Nos Partenaires

Auteur Sujet: Poncho liner vs couverture en laine  (Lu 821 fois)

26 avril 2020 à 14:28:12
Lu 821 fois

Anti


Je parle ici pour du bivouac simple en hiver, j'aimerai coupler mon sac de couchage 5 degré avec un plus, et j'hésite entre un poncho liner et une couverture en laine (je parle ici des grosses couvertures de l'armée vertes brodées CM), je ne tiens pas a dépenser une c*u!lle pour un sac de couchage -10 (chose que je réserve a mon sac d'evacuation)

26 avril 2020 à 15:01:19
Réponse #1

Draven


Salut,

J'ai jamais pu comparer les deux en matière de performance thermique. Mais le poncho liner ( woobie de son surnom... ) a été adopté par l'armée US pour remplacer la couverture en laine justement.

En revanche, hormis la résistance au feu qui joue en faveur de la couverture, le woobie est loin devant en terme de compacité, poids et rapidité de séchage.

Et on en trouve d'occasion de l'armée US ou autres qui sont en super bon état. Pour 30€.



Sinon pour booster un sac de couchage, la solution du sac de couchage supplémentaire est jouable aussi. Un sac estival léger en grande taille permet de faire une couche externe assez sympa. Et utilisable également en solo ( le woobie aussi cela dit.. ).
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

26 avril 2020 à 16:59:22
Réponse #2

Rantanplan


Tu veux renforcer un sac +5C° pour l'utiliser par -10C°.  :blink: C'est beaucoup.

Je vais te faire la morale, tu écoutes, tu écoutes pas, ça ne changera rien à ma vie.

-> A notre latitude, ce qui tue le plus, c'est l'hypothermie. Par conséquent, l'équipement isolant, c'est du matos de survie. Bricoler du "bancale" autour du matériel isolant, c'est prendre un risque AMHA.

Ça c'est dit... La suite maintenant ;).

-------------------

Draven a bien résumé:
- la laine, c'est lourd, ça sèche lentement mais ça peut venir protéger le sac de couchage des escarbilles si tu projettes de dormir près d'un feu.
- le synthétique, c'est l'inverse. Sèche vite, plus léger que la laine, mais fond.

Pour certaines raisons (compressibilité, fibres creuses, etc.), la laine peut être envisagée pour s'isoler du sol, mais sans jamais remplacer un vrai matelas surtout si tu dors sur une surface très conductrice comme de la roche / béton ou de la glace.

----------------------------

Si tu veux une solution raisonnable à ton problème, je te suggère d'investir dans des vêtements chauds supplémentaires comme une bonne doudoune, un gros bonnet de laine, des chaussettes, un caleçon long en grosse laine etc. Et tu dors habillé de tes vêtements ultra-chauds, dans ton sdc.

Je le fais avec un DEF4 pour dormir dans un relatif confort jusqu'à -10C°. Note aussi l'importance d'un bon matelas isolant, cohérent avec la température et la nature du sol (de l'humus ≠ roche). Mais je suis alors en plaine, avec moult béquilles (réseau GSM, proches prévenus, village à 30min...). Je ne ferai pas ça en montagne.

J'insiste: Si la météo est plus mauvaise que les capacités de ton sac de couchage, ton ultime filet de sécurité c'est de dormir habillé. Si ta routine est de dormir habillé pour gagner du poids ou économiser des sous, tu n'as pas de soupape de sécurité pour amortir une météo imprévue.

---------------------------------------------------------

Tu peux booster un sac de couchage avec les produits suivants (testé avec mon def4).

- Sol escape Bivy
https://www.arklight-design.com/adventure-medical-kits-sol-escape-bivy-vert-c2x13568955

J'aime bien ce truc.
->sert de sursac imper respi quand tu places ton sac de couchage dedans. /!\ les coutures ne sont pas étanches mais fait le taff pour une protection anti pluie. Ne permet pas de dormir dans une tranchée inondée quoi.
-> sert d'apport thermiques quand tu places le bivy dans le sac de couchage. Je ne suis pas sur des mécanismes physiques à l’œuvre, mais la surface aluminisée doit peut être jouer un rôle dans les pertes par rayonnement. En tout cas tu gagnes 2-3°
-> si t'es du genre vicieux, tu peux utiliser un sursac étanche pour ranger ton sac de couchage dans ton sac à dos, à l'abri de l'humidité. Tu économises le poids d'un sac étanche.


- La gamme Thermo reactor
https://www.aventurenordique.com/drap-thermolite-reactor-extreme.html
Ce sont des mini sac de couchage en polaire... Ça fonctionne bien mais tu dois diviser par deux (voir trois) l'apport de chaleur indiqué par le fabricant. Par exemple un gain affiché de +15C°, considères que tu gagnes 5C°, ce qui est déjà énorme.

C'est tout. @+ !


26 avril 2020 à 18:18:19
Réponse #3

Anti


Salut,

J'ai jamais pu comparer les deux en matière de performance thermique. Mais le poncho liner ( woobie de son surnom... ) a été adopté par l'armée US pour remplacer la couverture en laine justement.

En revanche, hormis la résistance au feu qui joue en faveur de la couverture, le woobie est loin devant en terme de compacité, poids et rapidité de séchage.

Et on en trouve d'occasion de l'armée US ou autres qui sont en super bon état. Pour 30€.



Sinon pour booster un sac de couchage, la solution du sac de couchage supplémentaire est jouable aussi. Un sac estival léger en grande taille permet de faire une couche externe assez sympa. Et utilisable également en solo ( le woobie aussi cela dit.. ).

On en trouve même pour 25€ (fdp compris) sur latranchéemilitaire, pour exactement le même prix que les couvertures en laine au passage

26 avril 2020 à 18:20:34
Réponse #4

Anti


Tu veux renforcer un sac +5C° pour l'utiliser par -10C°.  :blink: C'est beaucoup.

Je vais te faire la morale, tu écoutes, tu écoutes pas, ça ne changera rien à ma vie.

-> A notre latitude, ce qui tue le plus, c'est l'hypothermie. Par conséquent, l'équipement isolant, c'est du matos de survie. Bricoler du "bancale" autour du matériel isolant, c'est prendre un risque AMHA.

Ça c'est dit... La suite maintenant ;).

-------------------

Draven a bien résumé:
- la laine, c'est lourd, ça sèche lentement mais ça peut venir protéger le sac de couchage des escarbilles si tu projettes de dormir près d'un feu.
- le synthétique, c'est l'inverse. Sèche vite, plus léger que la laine, mais fond.

Pour certaines raisons (compressibilité, fibres creuses, etc.), la laine peut être envisagée pour s'isoler du sol, mais sans jamais remplacer un vrai matelas surtout si tu dors sur une surface très conductrice comme de la roche / béton ou de la glace.

----------------------------

Si tu veux une solution raisonnable à ton problème, je te suggère d'investir dans des vêtements chauds supplémentaires comme une bonne doudoune, un gros bonnet de laine, des chaussettes, un caleçon long en grosse laine etc. Et tu dors habillé de tes vêtements ultra-chauds, dans ton sdc.

Je le fais avec un DEF4 pour dormir dans un relatif confort jusqu'à -10C°. Note aussi l'importance d'un bon matelas isolant, cohérent avec la température et la nature du sol (de l'humus ≠ roche). Mais je suis alors en plaine, avec moult béquilles (réseau GSM, proches prévenus, village à 30min...). Je ne ferai pas ça en montagne.

J'insiste: Si la météo est plus mauvaise que les capacités de ton sac de couchage, ton ultime filet de sécurité c'est de dormir habillé. Si ta routine est de dormir habillé pour gagner du poids ou économiser des sous, tu n'as pas de soupape de sécurité pour amortir une météo imprévue.

---------------------------------------------------------

Tu peux booster un sac de couchage avec les produits suivants (testé avec mon def4).

- Sol escape Bivy
https://www.arklight-design.com/adventure-medical-kits-sol-escape-bivy-vert-c2x13568955

J'aime bien ce truc.
->sert de sursac imper respi quand tu places ton sac de couchage dedans. /!\ les coutures ne sont pas étanches mais fait le taff pour une protection anti pluie. Ne permet pas de dormir dans une tranchée inondée quoi.
-> sert d'apport thermiques quand tu places le bivy dans le sac de couchage. Je ne suis pas sur des mécanismes physiques à l’œuvre, mais la surface aluminisée doit peut être jouer un rôle dans les pertes par rayonnement. En tout cas tu gagnes 2-3°
-> si t'es du genre vicieux, tu peux utiliser un sursac étanche pour ranger ton sac de couchage dans ton sac à dos, à l'abri de l'humidité. Tu économises le poids d'un sac étanche.


- La gamme Thermo reactor
https://www.aventurenordique.com/drap-thermolite-reactor-extreme.html
Ce sont des mini sac de couchage en polaire... Ça fonctionne bien mais tu dois diviser par deux (voir trois) l'apport de chaleur indiqué par le fabricant. Par exemple un gain affiché de +15C°, considères que tu gagnes 5C°, ce qui est déjà énorme.

C'est tout. @+ !

Et justement, c'est ce que je compte faire de dormir habillé avec plusieurs couches, dans un abris bien isolé, près du feu etc pendant l'hiver, le manque de confort c'est justement ce que je recherche, et puis c'est plus économique, sinon je regarderai les liens merci 😊

26 avril 2020 à 19:44:06
Réponse #5

Draven


On en trouve même pour 25€ (fdp compris) sur latranchéemilitaire, pour exactement le même prix que les couvertures en laine au passage

Mouais, le poncho liner en version camo Français n'a rien d'officiel au sein de l'armée, et clairement la qualité n'a rien a voir avec les modèles US ou Hollandais qu'on peux trouver a droite et a gauche.
Sur e*ay y'en a régulièrement des modèles réglementaires US en occasion, ça le fais bien et c'est solide !

Varusteleka on la version Hollandaise ( copie de l'US ) en stock aussi.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

27 avril 2020 à 08:53:17
Réponse #6

Red_J


Salut,

N'y a t-il pas un risque de condensation en utilisant un poncho liner dans un sac de couchage?
Memento Audere Semper

27 avril 2020 à 10:41:44
Réponse #7

Kilbith


Salut,

N'y a t-il pas un risque de condensation en utilisant un poncho liner dans un sac de couchage?

Le poncho liner étant composé de deux couches de tissu polyamide sans enduction et relativement peu serré emprisonnant une mince couche d'isolant polyester avec de nombreuses coutures traversantes pour stabiliser la ouate...Comme on peut souffler à travers, il n'y a pas de raison que cela condense.

Evidemment cela n'a pas le coté "absorbeur d'humidité" de la laine qui par son effet tampon peut donner l'impression d'être plus "sèche" quand on transpire.


Pour répondre à la question initiale :

Le plus simple c'est de dormir sous abris et/ou d'éviter les zones froides (bord de ruisseau, zone exposée, au fond d'un talweg...) pour son bivouac. Et être bien nourri et hydraté. Aller se coucher avant d'avoir "le froid dessus".

Selon mon expérience on peut, sauf système dédié, gagner au plus 5 à 10°C sur la température d'un sac de couchage.

De façon simple...
- En le gardant le plus sec possible et en lui donnant son gonflant maximum avant de se coucher.
- D'abord en prenant un matelas bien isolant.
- En utilisant un sursac large, léger et très respirant
- En s'habillant chaudement pour la nuit avec des items secs, sans être engoncé.
- D'abord les extrémités (chaussettes, bonnet, gant).
Avec ça on arrive  à 5°C

Pour avoir l'effet maximum, c'est plus compliqué :
- Un matelas très très isolant (mais ne favorisant pas la condensation si possible)
- Un sursac bien pensé
- Utiliser des vêtements en duvet (haut et bas), sous réserve que le sac de départ soit large et/ou que l'on soit fin. Ne pas être engoncé ou serré.
On peut dépasser le 5°C, mais atteindre +10°C est difficile.

Après on peut ruser en utilisant un VBL, en mettant le sac dans un sac de couchage plus grand, en utilisant une doublette en polaire ou en duvet.... ou la bouillotte.

Si on utilise un système modulaire du type de l'armée américaine, évidemment, la gain peut être très important par rapport au sac été. Mais l'ensemble n'est pas optimum pour l'isolation en poids encombrement.

Dernier point :
Le poncho liner est du synthétique donc très glissant, pas évident de le faire tenir durant la nuit sur un sac lui même en synthétique. C'est plus facile avec la laine qui glisse moins (mais est plus lourde, plus encombrante, sèche moins vite, peut pourrir...)
« Modifié: 27 avril 2020 à 10:49:19 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité