Nos Partenaires

Auteur Sujet: Port d'une lacrymo  (Lu 2229 fois)

08 août 2020 à 17:22:22
Lu 2229 fois

Whispering_Smith


Bonjour à tous,
Une question similaire a été posée il y a pas longtemps, mais avec des réponses du genre "une petite lacrymo en cas de contrôle c'est plus toléré qu'une téléscopique" et je n'arrive pas à visualiser ce que c'est une lacrymo de "petite taille" ou de faible contenance...
Donc voici ma question : une lacrymo de 60 ml (environ 11 cm de hauteur sur 3,5 cm de largeur) à Paris en cas de contrôle c'est plus ou moins toléré ?
Je précise que je n'ai aucun autre objet dangereux sur moi, juste la lacrymo de 60 ml (qui n'est même pas dangereuse comparé a une télésco, ou un couteau).
Bien sûr en cas de contrôle je reste honnête et poli avec les policiers. Je leur expliquerai bien sûr pourquoi j'ai ce genre d'objet sur moi, (pour ma protection). Jamais je ne m'en servirai pour un usage autre que de la légitime défense, et si je m'en sers, c'est que je n'ai vraiment pas d'autre choix. Je ne suis pas un voyou, bien sûr que je ne vais pas gazer le premier type qui me regarde de travers. Je précise aussi que j'ai été agressé plusieurs fois avec violences (par des hommes ET aussi par un chien agressif que j'ai gazé d'ailleurs, je n'avais pas le choix).
Peut-être qu'une plus petite de 40 ml sera plus "pardonnable" en cas de contrôle par les forces de l'ordre ou ça change rien ? 60 ml c'est trop gros ou ça reste raisonnable ?
Merci par avance pour vos réponses :)
« Modifié: 08 août 2020 à 17:58:13 par Whispering_Smith »

09 août 2020 à 23:42:36
Réponse #1

30merle


Salut, comme pour les pliants, les poings américains ect, il ne peut pas y avoir de généralités en cas de contrôle.

Donc je ne peux pas et personne ne pourra t'affirmer que ce sera toléré ou non le jour J tellement les lieux, les circonstances et surtout les agents peuvent différer. 40 ou 60 ml ne changerons pas grand chose à l’appréciation.

Ces questions reviennent couramment sur les forums, la loi est claire, après il faut simplement assumer ce que l'on porte.
Si on n'assume pas on ne le porte pas.



10 août 2020 à 08:25:44
Réponse #2

Chill


.llo.
Citation de: 30merle
Salut, comme pour les pliants, les poings américains ect, il ne peut pas y avoir de généralités en cas de contrôle.

Ces questions reviennent couramment sur les forums, la loi est claire

Désolé d'avoir l'air d'insister, mais la loi, effectivement très claire en son article 132-75 du code pénal, ne permet pas de considérer un Tatoo, Laguiole, Douk-douk ou canif SAK comme une arme tant que ces outils coupants ne le sont pas devenus par destination ou intention.

Le coup de poing américain ou la gazeuse correspondent exactement à la définition des armes par nature (... conçues pour ...) du-dit article.

Le port de "couteaux" et autres objets coupants n'est interdit qu'en certaines occasions (attroupements séditieux, manifestations sportives, ...) ou certains lieux (avions, enceintes sportives, établissements d'enseignement,...). Ailleurs la Loi n'en dit rien.

"Est autorisé tout ce qui n'est pas spécifiquement interdit."

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

10 août 2020 à 11:44:37
Réponse #3

30merle


.llo.
 Ailleurs la Loi n'en dit rien.

"Est autorisé tout ce qui n'est pas spécifiquement interdit."

    Chill.
Ailleurs la Loi n'en dit rien...hormis la définition que donne le 311-1 du code de sécurité intérieure en vigueur aujourd’hui ;

 "10° Arme blanche : toute arme dont l'action perforante, tranchante ou brisante n'est due qu'à la force humaine ou à un mécanisme auquel elle a été transmise, à l'exclusion d'une explosion"

Cette définition un peu abstraite à pu conduire à des condamnations bien malheureuses pour certains, heureusement rares. 

Et même avec un SAK ou un opinel ce sera encore les circonstances et les agents qui ferons la différence, à l'instar du port de la lacry initialement posé.  ;#


10 août 2020 à 13:38:33
Réponse #4

bison solitaire


Chill a raison : le laguiole par exemple n'est pas une arme, et d'une manière générale les couteaux sans dispositif de blocage de lame. L'opinel avec sa virole en est une.

Par le passé, j'avais bien croisé dans mon service une jeune dame qui s'était fait interpellée avec une petite lacrymo telle que décrite. Garde à vue, et placement sous scellé de l'objet aux fins de destruction. C'en est resté là.

Mais effectivement, les agents procédant au contrôle pourront faire preuve d'un certain discernement ou d'une absence totale, par connaissance ou totale méconnaissance.

De mémoire, jamais vu un agresseur équipé d'un randall, d'un al mar, d'un chris Reeve, d'un Daniel Vally, non plus d'un Fred Perrin... Par contre des lames de m*rde en céramique achetées 5 euros à la supérette du coin, oui, plein.... Et tiens... ce ne sont pas armes en tant que telles....

10 août 2020 à 14:47:12
Réponse #5

Cheyenne


Arme : L'opinel avec sa virole en est une.

Va raconter ça à tous les paysans qui l'ont en poche, ils vont te rire au nez.
Il n'y a bien qu'un flic pour avoir ce genre de propos.

10 août 2020 à 15:07:33
Réponse #6

Tompouss


Arme : L'opinel avec sa virole en est une.

Va raconter ça à tous les paysans qui l'ont en poche, ils vont te rire au nez.
Il n'y a bien qu'un flic pour avoir ce genre de propos.

Bah c'est la loi qui le dit, après demande à 50 policiers et 50 gendarmes si pour eux un opinel est synonyme de confiscation et de problèmes. Certains diront oui, d'autres non, d'autres encore diront que ça dépend qui le porte, où et quand. Quelque part heureusement, la loi peut être stupide dans certains cas mais la plupart des agents des FO auxquels j'ai eu affaire (encore pas plus tard que la semaine dernière) sont loin d'être bêtes et savent moduler le curseur  ;)
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

10 août 2020 à 15:22:49
Réponse #7

bison solitaire


Arme : L'opinel avec sa virole en est une.

Va raconter ça à tous les paysans qui l'ont en poche, ils vont te rire au nez.
Il n'y a bien qu'un flic pour avoir ce genre de propos.

Les flics ne sont pas trop dans le rural, plutôt dans l'urbain... A part Alex Hugo
Quant à ça:
"Il n'y a bien qu'un flic pour avoir ce genre de propos." - C'est une assertion qui clôt le débat. Soit.
Le flic en question a permis à plusieurs personnes de minimiser les suites judiciaires et n'aurait pas interpellé les personnes en question. Maintenant est-ce que ces interpellations étaient hors la loi : non.
J'ai bien souvenir d'un gars qui s'est défendu avec son opinel sur un quai de gare ou de RER, et il avait été très inquiété. Je ne crois pas que la légitime défense avait été reconnue.
...
La réponse de Tompouss est la plus réaliste.

10 août 2020 à 15:41:59
Réponse #8

Krapo


...
La réponse de Tompouss est la plus réaliste.

+1 !  :)

A Cheyenne : ce n'est pas le paysan du coin qui va juger de la légitimité du port d'une éventuelle arme ;)
Laissons glouglouter les égouts !

10 août 2020 à 17:47:05
Réponse #9

30merle


Bah c'est la loi qui le dit, après demande à 50 policiers et 50 gendarmes si pour eux un opinel est synonyme de confiscation et de problèmes. Certains diront oui, d'autres non, d'autres encore diront que ça dépend qui le porte, où et quand. Quelque part heureusement, la loi peut être stupide dans certains cas mais la plupart des agents des FO auxquels j'ai eu affaire (encore pas plus tard que la semaine dernière) sont loin d'être bêtes et savent moduler le curseur  ;)

C'est effectivement la réalité et pour en revenir au sujet initial ça marche pareil avec les lacrymo quand bien même la nature de ces deux objets est différente.

10 août 2020 à 19:49:29
Réponse #10

Cheyenne


+1 !  :)

A Cheyenne : ce n'est pas le paysan du coin qui va juger de la légitimité du port d'une éventuelle arme ;)

Certes ! mais pour reprendre un vieux slogan : il y a le bon sens près de chez vous 8)

Combien d, Opinels ont servi à des agressions ? ;D ;D ;D

10 août 2020 à 20:16:11
Réponse #11

Krapo


A Cheyenne : le policier ou gendarme n'a pas à se poser ce genre de question ou à se baser sur un pseudo dicton ;)
Laissons glouglouter les égouts !

10 août 2020 à 22:42:42
Réponse #12

Cheyenne


A Cheyenne : le policier ou gendarme n'a pas à se poser ce genre de question

C'est bien ce qui me  dérange.
Et si demain on lui dit d'arrêter les voitures rouges, il les arrête toutes.

J'ai toujours un couteau sur moi, parfois avec un blocage, je suis un hors-la-loi. :-[
Terminé.

10 août 2020 à 23:05:39
Réponse #13

Chill


Citation de: 30merle
Ailleurs la Loi n'en dit rien...hormis la définition que donne le 311-1 du code de sécurité intérieure en vigueur aujourd’hui ;

 "10° Arme blanche : toute arme dont l'action perforante, tranchante ou brisante n'est due qu'à la force humaine ou à un mécanisme auquel elle a été transmise, à l'exclusion d'une explosion"

La hiérarchie des textes fait que le CSI ne peut définir que "blanche". Il ne peut pas modifier la définition de "arme". (Il n'y a pas de disposition législative dans ce code, l'article n'a été créé que par le Décret 2014-1253 du 27/10/2014…).

Épluchons le L132-75 du CP, Partie législative :
Citation de: Code_Pénal
"Est une arme tout objet conçu pour tuer ou blesser. Tout autre objet susceptible de présenter un danger pour les personnes est assimilé à une arme dès lors qu'il est utilisé pour tuer, blesser ou menacer ou qu'il est destiné, par celui qui en est porteur, à tuer, blesser ou menacer."

Apparaissent les notions de :
  • L'arme "par nature" : l'objet est conçue pour … Pas de débat.
  • L'arme "par destination" : l'objet dès lors qu'il est utilisé pour … Pas de débat : l'acte est constaté.
  • L'arme "par intention" : l'objet qui est destiné , par celui qui en est porteur, à … Débat : qu'avoue le porteur ? À-t-il utilisé l'expression "Au cas où" ?
Citation de: 30merle
Et même avec un SAK ou un opinel ce sera encore les circonstances et les agents qui ferons la différence, à l'instar du port de la lacry initialement posé.  ;#
La lacrymogène étant au moins "destiné(e), par celui qui en est porteur, à tuer, blesser ou menacer", c'est évidement une arme "par nature" au sens pénal.
Une bombe aérosol désodorisante passerait mieux, même si son efficacité est sans commune mesure, tant que le porteur ne se laisse pas convaincre que c'est une arme "par intention", CQFD.

Je n'avais volontairement pas cité l'Opinel : sa virole "de sécurité" porte à confusion, surtout un n°12 :). Cependant une jurisprudence, certes ancienne mais jadis constante, le classe comme "couteau de tradition", à l'instar du Laguiole.

Le reste est de la compétence et des convictions du personnel judiciaire. Ce sont des humains : le pire y côtoie certainement le meilleur.

@bison solitaire : le couteau à 5 € transporté pour éventuellement agresser répond fort bien à la troisième proposition du CP 132-75 : l'arme "par intention".

@Cheyenne :
:sgt:
"Nul n'est censé obéir à un ordre illégal ou manifestement imbécile"
:sgt:
La théorie des baïonnettes intelligentes, trouver la notion avec Wikitruc, et relire les articles mentionnés au titre 2 du livre premier du Code pénal (articles 121-11 et suivants).

J'attends toujours qu'un pénaliste développe  l'argumentaire, je n'ai accès que très difficilement à la jurisprudence récente.

     Chill.
« Modifié: 10 août 2020 à 23:19:28 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

11 août 2020 à 07:03:47
Réponse #14

Krapo


...
C'est bien ce qui me  dérange.

C'est la nature même de la loi dans une démocratie.

Citer
Et si demain on lui dit d'arrêter les voitures rouges, il les arrête toutes.

Oui si il y a un argument légal pour le faire. Sinon ce titre de comparaison n'a strictement pas lieu d'être dans ce pseudo débat sur le port d'une arme blanche et je n'évoque pas, bien sûr, son utilisation ou sa volonté de l'utiliser en tant que telle ;)

Citer
J'ai toujours un couteau sur moi, parfois avec un blocage, je suis un hors-la-loi. :-

Moi aussi et je l'assume complètement face aux demandes des représentants de la loi :)

Citer
Terminé.

 :lol:
Laissons glouglouter les égouts !

11 août 2020 à 10:02:31
Réponse #15

bison solitaire



@bison solitaire : le couteau à 5 € transporté pour éventuellement agresser répond fort bien à la troisième proposition du CP 132-75 : l'arme "par intention".



Oui je suis au courant  ;#



https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/amende-avec-sursis-pour-un-opinel-dans-la-poche-alencon-437572

https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/tue-d-un-coup-d-opinel-au-coeur-pour-80-eur-10-06-2013-2881743.php

https://www.europe1.fr/societe/Proces-Heaulme-mon-style-c-est-l-opinel-et-l-etranglement-933454

https://www.humanite.fr/node/139619

https://www.laprovence.com/article/papier/5916837/ivre-et-arme-dun-couteau-il-deambule-dans-les-rues.html

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/paris-l-inquietant-phenomene-des-bagarres-entre-bandes-sans-mobile-particulier-7800041241

https://www.corsematin.com/articles/tue-dun-coup-en-plein-coeur-pour-une-place-de-parking-a-marseille-88641

Juste quelques articles, je n'ai pas retrouvé celui dont je parlais plus haut...

Ce n'est pas tant le fait que ce soit "Opinel", c'est le fait ce que soit facile à trouver, pas cher, voire jetable... Je n'ai pas vu d'agression au Nontron...

Quant au fait de faire appel à des pénalistes, c'est sans doute une bonne idée ou pas... Pas dit qu'ils soient d'accord entre eux... Le problème à mon sens du couteau, c'est qu'il est vu tantôt comme un outil, tantôt comme une arme... et qu'on laisse "se balader" quelques vieilles jurisprudences et autres textes de lois...

Je me suis fait gentiment et professionnellement viré de la plage avec mon toutou hier en fin de journée par la police municipale... (je ne pensais pas qu'une plage non surveillée en fin de journée était aussi interdite aux toutous, enfin bref). J'avais un sebenza clipsé à la poche (et même un microtech qui était resté sur une poche cargo, je l'avais oublié...). Les deux policiers n'ont pas remarqué. Ils ont été courtois, même sympas (m'ont orienté vers un ou deux points de baignade). Je n'ai pas fait état de la moindre qualité. Ils m'ont expliqué. J'étais en faute. Je suis parti. Peut-être que si j'avais été plus rebelle, ils m'auraient scanné autrement...

Et paraît que les policiers peuvent porter et transporter des armes de catégories D notamment, car qui peut le plus, peut le moins (B, C et D, tant qu'elles sont légalement détenues; le Sig étant une B)... C'est un pénaliste qui le dit... Mais un administratif qui fait les "règlements internes" de la police ne sera pas d'accord... Reste à pouvoir, voire vouloir faire état de sa qualité notamment à l'aide de la carte professionnelle.

Pour en revenir à la lacrymo; j'ai donc vu des gens interpellées pour le port d'une toute petite lacrymo. Et on rejoint les réponses déjà apportées : ça dépend de qui tu es, comment tu te comportes, où, et quand, avec qui tu es, et ça dépend aussi des agents qui procèdent au contrôle (y'a des fans de couteaux, d'autres pas, certains qui prennent le risque de laisser partir et d'autres qui ont peur qu'on leur reproche s'il est fait un mauvais usage de cette arme en sachant qu'un contrôle a été fait juste avant...)

11 août 2020 à 10:09:13
Réponse #16

bison solitaire


Et au fait... des agressions à la lacrymo y'en a beaucoup aussi...

11 août 2020 à 10:20:51
Réponse #17

Tompouss


Et au fait... des agressions à la lacrymo y'en a beaucoup aussi...

Hélas, on en retourne au même point que pour le couteau : dépend de qui on est, où on est, quand et du feeling de l'agent à notre égard. Bref tout un tas de paramètres difficilement contrôlables et qui devraient inciter à garder à l'esprit que si on porte un truc illégal (au sens juridique du terme) on s'expose à des suites (même si on est une personne BCBG sans antécédents qui vit dans la cambrousse), à chacun de peser le pour et le contre dans son propre cas, comme pour chaque moyen de défense.
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

13 août 2020 à 11:02:34
Réponse #18

JeromeSud



Donc voici ma question : une lacrymo de 60 ml (environ 11 cm de hauteur sur 3,5 cm de largeur) à Paris en cas de contrôle c'est plus ou moins toléré ?
Je précise que je n'ai aucun autre objet dangereux sur moi, juste la lacrymo de 60 ml (qui n'est même pas dangereuse comparé a une télésco, ou un couteau).
Bien sûr en cas de contrôle je reste honnête et poli avec les policiers. Je leur expliquerai bien sûr pourquoi j'ai ce genre d'objet sur moi, (pour ma protection). Jamais je ne m'en servirai pour un usage autre que de la légitime défense, et si je m'en sers, c'est que je n'ai vraiment pas d'autre choix. Je ne suis pas un voyou, bien sûr que je ne vais pas gazer le premier type qui me regarde de travers. Je précise aussi que j'ai été agressé plusieurs fois avec violences (par des hommes ET aussi par un chien agressif que j'ai gazé d'ailleurs, je n'avais pas le choix).
Peut-être qu'une plus petite de 40 ml sera plus "pardonnable" en cas de contrôle par les forces de l'ordre ou ça change rien ? 60 ml c'est trop gros ou ça reste raisonnable ?
Merci par avance pour vos réponses :)

Salut

Je ne suis ni policier ni magistrat, juste un citoyen pratiquant de self et de sécu perso (et qui accessoirement avait perdu le mot de passe de son ancien compte et changé son ancien mail...).

Je suis pas mal intervenu sur la fil auquel tu fais allusion (voire même c'était peut être moi qui l'avait démarré, avec mon ancien compte "LeJerome").
Après renseignements pris de longue date auprès de professionnels (merci à "Ensuquet") et la lecture de la préface du livre de Fred Perrin "autodéfense au spray", un spray est le moins mal toléré des système de défense personnelle classés en tant que tels.

En cas de contrôle : respect, sincérité et honnêteté, franchise et aptitude en général à bien communiquer avec les forces de l'ordre, seront appréciés et permettront normalement l'indulgence.

A toi aussi de moduler ton comportement de sorte que tu ne sois pas trop susceptible d'être contrôlé, et d'éviter le port dans les circonstances où le contrôle en question est probable (si tu te rends dans un tribunal, au commissariat ou dans un bâtiment officiel).
60 mL cela me parait un peu excessif le cas échéant (pour la discrétion et l'image) autant que peu pratique, personnellement je penserais plutôt à des modèles de 20 à 40 mL, le guardian angel est très bien aussi (testé sur cible plusieurs fois).

Il vaut mieux un petit modèle qui tu aura préalablement correctement pris en main (au besoin, faire des essais avec un modèle inerte ou périmé).

Pour ce qui est de risques légal, de toutes façon, si on craint les suites légales, celle ci existent dés lors que l'on pratique la self et qu'on envisage la défense personnelle, y compris à mains nues.

Quelquefois même, dans l'idéal les effets très connus et statistiquement sans séquelles d'un spray qui te permettront de stopper une agression éventuelle, sont préférables à un mauvais coup de poing avec des conséquences fatales ou gravissimes pour l'individu en face, donc au final engendreront moins de conséquences légales, surtout pour un pratiquant de self, krav maga etc.

Comprends tu ?

Je remarque aussi d'une façon générale, que si les discussions autour du spray de défense s'étaient un peu plus facilitées ces dernières années sur ce forum (suite aux attentats notamment) la méfiance semble reprendre (dans le genre "que va t'il m'arriver si jamais on me contrôle avec un spray ?").
Or, l'insécurité n'a jamais été aussi importante que ces dernières années, et connait un bon depuis le déconfinement.


Je pense aussi qu'à un moment donné, il ne faut pas céder à la tentation de chercher une confirmation, ou une réassurance, de la part de membres d'un forum, je ne dis pas que c'est forcément ton attitude, mais c'est un piège à éviter : tu n'aura pas de réponse définitive et tranchée (sans mauvais jeu de mot  ;D ).

Personnellement, je porte un spray sur moi (tel que ceux décrits), mais pas de couteau, ni de telesco, je compte aussi sur mes aptitudes à la vigilance (situational awareness), l'anticipation, l'évitement, la désescalade (ou déjà la non escalade! testé et approuvé), REPERES, l'étude des vidéos d'Active Self Protection (cf Youtube), les aptitudes à mains nues, et l'éventualité d'un stylo, magazine ou lampe torche.

Par contre si je peux me permettre un conseil, vires moi les couteaux des poches en ville (y compris opinel etc) : mortel, très blessant, connoté, assez nul comme pouvoir d'arrêt, et légalement personne n'est dupe : un couteau est un couteau, point. C'est là qu'en revanche, prétendre le contraire serait prendre les policiers pour des c*ns, et là c'est mauvais.

Pour finir et en ce qui me concerne, à 45 ans j'ai très rarement été contrôlé, et à chaque fois, cela s'est limité à répondre à 1 ou 2 questions, éventuellement à présenter un carte d'identité.
De toute façon, tu pourra toujours mieux t'expliquer devant un fonctionnaire de police ou un juge (au pire) qui savent aussi faire la part des choses (généralement) que face à une racaille (ou plusieurs) sans les moyens de répondre aux circonstances.

Jérôme
« Modifié: 13 août 2020 à 11:15:27 par JeromeSud »
Un héros, c'est juste un abruti qui a eu de la chance.

13 août 2020 à 11:10:49
Réponse #19

Krapo


+++ et connait un bon depuis le déconfinement.+++

Sources officielles ?
Laissons glouglouter les égouts !

13 août 2020 à 11:18:12
Réponse #20

JeromeSud


Sources officielles ?
La presse et les débats sur les chaines d'info en continue (LCI, BFM, CNEWS etc), cela est souvent évoqué par les intervenants.
Je suis moi même les faits divers au jour le jour, et je remarque une accentuation très marquée.
Un héros, c'est juste un abruti qui a eu de la chance.

13 août 2020 à 11:25:29
Réponse #21

azur


Par contre si je peux me permettre un conseil, vires moi les couteaux des poches en ville (y compris opinel etc) : mortel, très blessant, connoté, assez nul comme pouvoir d'arrêt, et légalement personne n'est dupe : un couteau est un couteau, point. C'est là qu'en revanche, prétendre le contraire serait prendre les policiers pour des c*ns, et là c'est mauvais.
Depuis plus de 10 ans, j'ai toujours sur moi un mini-écureuil (dérivé du mini-douk), que ce soit en ville, au boulot, à la campagne... il me sert plusieurs fois par jour comme outil destiné à tout un tas d'usage.
Je ne vois vraiment pas en quoi il pourrait être connoté... et justifier des reproches de la part des FdO.

La presse et les débats sur les chaines d'info en continue (LCI, BFM, CNEWS etc), cela est souvent évoqué par les intervenants.
Je suis moi même les faits divers au jour le jour, et je remarque une accentuation très marquée.
Attention... Il y a une nette différence entre les faits et la perception.
Est-ce que c'est l'insécurité réelle qui s'accroit ou est-ce que c'est le sentiment d'insécurité à cause d'une communication accrue sur le sujet?

Oui, on a clairement le sentiment d'un ensauvagement, quelques faits récemment médiatisés portent à le croire... mais quelques faits ne font pas une vérité générale.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

13 août 2020 à 11:40:40
Réponse #22

JeromeSud


Depuis plus de 10 ans, j'ai toujours sur moi un mini-écureuil (dérivé du mini-douk), que ce soit en ville, au boulot, à la campagne... il me sert plusieurs fois par jour comme outil destiné à tout un tas d'usage.
Je ne vois vraiment pas en quoi il pourrait être connoté... et justifier des reproches de la part des FdO.
Attention... Il y a une nette différence entre les faits et la perception.
Est-ce que c'est l'insécurité réelle qui s'accroit ou est-ce que c'est le sentiment d'insécurité à cause d'une communication accrue sur le sujet?

Oui, on a clairement le sentiment d'un ensauvagement, quelques faits récemment médiatisés portent à le croire... mais quelques faits ne font pas une vérité générale.

Salut Azur,

J'ai toujours considéré avec beaucoup de méfiance ce terme de "sentiment d'insécurité", pour moi c'est un terme politiquement correct et justement médiatique, pour désigner : la peur ou l'angoisse, justifiée par des faits et des expériences personnelles du public (dont je suis).
Après, les chiffres sont aussi à prendre avec précautions, dans la mesure ou effectivement, il demeure moins de faits avérés mais seulement la peur, si par exemple  les gens baissent le yeux et n'osent plus sortir de chez eux, à juste titre.
Ce n'est pas parce que c'est un sentiment, que c'est injustifié, sinon on ne parlerait pas de "Gut instinct", "creep alarm" bref écouter ses tripes en matière de sécu perso.

Pour le port du couteau, c'est différent à mon sens si tu peux en justifier le port pour des raisons pratiques, professionnelles éventuellement, j'évoquais surtout le port du couteau implicitement perçu comme un éventuel moyen de défense en lieu et place d'un spray, toutes choses égales par ailleurs.
Perso dans ma voiture, j'ai opté pour un ResQMe comme coupe ceinture plutôt qu'un couteau.
même si canif dans le coffre peut aider pour bricoler, mais c'est autre chose.

Pour moi les récents événements (Dijon, le chauffeur de bus de Bayonne...) ne sont hélas que l'arbre qui cache la forêt, une réalité que non seulement je constate par les médias, qui ne sont pourtant dans l'ensemble pas spécialement portés sur ces sujets là (je me comprend, développer m'entrainerait au delà de la charte du forum), mais que je sens instinctivement et vois chaque fois que je met le nez dehors.
Oui je pense qu'il y a un "ensauvagement".

« Modifié: 13 août 2020 à 11:47:37 par JeromeSud »
Un héros, c'est juste un abruti qui a eu de la chance.

13 août 2020 à 12:56:42
Réponse #23

Krapo


La presse et les débats sur les chaines d'info en continue (LCI, BFM, CNEWS etc), cela est souvent évoqué par les intervenants.
Je suis moi même les faits divers au jour le jour, et je remarque une accentuation très marquée.

Donc aucune source officielle sérieuse !

C'est une simple impression personnelle venant de médias qui ont nettement une tendance à relayer quelques faits divers...  Pourquoi évoquer un "bond" ? :lol:
Laissons glouglouter les égouts !

13 août 2020 à 13:08:23
Réponse #24

JeromeSud



Quelquefois même, dans l'idéal les effets très connus et statistiquement sans séquelles d'un spray qui te permettront de stopper une agression éventuelle, sont préférables à un mauvais coup de poing avec des conséquences fatales ou gravissimes pour l'individu en face, donc au final engendreront moins de conséquences légales, surtout pour un pratiquant de self, krav maga etc.



Je m'aperçois que ce n'était pas forcément bien expliqué, je vais donc approfondir ce point, qui me parait important, autant qu'inédit.
En tout cas je n'ai pas souvenir que cela ait été évoqué sur le forum.

Admettons que tu sois pratiquant de self, krav, kickboxing ou autre.

Cas 1 : tu sors de ton entrainement, c'est le soir, tu rentre à pieds vers ta voiture/chez toi, quelqu'un s'approche avec un comportement agressif et suspect, tu essais de partir, de desecalader/trouver une réponse, mais il insiste, force le pas, essai de te coincer, bon disons que la fuite n'est pas facile à envisager.
Tu as ton spray, tu le sors, tu l'utilises, avec un peu de chance l'effet est tel que l'agresseur porte les mains aux visage, se retourne s'en va en toussant, titubant, se retrouve à genoux dans la pelouse à côté, bref...
Tu pars en vitesse, appelle le 17 ("je suis à tel endroit, voici ce qui m'est arrivé, ce que j'ai fais, je me dirige vers...") etc.
Dans l'absolu, 30 minutes plus tard les effets auront cessé pour l'agresseur, et pas de séquelles.
Mais effectivement, stricto sensu, le port du spray est illégal.
Mais tu portais un outil qui t'a permis de mettre fin à une agression, avec l'issue la moins mauvaise possible.

Cas 2 : Exactement la même situation de départ, sans le spray.
Tu as appris à l'entrainement à frapper vite et très fort, tu bloques ou esquive le premier coup, comme tu aura appris à l'entrainement tu riposte dans le même temps par un coup de poing, très puissant et en pleine tête.
KO net, l'individu s'effondre de tout son poids, sa tête heurte le rebord du trottoir.
Il est mort.
C'est un risque qui existe et n'est vraiment pas à négliger.
Effectivement, tu ne portais pas d'outil illégal.

Dans quel cas crois tu que les conséquences seront les plus graves, légalement ?

Et bien sûr, celui qui n'a jamais voulu entendre parler de self, d'outils de défense etc, dans les mêmes circonstances, cela peut être lui qui prend le coup de poing en question, et qui tombe.
C'est aussi un choix de vie, ce n'est pas le mien et je n'approuve pas, et je pense que ce n'est pas le tiens non plus (sinon tu ne poserais pas la question sur ce forum)

Jérôme
« Modifié: 13 août 2020 à 13:27:29 par JeromeSud »
Un héros, c'est juste un abruti qui a eu de la chance.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité