Nos Partenaires

Auteur Sujet: dilemme...  (Lu 1587 fois)

16 mai 2020 à 17:08:57
Lu 1587 fois

Primal_dude


Hello a tutti,

je vais (essayer) de faire bref pour poser ma problématique. on habite Lyon (enfin à coté mais on s'en fiche) en appart sans exterieur (balcon/jardin/cour,...).
nous essayons à notre niveau d'avoir des gestes "responsables" au quotidien, de rester éveillés vis a vis de nos comportements en matière d'environnement…on réfléchis avant d'acheter, manger...
me concernant j'aimerais aller plus loin (ma cherie etant moins dans le "délire" et pas prête, elle a perdre de son confort), pô grave c'est son choix #amour... (je précise que je vis chez elle)…
Moi, en + de nos gestes dits "responsables", j'ai enleve la majorite des appli de mon tel.. j'aurai aime revenir a un tel basic style Nokia 3310 mais pas prêt aussi (personne n'est parfait) a perdre mon gps surtout , mon scan de tel et un ou deux trucs qui me rendent la vie moins ..ou +...enfin "mieux" quoi…
j'aimerais vraiment me "minimaliser", me "consommatiser", sortir un peu de la matrice… j'essaie de faire mon truc à mon niveau (végé, sport nature 100% poids de corps sans salle type basic fit, pas mal de randos avec un poto, …
Maintenant, comme je disais plus haut: appart' (de ma cherie) sans exterieurs…

Que puis-je faire de + ?

big merci a tous vraiment !

16 mai 2020 à 17:32:47
Réponse #1

fall7stand-up8


Tu peux essayer de lire le livre "la famille zéro dechets (ou presque)"
Il y a plein de trucs pour réduire sa production de déchets.
On les a pas tous mis en oeuvre mais certains oui et on avance pas à pas...

C'est un bon début

En espérant avoir aidé

16 mai 2020 à 18:24:59
Réponse #2

gmaz87


Que puis-je faire de + ?

Jeter ton téléphone?
Vivant dans une zone blanche, le mien me sert de cabine téléphonique si besoin (rarement), je ne donne jamais mon numéro puisque quasiment injoignable et j'atteste que j'ai une vie sociale (et sociable) tout à fait réussie ;#
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

16 mai 2020 à 22:43:21
Réponse #3

Primal_dude


moi la vie sociale commence a me saouler

17 mai 2020 à 12:00:52
Réponse #4

DavidManise


Ben...  paradoxalement, l'impact global d'un citadin est probablement (faudrait chiffrer, je dis ça au pifomètre et on ne se privera pas pour me contredire) moindre que celui d'un habitant de la campagne. 

Va dans la nature prendre ta dose de sauvage.  Médite.  Lis Marie Kondo.  Continue d'épurer jusqu'à ce que ça soit un petit peu trop, et puis fais un petit pas en arrière. 

Et pis lâche toi un peu la grappe, aussi.  T'as le droit d'exister ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

17 mai 2020 à 21:48:07
Réponse #5

Primal_dude


Ben...  paradoxalement, l'impact global d'un citadin est probablement (faudrait chiffrer, je dis ça au pifomètre et on ne se privera pas pour me contredire) moindre que celui d'un habitant de la campagne. 

Va dans la nature prendre ta dose de sauvage.  Médite.  Lis Marie Kondo.  Continue d'épurer jusqu'à ce que ça soit un petit peu trop, et puis fais un petit pas en arrière. 

Et pis lâche toi un peu la grappe, aussi.  T'as le droit d'exister ;)

David

merci   :)

18 mai 2020 à 08:02:57
Réponse #6

Merlin06


Si l'impact individuel d'un citadin résidant dans un appartement sur l'environnement paraît de prime abord plus faible que celui d'un rural résidant dans une maison on peut se poser la question de l'impact commun.
Dit autrement, inclure les infrastructures communes permettant d'habiter dans une grande ville, transports, énergies, alimentation...

Et là il est possible que le rural avec son vieux 4X4 mazout bien solide, son poêle à bois, ses productions et échanges avec les voisins paraisse d'un coup plus raisonnable. A fortiori si on le compare à un citadin en maison individuelle de banlieue qui doit lui aussi prendre son véhicule pour aller travailler.

Chaque chose en son temps, le temps accélère. ;)

L'âme sûre ruse mal.
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

18 mai 2020 à 08:43:08
Réponse #7

Primal_dude


que de nostalgie pour ce temps des telephones sans internet, applications etc... pour ce temps ou l'on s'écrivait des lettres, des cartes postales parfois, pour ce temps ou la vie etait simple, sans surconsommation, sans besoins créés...

18 mai 2020 à 09:13:11
Réponse #8

Pierrot


Citer
que de nostalgie pour ce temps des telephones sans internet, applications etc... pour ce temps ou l'on s'écrivait des lettres, des cartes postales parfois, pour ce temps ou la vie etait simple, sans surconsommation, sans besoins créés...

Ça c'est le syndrome du "c'était mieux avant"  :lol:  :lol:  :lol:, j'ai 57 ans, je me souviens, enfant de gens qui rouspétaient parce qu'ils ne pouvaient pas se payer la dernière voiture ou la caravane pour partir en vacances...........

Internet c'est quand même assez pratique, le smartphone et ses applications, je n'en ai pas, mon gps, c'est une carte IGN, je continue à envoyer des lettres et des cartes postales à mes petits enfants ( qui n'ont pas de smartphone...) et qui sont tout heureux de les recevoir.


On est ce qu'on fait de soi-même, il y a plein de choses que les gens acquièrent parce que le voisin l'a ou parce que le voisin ne l'a pas, justement.....

Sinon, à l'époque, à ta question, mon père t'aurait répondu avec son humour décapant: " Et te faire empailler, tu n'as pas essayé ?? Une fois empaillé et posé sur le coin de la commode, plus de problèmes!"

 :lol: :lol: :lol: :lol:


18 mai 2020 à 09:19:24
Réponse #9

Primal_dude


hello, j'avoue j'aime ta reponse pleine de réflexion, d'humour, vraiment… tu es donc bien la preuve que, contrairement a la legende, on peut vivre "simplement"...
belle journee a toi

28 mai 2020 à 08:40:42
Réponse #10

Draven


Salut !
A voir si vous avez pas la possibilité de trouver un bout de terrain qqpart pour aller gratouiller dans la terre le w-e et le soir.
Ou alors changer d'habitation, y'a pas mal de petits villages pas forcement très loin de Lyon ( ça dépends de vos taffs aussi, on est d'accord ).

Pour les téléphone sans internet, ça existe encore hein  ;#
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

28 mai 2020 à 08:48:41
Réponse #11

Claire


Salut!  :)
Petit à petit.
Pas après pas.
Choix après choix.
Cela ne se fait pas du jour au lendemain, c'est une direction de vie que tu prends. Un chemin. Dont tu ne connais vraiment pas la destination.
Cela fait quelques années que je l'emprunte, et avec le temps, les décisions sont de plus en plus faciles à prendre.
Questionne chaque jour ce que tu fais, et comme le dit David, déculpabilise quand tu te rends compte que ce n'est pas l'idéal!
Claire

28 mai 2020 à 10:10:32
Réponse #12

Primal_dude


oui j'apprend a déculpabiliser et relativiser, n'ayant pas le contrôle sur tout et ayant des chaines, non remarque pas des chaines car le mot est violent dans la mesure ou j'ai choisi mais des attaches, des concessions a faire….
du coup j'essaie a mon niveau de faire ma part comme le colibri…

coté telephone, j'essaie de l'oublier parfois,
coté alimenttaion on "essaie" malgré la pression des ados ingrats de faire maison…
coté nature j'essaie de multiplier les sorties randos ou run/trail nature...

28 mai 2020 à 10:14:05
Réponse #13

Jean


Salut,
je plussoie tout ce qui a déjà été écrit.
J'ai été tenté de "jeter" mon smartphone, mais j'ai constaté qu'il me servait encore parfois. C'est pratique pour vite trouver l'info. Tout réside dans le "vite". Pourquoi vite? parce que parfois c'est comme ça.
Mon épouse s'est intéressée au zéro déchet mentionné plus haut. On s'y est mis progressivement il y a quoi, 3 ans? Et ça devient presque un jeu. Grandement aidé par l'ouverture de quantité de magasins "en vrac" autour de chez nous. Alors du coup, aller faire ses commissions, ça devient une sortie de couple. On prépare les pots, on réfléchit à ce qu'on veut ... et on prend son temps.
Comme dit par David, il faut aussi vivre. Je ne suis pas dans l'extrême, car ça dure rarement. Mais un geste par ci, un par là, et on avance.
J'ai constaté aussi que, plutôt que de jeter son smartphone, il pouvait être intéressant de se désabonner des 1000 conneries sur fesses de bouc pour n'en garder qu'une poignée. Idem pour youteub, pour instagram. Et pour finir, si vraiment, on en arrive à consulter le bousin 30' par jour, puis plus que 15'. Progressivement.

28 mai 2020 à 10:28:04
Réponse #14

Primal_dude


Salut,
je plussoie tout ce qui a déjà été écrit.
J'ai été tenté de "jeter" mon smartphone, mais j'ai constaté qu'il me servait encore parfois. C'est pratique pour vite trouver l'info. Tout réside dans le "vite". Pourquoi vite? parce que parfois c'est comme ça.
Mon épouse s'est intéressée au zéro déchet mentionné plus haut. On s'y est mis progressivement il y a quoi, 3 ans? Et ça devient presque un jeu. Grandement aidé par l'ouverture de quantité de magasins "en vrac" autour de chez nous. Alors du coup, aller faire ses commissions, ça devient une sortie de couple. On prépare les pots, on réfléchit à ce qu'on veut ... et on prend son temps.
Comme dit par David, il faut aussi vivre. Je ne suis pas dans l'extrême, car ça dure rarement. Mais un geste par ci, un par là, et on avance.
J'ai constaté aussi que, plutôt que de jeter son smartphone, il pouvait être intéressant de se désabonner des 1000 conneries sur fesses de bouc pour n'en garder qu'une poignée. Idem pour youteub, pour instagram. Et pour finir, si vraiment, on en arrive à consulter le bousin 30' par jour, puis plus que 15'. Progressivement.

j'aime bien ton message.. je prévois d'ailleurs pour la premiere fois aux prochaines courses ce week d'aller acheter lessive et produit vaisselle dans ancienne bouteille chez bio coop…

concernant mes appli, j'ai gardé pour l'instant sur mon tél parmi ceux "desinstallables":

- mosalingua anglais
- mosalingua italien
- runtastic
- jeûne tracker
- suivi de mon poids hebdomadaire
- YouTube
- appli Tabata entrainements
- plan net
- shazam
- lecteur musique
- scanner
- mails

dur de trouver quoi enlever encore...

28 mai 2020 à 10:46:08
Réponse #15

Pierrot


Citer
concernant mes appli, j'ai gardé pour l'instant sur mon tél parmi ceux "desinstallables":

- mosalingua anglais
- mosalingua italien
- runtastic
- jeûne tracker
- suivi de mon poids hebdomadaire
- YouTube
- appli Tabata entrainements
- plan net
- shazam
- lecteur musique
- scanner
- mails

dur de trouver quoi enlever encore...


Mais non, mais non, moi je suis resté au temps des charrettes, certes, mais je n'ai que ça: - mails -   :lol:

28 mai 2020 à 12:48:35
Réponse #16

Karto


J'ai bougé cette discussion très personnelle vers "feu de camp".

J'te connais pas et j'ai peut-être rien compris, mais j'ai l'impression que passer autant d'énergie à vouloir examiner de près les applications qu'on garde dans son téléphone, c'est déjà donner de l'énergie à ce qui t'emmerde, en fait. Et donc ça va rien aider à résoudre. 

J'ai l'impression que t'as des insatisfactions mais pas encore de vision. La vision, c'est pas en restant le pif à l'intérieur d'une boîte qu'on va l'aider apparaître. J'ai l'impression qu'il est temps d'aller chercher un choc, une perturbation, n'importe quoi qui dérange le système fermé. Un voyage, un investissement associatif, un nouveau boulot dans lequel tu sois un débutant complet, du temps passé loin des habitudes, n'importe quoi, du moment que les tripes tendent vers le "oh put**n oui" en y pensant, c'est pas grave si la tête veut y trouver des excuses. Et si le truc paraît juste un petit peu absurde alors c'est bon signe : ça veut dire qu'il a une chance d'être étranger à ce que tu vis, une chance d'ajouter de nouveaux ingrédients dans le mélange, et voir comment celui-ci continuera à bouger ensuite sous ton énergie propre.

Et si je devais changer quelque chose tout de suite, je dirais : sans poncifs, sans caricatures, sans rendre de comptes, sans passer d'une prison à une autre , et surtout pas la prison de la recherche de reconnaissance !
« Modifié: 28 mai 2020 à 16:19:09 par Karto »

28 mai 2020 à 12:52:01
Réponse #17

Primal_dude


hello,

message qui invite effectivement vraiment à la reflexion sincerement. même si changer est dur selon nos vies respectives, nos impératifs.. mais oui si je pouvais je changerai radicalement de vie...si je pouvais

28 mai 2020 à 12:53:48
Réponse #18

Karto


J'ai changé radicalement de vie quelques fois. C'est fatigant et ça jette les bébés avec l'eau de leur bain. Vaut mieux changer un truc à la fois. Ca finit par converger vers des choses plus intéressantes.

28 mai 2020 à 13:07:35
Réponse #19

Jean


Salut Primal_dude

je t'en prie.

Je pense qu'il est bien de s'interroger avant de se précipiter. Parce que tout bouleverser pour revenir en arrière 3 semaines plus tard, car pas tenable, ce ne serait pas un bon plan. Bien évidemment, des fois dans la vie, il faut se lancer. Mais ça suppose de savoir au moins où se lancer.

Après, c'est aussi une question de personnalité. A titre d'exemple pour revenir sur les applications, il y a quelques années est arrivée cette mode de tracker chaque pet qu'on lache. Pour certains c'est sans doute très bien. Pour moi, ça ne marche pas. J'avais installé une application pour calculer mes pas et j'ai remarqué que si j'oubliais mon smartphone en allant au petit coin, je revenais en arrière. Pour ne pas louper ces 50 pas. C'est le genre de truc qui m'obsède vite. Donc j'ai balancé ce tracker. Mais si un jour je me fixe comme objectif de changer mon mode de vie et d'augmenter mon mouvement, alors peut-être que ce sera bien, au moins au début, le temps de créer une habitude et de valider  par des chiffres.

Avant le confinement, nous sommes arrivés au stade où un sac poubelle de 35 litres nous tenait trois semaines. Grâce aux achats en vrac et au recyclage de tout ce qu'on peut recycler. Ca ne s'est pas fait en un jour, on y est allé molo, on a fait des exceptions quand la vie nous disait que c'était chiant de renoncer à passer au McDo par exemple. Et puis l'habitude s'est installée, moins besoin de planifier les achats, tout étant plus normal et bim, un sac en trois semaines, pour quatre habitants.

A mon avis, ce qui est valable pour l'entraînement est valable dans la vie, il faut changer progressivement.

Bonne chance pour ton chemin

PS Sauf pour la clope. Si tu décides d'arrêter progressivement, c'est un truc à étaler l'arrêt sur toute une vie lol

28 mai 2020 à 14:31:59
Réponse #20

Lélie


J'te connais pas et j'ai peut-être rien compris, mais j'ai l'impression que passer autant d'énergie à vouloir examiner de près les applications qu'on garde dans son téléphone, c'est déjà donner de l'énergie à ce qui t'emmerde, en fait. Et donc ça va rien aider à résoudre. 

Salut,

D’accord avec toi Karto la question de la vision (nécessaire, et qui met parfois du temps à se dessiner) mais pas pour ce qui est des applis du téléphone (je comprends ton point, ceci dit).

Faire le tri des apps revient à faire le tri d’un placard virtuel. Et ça a probablement plus de retombées positives que le placard sous l’escalier où on va une fois par mois : le téléphone est un objet du quotidien, qui nous bouffe beaucoup d’énergie. Bref, je trouve que c’est un très bon endroit où commencer la démarche, et ça libère de l’énergie pour la suite.

La seule raison qui me ferait retourner à un vieux Nokia c’est la question de la vie privée. Après longue réflexion, pour mon usage, le smartphone est un outil fabuleux ... MAIS il faut que ça reste un outil et le considerer / gérer comme ça. J’ai une politique stricte pour les notifications (pas grand chose qui sonne, filtre des emails de travail en dehors des heures ...)
Globalement, dans mon monde, il fait office de téléphone, appareil photo, lecteur de musique, bloc note, calculatrice, webcam, journal et presse, outil de suivi sport et santé, stock de carte ... et j’en passe. Ça remplace plusieurs outils électroniques et des tonnes de carnets papier, que je n’aurais jamais avec moi sinon.

Bref, le problème du smartphone, en mon sens, c’est que c’est potentiellement un outil fabuleux mais avec lequel le glissement est facile (en devenir esclave) ... ça demande un effort conscient et d’organisation pour le garder dans sa fonction positive éviter le côté “poison”.

Pour le reste des efforts “en ville”, à défaut d’un jardin il y a les graines germées et microgreens qui se font facilement dedans. Et épurer, progressivement et un peu partout. On dirait que c’est le début, et qu’ensuite les idées et changements (petits ou gros) s’enchaînent plus facilement  :)
"Scratch any cynic and you will find a disappointed idealist" George Carlin

28 mai 2020 à 15:28:14
Réponse #21

Karto


On est d'accord sur le fond, mais je mettrais juste pas ça en premier. Je trouve souvent plus facile de regarder un vieux problème une fois qu'on s'est rafaîchi les idées sur autre chose. Mais si vraiment c'est pressant, alors pourquoi pas faire tout simplement un hard-reset du téléphone, aller vaquer à la vie, et réinstaller une appli lorsqu'on se rend compte qu'elle manque parce que le service pratique rendu à la vie déplace largement le temps passé à s'en préoccuper ? Ca irait pas beaucoup plus vite ?

(y'a deux semaines j'ai fait une RAZ de mon téléphone après avoir accidentellement changé mon mot de passe et m'être "enfermé dehors"... il m'a fallu moins de dix minutes pour remettre tout le bordel dont je me servais, et l'annuaire est récupéré dans les "nuages")

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité