Nos Partenaires

Auteur Sujet: What we die from, what we google, what we read in the news.  (Lu 1786 fois)

12 février 2020 à 13:06:29
Lu 1786 fois

Rantanplan


Yo !

J'étais en train de regarder une vidéo du Pr. Raoult sur le Corona Virus (intéressante mais ce n'est pas le sujet).

Où il nous a balancé ce graphique:



Oui, il y a des biais: ça date de 2016, c'est Américain, etc. Mais je parie que nous n'aurions pas des résultats si différents, aujourd'hui en France.

On voit bien que, si on veut prolonger sa vie le plus longtemps possible, les problématiques de maladies cardio-vasculaires et de cancers sont incontournables.

Pourtant ce sont des sujets presque totalement ignorés par la communauté des "longs vivants".

Pourquoi ?!

12 février 2020 à 13:44:08
Réponse #1

jeannot 26


"Mens sana in corpore sano " en d'autres termes!!

23 février 2020 à 10:11:29
Réponse #2

Lamagiciennedauz


Question complexe. Peut-être la notion du choix, de la décision personnelle qui peut impacter le résultat ?
Heart disease c'est vaste mais pour la plupart des gens  ça veut dire infarctus, ça te "tombe dessus" ou pas, idem alhzeimer ou les problèmes respiratoires. Je ne suis évidemment pas d'accord avec cette approche mais dans mon expérience de toubib c'est vécu comme la faute à pas de chance. C'est moi qui explique les changements qui pourraient être utiles dans le mode de vie, il est vraiment rare que les patients me devancent pour savoir si un changement d'habitudes peut changer la donne. C'est d'ailleurs une thématique qui évolue en permanence ce qui rend la démarche complexe.
Bcp de recherches sur le cancer ou le diabète car comme c'est au long cours, la notion de choix refait surface : je m'informe pour vérifier que mon médecin est bon, que mon traitement n'est pas dangereux ou qu'il n'y a pas d'alternative etc... pour moi ça démontre une envie de garder la main sur les décisions importantes.
Le suicide j'ai envie de dire que c'est le choix par excellence, non ?
Quant au terrorisme, c'est peut-être lié au matraquage médiatique que le graphique démontre bien. Pour le coup on aimerait comprendre pour pouvoir l'éviter mais là dessus j'ai une lecture personnelle totalement biaisée.
Cette interprétation vaut ce qu'elle vaut. J'envoie, j'envoie pas ? Tant pis, j'envoie.

La magicienne
C'est pas parce que c'est grave qu'il faut sombrer dans la gravité !

24 février 2020 à 11:11:47
Réponse #3

Kilbith


Bonjour,

Dans le tableau il conviendrait de distinguer ce qui relève de la mort naturelle (à un âge convenable), et ce qui relève d'un "mort prématuré". En quelque sorte ce qui est considéré comme juste ou injuste à un moment donné selon un système de valeur.

Après il y a ce que  l'on perçoit comme étant les problèmes sur lesquelles on peut agir et ceux devant lesquelles on se perçoit impuissant.

Enfin, il y a ce qui est un bon programme pour les médias et les autres. C'est assez ancien de considérer qu'un chien mordant un facteur est sans intérêt alors que l'inverse ne l'est pas.


Finalement dans un forum comme le notre, si on fait abstraction de notre gout commun pour le formidable, on parle pas mal d'activité physique, de nourriture saine, de l'importance des liens sociaux et de bon geste/attitude de prévention des risques....

...ce qui est probablement un, si ce n'est LE, bon moyen de vivre longtemps en bonne santé.  :)

Après, comme le dis l'adage, il faut bien accepter que nous sommes poussière et que nous retournerons à la poussière...sans se presser toutefois. 

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 février 2020 à 11:52:13
Réponse #4

Rantanplan


Salut Kilbith.

Citer
Dans le tableau il conviendrait de distinguer ce qui relève de la mort naturelle (à un âge convenable), et ce qui relève d'un "mort prématuré". En quelque sorte ce qui est considéré comme juste ou injuste à un moment donné selon un système de valeur.

AMHA

1 Dans ce qui relève de la mort naturelle, il est important de nuancer l'espérance de vie par le taux de morbidité. Individuellement: à quoi bon vivre vieux si c'est pour être malade et diminué. Collectivement, dans notre système de santé par solidarité, des individus malades chroniques coutent une blinde.

2 Je veux bien admettre la notion de cause de mort prématurée:
https://fr.statista.com/statistiques/500134/mort-prematuree-causes-france/
https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/esp2017_5_principales_causes_de_deces_et_de_morbidite.pdf

3 En revanche, je refuse la notion de "juste ou injuste" en fonction d'un système de valeur. C'est impondérable, manipulable, et SURTOUT il n'y a pas de valeurs universelles. Je préfère d'une part le relativisme et d'autre part les chiffres et les statistiques, qui souvent révèlent le pot aux roses, camouflé par les discours.
J'ai beaucoup aimé cette petite vidéo sur les "valeurs":
https://www.youtube.com/watch?v=OqInPOy50p4

Ce que je crois (risque de cut par la modération mais bon...):

- que la résolution des principaux problèmes serait contre productif pour une toute petite poignée de personnes qui hélas détient le pouvoir (les intérêts des industriels / financiers VS l'intérêt général)
- que le terrorisme permet aux gouvernants de se doter "légitimement" d'outils de contrôle de plus en plus puissants (reco faciale, censure d'internet, etc.) tout en occultant les problèmes prioritaires... C'est quand même un bon deal pour un phénomène qui tue moins que la chiasse.
(Mais je me doute que l'action des services secrets me permet d'écrire cette punch line  ;#)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité