Nos Partenaires

Auteur Sujet: Voyageurs/campeurs du Sud Ouest américain : soyez attentifs aux middens  (Lu 356 fois)

19 octobre 2020 à 16:10:55
Lu 356 fois

cochise





Voyageurs/campeurs  du Sud Ouest américain : soyez attentifs aux middens



En camping sauvage en Amérique du Nord, en particulier dans les déserts du Sud Ouest,  avant de planter sa tente  ou de poser son sac de couchage  sur les terrains publics il peut être utile de prêter attention à quelque amas de branchages qui pourrait ressembler  à çà :

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcSY4b7eUJnvXUnYCLZKQx8aJZAfuJ3X2E4qnQ&usqp=CAU


ce pourrait être  un midden, la demeure d’un packrat…

Conséquences pratiques :
-  la nuit ou si vous laissez votre tente vacante ne laissez pas traîner vos clefs de voiture, votre bague de fiançailles, ou même…. votre dentier. Ils pourraient bien disparaître  sans laisser de trace
-  soyez attentifs car qui dit rongeurs et en particulier packrats dit crotales, les rattlesnakes,  lesquels  sont parfois prédateurs du packrat et parfois locataires sinon commenseaux.  Etrange  voisinage ! Etrange  cohabitation ! On pense qu’en saison d’hivernarge  le crotale utilise la profondeur du midden pour s’y abriter  et que le reste du temps il en conserve l’habitude !

 Voir cette video  (les petits points lumineux= yeux de packrats)

https://docs.google.com/document/d/e/2PACX-1vS_elaRFI_Lwa82tEHQqA1h2jbiEH3qjIyvxKLGHUDVkMlmn2xqOXxuehOnnKc05YHKQq1cmYY4ALGr/pub


Ce n’est donc pas le voisinage dont on peut rêver en camping !

Quelques  explications…..

J'ai fait connaissance du bushy tail packrat 

http://animalia.bio/bushy-tailed-woodrat

 ou woodrat cet étonnant rongeur nord américain dans ce qui subsistait d'un ancien camp minier de la première moitié du siècle (XX ème bien sûr) réhabilité pour le besoin des activités de recherche en cours de sorte que j'avais pû y loger moi-même pendant six mois dans l'ancienne cabine du superintendent 

Animal surtout nocturne, atteignant 20 à 25 centimètres avec la queue, il a en commun avec le castor une ou deux choses : comme lui il se sert de sa queue pour envoyer des messages sonores, le castor en frappant le plan d'eau, lui en tambourinant sur les feuilles sèches (par exemple) mais surtout comme lui il construit de véritables petites cabanes dômales, pouvant atteindre un mètre de haut et presque 2 mètres de diamètre, faites de branchages entremêlés, mais pas en bordure de l'eau vers laquelle il n'est pas particulièrement attiré ( à supposé qu’il y en ait dans les parages)

Elles sont structurées : une partie pour dormir, une autre pour manger les provisions collectées un peu partout et amassées à la manière d'un écureuil. Une autre encore servant de latrine... qui est nettoyée périodiquement et enfin une zône destinée à recueillir … des objets divers à usage à première vue purement  décoratifs

Elles sont souvent adossées à une protection naturelle tel qu'une grosse souche d'arbre abattue ou édifiées à l'intérieur d'une anfractuosité naturelle, sorte d'habitation troglodyte, comme notamment dans les déserts du Sud Ouest. L'ensemble est solide on dit qu'il résiste à l'attaque d'un prédateur tel que le coyote et qu'il est toujours doté d'une sortie de secours... !

Et bien sûr le packrat sait utiliser tous les recoins offerts par un camp minier abandonné (ou de n'importe quel atelier d'ailleurs) d'oû l'association fréquente entre les deux

Dans le camp dont il est question les packrats ne s'étaient pas installés sous une baraque mais dans un appentis attenant au mess hall  (réfectoire),  appentis couvert mais ouvert d'un côté et dans lequel se trouvait installée une chambre froide un grand meuble de bois massif de 2 mètres de haut. Entre cette chambre froide – qui n'était plus en service- et le toit se trouvait un espace confiné, bien protégé tout à fait analogue à une petite caverne rocheuse. Une petite corniche intérieure faisait le tour de l'appentis

Pendant un temps personne ne s 'était rendu compte de rien le nid, enfoncé dans l'espace confiné, n'étant pas vraiment visible d'en bas ou en tous cas pas identifiable mais un soir alors qu'il faisait déjà nuit en allant manger dans le réfectoire quelqu'un entend un trottinement vers le haut de l'appentis  et levant la tête aperçoit une ombre défiler sur la corniche..puis une deuxième ...

Un certain jour quelqu'un avait déposé sur la table la chevalière en argent de son Université et l'y avait oubliée jusqu'au lendemain. Le lendemain la chevalière avait disparu. Disparition qui pendant deux ou trois jours est restée totalement incompréhensible...un vrai mystère à la Gaston Leroux. Portes fermées pendant la nuit... pas de traces d'effraction...

Jusqu'à ce que une autre personne parle des habitudes de kleptomane du packrat, connu nous dit-il pour collecter et amasser dans son ''nid'' absolument toutes sortes d'objets inutiles, enfin inutiles pour lui, en particulier des objets brillants. Par exemple des clefs, des pièces de monnaie, des montres, des lunettes, des écrous, des débris métalliques, une petite lampe torche etc.. etc.

En fait  le  packrat est aux rats ce que la pie est aux oiseaux, il a la réputation d’un chapardeur et c’est vrai. Il a aussi la réputation  d’apporter ‘’ en compensation’’ quelque chose   pour remplacer ce qu’il chaparde et çà  c’est probablement moins vrai .

On se saisit d' un escabeau pour voir ce qui se passe au dessus de la chambre froide d'oû les petites bêtes sont temporairement absentes et on y trouve au milieu d'un tas de débris, capsules de bouteilles de Coca Cola , pièces monnaie  etc... la chevalière bien sûr

quand on a vu l'intérieur d'un nid de packrats dans un ghost camp..quand on a vu çà … et bien on comprend mieux que l'on puisse dire de quelqu'un qui ramasse toutes sortes de choses inutiles dans les vide greniers, brocantes et autre marchés aux puces '' he is such a packrat''

et tout çà nous mène oû ?....

à regarder une autre particularité des moeurs de la petite bête....

comme le castor c'est donc un ingénieur expérimenté qui sait rendre sa demeure ( qu’on appelle midden) inviolable à ses principaux prédateurs, allant juqu'à utiliser des épines de Cholla pour dissuader un agresseur et qui, son nid construit, continue à le renforcer et y apporter des matériaux divers

et comme liant à ses matériaux de construction il utilise...son urine laquelle, du fait de son régime alimentaire est très riche en calcium et durcit avec le temps agissant comme un ciment naturel et arrivant à ‘fossiliser’’ comme une résine des témoins du passé.

Si sa hutte, qui peut servir à de nombreuses générations successives, est protégée des intempéries ce qui est le cas quand elle a été construite à l'intérieur d'une anfractuosité rocheuse comme souvent dans le sud ouest et en particulier dans les falaises du Grand Canyon et bien... elle peut survivre pendant des milliers d'années préservant par la même les  témoins archélogiques.. ….depuis des fragments de poterie pré-colombiennes jusqu'à des ossements d'animaux ou des pollens disparus de la région....ce qui fait le bonheur des archéologues et de ceux qui étudient les climats anciens au travers de ce que on appelle alors les Packrat Middens

Et ces témoins révèlent plein de choses:


What Do Pack Rats Reveal About Ancient Chaco ...

Packrats« Chihuahuan Desert Nature Center

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité