Nos Partenaires

Auteur Sujet: Lanterne Coleman 226 + ethanol  (Lu 809 fois)

15 septembre 2019 à 19:22:41
Lu 809 fois

ramsey


Bonjour !

Je souhaite savoir si l'un d'entre vous saurait les modifications à apporter à une petite Coleman 226 dual fuel afin de la faire tourner à l'éthanol ?
J'ai essayé, après avoir pris les précaution nécessaires niveau sécurité, d'utiliser de l'éthanol que l'on trouve en magasin de bricolage (éthanol pour cheminée), mais le manchon ne reste allumé qu'une dizaine de seconde. Je n'ai pas essayé avec le bioethanol e85 que l'on trouve en station service, car les 15% d'essence risque de posé problème niveau odeur.

Pour info j'ai utilisé ça : https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/bioethanol-liquide-domestix-2-l-e74948 96% d'éthanol.

Merci

16 septembre 2019 à 05:36:32
Réponse #1

François


Drôle d'idée de vouloir faire fonctionner une lanterne à essence avec de l'alcool  ;)

Je ne sais pas si c'est possible, et je ne connais pas d'exemple de lanterne ni de réchaud à alcool pressurisé.

Il y a plusieurs problèmes à résoudre :
- le rapport stœchiométrique air/alcool est très inférieur à celui air/essence. Il faut nettement moins d'air ou plus d'alcool pour obtenir une combustion correcte
- l'alcool est beaucoup moins volatil que l'essence
- le pouvoir calorifique de l'alcool est beaucoup plus faible

Si je voulais tenter le coup, j'essayerai en mettant des gicleurs de combustible de plus en plus gros pour augmenter le débit de combustible. L'alcool est beaucoup moins volatil que l'essence mais peut être que ça va finir par s'allumer et bruler correctement.
Ensuite, si ça chauffe pas assez pour faire briller les manchons (dans l'hypothèse ou ils ont survécus aux expériences précédentes), j'augmenterai l'arrivée d'air, et encore le diamètre du gicleur.

Bonne chance  ;D
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

16 septembre 2019 à 10:21:30
Réponse #2

DEUN


Bonjour,

C'est, me semble-t-il, un sujet déjà abordé sur le forum, mais il y a fort longtemps. De plus je ne retrouve pas toute ma doc sur le sujet, c'est dire si il date.
 - oui, il y a eu des lampes à pression fonctionnant à l’alcool
 - on n'utilise JAMAIS une lampe avec un liquide pour lequel elle n'est pas expressément prévue
 - les produits actuellement disponibles diffèrent souvent (composition, appellation,...) de ceux préconisés à l'origine pour un modèle de lampe précis

Ceci dit, comme l'indique François, avec de bonnes connaissances et le matériel requis, cela demeure possible. Quelques pistes :
    http://metronius.free.fr/Lampes_10.htm
    http://lampes-a-pression.les-forums.com/forum/3/lampes-a-pression/
« Modifié: 16 septembre 2019 à 13:09:04 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


17 septembre 2019 à 18:37:34
Réponse #3

ramsey


Merci pour vos réponses !
Ce qui m'a donné envie de passer à l'alcool c'est surtout l'odeur des combustibles même désaromatisés. Même à plusieurs mètres on sent quand même u e forte odeur de pétrole, ce qui est assez dérangeant.
Pour le diamètre du gicleurs, on en trouve a taille différente ou bien on en achète un et on le modifie ensuite ?
Merci

17 septembre 2019 à 21:00:27
Réponse #4

DEUN


Malheureusement et au risque de doucher ton enthousiasme :
 
 1 - à ma connaissance il n'existe aucun kit d'adaptation pour une Coleman 226.

 2 - ce n'est pas non plus juste un problème de gicleur : strictement rien n'indique que les différents joints et composants internes puissent supporter le contact avec de l'alcool qui plus est sous pression

Maintenant, AMHC pour m'être intéressé d'assez près à l'utilisation de l'alcool dans nos diverses activités "bushcrafteuses", seul le domaine des réchauds sous de strictes restrictions peut apporter satisfaction. Et là aussi, je puis dire que l'alcool "sent".

@+
DEUN
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


18 septembre 2019 à 05:20:47
Réponse #5

Galileo


« Modifié: 18 septembre 2019 à 08:20:27 par Galileo »
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

18 septembre 2019 à 13:32:27
Réponse #6

Loriot


Je te propose de regarder sur Wikipedia la différence entre essence et alcool, éthanol.
Tu verras vite que les propriétés chimiques ne sont pas du tout similaire.

Même si à la fin, ça brûle.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

18 septembre 2019 à 16:17:58
Réponse #7

cikawasay


Bonjour, ici sur Taiwan, nous avons pas mal de passionnés qui fabriquent des pièces diverses pour la plupart des modèles de lampes à pression anciennes, mais, à ma connaissance, il n'existe aucun kit de conversion essence vers alcool pour une coleman 226. Si le but de la démarche est d'utiliser de l'éthanol dans une lampe à pression, je recommanderai de rechercher une primus 391 ou une primus 1320. Ces deux modèles étant nativement pourvues de générateur et gicleurs adaptés à l'utilisqtion d'alcool, ce serait plus indiquer qu'un transfo hasardeuse. Ce n'est pas très courant, mais on en trouve sur la bay en vente avec un peu de patience.

19 septembre 2019 à 05:57:27
Réponse #8

François


L'alcool est quand même pas terrible pour l'éclairage : pas de flamme jaune spontanément, et un faible pouvoir calorifique qui le rend peu efficace pour chauffer à blanc un manchon ou autre chose. Et en France il est délibérément et réglementairement empoisonné pour éviter qu'on s'en serve pour fabriquer des boissons alcoolisées ... et qu'on les consomme sans payer de taxe :o Une des conséquences, c'est que l'alcool à bruler vendu en France sent mauvais et que ses produits de combustion ne sont pas très sains.

Un intérêt néanmoins dans une optique autarcie - vie en contexte dégradé : c'est un combustible/carburant liquide qu'on peut fabriquer soi-même par fermentation et distillation. C'est pas simple et assez énergivore mais pas impossible.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

19 septembre 2019 à 21:22:50
Réponse #9

DEUN


L'alcool est quand même pas terrible pour l'éclairage : pas de flamme jaune spontanément, et un faible pouvoir calorifique qui le rend peu efficace pour chauffer à blanc un manchon ou autre chose. Et en France il est délibérément et réglementairement empoisonné pour éviter qu'on s'en serve pour fabriquer des boissons alcoolisées ... et qu'on les consomme sans payer de taxe :o Une des conséquences, c'est que l'alcool à bruler vendu en France sent mauvais et que ses produits de combustion ne sont pas très sains.

Un intérêt néanmoins dans une optique autarcie - vie en contexte dégradé : c'est un combustible/carburant liquide qu'on peut fabriquer soi-même par fermentation et distillation. C'est pas simple et assez énergivore mais pas impossible.

Très bien résumé M'sieur François et je ne puis qu'y plussoyer...  :closedeyes:
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité