Nos Partenaires

Auteur Sujet: Squat et feux en forêt que faire?  (Lu 1742 fois)

11 août 2019 à 22:07:54
Lu 1742 fois

Colonel_Olrik


Bonsoir à tous,

D'avance, j'espère avoir posté au bon endroit, si ce n'était pas le cas je m'en excuse auprès des modos.

Les faits :

J'habite un petit village (500 habitants) dans la Marne. Fraichement arrivés nous faisons vraiment figure d'étrangers dans ce coin paumés. Le relationnel viendra avec le temps, à force de dire bonjour et d'aider la petite dame du bout de la rue.

En dehors de mon boulot, je vis pour le cheval. Je sors tous les jours entre une et deux heures, c'est ma thérapie a moi.
Depuis quelques jours j'ai changé de boucle, pour un trajet plus long et moins monotone pour mon loulou, et depuis je passe systématiquement devant une clairière où s'est apparemment établi une petite bande de personnes aimant bien marier la bavaria avec les cachets de subutex.

Le premier jour je remarque en cheminant sur le GR une petite clairière et entrevois un filet de fumée. Il est sept heures du matin, rien ni personne. Je m'arrête au retour et je tombe sur un espèce de bivouac dégeulasse : déchets partout, un emplacement de feu non sécurisé, paquets de subutex bref la totale. Avec le gros a la main je ne peux pas faire grand chose, du coup je me contente de mettre une grosse paire de poignées de terre sur les restes de braises et de virer tout ce qui pourrait cramer.

Le second jour je repasse avec mon épouse, là une colonne de fumée nous interpelle. Comme je suis à pied j'y vais directement : feu encore ronflant, mais personne. Même opération, avec une petite fouille du site. De l'alcool est stocké là et les bûches proviennent d'une stère marquée.. Au retour dans le quart d'heure qui  suit, je file chez les pompiers du village leur expliquer. Apparemment le lieu et les loustics sont connus, eux ne peuvent intervenir que si j'appelle le 18. Je trouve ca un peu bizarre mais bon, les stupidités administratives j'ai l'habitude. J'appelle, le camion part dans le quart d'heure.

Ce matin je passe de nouveau et re-belote : feu et un mec en prime, là ca me gave je détourne la route, j'y vais directement et j'avise un type avec sa canette. Après lui avoir dit bonjour, je lui fait remarquer que c'est interdit de faire du feu en période de sécheresse. Le type est penaud, pas méchant mais ses réponses me font comprendre qu'il s'en carre. Bref je perds mon temps. Je relève la plaque et je me tire.

Ce soir en allant promener le chien je vais faire un tour par curiosité. Je m'arrête à une centaine de mètres pour ne pas être vu, j'écoute et je respire : c'est la fiesta et le feu brûle toujours.

Face a cela que faire ?

-Dois-je aller voir le maire pour lui en parler? Le bois ne m'appartiens pas, il y a de fortes chances pour que ce dernier m'envoie balader.
-Dois je appeler les pompiers a chaque fois que je constate qu'il y a un feu sans surveillance? A force de crier au loup, continueront ils a se déplacer?
-Puis-je porter plainte? Mais si oui, a quel titre?
-Est ce que contacter un garde forestier peut faire bouger les choses ?

Alors je sais ca peut paraitre con, mais voir des blaireaux sans cervelle risquer de foutre le feu avec le village a moins d'un kilomètre... Ca fait un mois et demi qu'il ne pleut pas ou trop peu, le sol est lézardé et tout est sec. J'ai vu un feu partir a quelques kilomètres pendant la moisson du blé juste avec une moissonneuse.

Je vous remercie d'avance !
"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

11 août 2019 à 22:45:16
Réponse #1

Hurgoz


Yo,

Parles en en Mairie...si ça m*rde, c'est le maire qui sera le 1er responsable du truc, il devrait prendre le problème au sérieux.

Tcho
« Modifié: 12 août 2019 à 09:51:58 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

12 août 2019 à 08:51:33
Réponse #2

Buffalo


Désolé pour le bruit mais la connerie humaine est sans limite, souvent je retrouve dans des sapinières des restes de feux avec des bouteilles vides et cela dans des endroits assez retirés certains individus n'ont même pas la valeur d'un poix cassé en taille de cerveau
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

12 août 2019 à 10:04:19
Réponse #3

Karto


Salut Colonel.

Est-ce que l'endroit pourrait se prêter à une mise en sécurité ? Ou bien, inversement, est-ce qu'il existerait un endroit moins dangereux vers lequel la débauche serait prête à migrer ?
« Modifié: 12 août 2019 à 10:23:08 par Karto »

12 août 2019 à 10:59:41
Réponse #4

Boris


Alcool plus subutex c est le signe de dangers possibles, probables, certains...(ça va souvent de pair avec des désordres psy importants, et cela peut faciliter les passages a l' acte violents)
De manière professionnelle c est pour moi des signaux que je prends en compte sérieusement pour me mettre en sécurité.
Le côté éloigné de l endroit rend peut être une possible agression plus facile.
A part en référer aux autorités compétentes, je vois pas trop ce qu il y aurait a faire.
 Les méthodes plus musclées (par exemple une charge de cavalerie pour rester dans l' idée de l equitation...) sont peut être séduisantes scénaristiquement mais n entraîneraient que des  problemes.
Je pose une question mais un envoi de courrier en mairie et en préfecture, et peut être a l' ONF ou a l' organisme qui gère les sentiers gr, peut il être un moyen d alerter?
Bon courage en tt cas.

12 août 2019 à 11:01:20
Réponse #5

Colonel_Olrik


Alcool plus subutex c est le signe de dangers possibles, probables, certains...(ça va souvent de pair avec des désordres psy importants, et cela peut faciliter les passages a l' acte violents)
De manière professionnelle c est pour moi des signaux que je prends en compte sérieusement pour me mettre en sécurité.
Le côté éloigné de l endroit rend peut être une possible agression plus facile.

Tout à fait d'accord avec toi.

Yo,

Parles en en Mairie...si ça m*rde, c'est le maire qui sera le 1er responsable du truc, il devrait prendre le problème au sérieux.

Tcho

Prise de contact sous peu, elle est ouverte de manière sporadique.

Salut Colonel.

Est-ce que l'endroit pourrait se prêter à une mise en sécurité ? Ou bien, inversement, est-ce qu'il existerait un endroit moins dangereux vers lequel la débauche serait prête à migrer ?

L'endroit est à l'abri des regards, suffisamment proche du village pour ne pas avoir à trop marcher ou rouler et suffisamment à l'écart pour pouvoir mettre le boxon sans être vu. Seuls ceux qui empruntent le GR sont susceptibles de voir cet endroit.
Quand a faire migrer la débauche je ne suis pas certain que le personnage en question soit prêt à remettre confort et routine en jeu.
"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

12 août 2019 à 12:11:52
Réponse #6

Hurgoz


Prise de contact sous peu, elle est ouverte de manière sporadique.

Si je comprend bien là où veut en venir Karto - je le laisse m'engueuler si c'est pas le cas ;# - c'est pas con non plus: essayer de fournir une alternative qui mettra tout le monde d'accord:
- Les squatters squatteront un coin tranquile
- Toi t'auras pas de risque de feu

Ca peut éviter les tensions inutiles engendrées par l'intervention de la mairie.

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

12 août 2019 à 12:14:21
Réponse #7

b@s


pas beaucoup mieux que les autres, prévenir la mairie, voir la gendarmerie, et vu le cocktail ne pas trop trainer dans le coin ...   

12 août 2019 à 21:16:56
Réponse #8

guillaume


Premièrement, ne pas intervenir soi-même. C'est tentant mais à proscrire pour des raisons de sécurité évidentes évoquées plus haut.

Ensuite, deux choses, dans l'ordre :

-Ces personnes ont elles un accord avec le proprio pour utiliser son terrain ? Il faut savoir qu'AUCUNE forêt n'est publique en France. Elles appartiennent toutes à quelqu'un : propriétaire privé, établissements publiques, collectivités, ministère des armées, État. Ce sont donc des propriétés privées au yeux de la Loi.
Heureusement, certaines sont ouvertes au public : collectivités, État (domaniales), etc.

-Le feu est interdit à moins de 200m de tous bois et forêts sauf propriétaires et ayants droits. Ça c'est le cas général. Donc déjà, si ils n'ont pas l'autorisation du proprio, c'est pas bon.
Si en plus il y a un arrêté de sécurité publique comme un arrêté préfectoral, là plus personne n'a le droit de faire de feu.

Maintenant que faire ?
Les Maires des communes rurales sont déjà souvent bien saturés par les conneries de voisinages et les histoires qui durent depuis des générations, alors ce qui ce trouve en dehors du village, qui plus est caché en forêt... Il ne faut pas en attendre grand chose (cas général), tout en espérant le meilleur :).

En revanche, les personnels de l'ONCFS et de l'ONF sont tout à fait habilités à constatés et verbaliser ce genre d'infractions.
Pour les 1er, c'est leur coeur de métier, pour les seconds, suivant le statut de la forêt, ça l'est également ;).

a+

12 août 2019 à 22:06:45
Réponse #9

Colonel_Olrik


Merci à tous de vos conseils !

Bon dans l'ordre :

-La Mairie est fermée pour encore une semaine donc pour la visite au Maire, c'était cuit. Il apparait cependant après discutions avec les pompiers du village que l'endroit est connu, qu'ils y vont très souvent (en ce moment deux à trois fois par semaine). Ce qui en ressort c'est que personne en dit rien parce que personne ne veut d'embrouilles avec ces "gens là".

-Par acquis de conscience j'y suis repassé, en "sioux" pour m'assurer qu'il n'y avait personne, puis de plus près pour faire quelques photos qui vont être jointe pour le Maire et l'ONCFS ( Merci @Guillaume, je vais opter pour cela, un forestier de connaissance m'a également orienté vers eux).
Le résultat de ma visite sur les lieux en images valent mieux qu'un log discours :







Pour ceux que cela intéresse la réglementation...
https://www.coordinationrurale.fr/wp-content/uploads/2016/08/20160408-arr%C3%AAt%C3%A9-pr%C3%A9fectoral-51-reglementant-les-feux-de-plein-air.pdf

Citer
-Ces personnes ont elles un accord avec le proprio pour utiliser son terrain ? Il faut savoir qu'AUCUNE forêt n'est publique en France. Elles appartiennent toutes à quelqu'un : propriétaire privé, établissements publiques, collectivités, ministère des armées, État. Ce sont donc des propriétés privées au yeux de la Loi.
Heureusement, certaines sont ouvertes au public : collectivités, État (domaniales), etc.

Je n'en ai absolument aucune idée. Je vais continuer a me renseigner.

Citer
Si en plus il y a un arrêté de sécurité publique comme un arrêté préfectoral, là plus personne n'a le droit de faire de feu.

C'est le cas, http://www.marne.gouv.fr/content/download/11513/81211/file/arrete_feu_plein_air.pdf ce dernier est reconduit tous les ans.

Citer
Les Maires des communes rurales sont déjà souvent bien saturés par les conneries de voisinages et les histoires qui durent depuis des générations, alors ce qui ce trouve en dehors du village, qui plus est caché en forêt... Il ne faut pas en attendre grand chose (cas général), tout en espérant le meilleur :)
C'est bien ma crainte, mais comme dis @Hurgoz il n'as aucun interêt à s'en foutre : si ça crame il sera responsable.

Pour en finir ce soir : compte rendu avec relevé carto et photo à faire demain et à envoyer à l'Oncfs.

Wait and slip
"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

13 août 2019 à 22:00:24
Réponse #10

Loriot


Salut.
C’est sûr que si tu es fraîchement arrivé et que tu veux te faire bien voire par les locaux...
Fait attention que le fils du maire, du préfet ou même l’un d’eux ne fasse pas partie de la troupe des joyeux lurons...
Ça serait ballot!  :lol:
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

14 août 2019 à 10:07:11
Réponse #11

Karto


Faudrait pas confondre "Bien se faire voir par les locaux" et "se soumettre au statut-quo des locaux les plus déréglés".

Agir avec justesse, et le temps fait son boulot. Vu ce que rapporte Olrik, y'a rien de d'inadéquat dans une réponse ONF/ONCFS.

15 août 2019 à 21:31:29
Réponse #12

Colonel_Olrik


J'ai contacté l'ONCFS par courrier, je vais attendre leur réponse.

Si il s’avérait que l'inaction prenne le pas, je pense aller moi même nettoyer cette m***e un jour de pluie, où il n'y aura personne. Pas que cela m'enchante, mais ca me gave de voir ce genre de comportements.
"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

16 août 2019 à 15:59:59
Réponse #13

Moleson


Oupss j'ai perdu un détonateur dans la buche.... ;D

20 août 2019 à 16:28:04
Réponse #14

Colonel_Olrik


Petit Up:

Toujours aucune réponse, demain matin je relancerais donc l'ONCFS et si rien ne bouge je passerais a la vitesse supérieure ce week end.
"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

20 août 2019 à 17:22:12
Réponse #15

Krapo


je pense aller moi même nettoyer cette m***e un jour de pluie, où il n'y aura personne

 :doubleup:
Laissons glouglouter les égouts !

20 août 2019 à 21:53:45
Réponse #16

gibbon_sceptique


Bonsoir,

Si je comprends bien tu es nouveau, c'est pas chez toi, tu passes en te baladant.
Ca te dérange : le feu et risques associés, le bordel dégueulasse, éventuellement les gens en question.

C'est à qui le terrain ?

Parce que vu la description ils sont pas près de partir. Et sinon ce sera un peu plus loin...
Pour le risque de feu, une solution pourrait être de bricoler un coin feu "safe". Ca pourrait limiter les conneries.
Pour le côté déchets à part nettoyer...

Une autre approche
Gibbon_le_bisounours




Bonsoir à tous,

D'avance, j'espère avoir posté au bon endroit, si ce n'était pas le cas je m'en excuse auprès des modos.

Les faits :

J'habite un petit village (500 habitants) dans la Marne. Fraichement arrivés nous faisons vraiment figure d'étrangers dans ce coin paumés. Le relationnel viendra avec le temps, à force de dire bonjour et d'aider la petite dame du bout de la rue.

En dehors de mon boulot, je vis pour le cheval. Je sors tous les jours entre une et deux heures, c'est ma thérapie a moi.
Depuis quelques jours j'ai changé de boucle, pour un trajet plus long et moins monotone pour mon loulou, et depuis je passe systématiquement devant une clairière où s'est apparemment établi une petite bande de personnes aimant bien marier la bavaria avec les cachets de subutex.

Le premier jour je remarque en cheminant sur le GR une petite clairière et entrevois un filet de fumée. Il est sept heures du matin, rien ni personne. Je m'arrête au retour et je tombe sur un espèce de bivouac dégeulasse : déchets partout, un emplacement de feu non sécurisé, paquets de subutex bref la totale. Avec le gros a la main je ne peux pas faire grand chose, du coup je me contente de mettre une grosse paire de poignées de terre sur les restes de braises et de virer tout ce qui pourrait cramer.

Le second jour je repasse avec mon épouse, là une colonne de fumée nous interpelle. Comme je suis à pied j'y vais directement : feu encore ronflant, mais personne. Même opération, avec une petite fouille du site. De l'alcool est stocké là et les bûches proviennent d'une stère marquée.. Au retour dans le quart d'heure qui  suit, je file chez les pompiers du village leur expliquer. Apparemment le lieu et les loustics sont connus, eux ne peuvent intervenir que si j'appelle le 18. Je trouve ca un peu bizarre mais bon, les stupidités administratives j'ai l'habitude. J'appelle, le camion part dans le quart d'heure.

Ce matin je passe de nouveau et re-belote : feu et un mec en prime, là ca me gave je détourne la route, j'y vais directement et j'avise un type avec sa canette. Après lui avoir dit bonjour, je lui fait remarquer que c'est interdit de faire du feu en période de sécheresse. Le type est penaud, pas méchant mais ses réponses me font comprendre qu'il s'en carre. Bref je perds mon temps. Je relève la plaque et je me tire.

Ce soir en allant promener le chien je vais faire un tour par curiosité. Je m'arrête à une centaine de mètres pour ne pas être vu, j'écoute et je respire : c'est la fiesta et le feu brûle toujours.

Face a cela que faire ?

-Dois-je aller voir le maire pour lui en parler? Le bois ne m'appartiens pas, il y a de fortes chances pour que ce dernier m'envoie balader.
-Dois je appeler les pompiers a chaque fois que je constate qu'il y a un feu sans surveillance? A force de crier au loup, continueront ils a se déplacer?
-Puis-je porter plainte? Mais si oui, a quel titre?
-Est ce que contacter un garde forestier peut faire bouger les choses ?

Alors je sais ca peut paraitre con, mais voir des blaireaux sans cervelle risquer de foutre le feu avec le village a moins d'un kilomètre... Ca fait un mois et demi qu'il ne pleut pas ou trop peu, le sol est lézardé et tout est sec. J'ai vu un feu partir a quelques kilomètres pendant la moisson du blé juste avec une moissonneuse.

Je vous remercie d'avance !
Empathie et bienveillance qu'y disaient.

21 août 2019 à 07:43:34
Réponse #17

Baptistator


Tu peux toujours essayer la guerre bactériologique : tu ramasse quelques trucs qui puent bien (animal écrasé avec asticot, couche pour enfant, fruit mer laissés au soleil) et tu laisse fermenter quelques jours de manière anaérobie. Après tu a plus qu'à pulvériser la ou ils squattent.

Absolument sans aucun danger, et ça promet d'être efficace. Et si on te demande tu repend juste de l'engrais pour les plantes

16 septembre 2019 à 21:55:08
Réponse #18

Colonel_Olrik


Bonjour à tous,

Cela fait un petit moment, et avec le boulot pas facile de trouver un moment.

En bref :

-Aucune réponse de l'ONCFS qui semble plus accaparé par l'ouverture de la chasse ne plaine.
-Courrier déposé au Maire et au conseil municipal. J'attends une réponse (je travaille lors des horaires d'ouvertures...).

-J'ai glané ci et là des infos, donc on est bien sur un squat et tous les habitants du village tiennent peu ou prou le même discours:

Population à problème, qui glande, et touche a tout ce qui se fait en matière de camelotte. Sévissait auparavant sur les bancs de la place de la mairie. La Mairie a préférée faire démonter les bancs pour déplacer le problème ailleurs...

voilà, j'attends avec impatiente le coup de sonette/fil de Mr le Maire.


"Y'a deux types d'impulsifs, ceux qui téléphonent et ceux qui se déplacent. Moi je suis plus dans ceux qui se déplacent"

Si tu ne sais pas, on t'apprend. Si tu n'y arrives pas on t'aide. Si tu ne veux pas on te force.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité