Nos Partenaires

Auteur Sujet: Boussoles pratiques sans problème de bulle ?  (Lu 1129 fois)

08 novembre 2019 à 17:25:54
Lu 1129 fois

Karto


Salut.

Jeudi dernier, pluie drue et froide depuis des heures, brouillard épais, je veux utiliser ma boussole. Je la fais aller et venir un peu pour dégager la grosse bulle qui vient encombrer l'aiguille. L'aiguille prend une direction ferme. Mais son choix me paraît bizarre. Je refais courir la bulle, force l'aiguille à tourner, et elle se décide finalement pour un autre nord, un peu moins suspect mais la confiance n'est plus là.
De retour à la maison je déterre ma deuxième boussole de la caisse à matos, mais c'est pire.
Je m'apprête à balancer ces deux boussoles, comme déjà beaucoup trop avant elles. C'est d'ailleurs pour ça qu'en 15 ans j'ai acheté progressivement des boussoles de moins en moins chiadées (même plus de miroir sur les deux dernières), sachant qu'avec leur durée de vie elles finissent par ressembler pour moi plus à un consommable qu'à un investissement.

J'ai toujours pris "de la marque" : Recta, Siva, Suunto.

Mais là je suis un peu lassé.

Qu'est-ce qui existe comme alternatives pratiques, et avec des aiguilles de bonne qualité magnétique ?
Des boussoles avec une capsule plus épaisse, pour que la bulle même grosse puisse passer au dessus de l'aiguille sans la déranger ?
Des boussoles prévues pour pouvoir être pratiquement rechargées en fluide ?
Des boussoles amorties par autre chose qu'un fluide ? (éventuellement un frein manuel... ?)

08 novembre 2019 à 17:44:24
Réponse #1

Trailokiavijaya


Salut


J'utilisais ça à l'armée perso en boussole d'appoint.

https://www.asmc.fr/Boussole-Suunto-M-9

Je crois qu'il n'y a pas de liquide dedans, et donc pas de bulle. En tout cas pour le moment je n'ai aucun problème avec, ça doit faire un peu plus de 4 ans que je l'ai.
Je vais aller checker ça d'ailleurs.



Trail'

08 novembre 2019 à 18:16:19
Réponse #2

DavidManise


Y'a pas longtemps, j'ai découvert en surplus les boussoles de l'armée espagnole. 

Je suis bluffé par le rapport qualité prix des machins.  Pour 20 euros j'ai carrément le compas de relèvement comme sur ma silva haut de gamme, et tout et tout.  Ca a l'air de le faire.  Un an que je tourne avec, pas de bulle ni rien.

A suivre, mais j'ai l'impression que j'ai trouvé mon graal... 

En plus, elles sont lourdes, et elles sont d'une couleur normale.

Tchuss :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

08 novembre 2019 à 18:43:44
Réponse #3

Chill


Citation de: Trailokiavijaya
J'utilisais ça à l'armée perso en boussole d'appoint.

https://www.asmc.fr/Boussole-Suunto-M-9

Je crois qu'il n'y a pas de liquide dedans, et donc pas de bulle. En tout cas pour le moment je n'ai aucun problème avec, ça doit faire un peu plus de 4 ans que je l'ai.

LA M9 de Suunto est un compas : pas d'aiguille, mais un disque (dans un liquide).

Citation de: Karto
je veux utiliser ma boussole.
...
Qu'est-ce qui existe comme alternatives pratiques, et avec des aiguilles de bonne qualité magnétique ?
Des boussoles avec une capsule plus épaisse, pour que la bulle même grosse puisse passer au dessus de l'aiguille sans la déranger ?
Des boussoles prévues pour pouvoir être pratiquement rechargées en fluide ?
Des boussoles amorties par autre chose qu'un fluide ? (éventuellement un frein manuel... ?)

Pour quoi faire ?
Sortir l'ustensile pour "viser" un point ? (qui peut aussi être le Nord).
Ou bien bidouiller des détours complexes sur une carte ?

Pour le travail sur la carte, rien ne vaut un outil fait pour : un rapporteur ou une règle de navigation (aérienne ou maritime). Je suis certain qu'un MUL pur jus peut imprimer ça sur un ziploc, un transparent ou un coin de polycree.   ;D
Si ce n'est que de l'orientation sur le terrain, rien ne vaut un compas de relèvement.

Dans une boussole, c'est la ... boussole qui tourne.
Rappel : "Boussole" est le nom de l'aiguille aimantée seule. C'est devenu le nom de l'appareil par fainéantise.
Dans un compas, c'est tout un disque, plus ou moins épais, qui tourne. C'est moins sensible à la présence de bulle. Mais, à part l'Expédition 54 de Silva, c'est beaucoup moins pratique pour travailler sur une carte ...

Le problème de ces outils, c'est qu'on les croit éternels. Or le magnétisme cousine avec la Magie. Selon l'environnement de stockage, les variation de températures, les incantations des voisins, etc. les caractéristiques "magnétiques" de l'aimant peuvent varier. Tantôt définitivement, tantôt transitoirement.
Karto : avec quoi fais-tu voisiner ton instrument quand tu ne t'en sers pas ?

    Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

08 novembre 2019 à 21:55:40
Réponse #4

Karto


Trailokiavijaya : un truc aussi petit je vais le perdre. Je préfère les formats qui tiennent dans la main. Et puis c'est plus pratique pour un report occasionnel sur la carte.

David : cool je note, j'ouvre l'oeil des fois que je voies passer une espagnole lourde, de couleur normale, qui fait pas de bulles et qui perd pas le nord. Merci ! ;)

Chill :
Pour quoi faire ?
Beaucoup du simple, un peu de relevé plus précis, un peu de report sur carte. Et non j'ai pas envie de me trimballer en plus des accessoires pour faire de belles figures géométriques sur une carte. Rien à voir avec le poids. J'aime juste ni le bordel, ni ranger, déjà pas dans la vie, encore moins dans les loisirs. Sinon boussole ou compas, tant que ça fait pas de bulle, je veux bien être bi.
A côté de quoi je stocke mes boussoles ?
Pas à côté de quoi que ce soit qui leur insuffle des grosses bulles dès que le tiroir est refermé, en tous cas. J'ai jamais observé de problème de magnétisme sur une boussole à aiguille (à disque, là oui).

09 novembre 2019 à 22:13:18
Réponse #5

Vladimir


Moi j'aime bien la bulle dans ma boussole,quand elle augmente sa taille=baisse de pression atmosphérique,dégradation probable des conditions atmosphérique a prévoir,si on grimpe en altitude ce n'est pas nécessairement le mauvais temps qui arrive!
Bulle qui rétrécit,beau temps a prévoir,et/ou descente vers une altitude inférieure.
Bref,si on reste peu près aux mêmes altitudes pendant son périple,on peut se fier à la taille de la bulle pour prévoir le temps à venir,un baromètre rustique et simple pour les planins.  :D
Rien de pire qu'un mouton déguisé en mouton 😆

10 novembre 2019 à 10:07:21
Réponse #6

Chill


Citation de: DavidManise
Y'a pas longtemps, j'ai découvert en surplus les boussoles de l'armée espagnole

Je suis bluffé par le rapport qualité prix des machins.  Pour 20 euros j'ai carrément le compas de relèvement comme sur ma silva haut de gamme, et tout et tout.  Ca a l'air de le faire.  Un an que je tourne avec, pas de bulle ni rien.

A suivre, mais j'ai l'impression que j'ai trouvé mon graal... 

"On" me dit qu'ils ont 2 modèles :

et

Est-ce l'un des 2 ? (La notion de "compas de relèvement" ferait pencher sur le second)

   Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

11 novembre 2019 à 17:39:03
Réponse #7

DavidManise


C'est le deuxième, celui du bas.

De la balle.

J'ai trouvé des copies cheap sur amazon et tout ça.  C'est pas bon. 

Celle dont je parle, trouvée au surplus.  Elle était dans un coin et elle avait même pas de prix dessus.  Personne savait d'où elle venait.  Il a proposé 10 euros j'ai dit ok.

Bref :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

11 novembre 2019 à 20:00:04
Réponse #8

Karto


Moi j'aime bien la bulle dans ma boussole (...) ,un baromètre rustique et simple pour les planins.

 ;D
J'aime.
Chez moi le temps doit être au cyclone tropical tout le temps alors.

12 novembre 2019 à 21:40:17
Réponse #9

NicoDesBois


Ca fait des années que j'utilise très régulièrement une Recta DS40, qui est présentée commercialement comme, modèle "des juniors"...
Je n'ai jamais eu besoin de plus de fonctions "gadgets".
Il n'y a pas de bain d'huile et je n'y vois que des avantages.

12 novembre 2019 à 21:52:38
Réponse #10

Chill


Citation de: NicoDesBois
… j'utilise très régulièrement une Recta DS40,
Il n'y a pas de bain d'huile et je n'y vois que des avantages.

Je ne connaît pas tout, mais depuis 1975 pas de plaquette Recta qui ne soit amortie par un liquide.
La pub du site suisse de Recta parle bien de la possibilité de bulles dans la DS40.

Pourquoi penses-tu qu'il n'y a pas de "bain d'huile" ?

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

13 novembre 2019 à 02:43:26
Réponse #11

François


Parmi les boussoles incassables on peut citer les Cammenga, sans bulle puisque l'amortissement est fait par induction avec un anneau en laiton (absent des imitations à bas prix) et non par un bain d'huile. Mais je ne les trouve vraiment pas pratiques.

C'est le cas aussi, il me semble, des Brunton Pocket Transit, mais elles non plus ne sont pas vraiment adaptées à la randonnée.

Sinon - c'est pas la question - mais il est généralement possible de faire disparaitre la bulle. Ou au moins de la réduire.
Soit provisoirement en réchauffant modérément et en secouant sauvagement pour dissoudre la bulle dans le liquide. La bulle réapparaitra peu à peu, en quelques jours ou semaines par temps froid et/ou en altitude.
Soit en remplaçant le gaz de la bulle par du white spirit. En perçant deux minuscules trous. L'un pour laisser sortir le gaz, l'autre pour injecter le liquide avec une seringue fine. Rebouchage avec une fibre ou une pointe de cure-dent imprégnée de colle.

Edit, et pour les bourrins : percer un gros trou et vider l'huile. Les mouvements de l'aiguille ne sont plus amortis, mais il n'y aura plus jamais de bulle  ;#
Bien qu'étant un être délicat et policé, je confesse que je le fis, agacé que j'étais par des boussoles qui persistaient à buller nonobstant mes adjurations.
« Modifié: 13 novembre 2019 à 03:51:49 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

13 novembre 2019 à 05:24:14
Réponse #12

NicoDesBois


Citation de: Chill
Je ne connais pas tout, mais depuis 1975 pas de plaquette Recta qui ne soit amortie par un liquide.
La pub du site suisse de Recta parle bien de la possibilité de bulles dans la DS40.
C'est une mention générique, qu'ils affichent systématiquement et sans modification en fonction du modèle.

Citation de: Chill
Pourquoi penses-tu qu'il n'y a pas de "bain d'huile" ?
Au bruit, quand on la secoue et parce qu'il n'y a aucune bulle.

13 novembre 2019 à 09:09:08
Réponse #13

Karto


François, merci pour la référence Cammenga. J'en n'ai jamais tenu, et je ne savais pas que quelqu'un osait l'amortissement par induction sur le système magnétique fragile d'une boussole. Qu'est-ce que tu trouves malpratique ? La lecture des tous petits chiffres ?

La réduction de bulle avec chaleur et secousse est une cause perdue sur les miennes (j'ai essayé). Avec perçage et reremplissage, Maximil avait montré ses succès sur ce forum aussi, mais j'suis pas Maximil, justement. :) J'ai ni Dremel ni patience pour faire de la microchirurgie avec des résines, et donc j'ai jamais essayé. (Il en parle aussi dans le premier numéro de Carcajou, mais je m'inscris contre son affirmation qu'une bulle ne gène pas le fonctionnement pratique, du moment qu'elle est devenue énorme.)

La vidange complète :  :doubleup: Pour la science ! J'ai honte de n'avoir pas trouvé tout seul l'idée de bricolage la plus bourrine du jour.
J'ai ressorti de la poubelle ma boussole la plus amochée, une Silva 7. Retiré la capsule. Deux trous sur les flancs, avec la pointe d'un couteau (le plastique est étonnamment mou et facile à percer), pour drainer le fluide.
On voit que le pivot est très bon : l'oscillation peut durer plus d'une minute sans donner l'air de diminuer, jusqu'à ce que l'aiguille colle contre la capsule "mouillée" à l'intérieur, ou contre les débris accrochés à un des trous que j'ai faits.


Merci François !



Aparté :

C'est une mention générique, qu'ils affichent systématiquement et sans modification en fonction du modèle.

Ou parce qu'elle est vraie sur tous les modèles, peut-être ?

Au bruit, quand on la secoue et parce qu'il n'y a aucune bulle.

Ca fait quel bruit, un bain d'huile qu'on secoue ?

J'ai eu une DS40 et elle est morte d'embolie gazeuse comme toutes les autres.
Que la tienne ne fasse pas de bulle, j'imagine que ça tient aux conditions dans lesquelles elle vit. Peut-être moins de variations de température, d'altitude... Je sais pas trop, en fait, pourquoi je tue une boussole en deux ans quand d'autres gardent la même pendant deux décennies sans problème.
« Modifié: 13 novembre 2019 à 11:33:00 par Karto »

13 novembre 2019 à 15:55:28
Réponse #14

renatoblake


Personnellement je suis très satisfait de ma boussole Victorinox qui fait aussi office de loupe, de règle et de thermomètre. Bon après le top ça reste une avec prisme de visée comme pour les pros  :)

13 novembre 2019 à 16:45:43
Réponse #15

Chill


Citation de: NicoDesBois
C'est une mention générique, qu'ils affichent systématiquement et sans modification en fonction du modèle.
Citation de: Karto
Ou parce qu'elle est vraie sur tous les modèles, peut-être ?

NicoDesBois : Lire ici à la page 4 le paragraphe "Les boussoles à plaquettes transparentes" qui montre que Karto avait tout juste : c'est effectivement une technologie générique.

     Chill.
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

14 novembre 2019 à 01:02:08
Réponse #16

NicoDesBois


Effectivement, il doit donc y avoir de l'huile, même si je ne l'avais jamais remarqué.  ;D
Je n'ai jamais eu aucune bulle, dans cette boussole.
Bon, je suis à une altitude de 11 m et je ne monte jamais à plus de 150 m. Et la température est relativement stable, en Guyane.

14 novembre 2019 à 06:57:30
Réponse #17

François


François, merci pour la référence Cammenga. J'en n'ai jamais tenu, et je ne savais pas que quelqu'un osait l'amortissement par induction sur le système magnétique fragile d'une boussole. Qu'est-ce que tu trouves malpratique ? La lecture des tous petits chiffres ?

Oui, graduations peu lisibles, visée performante mais laborieuse (réglage de la loupe); travail sur carte compliqué (pas de fond transparent -> obligé d'orienter la carte, tout çà ...); lourde et pleine de coins saillants et d'arêtes vives -> pas bien dans la poche; métallique -> glaciale quand il gèle, brulante au soleil en été. En gros, loin d'avoir l'ergonomie d'une boussole plastique Recta, Silva ou Suunto.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

14 novembre 2019 à 07:31:00
Réponse #18

Chill


Citation de: François
En gros, loin d'avoir l'ergonomie d'une boussole plastique Recta, Silva ou Suunto.

Tu voulais écrire :
Suunto, Silva ou ... Suunto ?
Recta a été racheté par Suunto qui a pu ainsi mettre la MB-6 dans sa gamme.

Sinon, le modèle générique Old school "Cammenga", décrit comme "Lensatic" par les états-uniens avec sa loupe mobile et son amortissement exotique, existe en version New school avec lecture directe du disque du compas. (le Graal du Manitou  ;) )
Faites la recherche avec "military sighting compass" mais ne choisissez pas le matériel bas de gamme.

    Chill.
« Modifié: 14 novembre 2019 à 07:38:15 par Chill »
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

14 novembre 2019 à 07:41:39
Réponse #19

François


Au delà des arrangements financiers et commerciaux Recta/Suunto et Silva/Brunton, ils y a toujours des modèles et des savoir-faire spécifiques à chaque marque.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

16 novembre 2019 à 22:02:52
Réponse #20

Karto


De passage une journée à Paris pour le boulot, j'ai fait un crochet le soir par le quartier latin avant de reprendre le train. Je suis ressorti de chez le Vieux Campeur avec un compas de relèvement nautique, Plastimo Iris 50. C'est fabriqué en France et à 54 euro c'est pas donné mais ça reste dans la gamme de prix des boussoles à plaquette + miroir suisses ou finlandaises.

Côte bulles, le problème est réglé par une membrane qui permet au fluide de se dilater.

Je suppose qu'avec ses 105 grammes certains le trouveront assez lourd pour tasser leurs disques intervertébraux, et ça fait pas rapporteur sur carte. Mais à part ça c'est tellement pratique que c'est de la triche.

Faudra que je voies après quelques jours en réel dans des conditions hostiles à l'utilisation de boussoles, si c'est pratique en pratique aussi, ou si la lune de miel part finalement se planquer derrière les nuages de la cohabitation.
« Modifié: Aujourd'hui à 15:40:36 par Karto »

Aujourd'hui à 00:05:39
Réponse #21

Chill


P A V C
Yapûkà ajouter les 35 g d'un rapporteur Breton ou d'une règle Cras pour travailler sur la carte.

    Chill.
  P A V C    
"Un sauveteur isolé est en mauvaise compagnie."

Aujourd'hui à 09:05:46
Réponse #22

Karto


... ou à plier mes cartes 6 fois autour de chaque relèvement, pour faire des rapporteurs en plis.

Plus sérieusement, pour moi qui suis pas familier de ce genre de matos issu du monde nautique, je me dis que c'est la Théorie du Gros appliquée aux boussoles. Aussi facile à manipuler qu'une massue antidérapante, aussi facile à lire qu'un panneau sur l'autoroute, même la nuit, super précis quand même, tout va vite et tout est simple. Ce qui me fait penser qu'il manque à la Théorie du Gros une petite réflexion sur les situations et les fonctions où elle se justifie, et là où elle nuit.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité