à l’étranger pour la première fois depuis pratiquement trois siècles... on peut être légitiment inquiet.

J'espère qu'on en aura moins besoin en urgence que des respirateurs ou des masques, attendus de l'étranger, au printemps dernier.


La cigale ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’août, foi d'animal,
Intérêt et principal.
La Fourmi n'est pas prêteuse,
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant,
Je chantais, ne vous déplaise.
Vous chantiez ? j'en suis fort aise,
Eh bien! dansez maintenant.



« Modifié: 08 décembre 2020 à 12:17:50 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

08 décembre 2020 à 12:25:37
Réponse #13

Chill


Ce n'est pas parce que je trouve "de l'info" sur le web que j'approuve forcément tous les choix stratégiques de l'Institution.
J'ai tenté d'illustrer un résultat de recherche. Le lien Qwant donne aussi accès à diverses instructions sur les tenues, mais bien moins "sexy" qu'une belle image, même si critiquable une fois passées au crible de Kilbith !  ;#
Ne dérivons pas vers l'analyse (critique ou partisane) Politique, je suis en train de contribuer, pas de nettoyer.  ;)

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 décembre 2020 à 14:00:22
Réponse #14

Kilbith


Sur un des liens (04/2020) : https://www.defense.gouv.fr/commissariat/actualites-sca/le-sca-au-rendez-vous-des-nouveaux-equipements-individuels-du-combattant-de-l-armee-de-terre-malgre-un-contexte-degrade

Citer
2. Les sous-vêtements techniques froid (haut et bas)

Déjà en dotation initiale pour les incorporés, ces nouveaux sous-vêtement vont remplacer ceux en chlorofibre. Mieux adaptés aux conditions d’engagement sur le terrain, ils sont plus techniques, plus performants et confortables et leur respirabilité a été améliorée.

Super!

Je pense avoir parlé des sous vêtements ullfrotté sur internet lors des événements de Yougo en réponse à des questions de miloufs en partance.

A l'époque (90's) on n'en trouvait pas en France  (comme le nikwax ou Fjallraven) et je m'équipais chez Barrabes ou en Scandinavie. Le truc en vogue c'était la chemise norvégienne en coton bouclé en remplacement de la chemise F1.

C'est bien de constater qu'en 2020 on remplace la chlorofibre (dont était garnie ma parka satin 300  fabriquée en 1965 et en dotation en 87).

Déjà à cette époque les sous vêtements Damart Thermolactyl de mémé en cholorofibre c’était vieillot. Efficace mais inconfortable.

55 ans pour réagir, on devrait bientôt voir les LRAC F1 se généraliser en dotation en attendant l'APILAS (hélas).  ;#

Quand au doudounes en synthétique genre Snugpak, c'était une innovation anglaise de la guerre des Falklands (1982).

 :(

« Modifié: 08 décembre 2020 à 19:28:27 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

09 décembre 2020 à 08:29:51
Réponse #15

raphael


Et voilà, j'avais comme tout le monde un bête bonnet, tour de cou dans mes items favoris et notre ami Did nous explique qu'il faut lire 300 pages pour s'en servir correctement.

Non a l'escalade technique ;#

Plus sérieusement, on dispose de beaucoup de basiques au niveau habillement et on ignore la plupart du temps les règles de base pour leurs bonnes utilisations.

 
Se connaitre et s'accepter


09 décembre 2020 à 12:09:23
Réponse #16

Kilbith


 :lol:

Heureusement que les 300 pages ne traitent pas du port de la cagoule/passe montagne!  ;#


En revanche, connaitre les caractéristiques de son matériel et la meilleure utilisation possible de celui-ci me semble très important.

- Dans une optique "survie" on devra faire avec ce que l'on a. Il est donc important de maximiser les bénéfices de ce que l'on dispose.

- Dans une optique "ordinaire" utiliser à bon escient son matériel permet de porter moins et d'utiliser mieux.

En fait ce raisonnement est ancien en ce qui me concerne. De longues années en arrière j'avais été frappé par le fait que de nombreux équipements disponibles pour les miloufs....étaient mal compris ou mal utilisés.



D'où mon post.  ;)
« Modifié: 09 décembre 2020 à 17:00:00 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité