Nos Partenaires

Auteur Sujet: Intolérance cutanée aux textiles synthétiques  (Lu 3913 fois)

11 octobre 2019 à 13:18:11
Réponse #50

maxime69000


Salut,

J'avais le même problème il y a deux ans.
J'en ai parlé à mon médecin qui m'a prescrit un médicament car je transpirai trop et depuis je n'ai plus ces brulures avec les vêtements synthétiques.

11 octobre 2019 à 14:30:29
Réponse #51

Dutch


C'est une piste que j'ai envisagée, mais pas retenue car dépendre d'un médicament ne cadrait pas trop avec une recherche d'autonomie... :-\

Cela dit, je reste  ouvert à un essai l'été prochain.
Tu prends un traitement permanent, ou ça réglé le problème de manière définitive?
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

11 octobre 2019 à 16:19:38
Réponse #52

Olly


Bonjour,

Je rebondis sur cette histoire de médicaments, quand j'étais adolescent, j'avais une transpiration très acide qui me procurait pas mal de soucis.. D'ailleurs à l'époque, je ne supportais pas le synthétique.. bon, c'était y'a 20 ans aussi... 25 même..  ::) aujourd'hui je le supporte.

Après avoir fais le tour de quelques médecins, l'un nous a donné un médicament UNIQUE. Ça a marché je n'ai plus eu de soucis de toute ma vie.

Aujourd'hui, je serait réticent a prendre ce genre de truc qui doit bien triturer les hormones, ou je-ne-sais-quoi...  :blink:

Je serais incapable de donner le nom de ce médicament, je donne cette info pour Dutch qui parle d'autonomie. Donc renseignes toi, ça existe peut-être toujours...

Bonne chance.
Heureusement que personne n'est parfait, sinon, on se ferait vite chier...

22 octobre 2019 à 17:09:23
Réponse #53

Kilbith


Finalement....

Quels sont tes choix en automne/hiver?

Pour :

1. Première couche (chaleur+évacuation de l'humidité)

2. Deuxième couche (isolation lors de l'effort ou par petite pause temps frisquet)

3. Troisième couche (protection mécanique, vent, pluie) Cette couche pouvant être dissociée en deux couches (coupe vent et/ protection mécanique d'un coté ; pluie de l'autre)

4. Quatrième couche (isolation au bivouac et/ou par temps froid) Cette couche pouvant être un gros truc porté sous la couche 3, ou sur la couche 3, ou bien encore un truc moyennement isolant (genre couche 2 en plus grand) mais complété par une couche supplémentaire aux jambes (porté dessus ou dessous).

Avec une idée des poids respectifs....c'était le fil rouge du truc en plus de l'intolérance.


 Ce sera utile en ce début de saison froide et/ou pour les gens à la peau irritable

:)
« Modifié: 22 octobre 2019 à 17:23:08 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 octobre 2019 à 17:50:14
Réponse #54

Dutch


Alors:
_1ère couche: laine mérinos à manches longues ou courtes. Avec ou sans zip selon le col de la couche suivante.
Exceptionnellement coton (si j'ai trop chaud).
_2ème couche: Ulfrotté 200 AF, pull irlandais, ou chemise Damart.
_3ème couche: smock milouf, rain cut D4 basique, mutipoche Aigle à capuche ou parka 3/4 Winchester (et toujours un poncho dans le sac).
Pour le bas, des guêtres Solognac.
_4ème couche: Ullfrotté 200 haut & bas à intercaler entre le haut mérinos & un pull irlandais, ou doudoune en plumes d'oie à manches amovibles (purement théorique car non testé à ce jour).

Je pars demain essayer tout ça dans ma Savoie natale, mais les températures sont encore trop douces pour tout tester...

Voici les "nouveautés" en 3èmes couches dont je n'avais pas encore mis de photos:




Pour l'heure, je ne ressens pas le besoin d'un haut gore tex, alors je me laisse le temps.

J'aimerai bien essayer le coton Ventile dont tu fais l'éloge, mais je n'en trouve pas d'occasion (ou alors je ne sais pas le reconnaître... :-\)

Concernant le poids des vêtements, je les pèserai au retour (là, ça m'obligerait à défaire tous mes bagages).
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

23 octobre 2019 à 16:26:18
Réponse #55

Kilbith


Tu aurais le poids de ton pull irlandais Aran?
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

24 octobre 2019 à 11:40:32
Réponse #56

Kilbith


J'aimerai bien essayer le coton Ventile dont tu fais l'éloge, mais je n'en trouve pas d'occasion (ou alors je ne sais pas le reconnaître... :-\)

Juste un truc.


C'est clair que j'ai souvent parlé ici du Ventile/etaproof/grenfell/byrdcloth/etc, et je possède quelques items dans ce tissu. MAIS je n'en ai pas dis que du bien.

C'est déperlant mais pas imperméable au sens moderne (sauf si plusieurs couches et encore). C'est lourd (environ 200g/m²) et pas très solide (cela reste du coton). Et c'est vraiment cher.

Dans une certaine enveloppe c'est pas mal. Par exemple, quand on doit porter épisodiquement un anorak par temps froid et venteux sans pluie soutenue et sans besoin de grosse protection mécanique.

Mais ce n'est pas non plus parfait dans ces conditions. Cela reste lourd et pas hyper respirant. L'avantage c'est de pouvoir avoir des trucs avec de grandes poches (type smock britton), c'est peu bruyant (mais plus que la laine), ça sèche facilement devant la flamme (ne craint pas les escarbilles mais se souvenir que le coton sec ça brûle) et c'est assez facilement lavable.

Quand je vais en Laponie en hiver en mode solo/light toundra je préfère prendre une veste en Paramo. Le ventile c'est plus pour les trucs hivernaux en groupe avec beaucoup de feu et dans les bois. En été en Laponie et dans les bois je préfère du polycoton (bien moins résistant à la pluie mais vraiment plus solide et plus respirant à l'effort) avec en plus un truc synthétique imper/respi léger et ample. Si je dois être léger et dans la toundra, je prends un coupe vent synthétique.


 :)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

28 octobre 2019 à 15:18:24
Réponse #57

Dutch


Tu aurais le poids de ton pull irlandais Aran?

Environ 800 grammes le bleu et 970 le marron avec empiècements en cuir aux coudes & épaules.






J'en suis très satisfait niveau confort/isolation, par contre ils sont très fragiles: il n'y a pas une sortie sans que je doive rentrer les fils tirés.
Ça se gère en bivouac fixe, mais beaucoup moins en progression.

Je reviens juste d'une rando de deux jours en solitaire, au cours de laquelle j'ai ramassé pas mal de châtaignes et champignons, avec de nombreux mouvements à hauteur des ronces.
Sans ajouter une couche de protection mécanique (qui m'aurait tenu beaucoup trop chaud), je pense que ça leur serait fatal assez rapidement.

Du coup, j'ai commandé ce modèle avec une trame des manches beaucoup plus serrée.
Ce n'est pas un pull irlandais, mais un Primark 100% laine. On verra bien...


En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

12 novembre 2019 à 13:40:19
Réponse #58

Dutch


Bonjour à tous,  :)

C'est un problème récurrent la laine qui se rétracte sur ce type de pull?  :-\
Le mien a rétrécit sur moi au cours d'une sortie de deux jours...

Il était en XXL neuf et je l'avais préalablement lavé sur programme laine.
Pendant mes vacances en Savoie, je l'ai porté pendant trois jours de visites familiales: il m'allait parfaitement.
Ensuite: deux jours de rando où je l'ai porté mouillé délibérément. A la fin de la 1ère journée, il me boudinait et en rentrant, il compressait tellement la 1ère couche (une chemise Damart), que j'ai fini par l'enlever...

Quand je parle de rétrécir, ce n'est pas juste un resserrage des mailles: maintenant, il va à mon fils qui fait du L. :blink:

Existe t-il un traitement préalable pour éviter ça?
Je n'ai jamais eu ce souci sur mon autre pull irlandais (mais je ne l'ai jamais porté complètement trempé).
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

12 novembre 2019 à 14:31:42
Réponse #59

Kilbith


Il se confirme que tu es une chaudière. Tu pourrais nous préciser quel pull a rétréci?


La base, c'est que la vraie laine 100% a tendance à rétrécir quand on la malmène au chaud. On peut avoir ces conditions quand on marche vite avec un pull mouillé encore plus au soleil ou devant un feu...ce qui reproduit l'effet sèche linge.

Pas de moyen d'éviter ça vraiment...même si certaines lessives annoncent limiter cet effet. Néanmoins les mélanges laine synthétique limitent cet effet...ce qui est le cas dans de nombreux pulls miloufs.

De nos jours la laine est souvent traitée "superwash" à la fabrication (on s'arrange pour éliminer les écailles de surface responsables du feutrage ou bien de lubrifier ces écailles...ce n'est pas toujours super pour l'environnement, la peau et la solidité du tricot.).

ex : https://woolful.com/fiber-conscious-superwash-wool/

Une fois feutré c'est définitif, tout au plus lors d'un lavage on peut "remettre en forme" un peu le tricot en tirant doucement dessus.

Une bonne méthode consiste à prendre les pulls en laine outdoor un poil grand afin de prévoir le rétrécissement.


Il faut aussi savoir que toutes les laines ne se comportent pas de la même façon selon leur nature, la maille utilisée et les motifs.

Habituellement ils  rétrécissent mais pas mal de tricots laines ont tendance à se déformer et à s'agrandir une fois mouillée (cela dépend aussi si un premier lavage (blocage) pour fixer le tricot a eu lieu ou pas à l'issue du tricotage).

La laine c'est capricieux. On comprend mieux pourquoi nos mères aimaient tant le Tergal dans les années 70.  Elles n'avaient connu que les fibres naturelles (pas tout a fait...la rayonne était assez ancienne).

Mais qui se souvient du Tergal?   ;#
« Modifié: 12 novembre 2019 à 16:34:09 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 novembre 2019 à 17:28:06
Réponse #60

Dutch


Tu pourrais nous préciser quel pull a rétréci?

Le tout neuf des îles d'Aran. :'(
Il n'y a plus qu'à en chercher un en triple XL.

Un petit retour sur la façon dont j'ai testé tout ça.
Niveau vent & pluie, nous avons eu un coup de traverse dont lac du Bourget a le secret:
https://www.youtube.com/watch?v=MY2aWuk6u3k&feature=youtu.be

J'ai testé successivement deux options:
_Pantalon  de chantier Timberland Pro + sous-couche Ullfrotté 200 + raincut D4 + guêtres + chaussures Haix Népal + chaussettes mérinos.
J'ai été bien mouillé par la pluie & les paquets de flotte sur la jetée, mais suis resté au sec et confortablement à l'abri du vent, sauf au niveau des cuisses où la raincut dégoulinait (c'était mouillé mais pas froid).

_Ensuite fine couche mérinos + pull d'Aran + parka 3/4 Winchester (le reste pareil)
Je suis resté au sec & à l'abri du vent, mais la parka se chargeait d'eau qui aurait fini par passer.

Pour gagner du temps sur ce allait immanquablement se produire, je me suis immergé dans le lac jusqu'au cou (sauf les chaussures).
Ce qui m'a valu la visite de la Police qui avait reçu un appel pour une tentative de suicide.  :lol:
Après avoir essoré les fringues sur moi, je suis rentré à pieds à la maison 5 km plus loin: je n'ai eu froid que les 1ères minutes, ensuite ça allait et le vent ne perçait toujours pas.

Le lendemain, je suis parti pour une balade de deux jours en solo:



Mes fringues avaient séché, sauf le pull d'Aran & la parka que j'ai laissée parce qu'elle pesait un âne mort.
J'ai donc remis le pull humide sans problème particulier, même le soir en l'absence de feu.
De toutes façons, ils faisait exceptionnellement beau & chaud pour la saison (j'ai fini la montée à Saint Pierre de Curtille torse nu).

Sinon, j'ai eu trop chaud la nuit, malgré mon bivi ouvert et j'ai troqué le Ullfrotté 200 contre une fine Mérinos (il faisait 7°).






« Modifié: 12 novembre 2019 à 17:33:52 par Dutch »
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

12 novembre 2019 à 17:48:36
Réponse #61

Kilbith


OK celui qui est bleu avec un col châle donc...la bonne nouvelle c'est que ça fonctionne.


Amusant je viens de réaliser que tu as marché le long du lac en face de chez mon frangin.
« Modifié: 12 novembre 2019 à 17:54:39 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

12 novembre 2019 à 20:17:50
Réponse #62

Dutch


Oui, désormais c'est Junior qui a hérité de mon magnifique pull... :(
Pourquoi la laine Mérinos de celui là s'est rétractée, alors que la fine des sous-vêtements D4 ne réagit pas?

HS: Je suis natif de Ruffieux en Chautagne au bout du lac, si ça se trouve on se connaît avec ton frangin.
En essayant continuellement, on fini par réussir.
Donc: plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. (Devise Shadock)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité