Nos Partenaires

Auteur Sujet: Voyageurs du désert d'Arizona : attention aux javelinas  (Lu 740 fois)

14 octobre 2020 à 09:06:16
Lu 740 fois

cochise


bonjour,

Voyageurs du désert d'Arizona : attention aux javelinas

Les javelinas ces pécaris américains qui ont en commun avec les sangliers, auxquels ils ressemblent, d’être équipés d’une paire de canines aiguisées (comme la pointe d’un javelot) d’oû leur nom,  peuvent causer de sérieuses blessures.

Les wash, ces cours d’eau intermittents, souvent encaissés et dont il faut diablement se méfier en saison de flash- floods, constituent au printemps, la plus belle saison dans le désert, un des lieux privilégiés pour en admirer la floraison. Ils peuvent aussi constituer des voies de circulation pour 4x4, voire de pénétration pour ceux qui espèrent voyager, à pied ou autrement, à l’abri des regards. Généralement il s’agit bien sûr de mouvements dans le sens sud-nord. J’ai raconté comment un hélicoptère de la Border Patrol m’y est tombé dessus à l’improviste, jaillissant de derrière une butte, tel un ‘’jack-in-the-box’’.

Même asséchés ces ‘wash’ peuvent être jalonnés de couloirs discontinus de ‘palo verde’ et ‘ironwood’ (ces derniers en principe spécifiques au Sonora) formant des franges ombragées qu’affectionnent les javelinas quand le soleil brûle la peau des hommes et le cuir des animaux.
Si d’aventure il vous prend envie d’y circuler soyez donc prêt y faire trois sortes de rencontres : des gens qui migrent du Sud au Nord, des fonctionnaires, certains maintenant à cheval, qui cherchent à les intercepter, des javelinas qui eux vont dans les deux sens, ne sont pas partie prenante dans le ‘’ jeu’’et exigent seulement à ne pas être dérangés dans leur sieste.

Voici le récit d’une  brève rencontre avec les derniers de ces habitués dans un wash au sud ouest de Tucson Arizona.

Après avoir laissé le 4x4 un peu en arrière le wash étant devenu tout à fait impraticable,
mon chien, mon épouse et moi longeons- dans cet ordre- un de ces cordons de verdure lorsque notre compagnon se met à aboyer furieusement la truffe au vent alors que même que nos narines, cependant moins performantes, frémissent sous l’impact d’un drôle d’odeur.. Comment dire… çà sent vraiment pas bon tout d’un coup…… certes moins fort que la moufette mais çà ‘’fouette’’ drôlement néanmoins.. Tout se passe alors en une matière de secondes; notre chien, se rue vers le rideau de verdure proche en aboyant… mais çà ne dure pas. Il ne fait pas le matamore bien longtemps, il a déjà fait demi-tour et… foutu bon sang il fonce maintenant vers nous la queue basse avec trois ou quatre javelinas qui le coursent et par la même occasion qui nous chargent, enfin c’est l’impression que cela donne car en fait nous nous trouvons par hazard devant eux et ils passent tout droit, pas très loin de nous, à la poursuite du chien qui s’échappe car…il coure plus vite. Nous le retrouverons un peu plus tard en l’appelant.

J’ai appris plus tard qu’il valait mieux éviter de se promener avec son chien dans les lieux fréquentés par les javelinas… les chiens ayant souvent, c’est bien connu, la mauvaise habitude de se mêler ce qui ne les regarde pas. Et surtout peut –être, ils ressemblent à des coyotes et le coyote est un prédateur naturel des jeunes javelinas….

18 octobre 2020 à 04:19:37
Réponse #1

Van


Voici le récit d’une  brève rencontre avec les derniers de ces habitués dans un wash au sud ouest de Tucson Arizona.

Les coyotes osent les attaquer ?

18 octobre 2020 à 09:58:39
Réponse #2

cochise



bonjour,


le coyote fait partie de ceux des animaux que  l’on considère généralement comme des prédateurs des javelinas mais je crois qu’il s’attaque surtout aux  ‘’reds’’ ; c’est ainsi que les locaux appellent souvent les bébés qui sont encore roux de poil alors que nos marcassins  (qui ne sont pas des pécaris  ;)) sont rayés. A l’inverse  les javelinas qui  se déplacent généralement en hordes (comme nos sangliers)  peuvent aussi attaquer  et mettre en fuite le coyote.

Le coyote…. voilà encore un animal intéressant de la vie sauvage nord américaine, opportuniste et  malin et qui a réussi à supplanter le loup, son propre prédateur, un peu partout sur le continent. Faudra que je poste là dessus  :)!

18 octobre 2020 à 23:20:29
Réponse #3

Van


Le coyote…. voilà encore un animal intéressant de la vie sauvage nord américaine, opportuniste et  malin et qui a réussi à supplanter le loup, son propre prédateur, un peu partout sur le continent. Faudra que je poste là dessus  :)!

Salut,

Il faut croire qu'il est plus malin que dans les Tex Avery  :)
Qu'est ce qui t'a le plus marqué et qu'est-ce que tu as le plus aimé en Arizona ?
« Modifié: 18 octobre 2020 à 23:33:16 par Van »

19 octobre 2020 à 16:03:40
Réponse #4

cochise


Salut,

Qu'est ce qui t'a le plus marqué et qu'est-ce que tu as le plus aimé en Arizona ?

bonjour,

ce qui m’a le plus marqué  de l ‘Arizona remonte à mon premier séjour c’est à dire au premier hiver passé là bas. J’étais  alors encore résident Canadien installé à Vancouver.   L’hiver n’est pas froid à Vancouver mais il est humide et surtout gris….,gris...
En Arizona l’hiver …. c’est le soleil, la température confortable toute la journée même si les petits matins peuvent être frais. C’est pour un géologue la  vie en chemisette et lunettes de soleil … les picniques à volonté !  Mexican food et New- Mexican  food à volonté ! Life is beautiful !

25 octobre 2020 à 01:00:28
Réponse #5

Van


Citation de: cochise

ce qui m’a le plus marqué  de l ‘Arizona remonte à mon premier séjour c’est à dire au premier hiver passé là bas. J’étais  alors encore résident Canadien installé à Vancouver.   L’hiver n’est pas froid à Vancouver mais il est humide et surtout gris….,gris...
En Arizona l’hiver …. c’est le soleil, la température confortable toute la journée même si les petits matins peuvent être frais. C’est pour un géologue la  vie en chemisette et lunettes de soleil … les picniques à volonté !  Mexican food et New- Mexican  food à volonté ! Life is beautiful !

C'est sûr qu'à Vancouver, avant chaque utilisation de ses lunettes de soleil, il faut longuement les dépoussiérer :D
Une fois à la retraite, tu n'as jamais eu envie de t'installer en Arizona, ou au moins d'y passer six mois de l'année, comme tant de Snowbirds canadiens ou nord-usa ?
« Modifié: 25 octobre 2020 à 02:13:18 par Van »

25 octobre 2020 à 08:46:06
Réponse #6

Krapo


 :blink: En Fr, les javelinas, les coyotes, les grizzlys ou les orques sont relativement rares  :lol:
Laissons glouglouter les égouts !

25 octobre 2020 à 19:38:35
Réponse #7

Tompouss


:blink: En Fr, les javelinas, les coyotes, les grizzlys ou les orques sont relativement rares  :lol:

Yep mais y'a des membres du fofo partout dans le monde et d'autres qui vadrouillent partout dans le monde  :)
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité