Nos Partenaires

Auteur Sujet: Faites un potager!!!  (Lu 20374 fois)

11 novembre 2020 à 07:17:35
Réponse #200

gmaz87


Bonjour,

Oui, c'est en gros ce que je fais, en y ajoutant du BRF quand je taille les haies, essentiellement du noisetier.
Pour les Pdt, je les ai retirées assez vite cette année, à cause des rats taupiers ( peu en fait car piégés) mais surtout des larves de hannetons qui étaient en quantité vraiment importante cette fin d'été.
Elles bouffaient allégrement les tubercules.
Hier, j'ai commencé la mise en place des pommiers greffés en 2018, avec des protections pour les chevreuils.
Je vais continuer avec mes greffes de ce printemps, à terme je pense pouvoir avoir une vingtaines d'arbres, essentiellement de la pomme, un peu de pêches et peut-être de la poire .
En me baladant, (une heure, of course  ;#) sur les chemins déserts, j'ai repéré deux aubépines qui semblent aptes à recevoir des greffons de poiriers, je vais faire de la greffe sauvage en fin d'hiver, il y aura bien des amateurs de poires dans qq années, si ça marche  :).
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

27 novembre 2020 à 17:32:05
Réponse #201

Dalz


Salut à tous,
J'aimerais débuter comme vous le savez mais garder le côté esthéique du terrain pour diverses raisons. Je compte partir sur un potager avec des carrés.
Je cherche des solutions et plutôt que de le faire à la manoi j'ai trouvé des réhausses de palettes, je pense que je préparerai le traain dessous histoire d'avoir un belle "butte" je voulais savoir si y'en avait qui avait essayé ou eu des retours là dessus.

03 décembre 2020 à 14:13:51
Réponse #202

Nirgoule


Salut
Je suis passé par là, suite à la demande de Madame. J'ai changé trois fois les parois, ça pourrit très vite et demande un arrosage supplémentaire. J'ai laissé tombé, il ne reste plus que des aromatiques genre thym. Dans un carré de 120cm tu mets une courgette. Et pour cela tu as dépensé 5m de planche, des piquets etc. C'était très tendance il y a une quinzaine d'années.

Il faut comprendre que c'est comme la mode vestimentaire mais en plus sournois. La mode on sait, le maraîchage on pense pas qu'il y a du marketing pour faire vivre des écrivains, des consultants, des magazines et des maisons d'édition. De temps en temps il reste deux trois trucs à garder.

Mais si c'est juste un genre de grand pot pour se faire plaisir, pourquoi pas. Mais on sort du sujet.   ;)

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

23 décembre 2020 à 01:11:19
Réponse #203

Dalz


Bah nan c'était pas l'idée, après si ça "pourrit" un peu c'est pas forcément très grave tant que ça fait le job, la pourriture c'est esthétique je trouve. Faut que ça tienne un minimum quoi. Ben je ferai l'expérimentation et je vous dirai d'ici l'année prochaine. Je les blinderai à l'huile de lin avant, que ça tienne un peu. Je tenterai l'expérience en préparant cet hiver et en démarrant au printemps surtout que j'ai à la louche 6m3 de compost d'avance... hem...
Je pense faire 3 carré d'1m20 par 1m ou quelque chose du genre et attaquer avec des trucs simple genre tomates et autres...
Bon, je me lance, dernière questions : protéger le jardin des poules, y'a "des trucs" à part grillager ?

23 décembre 2020 à 05:53:03
Réponse #204

gmaz87


Bjr,
D'ac avec Nirgoule en ce qui concerne la courte durée de vie des planches en terre.

Après si tu as une masse de compost, tu peux essayer des cultures directes dessus, type légumes gourmands comme tomates, courges diverses, voire salades.
Tu fais des longueurs de compost selon ton terrain, 30 à 40 cm d'épaisseur, largeur maxi 1.20m et tu plantes ou tu sèmes en direct.

En ce qui concerne les poules, soit du grillage en permanent soit des filets à volailles amovibles.
Le filet coûte assez cher mais il est réutilisable longtemps et surtout rapidement amovible, normalement ça les bloque assez bien.

Tu peux aussi créer des points de fixation dans leur terrain type compost en cours, semis de blé sous des planches ou tôle, le temps que ça germe et que tu enlèves ensuite.
Elles bouffent les germes (elles adorent) et aussi les vers et autres insectes qui se planquent sous les planches, et ça suffit à les fixer sur leur terrain.

Le dernier truc c'est de leur laisser un grand espace par rapport à leur population.

a+
Gérard

Bon Noël à tous, soyez prudents!
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

09 mars 2021 à 12:59:33
Réponse #205

raphael


C'est reparti, nouvelle saison épisode 1  ;#

les semis : a partir de graines récoltées ou achetées plantées dans des boites a oeufs. Tomates, potimarron, cornichons, artichaut, betterave,...

culture en bacs bois ou poubelles et potager plus classique (la terre est déjà sèche malgré des semaines de pluie  :-\)
Cette année je tente l'arrosage par oya DIY (pots de terre collés l'un sur l'autre)
Se connaitre et s'accepter


10 mars 2021 à 07:00:09
Réponse #206

gmaz87


Salut Raphael,

Pour ma part les semis de poivrons,  aubergines sont faits depuis environ un mois mais à l'intérieur au chaud, sur nappe chauffante et je les ai repiqués une première fois hier.
Idem les tomates, mais plus tardivement semées et les premières vraies feuilles commencent à poindre.
Même constant que toi en ce qui concerne la terre qui est déjà sèche, ça risque de ne pas être simple à l'été.
Très bonne idée les oyas "maison", je me tâtais pour tester le système au moins pour les courgettes, je vais sans doute sauter le pas.
J'ai déjà greffé pas mal de poiriers sur cognassier, il me reste à faire ceux sur francs et  je viens de finir les cerisiers, ensuite ce sera le tour des pommiers.
Le pb c'est le temps, les gelées matinales sont revenues et c'est moyen pour les greffes.
En terre, j'ai semé des pois, repiqués des salades qui poussaient "à la diable" dans le potager, sous châssis.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

10 mars 2021 à 13:21:38
Réponse #207

AFA


Salutations

Dans une démarche d’indépendance partielle et pour le plaisir, je travaille aussi à mon potager.

Concrètement, cette année j'ai investi dans un petit "incubateur" à semis. Je n'ai pas de véranda chauffée, et cette solution me permet de lancer des cultures dans un espace très réduit
C'est un accessoire de growshop, pour les amateurs de plantes exotiques d'intérieur, et j'ai bien vu le petit sourire incrédule du vendeur quand je lui ai expliqué que mon projet était de lancer des salades et des tomates avec ce matériel.  ;D

A la pratique, c'est tout bon. La lampe consomme relativement peu (65 watts) et fournit assez de rayonnements pour que les plantons ne filent pas. Elle génère aussi une chaleur raisonnable de l'ordre de 25 degrés quand la tente de culture est close, ce qui est idéal pour une levée rapide de plante exigeante en chaleur, comme les tomates ou particulièrement les aubergines.




Pour augmenter ma production et répondre a mon envie d'expérimenter, cette année je me lance dans la greffe de pieds de tomates  et d'aubergines. Ma production doit couvrir mes besoins en sauce tomate, plats cuisinés en bocaux a base de légumes du soleil,  tomates séchées et tomates fraîches sur une année (d'un cycle à l'autre).

J'ai choisi une variété porte greffe appelée petit moineau, au système racinaire puissant et assez rustique. Les variétés de tomates qui serviront de greffons sont celles déjà cultivées les années précédentes et qui réussissent bien sur mon terrain. En plus, j'essaye de nouvelles variétés que je ne grefferai pas cette année, dans l'attente de voir si elle me conviendront. Pour la greffe proprement dites, j'ai trouvé deux types de pinces différentes dont je vais tester l'efficacité.

« Modifié: 10 mars 2021 à 16:08:01 par AFA »

10 mars 2021 à 13:28:31
Réponse #208

AFA


L'an dernier, juste avant le confinement, j'ai fait l'acquisition d'une serre tunnel. Des le début du mois de fevrier j'ai lancé la culture de légumes feuilles (salade, épinards, choux chinois) et de legumes racines (radis et navets). Carré et pots divers de recuperation me servent a cultiver un maximum sur cette petite surface. Pour lancer des semis "rustiques", c'est tout aussi nickel.



Un peu de recup. retour d'experience : le bois s'abime tres rapidement, ce genre de bricolage ne dure que deux ou trois ans max. Mais cas fait le taf et j'apprécie que cela ne soit pas du plastique.



Des pots recupérés dans la poubelle de l'horticulteur du village. Genial pour la culture des tubercules : les rongeurs ne peuvent pas faire de degats, la recolte est facile, les pots  rechauffent rapidement la terre au soleil.

« Modifié: 10 mars 2021 à 16:19:31 par AFA »

10 mars 2021 à 13:33:43
Réponse #209

AFA


Accessoire bien utile, la cloche en plastique. L'accéleration de croissance est bien réel, il faut juste etre attentif a ne pas faire surchauffer les jeunes plantes fragiles lorsque le soleil est bien présent.



Et un chauffage de serre a huile fait aussi le job. J'ai peu de recul, mais la consommation est raisonnable et par -4 de nuit la température a l’intérieur de la serre n'est pas tombée sous 0. je poursuis l'expérimentation.


10 mars 2021 à 13:39:56
Réponse #210

AFA


Le jardin a proprement dit sort lentement et doucement d'hibernation. J'ai fait le choix de ne pas travailler le sol, et de déposer beaucoup de matière carbonée a la surface pour augmenter graduellement le taux d'humus de mon sol, plutôt sablonneux. Le sol est néanmoins fertile, et les vers de terre sont de plus en plus nombreux a squatter. Aprés avoir lu Marcel Bouché sur le sujet, le meilleur investissement au jardin c'est d’offrir aux lombriciens un milieu accueillant et propice a leur présence.



J'experimente un modelé de jardin surelevé cette année, il accueillera des patates douces en juin. J'ai la joie d'acceuillir une nombreuse population de campagnols sur mon terrain. Le fond du jardin surelevé est grillagé, et j'espere que les patates douces resteront en sécurité avec ce systeme.



La bouture de patate douce est ultra facile a réaliser, et la tente a semis fut bien utile pour lancer le bouzin. Par contre la plantation n'aura pas lieu avant fin mai et je pense avoir demarré trop tot.

« Modifié: 10 mars 2021 à 13:59:04 par AFA »

10 mars 2021 à 13:44:22
Réponse #211

AFA


Pour terminer, j'ai démarré mon experience de jardinage avec des carrés comme ceux ci.



Avec le recul, je m'abstiendrais. C'est plutôt esthétique, mais ça apporte plus d’inconvénient qu'autre chose. A réserver au jardin d'agréments, pour ceux qui ne veulent pas "bousiller" leur pelouse.
« Modifié: 10 mars 2021 à 15:23:31 par AFA »

10 mars 2021 à 15:30:52
Réponse #212

gmaz87


Bonjour,

J'avais également tenté, il y a 3 ans, de la greffe de tomates sur Petit Moineau, pas de pb particulier pour la prise de greffe, juste à bien mettre les pieds en atmosphère humide jusqu'à la reprise de la greffe.
Ensuite, je dois dire que je n'ai pas été convaincu par les pieds greffés, pas vu de changement flagrant par rapport aux autres pieds non greffés.
Ceci dit ça reste une expérimentation sur une seule fois, donc à refaire pour confirmer ou infirmer.
C'est ludique et simple à faire avec les pinces que j'avais et qui sont les mêmes que les tiennes.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

10 mars 2021 à 16:13:29
Réponse #213

AFA


Bonjour,

J'avais également tenté, il y a 3 ans, de la greffe de tomates sur Petit Moineau, pas de pb particulier pour la prise de greffe, juste à bien mettre les pieds en atmosphère humide jusqu'à la reprise de la greffe.
Ensuite, je dois dire que je n'ai pas été convaincu par les pieds greffés, pas vu de changement flagrant par rapport aux autres pieds non greffés.
Ceci dit ça reste une expérimentation sur une seule fois, donc à refaire pour confirmer ou infirmer.
C'est ludique et simple à faire avec les pinces que j'avais et qui sont les mêmes que les tiennes.
A+
Gérard

Merci de ton retour d'expérience. En général la greffe est conseillée lorsque la rotation des cultures est difficile, comme en serre. Mais la production supplémentaire que cela génère est aussi un argument présenté en faveur de la greffe. Est ce qu'en plein champ plutôt fertile sans problème particulier identifié ça va vraiment valoir le coup ? J'aurai ma réponse cet été.
« Modifié: 10 mars 2021 à 16:48:48 par AFA »

10 mars 2021 à 17:26:10
Réponse #214

gmaz87


Ce devait être le cas, le potager est fertile et la production a été la même, greffés ou non ( à variétés égales et plantées au même endroit.
Pour ma part, je suis preneur d'infos sur ton chauffage, je connais la technique mais j'avais un doute sur l'efficacité en T° négative importante.
Ma serre maison fait dans les 10/12m², en verre et toit en polycarbonate et j'avais dans l'idée d'y mettre carrément un poêle à pétrole, partant du principe que les nuits vraiment froides à l'époque des semis ne sont pas si nombreuses que ça.
Pourquoi pas un chauffage ou deux comme le tien qui auraient l'avantage de mieux répartir la chaleur.
Donc, si tu confirmes la pertinence, je tenterai.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité