Nos Partenaires

Auteur Sujet: Coupe vent Varusteleka Sarma Windproof Anorak_ revue  (Lu 736 fois)

13 septembre 2019 à 11:30:07
Lu 736 fois

Kilbith


Je reprends une conversation initiée par Draven ici :

http://forum.davidmanise.com/index.php/topic,69244.msg559703.html#msg559703


Citation de: Draven
Pour ta couche n°4, j'utilise depuis cet hiver l'Anorak de chez Särmä
C'est la marque perso du surplus Varusteleka. Ils font des supers trucs !

C'est respirant, coupe vent quand bien fermé et avec l'enduction légère ( la 1ere série avait une enduction encore meilleure, je ne me souviens pas du nom... le mien l'a, mais je n'ai pas comparé avec les modèles suivants... ) c'est top ! La coupe est juste parfaite et les différentes options vraiment bien ( zip sous les bras jusqu'en bas, réglages de la capuche, etc...

Je vais surement customiser un peu la poche ventrale ( compartimenter et/ou mettre des bandes élastiques pour que tout ne se balade pas au fond... ). Je comptais faire un CR complet ensuite.

En tout cas j'en suis super content, y'a Helikon qui projette de sortir des anoraks, mais ça fait 2ans qu'ils sont au catalogue sans être mis en production...
La Särmä ressemble beaucoup a l'anorak n°8 de Fjallraven, mais en 1/6 du prix...  :lol: :lol:



J'ai pris du XXL, leur grille de taille est vraiment bien foutu et y'a des photos avec le modèle portant deux tailles différentes pour se rendre compte.
Je suis très peu frileux, donc j'ai rarement autre chose qu'une seule couche en dessous ( ullfrotté 200 en général.. ), donc j'ai pas eu besoin de la prendre très large. Les épaules passent bien dans le 2XL et c'est assez large de partout pour être a l'aise, sans s'accrocher de partout.

Les seuls défauts que je lui trouve c'est les cordons de la capuche qui sont trèèèès longs d'origine ( problème réglé en 10s ) et la poche ventrale qui n'a aucune accessoirisation. Je vais ( enfin madame Draven... ) coudre une boucle de paracorde pour pouvoir fixer un petit mousqueton ( pour sécuriser un truc au bout d'une drisse, typiquement la boussole... ) et quelques bandes élastiques larges pour pouvoir ranger lampe, etc.. sans que ça se retrouve au fond.




J'ai la nouvelle version. C'est un peu plus qu'une revue de "déballage" mais pas non plus une revue suite à une utilisation engagée ou de longue durée.

Photos venant du site : https://www.varusteleka.com/en/product/sarma-windproof-anorak/60199

Mes remarques s'entendent pour une utilisation hivernale lors de séjours dans les forêts boréales comme coupe vent solide et déperlant à porter en semi-statique ou lors de travaux de camps.

Je trouve que si on prend sa taille exacte ce n'est pas ample (ce qui est parfois gênant avec un anorak).

J'ai pris du XL car j'étais à la limite inférieure en terme de tour de poitrine sur les indications (109 cm). C'est un peu limite comme taillant pour l'outdoor, si j'avais fait 116cm (limite haute indiqué) cela aurait été vraiment trop "fitté".  Au niveau des épaules je suis aussi limite, le ventre est ok. Pour moi c'est un grand L ou un petit XL.

Le vêtement remonte un peu, malgré les goussets sous les bras, quand je lève les bras à la verticale.

ici : https://www.varusteleka.com/en/product/sarma-windproof-anorak/60199


Le plus gros problème à mes yeux : Le tissu est légèrement enduit et n'est pas lisse à l’intérieur, ce qui occasionne des frottements avec les sous couches texturées.

C'est dommage, le reste du vêtement est très bien pensé et bien fait. J'aime particulièrement la capuche, on peut mettre dessous une chapka,et la partie col avec le gousset de fermeture qui est adaptée à une utilisation nordique.





La capuche est doublée dans le même tissu ainsi que les épaules et le plastron jusqu'au niveau de la poche ventrale. C'est bien.



Pour les autres fonctionnalités, comme la grande poche ventrale rapportée sur le ventre (attachée en haut et en bas) ce qui permet de glisser les mains dessous (un tissu isolant la double à l'intérieur) j'attends d'être en condition froide et humide pour me prononcer.



D'un coté cela peut être sympa d'avoir une couche chaude et coupe vent sur le ventre tout en pouvant y glisser les mains (cf. photo). D'un autre coté c'est peut être trop chaud en mouvement (mais la construction permet que ce oit ventilé) et cela peut être un piège à humidité sous une chute de neige importante...je ne sais pas.

J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi la poche ventrale à deux tirettes pour le zips (YKK). Un seul aurait été suffisant, cela me semble être de la surqualité. J'aurais préféré un volet de zip plus couvrant de 2 cm  et/ou en biais (pour que l'eau puisse s'écouler plus vite)

Comme l'anorak n'a pas de cordon de serrage en bas du fait des zips latéraux, dans un but de protection il pourrait être plus long (avac peut être une sous cutale), sans inconvénients du fait des grands zips latéraux.



Le rapport qualité prix reste très satisfaisant. Tissu très solide (me semble plus lourd et plus rigide que du G1000) et très coupe vent. On peut le traiter à la cire "Greenland" pour le rendre plus déperlant.

Pour une utilisation hivernale en randonnée tranquille/camp sur plusieurs jours de type laponie, je conseillerais de prendre au moins une taille au dessus de la taille indiquée et de faire attention aux frottements occasionnés par les couches d'isolation. Idéalement la visière aurait un fil de rigidité pour le grand nord.


« Modifié: 13 septembre 2019 à 12:08:31 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

13 septembre 2019 à 15:08:25
Réponse #1

raphael


deux tirettes , pour un usage gaucher  ou droitier ?
Se connaitre et s'accepter


13 septembre 2019 à 16:34:37
Réponse #2

Draven


Je voulais m'attaquer a la revue mais je n'ai quasiment pas porté l'anorak ces derniers mois, vu les t°, donc j'ai remis a plus tard.

J'essaierais de faire des photos si certains en veulent d'autres.

Moi j'ai pris du XXL, ça corresponds plus ou moins a ma taille habituelle ( suivant les marques ) et je suis large en dessous ( mais je suis quasiment tout le temps en t shirt en dessous... éventuellement Ullfrotté 200... ).

Le seul défaut que je lui trouve c'est le manque d’accessoirisation de la poche ventrale, les deux zips ne me gènent pas du tout ( en général je les mets au milieu tous les deux, j'en ouvre qu'un seul sur une demi longueur suivant la main que j'ai de dispo... ).
En revanche tout ce que je met dans la poche ventrale ( portable, monoculaire, boussole, lampe, etc... ) se retrouve systématiquement en vrac au fond. Du coup je vais faire coudre par maman ours des élastiques épais ( un peu comme dans certaines poches de sac tactique ) et une boucle de paracorde pour accrocher la drisse de la boussole.
Ca devrait permettre de compartimenter un minimum.

Sinon moi j'aime beaucoup la coupe, et la gestion de la ventilation est tout simplement excellente vu les zips... en remontant les manches et en ouvrant tout en grand ça ventile un max !

Pour le fil de rigidité dans la visière de la capuche, j'en avais un sur une smock, j'avais trouvé l'idée sympa mais au final je m'en servais quasiment jamais... En gros je lui laissais la forme d'une capuche basique. Et j'ai jamais bouffé du vent au point d'avoir la capuche qui se déformait. Sans compter que j'ai souvent une casquette en dessous...
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

23 septembre 2019 à 15:31:38
Réponse #3

Kilbith


Petite info qui manquait : en noir et XL le coupe vent pèse 1000g sur ma balance.

Ce poids est la conséquence d'un tissu épais et solide (genre au moins 250g de polycoton), une grosse accessoirisation (nombreux zips, soufflet au cou, grosse poche ventrale doublée, capuche réglable...).

A cela s’ajoute une construction robuste avec la capuche, les épaules et le devant une double épaisseur de tissu.

Sous la poche ventrale qui est "suspendue", pas de risque de sentir le vent à ce niveau avec 4 épaisseurs! : l'anorak, la doublure du thorax et les deux épaisseurs de la poche ventral externe (+doublure polaire!).
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

02 octobre 2019 à 20:49:49
Réponse #4

cacahouete_ch



Mes remarques s'entendent pour une utilisation hivernale lors de séjours dans les forêts boréales comme coupe vent solide et déperlant à porter en semi-statique ou lors de travaux de camps.
...................................
D'un autre coté c'est peut être trop chaud en mouvement (mais la construction permet que ce soit ventilé) et cela peut être un piège à humidité sous une chute de neige importante...je ne sais pas.
 
Je comprends que ma question est prématurée car tu n'as pas encore pu tester ce matos. Quel est ton avis de comparaison avec le ventile? Même si ce n'est qu'un avis théorique.
Dans mon cas je roule en ventile depuis plus de 10ans (single et double en hiver). Est ce que tu suspectes le coupe vent sarma de n'être pas assez respirant même si on ouvre les zips latéraux?

03 octobre 2019 à 10:53:16
Réponse #5

Kilbith


Je comprends que ma question est prématurée car tu n'as pas encore pu tester ce matos. Quel est ton avis de comparaison avec le ventile? Même si ce n'est qu'un avis théorique.
Dans mon cas je roule en ventile depuis plus de 10ans (single et double en hiver). Est ce que tu suspectes le coupe vent sarma de n'être pas assez respirant même si on ouvre les zips latéraux?

Ta question exige un petit développement :


J'ai plusieurs vêtements en ventile depuis assez longtemps. J'ai pas mal testé dans différents environnement et aussi des proches. Par exemple mon fils de 14 ans avait un anorak ventile ample sur la Kungsleden au mois de février (avec une sleeka dessous au besoin, toujours considérer l'ensemble de l'équipement).




Si on fait abstraction du prix, c'est bien. Mais ce n'est pas non plus miraculeux comme on le lit parfois.

Les plus :
- C'est confortable au toucher...comme du coton
- Ça ne fond pas au contact d'une braise (bien autour d'un feu)
- C'est peu bruyant (mais plus que de la laine)
- C'est très coupe vent tout en étant confortable à l'effort modéré (parce que le coton ça éponge et ça respire)
- C'est facile d'entretien (comme du coton)
- Les propriétés perdurent dans le temps même dans des conditions de stockage utilisation non optimale (alors que tous les trucs à membrane PU s'hydrolyse dans le temps). Mais il ne faut pas laisser un truc en coton pourrir dans un coin non plus.
- C'est durablement déperlant et si le vêtement est bien pensé résistant à la bruine/petite pluie.
- Ca sèche vite pour du coton, surtout si on dispose d’une source de chaleur
- C'est biodégradable (argument assez récent mais porteur)
- Tu passes pour un pro ou un guignol, c'est selon.  :lol:

Les (gros) moins :
- Il faut savoir qu'une fois humide, cela respire bien moins qu'à l'état sec (les fibres gonflent et le tissu est plus serré). On peut humidifier sous une pluie mais aussi par la transpiration.
- Ce n'est pas solide pour le poids. Pas de miracle du coton de moins de 250g/m² ne résiste pas bien à l'abrasion et au déchirement. On constate une grosse usure aux points de frottement et là ou sa tire sur les coutures.
- C'est lourd (pour la solidité, l'effet coupe vent et l’imperméabilité apportée)
- Pour profiter de l'imperméabilité relative tu dois avoir une couche hydrophobe dessous.
- Dans des conditions réellement humide, c'est dangereux car la protection est insuffisante et c’est très refroidissant. Ce n'est pas "idiot proof" comme du goretex.


Par temps réellement pluvieux, on gagne à porter un truc imperméable sur du ventile ou ventile like, particulièrement à l'arrêt quand la pluie froide dure depuis plusieurs heures.

Ici en plus de la veste en ventile like, c'est un haut de raincut rouge et un chapeau seattle sombrero en Goretex. La couleur foncée de la veste est due au fait qu'elle est trempée par la pluie et un peu rigide. Un pull commando en laine déperlante est porté dessous+coupe vent pertex. :


Pour répondre à ta question sur le coupe vent Sarma qui est en poly coton épais et légèrement enduit de PU.  Le PU est là pour l'effet coupe vent, pas pour imperméabiliser

- Il est très coupe vent. Plus que du G1000 non waxé.
- Pas plus résistant à l'eau que du G1000 non waxé
- Probablement plus résistant que du G1000 du fait de l'épaisseur, mais la couche PU peut limiter sa résistance (les fibres coulissent moins entre elles donnant un tissu moins élastique). Mais ce n'est pas certain car la couche de PU est discontinue. A voir dans le temps.
- Les tissu est moins lisse que du G1000 ce qui occasionne plus de frottements entre les couches. Ce n'est pas un détail.
- Une couche de tissu respire correctement tout en coupant le vent (le souffle passe à travers un peu plus que pour le ventile).


Est ce que le vêtement est "ventilé" (à distinguer du tissu)?
 - Oui car il existe de nombreuses ventilation mécaniques : large manches réglables, zips latéraux vraiment grand, zip au cou, encolure large, la poche ventrale est "flottante".
- Oui car on peut faire passer le vêtement sur une ceinture ventrale de sac à dos tout en marchant et en ayant une certaine protection
- Non car le vêtement est assez proche du corps donc peu d'effet cheminé (mais il suffit de prendre une taille au dessus).
- Non car au niveau de la capuche, du dessus des bras et du torse on a deux épaisseurs de tissu, forcément c'est moins respirant qu'avec une seule.


Est-ce que c'est un vêtement d'un bon rapport qualité prix et protecteur mécaniquement pour le travail outdoor, du refroidissement éolien et de la neige soufflée et donc adopté aux situations hivernale en forêt boréale? :

très vraisemblablement (mais pas testé), surtout si on prend une taille ample.
« Modifié: 03 octobre 2019 à 11:39:37 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

03 octobre 2019 à 12:04:56
Réponse #6

cacahouete_ch


Merci pour ta réponse relativement exhaustive sur la comparaison du ventile VS Polycoton.
Citation de: Kilbith
"- Dans des conditions réellement humide, c'est dangereux car la protection est insuffisante et c’est très refroidissant. Ce n'est pas "idiot proof" comme du goretex."

Oui c'est vrai, il faut intégrer cette variable pour ne pas se faire couillonner par ce système. Je suis assez satisfait de mon double ventile, en dynamique pas de problème avec le froid, il faut ajouter une iso supplémentaire pour compenser la déperdition calorique du coton humide. Il faut bien connaître son système.
D'après tes indications le poids du coupe vent Sarma pèse 1kg ce qui est plus léger que ma Hiltrek Rannoch double Ventile taille L  1.26kg. La capuche du Sarma semble être très bien faite. J'attends vos retours de terrain afin de satisfaire ma curiosité sur les perfs de ce produit assez "bon marché".

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité